Dimanche 14 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Conditions de rapratiement des 99 clandestins : Amnesty somme l'Espagne de fournir des explications

Single Post
Conditions de rapratiement des 99 clandestins : Amnesty somme l'Espagne de fournir des explications
Le Sénégal n'est plus seul dans son combat pour des rapatriements conformes à la dignité humaine. Il peut compter sur l'appui d'Amnesty international qui a envoyé une demande d'explication à Madrid. Qui, de son côté, peut s'appuyer sur le soutien de l'Ue qui aurait fait pression sur le Sénégal.

(Correspondant à Madrid) - Après Dakar où se trouvait, hier, son secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Madrid devrait fournir des explications à Amnesty International sur les conditions de retour des 99 immigrés clandestins sénégalais. En effet, dans une lettre adressée, hier, au directeur général de la police espagnole, le représentant de cette Ong en Espagne a demandé à savoir s'il est exact qu'on a caché la vérité aux expulsés sur leur réelle destination. Car Amnesty trouve non conforme à la loi cette manière de procéder. Mais, dans ce bras de fer, l'Espagne peut trouver en l'Union européenne un allié de taille. De Bruxelles, l'Ue met la pression sur le Sénégal et lui rappelle son devoir d'accepter les rapatriements de ses citoyens. Au même moment, le secrétaire d'Etat espagnol aux Affaires étrangères négociait avec le gouvernement sénégalais des conditions de reprise des rapatriements (Voir par ailleurs).

Toutefois, Bernadino Leon Gross n'y était pas hier que pour cela et pour remettre au gouvernement sénégalais un rapport détaillé sur les conditions de rapatriement des 99 clandestins sénégalais. Dans ses valises diplomatiques, figuraient aussi des propositions ‘concrètes’ pour amener le Sénégal à de meilleurs sentiments et, partant, à accepter la poursuite des rapatriements dans les prochains jours. A en croire des sources proches du ministère des Affaires étrangères, l'Espagne ne voit pas d'un mauvais œil la présence de fonctionnaires de la Police sénégalaise ou des représentants de l'Organisation internationale des migrations (Oim) à bord des vols d'expulsion. En outre, le gouvernement espagnol s'est dit disposé à apporter une aide consistante (on avance le chiffre d'un million d'euros soit 650 millions de francs Cfa) au développement de l'agriculture sénégalaise et voir, ultérieurement, ce qu'il peut faire pour les rapatriés.

En dépit de ces offres, le Sénégal reste inflexible sur sa décision de suspendre les rapatriements même s'il juge ‘suffisantes’ les explications fournies par les Espagnols. Cette attitude de Dakar n'a pas surpris le secrétaire d'Etat espagnol aux Affaires étrangères, car, avant de débarquer de nouveau au Sénégal, pour la troisième fois consécutive en l'espace de deux semaines, il savait déjà que ‘les autorités sénégalaises ont besoin de temps pour gérer les vols de rapatriement’, comme le laissent entendre certaines sources proches du dossier.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email