Jeudi 20 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

[ VIDEOS ] Albert Bourgi «Le peuple Sénégalais a montré qu'il est le vrai conseil constitutionnel »

Single Post
[ VIDEOS ] Albert Bourgi «Le peuple Sénégalais a montré qu'il est le vrai conseil constitutionnel »


liiiiiiiaffaire_de_malade

14 Commentaires

  1. Auteur

    Sop Rek

    En Février, 2012 (12:15 PM)
    Ce blanc la il saoule il a contribue pendnt des annees a notre perte et la il ose parler
    • Auteur

      Wade2012

      En Février, 2012 (12:19 PM)
      je me permets de m’adresser à vous directement, à travers ce petit message
      nos engagements sont bien sûr les mêmes qu'au premier tour,nous avons réussi le très bon score, face à 14 leaders de presque 39% des suffrages exprimés.
      nous vous donnons rendez-vous pour le deuxième tour
      on ne discute pas avec les brouettes, on les pousse !
      il faut nous battre sans cesse pour gagner contre macky sall
      refusons donc de tomber dans le piège des politiciens véreux.
      ceux-là qui ne pensent qu’à eux mêmes et à leurs seules familles rêvant déjà de la bourgeoisie ;
      mobilisez vous pour agir par votre vote sur votre vie de tous les jours
      refusons le divertissement
      si nous votons pour nos convictions, nous votons utile
      maitre wade est l'homme de la situation,nous avons besoin de lui.
      moi, je vote maitre wade , le garant de la paix du sociale , emergent du pays
      tu votes abdoulaye wade,
      il/elle vote,abdoulaye wade
      nous votons abdoulaye wade,
      vous votez ,abdoulaye wade
      ils,elles votent abdoulaye wade
      croyons à notre destin, car dieu a déjà choisi le futur président de notre pays. il n’est autre que maitre wade, l’homme du 19 mars
      ensemble, convaincons, votons et gagnons
    • Auteur

      Xeme

      En Février, 2012 (12:22 PM)
      et puisque le peuple sénégalais a classé wade premier de la liste. suivons la logique de celui là qui a l'habitude de jouer avec le sens des mots. la logique est que le peuple sénégalais vient de dire que la candidature de wade est plus recevable que les autres. par ordre donc de recevabilité des candidatures, wade, macky, niass et ainsi de suite. le peuple dit ainsi que la candidature de cheikh bamba dièye n'est pas recevable.
    • Auteur

      Wdm

      En Février, 2012 (15:27 PM)
      ce blanc comme tu dis est aussi sinon plus sénégalais que toi. il ne faut pas se tromper de bourgi car je pense que tu fais allusion à son frère robert!
  2. Auteur

    Re

    En Février, 2012 (12:16 PM)
    Faites vos choix : Encore 3 ans de Wade ou 14 ans de Macky ?

    Allons, vous tirez quatorze années avec Macky Sall ou deux à trois avec Me Abdoulaye Wade ? L’électeur sénégalais est appelé à choisir entre deux mandats de sept années et un mi-mandat de deux à trois années pour le président en exercice. Deux à trois, c’est le temps de finition de quelques chantiers et du soin d’urgences républicaines pour Me Abdoulaye Wade. Une autre transition dans la continuité. La raison ? La transition avec Wade est une transmission du pouvoir en douceur dans un contexte général qui ne sera pas celui d’une rupture du fil du dialogue entre les différentes composantes du champ politique. Leurs préoccupations respectives, dans l’animation de l’espace public, seront prises en compte de manière plus effective. En général, les institutions de la République prennent en charge la demande politique et républicaine. C’est dans l’aménagement des couloirs de liberté, y compris dans les abus de démocratie, que les différents acteurs se marchent dessus.

    Un mi-mandat permettrait de repréciser les règles du jeu, d’étendre ce consensus au processus électoral et d’avoir des consultations sans le président Wade. Tous les recalés de ce présent processus pourraient reprendre les chemins des suffrages de leurs concitoyens. L’avantage sera une séquence apaisée. La politique reprendra ses droits, dans l’étendue de sa noblesse : formuler des réponses aux demandes multiformes. Un mandat de Macky Sall ouvre un nouveau cycle avec la fin des trajectoires remarquables de la génération Wade, Dansokho, Bathily, Niasse, etc.

    Wade est déjà président. Pour lui, une élection de Macky ferme une séquence mais ne jette pas à la poubelle le livre de ses hauts faits en République. Il est dans l’Histoire, quoiqu’il arrive. Mais pour les autres, la victoire de l’ancien Premier ministre sonne le glas des rêves de Palais. Dans la perspective d’un mi-mandat, ils ont tous une chance de revenir, dans deux à trois années. Autre avantage ? L’énergie mobilisée à dénoncer la candidature de Wade a privé la plupart des opposants de rencontres avec l’électorat. Dans une proche élection, ils ont la chance de développer leurs nouvelles idées pour le Sénégal.



    • Auteur

      Ig

      En Février, 2012 (14:42 PM)
      je sais seulement que wade a demande' aux impots de ramasser de milliards pour battre campagne et payer, corrompre ceux comme toi, pour ecrire ou dire toutes ces conneries!
    Auteur

    Pepes

    En Février, 2012 (12:23 PM)
    LE PEUPLE A LEGITME LA CANDIDATURE DE WADE EN ALLANT VOTER PAISIBLEMENT ET EN LUI DONNANT PLUS DE VOIX QUE LES AUTRES CANDIDATS...
    Auteur

    Hi

    En Février, 2012 (12:27 PM)
    MEME 50 ANS DE MACKY ON PREFERE A 1 MOIS DE WADE
    Auteur

    La Grande Royale

    En Février, 2012 (12:31 PM)
    Vous n’avez absolument rien compris dans la politique Sénégalaise. Ce que le peuple à fait n’a rien avoir avec la décision du conseil. Arrêtez de faire l’intéressant pour rien. Wade reste le plus fort.
    Auteur

    Saly

    En Février, 2012 (12:50 PM)
    Cette situation nous impose une attitude que nous estimons plus conforme à l’esprit partisan et au « fair-play démocratique » :



    - D’abord l’obligation de respecter la volonté populaire : Nous étions, nous tous, au sein de cette coalition convaincu de l’inconstitutionnalité de la candidature Mr Abdoulaye Wade et avions suggéré clairement au Peuple souverain, devant ce qui nous apparaissait comme une « forfaiture du conseil constitutionnel », de ne tenir aucun compte du « forcing » de Wade au cours des opérations de vote une fois dans les bureaux assignés à cet effet mais force est de reconnaitre que le Peuple en a décidé autrement. Nous en prenons, donc, acte et en tirons les enseignements qui s’imposent. C’est-à-dire la validation à posteriori (dans les urnes) de la candidature du président sortant. L’onction populaire confirmée par le score élevé dont a bénéficié le candidat en question redonne à celui-ci une légitimité toute nouvelle et lui octroi « le droit » de se présenter à ce second tour sans contestation aucune. C’est cette « nouvelle donne » qui nous impose notre seconde obligation.



    - L’obligation de faire le choix du moindre mal : Il nous apparait à nous comme à vous tous que les deux candidats arrivés en tête de ces élections sont identiques tant par leurs valeurs intrinsèques que par les appartenances idéologiques. Non seulement, ils partagent le libéralisme mais ils combinent la tortuosité à la mauvaise foi. Ils n’ont aucun respect pour la parole donnée. De sorte que pour nous ils sont identiques et d’égale valeur. Par conséquent notre éthique de responsabilité nous impose-t-elle, devant ce destin forcé, d’opérer le choix de raison contenu dans le célèbre proverbe qui recommande qu’entre deux maux, il est moins nocif de subir le moindre. Nous sommes obligés de voter et voterons pour le candidat Abdoulaye Wade et nous vous incitons tous à en faire de même. Ce choix douloureux, guidé par notre seul sens des responsabilités se justifie par diverses raisons dont notamment trois.



    - 1- La logique de mi mandat : L’âge du président et sa volonté de sortir par la grande porte le harcèlent et lui imposent la tenue, sans y participer, d’un scrutin libre, démocratique et transparent dans un délai qui n’excède pas trois années, créant, ainsi, les conditions d’un « new deal politique » qui remettrait les candidats sur la même ligne de départ sans tromperie aucune comme par exemple la lésion subie par les signataires du pacte du fait du non respect par Macky Sall de la déclaration secrète du M23. Macky Sall a eu l’attitude du « voyageur clandestin » dans la traction et dans l’attraction de ce mouvement. Par conséquent, rien que par cette turpitude ce candidat fourbe mériterait d’être sévèrement sanctionné par les autres candidats floués.



    - 2 – Macky Sall ayant dépensée des sommes colossales durant cette campagne, un échec au second tour le basculerait dans une situation qui le mettrait au niveau des candidats traditionnels.



    - 3 – Une victoire de Macky Sall au second tour serait synonyme d’une plus longue attente sur les bancs de l’opposition (7 années) avec la possibilité, vu son caractère tortueux, et la disposition de moyens colossaux de l’Etat de se maintenir plus longtemps au pouvoir de manière non démocratique grâce à un second mandat.



    Pour toutes ces raisons, chers électeurs et partisans, et pour d’autres encore que nous divulguerons en temps utiles, nous pensons, et c’est là notre intime conviction, que le candidat Macky Sall possède les mêmes défauts que son mentor avec en prime la fougue de la jeunesse et qu’il serait plus avantageux pour nos partis politiques de faire le choix de la raison et du court terme c’est en référence à ces derniers paramètres et termes que se définissent et se déclinent notre profond sens de la responsabilité de faire gagner notre camps et faire libérer toutes les énergies et toutes les potentialités dont regorgent nos différentes formations politiques. Ce n’est que Justice car il ne faut jamais récompenser la traitrise !



    Auteur

    Le Client

    En Février, 2012 (12:54 PM)
    bourgi un vrais traitre un vaurien insignifiant
    Auteur

    Ibra

    En Février, 2012 (13:01 PM)
    Depuis quand Albert Bourgi est devenu un blanc?Si vous ne savez pas taisez vous, c'est mieux. Il est plus sénégalais que vous monsieur qui véhiculez ces idées.
    Auteur

    Kalz

    En Février, 2012 (13:32 PM)
    Les senegalais ont voté majoritairement contre Wade, meme si c'est dans la diversité (des candidats). pourquoi Wade n'est pas passé au 1er tour? c'est tres simple, le nombre des votants represente 100%, Wade ayant moins de 50% voire meme 40%, ce qui veut dire que au moins 60% des votants sont contre lui, donc contre sa candidature.

    Il sera largement battu au 2nd tour inchalla!
    Auteur

    Yoro

    En Février, 2012 (13:54 PM)
    Si Wade est intelligent , il doit partir sagement et ne pas encore répandre le sang des sénégalais et surtout honorer et sauver ce qui peut encore l'être. Il y'a quelques années quand ce vieux avait dit non à la signature du CPE et fait un grand acte de panafricanisme en invitant les haitiens à retourner en Afrique ou en accueillant certains étudiants haïtiens dans des universités sénégalaises, il constituait notre fierté nous qui sommes confronté à des attaques des gens mal intentionnés dans le domaine de la coopération au développement à Bruxelles. Mais malheureusement , il est entrain de forcer et de faire des choses qui n'honore pas ce grand personnage de l'histoire de notre continent.

    Il doit penser aux conséquences de cet entêtement et des belles choses qu'il a réaliser pour l'Afrique et le Sénégal. Sinon il est entrain d'effacer dans l'imaginaire des jeunes pan africanistes cet image de grand homme d’Afrique qu'on lui connaissait. En tout cas s'il veut encore rester un monument dans l'histoire de notre chère Afrique, il doit se dire que trop c'est trop.

    Encore une fois je lui conseille de continuer dans la logique de son récent discours pour ne pas tomber dans entêtement irréversible de Khadafi et consort qu'il a dù lui même aller supplier de partir .
    Auteur

    Socialiste

    En Février, 2012 (14:13 PM)
    Je suis convaincu que tous les partis membres du M 23 ne doivent pas soutenir Wade au 2e tour

    pour une question de principe (argument du PS par son candidat OTD) car jugeant illégale sa candidature.

    Mais en contre partie dans les négociations pour un soutient à Macky Sall, il faut qu'il mette sur la table des

    engagements comme l'application des conclusions des assises nationales, le régime parlementaire, le quinquennat (et non 7ans).
    Auteur

    Usa

    En Février, 2012 (16:08 PM)
    LES ARABES ICI AUX USA NE SONT PAS CONSIDEREE COMME DES BLANCS MAIS PLUTOT COMME DES NOIRS.EN EFFET ILS SONT DORIGINE AFRICAINS NOIR DE PAR HAGGAR LA FEMME DE ABRAHAM EPOUSEE DANS L'ANCIENE EGYPTE.EN EFFET CET AFRICAINE ETAIT NOIR ET FUT LA MERE DE ISMAEL,.DONC TOUS LES ARABES Y COMPRIS LE PROPHETE MOHAMED PSL,ONT DES ORIGINES JUIVES DE PAR IBRAHIM ET AFRIQUAINE NOIR DE PAR LEUR GRAND MERE HAGGAR'; LISEZ LE PR CHEIKH ANTA DIOP..
    Auteur

    Le Client

    En Février, 2012 (17:51 PM)
    Alors que la plupart des partisans de l’opposition ne cessent de dénoncer le traditionnel NDIGUEUL, voila que pour cette situation de 2e tour, les principaux concernés useront de tous leurs moyens pour jouer à la comédie des alliances d’intérêts.

    - Moustapha Niasse donnera-t-il de ndigueul à ses partisans de soutenir un quelconque candidat?

    - Tanor le Pur Produit Socialiste, aura-t-il la bassesse de soumettre ses inconditionnels derrière un Pur Libéral ?

    - Et Idy dans tout ça ? Sachant qu’il peut toujours espérer d’être le 4e Président La République du Sénégal, Sera-t-il prêt à se ranger derrière celui dont il disait lors de son éjection au fauteuil de Premier Ministre en 2004 : « Qu’il n’est plus pire ennemi que celui qui fut votre ami » ?? (faisant référence à Macky Sall qui lui avait chipé ce poste).

    Donc en résumé ces trois perdants deviennent du coup des « Faiseurs de Rois » et la question qu’on se pose est :

    Est ce qu’ils seront prêts à remettre en cause leur crédibilité, devant l’opinion publique, pour donner un Ndigueul électoral quand on sait qu’ils l’avaient toujours dénoncé durant toute leur campagne à travers le M23 ??

    En tous cas ça sent le WAX WAXEET version M23 !!! JULES UN VRAIS TRAITRE
    Auteur

    Foufon

    En Février, 2012 (20:51 PM)
    EN tous Cas Bourgi se connait et il a fait une annaylse pointu sur la situation politique du Senegal..

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email