Samedi 22 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Gambie : Trois morts lors d'une manifestation pour le départ du Président Barrow

Single Post
Gambie : Trois morts lors d'une manifestation pour le départ du Président Barrow

Trois personnes ont été tuées dimanche à Banjul lors d'une manifestation pour réclamer le départ immédiat du président Adama Barrow. Laquelle manifestation a tourné à l'affrontement entre manifestants et forces de l'ordre, qui ont procédé à des arrestations, notamment de journalistes et d'un leader de la contestation.

"Je peux confirmer qu'il y a trois morts", a déclaré à un groupe de journalistes le directeur de l'Hôpital général de Serrekunda, Kebba Manneh, sans préciser leur identité et les causes de leur décès.

Selon la Croix-Rouge, 28 personnes ont été transportées dans cet hôpital, situé non loin du lieu de la manifestation, qui avait rassemblé plusieurs centaines de personnes en début d'après-midi.

Les blessés ont été placés en observation et sont traités en raison des gaz qu'ils ont inhalés, a expliqué M. Manneh.

Des heurts ont éclaté lorsque les manifestants, qui s'étaient rassemblés dans les quartiers d'Old Jeshwang et Stink Corner, à quelque 9 km de Banjul, ont voulu dévier de leur itinéraire pour se rapprocher du centre de la capitale gambienne.

La police a fait usage de gaz lacrymogène et les manifestants ont répliqué en lançant des pierres sur les forces de l'ordre et en allumant des pneus sur la voie rapide menant au centre-ville, selon un correspondant de l'AFP.

Rassemblés à l'appel du mouvement "Operation Three Years Jotna" ("Trois ans, il est temps", dans un mélange d'anglais et de wolof), les manifestants réclamaient qu'Adama Barrow quitte le pouvoir après trois ans, comme il s'y était engagé en devenant le candidat unique de l'opposition fin 2016.

Le président d'Operation "Three Years Jotna", Abdou Njie, a été interpellé lors de la manifestation, a rapporté le journaliste de l'AFP.

Le directeur de la radio locale King FM, Gibril S. Jallow, et l'un de ses animateurs, Ebrima Jallow, "sont détenus au poste de police de Bundung" et "inculpés d'incitation à la violence", a dit à l'AFP un employé de la radio, Ebrima Jarra.

Le journaliste Pa Modou Bojang, directeur de Home Digital FM, "a été arrêté par la police et nous ne savons pas où il est détenu en ce moment", a déclaré à l'AFP le secrétaire général du Syndicat des journalistes de Gambie, Saikou Jammeh.


liiiiiiiaffaire_de_malade

20 Commentaires

  1. Auteur

    En Janvier, 2020 (20:53 PM)
    Toute cette bande doit dégader, Macky Badola et Barro
  2. Auteur

    En Janvier, 2020 (21:04 PM)
    La CEDEAO, le président Macky Sall qui est le protégé ou qui l'était, doivent dire fermement au président Adama Barrow ce nullard de respecter l'accord qui l'a mis au pouvoir. Ce monsieur est un semi analphabète qui ne pourrait même pas gérer une petite commune nulle part dans le monde. Il doit retourner dans son agence immobilière où il était avant !
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (21:37 PM)
      mdrrrrrrer
      bane macky?minewoon 5 ans lay def?
      parson waaaayyyt
      moom sou nit yi di diguelai moom daa wara nopi dehhh
    Auteur

    En Janvier, 2020 (21:18 PM)
    A quand les présidents africains respecteront leur peuple !
    Auteur

    Xalassati

    En Janvier, 2020 (21:18 PM)
    ADAMA BARROW, tu es un gros nullard , il faut laisser le pouvoir a un autre compétent.
    Auteur

    Justice!

    En Janvier, 2020 (21:21 PM)
    Why protest? If certain folks in their society instigating this, they must be held accountable. No head of state will never allow their idiotic disgruntled citizenry to take the Laws in their own hands like thugs. The head of their opposition Party (U.D.P) should be arrested forthwith, we all heard what he said few days ago instigating violence to his Party Members. I think Barrow swore to the Constitution which says 5 years, so my question is why didn't Darboe and his folks stop President Barrow from swearing of oath of Office. Now, for Barrow to be allowed to swear to the oath of Office, then he was sworn to uphold what is in the Constitution which is 5 years. As they're in 2020, they only have more year left before they head to the elections next year 2021. They'll them have the opportunity to vote the Candidate of their choice.

    My thing is, if you break the Law you'll be dealt with accordingly, However, it is sad to hear that few people lost their lives



    Darboe will never go to the State house through violence means, he must respect the electorates who voted for their President, Macky Sall.





    Jerry Jefati Shering Touba Khadimou Rasoul Ahmadou Bamba.























    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (00:00 AM)
      i always had a suspicion that you're gambian according to the broken english you are spelling the way you have to allie yourself to oppressor tell more about your mindset of a loser who don t dare to fight and wait for others to make change
    Auteur

    En Janvier, 2020 (21:22 PM)
    Adama est l'ami du président Sall qui l'a couvé choyé, par haine de Yaya Djameh. Par conséquent c'est à Macky Sall de dire ses vérités à Adama qui a goûté aux délices du pouvoirs et ne veut plus partir comme convenu entre alliés. Qui peut dire un seul grand projet de Barrow, ou une seule avancée sociale ? Le pont a été signé par Wade et Jammeh qui faisait le malin jusqu'à son départ.
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (22:25 PM)
      il est tres mal placé car lui aussi a l’intention de .....pousser pour une 3é candidature....
    Auteur

    En Janvier, 2020 (21:25 PM)
    C'est lui qui avait promis de quitter le pouvoir après 3 ans.

    Il n a qu'à quitter
    Auteur

    En Janvier, 2020 (21:40 PM)
    Le pouvoir rend dingue.

    Surtout en Afrique.
    Auteur

    En Janvier, 2020 (22:14 PM)
    Ça sent de la fumée. Ce n'est qu'un début. On ne mate pas une manifestation pacifique. C'est le début de la naissance d'une rébellion car l'histoire a toujours montré que toutes les rébellions ont pris naissance dans ce genre de manifestation.wait and see !
    Auteur

    En Janvier, 2020 (22:16 PM)
    Bzrrow se disait businessman et non politicien.
    Auteur

    En Janvier, 2020 (22:33 PM)
    Aucun media d'audience internationale n'a donné cette information. Seneweb continue dans son oeuvre de déstabilisation du Sénégal et de la sous région.
    Auteur

    En Janvier, 2020 (22:36 PM)
    Cette montée de populisme est un danger pour la démocratie et la stabilité de nos pays. . N'importe qui et pour n"impote quelle raison se croit investi d'une mission presque divine de remplacer nos elus. Si ces irresponsables veulent gouverner il faut qu'ils passent par case election. La rue ne gouverne pas et ne gouvernera jamais.
    Auteur

    En Janvier, 2020 (22:42 PM)
    Tout cela est un complot des diolas pro Jammeh soutenus par les terroristes diolas du MFDc qui depuis le départ de leur patron Jammeh ne savent plus ou donner de la tête car ils n’ont plus de base arrière pour se ravitailler en munitions et armes ou pour se cacher la forêt n’est plus un refuge sûr pour les terroristes du MFDC

    Le retour de Yaya Jammeh en Gambie ou le retour de son parti au pouvoir en Gambie déclencherait une réaction militaire du Sénégal sans précédent car au sein de la hiérarchie militaire sénégalaise on a compris que le terrorisme en Casamance etait soutenu armé par Jammeh avec la complaisance molle et irresponsable des autorités sénégalaises surtout Abdoulaye Wade

    Les militaires sénégalais ne seront plus les agneaux du sacrifice Jammeh de retour en Gambie il sera liquide
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2020 (23:01 PM)
    tuhweosoo
    Auteur

    Lemou

    En Janvier, 2020 (23:08 PM)
    Senweb doit arrêter de mentir. Ce n'est pas parce qu'ils se trouvent aux Usa qu'ils veulent mettre du feu sur le pays. Il n'y'a aucun mort en Gambie, aucun!
    Auteur

    Loi

    En Janvier, 2020 (23:52 PM)
    100 personne qui veulent pousser un président à démissionner jusqu’à la perte de vie humaine.

    L’opposition en Afrique n’a aucune stratégie sinon celle de la rue.

    Seule les urnes doivent parler
    Auteur

    Pepe

    En Janvier, 2020 (02:27 AM)
    Jotna !!!J’ai déjà entendu ce mot quelque part?Ha oui ,toujours les mêmes qui veulent foutre le bordél partout.Regardez les prénoms
    Auteur

    Ndegal

    En Janvier, 2020 (08:37 AM)
    "fake news" pas vrai non mort
    Auteur

    En Janvier, 2020 (12:24 PM)
    Laissez Barro terminer son mandat constitutionnel car il n'y a plus de coalition depuis fin 2018. Je serai d'accord qu'il quitte au bout des 3ans comme compris si la coalition continuait de diriger la Gambie. Mais entre temps cette coalition s'est disloquée pouquoi doit-il démissionner? Qui va organiser les élections? Qui va financer les élections? Les Ministres démissionnaires des Partis coalisés ont pris la fuite en détournant les fonds des programmes financés par les institutions internationales et les agences de coopération internationale. Après ce sont ces Partis qui réclament le départ de Barro pour mauvais résultas. Qu'ils ramènent l'argent volé et la Gambie pourra organiser des électionsbanticipés.
    Auteur

    En Janvier, 2020 (14:40 PM)

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email