Mardi 14 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Bavure policière à Diourbel : Les boulangers décrètent ce vendredi "journée sans pain"

Single Post
Bavure policière à Diourbel : Les boulangers décrètent ce vendredi "journée sans pain"
Ce vendredi est décrété journée sans pain par les boulangers de la région de Diourbel. Une décision qui fait suite à un violent accrochage dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mai dernier, entre un gérant d'une boulangerie située au quartier Médinatoul (commune de Diourbel) et un Asp (Agent de sécurité de Proximité) faisant partie d'une équipe d'intervention du commissariat central de Diourbel. Face à la presse régionale, hier jeudi, Cheikh Diack, le président des boulangers a annoncé que les siens vont observer une grève aujourd'hui.

"Nous sommes révoltés par cette agression. Il est inadmissible que pour raison de faire respecter le couvre-feu, qu'un boulanger soit violenté physiquement devant son lieu de travail. C'est un comportement que nous n'allons pas laisser passer. C'est pourquoi il n'y aura pas de pain dans toute la région ce vendredi. Mieux, nous sommes en contact avec la fédération nationale des boulangers du Sénégal pour définir la conduite à tenir au plan national. Mais déjà l'affaire a été portée en justice", a indiqué Cheikh Diack.

De son côté, le nouveau commissaire récemment installé tente de calmer les esprits, non sans condamner la violence. "Il est vrai que tout ce qui se passé est de ma responsabilité, en tant que commissaire de la police. Mais j'ai été nouvellement installé, mais c'est mon intérimaire qui gère les affaires courantes. Et il le fait correctement. La violence, quelle que soit la forme, reste toujours déplorable. Mais dans cette affaire, je dois aussi préciser qu'il existe deux versions différentes", a réagi le Commissaire divisionnaire Alassane Niane.

Il explique : "d'un côté on rapporte que c'est l'Asp qui a agressé le boulanger, de l'autre on nous dit que c'est le boulanger qui, parce qu'il n'a pas digéré l'intervention de l'Asp qu'il connait avant cette altercation, lui a donné le coup auquel l'agent a riposté. Mais dans tous les cas, il est du devoir de tout agent des forces publiques d'avoir de la retenue, et ainsi agir en toute responsabilité. J'invite tout le monde à une parfaite collaboration dans l'intérêt exclusif des populations locales".

Il ajoute : "déjà la loi protège les agents de la force publique. Donc il est inacceptable, même s'ils sont agressés, d'avoir une réaction disproportionnée. Ils se doivent d'agir avec professionnalisme. Je viens d'arriver à Diourbel en tant que nouveau commissaire. Je demande aux populations de me faire confiance, parce que les droits de tout un chacun seront préservés et respectés comme il se doit", rassurait-il hier, avant de demander aux boulangers de surseoir à cette grève.

liiiiiiiaffaire_de_malade

6 Commentaires

  1. Auteur

    En Mai, 2020 (10:06 AM)
    Et pendant ce temps tous les criminels du Sénégal dansent le coupé décalé.
  2. Auteur

    En Mai, 2020 (10:10 AM)
    Mes cousins sérères ne vont pas apprécier cette décision des boulangers.
    • Auteur

      Bayemusa

      En Mai, 2020 (10:14 AM)
      je pense qu'il faut revoir le recrutement pour entrer à la police, elle n'est plus respectée dommage vraiment pour la tenue qu'ils portent......
    • Auteur

      Diogoye

      En Mai, 2020 (10:38 AM)
      vraiment, tu as raison, il faut que les boulangers pensent à nous. ces derniers ont-ils accepté la requête du commissaire? ce jouranaliste doit nous éclairer.
    Auteur

    Nkhson

    En Mai, 2020 (10:33 AM)
    De la violence policière et encore de la violence, il faudrait que ça cesse. Un citoyen qui viole la loi doit être menotté et amené manu militari au commissariat, pour éventuellement être présenté au procureur, qui décidera en ce moment de sa poursuite ou non en justice. Autrement, les violences gratuites souvent perpétrées par les forces de l'ordre à l'égard des populations constituent des abus inadmissibles, eu égard à leurs prérogatives. C'est pourquoi il y'a souvent des dérives imputables à ce corps, qui a mon avis doit être réformé de sorte qu'ils n'ait pas toujours à user de la force au cours de certaines interventions sur le terrain. Notre Police Nationale devrait subir une modernisation en vue de s'adapter au nouvelles exigences du contexte mondial, marqué par une meilleure prise en compte des droits humains. D'autre part on devrait les renforcer en effectifs, mais aussi sur le plan logistique et materiel en vue d'améliorer la qualité de leurs interventions pratiques. Il appartient à l'état de dégager les moyens necessaires permettant d'augmenter sensiblement le niveau de sécurité dans l'espace public, pour assurer la quiétude des citoyens.
    Auteur

    En Mai, 2020 (10:33 AM)
    Poste 2, si tes maîtres ne sont pas contents, ça va se répercuter sur leurs sujets. Donc arrangez-moi ça.
    Auteur

    En Mai, 2020 (10:52 AM)
    Discours de sagesse et d'apaisement du Commissaire à saluer.
    Auteur

    Il Faut Parler Des Violences

    En Mai, 2020 (11:55 AM)
    Il faut que nos journalistes parlent des violences policières dans les commissariats .

    C'est inacceptable dés qu'une personne est arrêtée des coups lui soient infligés.

    L'Afrique en particulier le Sénégal doit refuser les mauvais traitements basés sur la domination de l' homme.

    Nos ancêtres ont été capturés et réduits à l' esclavage . Refusons les violences policières .

    Le peuple français vous regarde et se moque de vous .

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email