Dimanche 05 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



International

Grève contre la réforme des retraites : une mobilisation désormais aussi longue que celle de 1995

Single Post
Grève contre la réforme des retraites : une mobilisation désormais aussi longue que celle de 1995
Le mouvement social contre la réforme des retraites est entré, jeudi, dans sa quatrième semaine, égalant ainsi en durée le conflit de 1995. Alors qu'aucun porte de sortie n'est visible, une nouvelle journée d'action est prévue, samedi.


Vingt-troisième jour de mobilisation. Le conflit social sur la réforme des retraites est entré depuis jeudi dans sa quatrième semaine, égalant la durée du mouvement de 1995 souvent utilisé comme exemple pour le comparer à celui qui secoue la France depuis le 5 décembre dernier.

Il y a 24 ans, la grève avait duré 22 jours, entre le 24 novembre et le 15 décembre. Le sujet au coeur des tensions ? Les régimes de retraite. Spécialement ceux des fonctionnaires et des agents de services publics. Le dénouement ? Le gouvernement d'Alain Juppé a fini par abandonner le projet.

Aujourd'hui, au 23e jour de mobilisation, aucune issue n'apparaît. Les transports sont toujours très perturbés par les grèves de la SNCF et de la RATP, et le gouvernement reste déterminé à remplacer les 42 régimes de retraites existants par un "système universel" par points, et à instaurer un âge pivot à 64 ans.

Opposés à ce projet où "tout le monde perdra", les syndicats maintiennent la pression, même si le taux de grévistes continue de s'éroder jeudi à la SNCF (9,6% en général, et 42,1% chez les conducteurs contre 49,3% mardi).

Jeudi, la circulation des trains devait rester "très perturbée" avec un TGV sur deux, un Transilien sur 5 et 4 TER sur 10 ainsi qu'un Intercités sur 4.

À la RATP, seules les lignes automatiques 1 et 14, ainsi qu'Orlyval, fonctionnent normalement. Les RER A et B ne circulent qu'aux heures de pointe. La circulation des tramways, elle, est proche de la normale.

Après 1986/87, un nouveau record ?

Contrairement aux voeux d'Emmanuel Macron, aucune trêve de Noël n'est intervenue.

Blocages de bus, coupures d'électricité, raffineries à l'arrêt, déjeuners "festifs" de cheminots, représentation du Lac des Cygnes sur le parvis de l'Opéra de Paris par des danseuses en grève... Les syndicats ont multiplié les initiatives un peu partout en France. Ce samedi, d'autres actions sont prévues dans tout le pays.

Si la grève se poursuit jusqu'au 9 janvier, date de la prochaine journée de grèves et manifestations interprofessionnelles, le record de 28 jours de grève atteint en 1986/87 à la SNCF pourrait bien être battu. Cette année-là, la grève sétait organisée, sans trêve de Noël, pour la défense des salaires et les conditions de travail.

Deux jours plus tôt, le 7 janvier, des concertations doivent reprendre entre le gouvernement et les organisations syndicales et patronales autour des questions de pénibilité et de gestion de fin de carrière, avant la présentation du projet de loi en Conseil des ministres le 22 janvier.

Laurent Pietraszewski, le haut-commissaires aux Retraites, a prévenu. "as question de revenir sur la "suppression des régimes spéciaux", même si le gouvernement a fait une exception pour les policiers, qui conserveront leur régime dérogatoire et pourront toujours partir plus tôt à la retraite.

Celui-ci a fermé la porte à certaines revendications des syndicats CFDT et Unsa, favorables à la réforme, notamment celle de réintégrer quatre facteurs dans le compte pénibilité (postures pénibles, vibrations mécaniques, port de charges lourdes et agents chimiques).

liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email