Lundi 15 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

[Immersion] De Ndiayendiaye au palais : L’histoire jamais racontée de Bassirou Diomaye Faye

Single Post
[Immersion] De Ndiayendiaye au palais : L’histoire jamais racontée de Bassirou Diomaye Faye
Bassirou Diomaye Diakhar Faye se prépare à la cérémonie d’investiture ce mardi 2 avril, date de la fin du mandat du président sortant Macky Sall. Le nouveau chef de l’État (44 ans) est originaire de Ndiaganiao, commune rurale située dans le département de Mbour (région de Thiès). Ce petit paysan devenu le plus jeune Président de la République du Sénégal incarne l’ascension éclair d’un homme qui porte le projet d’un parti qui promet un changement radical sous l’impulsion d’un mentor charismatique.

Pour son 44e anniversaire, il ne pouvait pas rêver mieux qu’une élection à la magistrature suprême de son pays, le 24 mars dernier, veille de sa date de naissance. Pourtant il y a un an, ni lui, ni personne d’autre d’ailleurs ne le voyait Président de la République du Sénégal. Bassirou Diomaye Diakhar, jeune Inspecteur des Impôts et des Domaines, qui a flirté avec le monde syndical et le milieu associatif, a maintenant la lourde charge de mener à bien les destinées du pays.  

Au lendemain du scrutin qui l’a porté à la tête de l’Etat, c’est un homme au regard fouineur, à la barbe taillée en U, la voix enfantine avec un accent sérère, qui s'est adressé à la population sénégalaise. Mais ce jeune, à l’air un peu gauche, est en effet un crack qui a fait de brillantes études, et un parcours professionnel irréprochable aux impôts et domaines. Et derrière son visage bon enfant se cache un personnage au caractère bien trempé, méthodique et rigoureux. Certains le définissent comme un homme carré dans sa logique, d’autres le qualifient même de sévère.

Pour en savoir plus sur ce quadragénaire issu du milieu rural, nous nous sommes rendus dans son fief natal de Ndiayendiaye, village de la commune de Ndiaganiao à la rencontre de ses parents et proches qui l’ont vu naître et de ses amis d’enfance avec qui il a grandi. Enfant réputé calme, Bassirou Diomaye Faye, qui passait inaperçu dans la masse, a pourtant paradoxalement marqué les esprits dans son entourage.


Diomaye Diakhar, nom qui renvoie à l’honneur et à la dignité

Petit-fils d’un ancien combattant, Ndiouma Cor Faye, le nouveau Président de la République est décrit comme un homme d’honneur et de dignité. Des qualités qu’il a sans doute héritées de sa lignée, car selon la tradition sérère, la signification même des noms Diomaye et Diakhar illustrent bien Bassirou.

Son oncle paternel et homonyme explique: ‘’Je suis le petit frère de son père. La partie Diomaye Diakhar m’appartient et Bassirou à un ami à son papa. Diomaye veut dire en sérère celui qui ne doit pas faire du mauvais. Et Diakhar veut signifie : celui que rien ne peut empêcher de faire ce qui est bien pour les gens. Je pense qu’il illustre parfaitement son nom. Depuis qu’il est aux Impôts et Domaines, personne ne peut dire qu’il a pris un centime qui ne l’appartient pas. Quand on l’a envoyé en prison, il a refusé le bracelet électronique pour rester en prison.’’

Dans son fief, les témoignages sont unanimes. Diomaye a toujours été un jeune respectueux. Un enfant effacé qui n’avait pas beaucoup de fréquentations. ‘’Bassirou était un enfant très calme. Il ne faisait pas beaucoup de bruit. On ne l’entendait pas dans certaines histoires de gamins. Les rares fois que je le voyais sortir, c’est quand j’organisais des tournois de football pour sa génération. C’était un enfant très respectueux. Quand tu le voyais avec ses grands frères, tu pensais même que c’est lui l’ainé’’, témoigne Ousmane Sène, chef de village de Ndiayendiaye.

Malgré son attitude réservée, il a toujours eu le virus de la révolte dans le sang. L’enfant de Ndiaganiao n’a jamais aimé l’injustice et a toujours été prêt à en découdre pour défendre ses libertés. Son grand frère Abdoul Aziz Faye se souvient: ‘’On a toujours eu des relations heurtées, parce que c’est quelqu’un qui a toujours détesté l’injustice. Même quand tu es plus fort que lui, il ne se laisse pas faire. Mais Bassirou, c’est vraiment le genre de frère que tout le monde veut avoir.’’

Brillant élève toujours à la quête du savoir

A Ndiaganiao, le jeune Diomaye, était le moins célèbre des petit-fils de Ndiouma Cor Faye, ancien combattant réputé. Au moment où les gamins de son âge fréquentaient les lieux de loisir pour passer de bon moments entre amis, lui restait à la maison, ou à l’école pour faire ses exercices.

’’On s’est connu au collège en classe de 6e. On s’est rapprochés un jour et il m’a demandé de l'aider en mathématique. J’étais bon dans les matières scientifiques, lui, il était excellent en français.  Je lui ai dit: ‘’quand je t’aide pour les maths, tu vas m’apprendre les matières littéraires notamment la dictée.’’ C’est comme ça qu’on s’est connu. Depuis lors, on ne s’est jamais séparé. En réalité toutes ses connaissances, à l’origine, il les a tissées par la quête du savoir’’, se souvient Mor Sarr, son ami d’enfance.

Des propos corroborés par son demi-frère, Pape NDiouma Cor Faye. ‘’Bassirou était un brillant élève qui respectait ses études. Pour lui, les études primaient sur tout. La preuve, il était tout le temps parmi les trois premiers de sa classe’’, confie-t-il. ‘’C’est quelqu’un qui prenait très au sérieux ses études. Si ce n’était pas en période de vacances, on ne le voyait pas traîner comme les autres enfants du village’’, ajoute Ousmane Sène, chef de village de Ndiayendiaye.

Proche de sa maman

Les études n’étaient pas les seules choses qui poussaient Diomaye à s’éloigner de ses amis sur les terrains de jeu. En effet, Bassirou était très proche de sa mère qu’il aidait dans les tâches ménagères.   ‘’Je connaissais tous ses frères parce qu’on fréquentait certains endroits du village pour jouer aux billes ou au football. Lui, c’est seulement au collège que je l’ai connu. Quand on a discuté, j’ai su qu’il était souvent près de sa maman pour lui rendre service. Il faisait toutes les tâches ménagères’’, confie Mor Sarr.  

‘’Bassirou était très proche de notre mère. Parfois quand on s’apprêtait à aller jouer au foot -c’est un bon milieu de terrain- il pouvait se désister à la dernière minute parce que maman avait besoin de lui pour des tâches ménagères. Il pilait le mil, faisait le nettoyage, allait au marché pour notre mère’’, se rappelle Abdoul Aziz Faye. 


Issu d’une famille politique

En 2014, le jeune agent des Impôts et Domaines qui jadis vivait dans l’anonymat sort de l’ombre en adhérant au Pastef, parti créé par de jeunes cadres de l’administration. Par la force de ses pertinents arguments, il devient l’une des personnes qui suscitent l’espoir dans son camp. Et le président du parti Pastef dissout, Ousmane Sonko, rayé de la liste des présidentiables, le choisit pour porter le projet des ‘’patriotes’’. La suite on la connaît.

Pourtant, contrairement à ce que beaucoup pensent, la politique n’est pas étrangère chez Diomaye. Son père et son grand-père étaient tous de grands responsables du parti socialiste. ‘’Notre Papa était un grand responsable socialiste. Il était très célèbre dans la commune et notre maison était en quelque sorte le QG du parti. Avant lui, il y avait aussi notre grand-père, Ndiouma Cor, qui en plus d’être un ancien combattant était très proche de Senghor. Ce dernier est d’ailleurs venu ici pour lui rendre visite’’,  fait savoir Abdoul Aziz Faye.   

Cet engagement politique du géniteur était à un moment donné à l’origine de la répugnance de la politique chez Bassirou Diomaye Faye. ‘’Pour tout enfant, à un moment de la vie, ton héros c’est ton père. Et si tu n’arrives pas à le voir, ça fait mal. C’est pourquoi on n’aimait pas la politique. Quand on disait qu’on voulait devenir un responsable comme notre père, notre maman nous frappait’’, se rappelle Abdoul Aziz Faye. 

Son ami Mor Sarr, rembobine: ‘’Il n’a pas grandi avec le rêve d’être président, parce qu’il n’aimait pas la politique. Peut-être c’est parce que son père était politicien. C’est seulement en 2014 qu’il a pris la décision de se lancer dans la politique. Certains membres de sa famille se sont rapprochés de moi pour que je puisse le dissuader.’’ 

Son grand-frère, Abdoul Aziz Faye se souvient de sa rentrée politique. ‘’Quand il a décidé de faire de la politique, il est venu voir mon père. Ce dernier lui a fait savoir que tout pourrait lui arriver s’il se lançait dans la politique. On était tous réticents. Mais, les raisons, qu’il m’a données, étaient plausibles. Il m’a dit que si on ne fait pas la politique, des gens médiocres vont le faire pour prendre des décisions à notre place’’, se rappelle-t-il.


Engagement social et piété

Le nouveau président est également décrit comme un homme pieux, un enfant qui a très tôt pris ses distances des mondanités de la vie.  ‘’Quand il est parti à Mbour chez sa tante pour poursuivre ses études, il en a aussi profité pour approfondir ses connaissances de la religion. Diomaye n’a jamais été dans des choses mondaines. Il s’est très tôt privé de ces choses. Et il fait beaucoup de bonnes choses dans la discrétion. Diomaye est un homme très pieux et très engagé dans les causes sociales’’, témoigne Pape Ndiouma Cor Faye.

Dans son fief natal tout le monde témoigne de sa foi à la religion musulmane. ‘’Il est né dans une famille musulmane très pieuse. Ils font partie des gens qui ont érigé en premier une mosquée devant leur maison. Diomaye faisait partie des muezzins’’, informe Ousmane Sène.

Plus jeune Président de la République, Bassirou Diomaye Faye porte désormais l’espoir de tout un peuple, mais également de son village natal, Ndiaganiao.


18 Commentaires

  1. Auteur

    Pape 1

    il y a 2 semaines (09:16 AM)
    Bon vent Presi N'oublie pas ce que je t'avais dit 
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (09:44 AM)
      Le Sénégal pour les Sénégalais mais 
      Amadou Ba, peulh Fouta qui se veut un originaire de Fouta
      C'est de la foutaise ses parents sont originaires de Guinée
      On lui a dit discrètement ca dans les urnes 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (10:20 AM)
      Toi,t es un funeste manipulateur.
      Au Sénégal,on trouve tous les nom de familles,parce que l ethnicisme,le communautarisme et toutes ces idioties,personne n en croit.
      Le Sénégal n est pas le Rwanda du début des années 1990.
      Alors ravale tes conneries ethnicistes,fils de p....
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (13:35 PM)
      Kel kon tu es. Heureusement q c des panafricanistes au pouvoir maintenant ton genre va saigner pendt qq années tu es dépassé ds le Sénégal dès panafricanistes de gauche!! 
    {comment_ads}
  2. Auteur

    il y a 2 semaines (09:27 AM)
    En tout cas, on vous a l'œil, et sachez que les gens peuvent vous haïr autant qu'ils vous aiment. Et si vous croyez que ce sont uniquement les militants de PASTEF qui ne représentent même pas 1% du fichier électoral qui vous ont élus, vous vous trompez lourdement. Votre changement de discours depuis que vous êtes élus me fait peur par rapport à vos engagements sur la réédition des comptes que l'on attend avec impatience et sur laquelle nous ne transigerons pas.

    Et le premier qui doit rendre compte, c'est macky sall lui-même que vous êtes entrain de sourire et d'accolader. Macky sall est le premier responsable de tous les assassinats, tortures et emprisonnements qui se sont produits dans le pays depuis 2012 à maintenant. Car il avait tous les renseignements à sa disposition pour prendre la bonne décision et arrêter tout cela, mais il ne l'a pas fait pour des calculs politiciens en vue d'un 3ᵉ mandats.

    Sachant qu'il a échoué dans la tentative de forcer un 3ᵉ mandat, il a trahi son parti et sa coalition pour se rapprocher de sonko et diomaye afin de négocier sa liberté et celle de sa famille, en montant un pseudo-conflit entre lui et amadou ba son candidat, c'est ça la vérité. S'il était certain que son candidat allait gagner les élections, jamais, vous ne serez élargis de prison, à plus forte raison de battre campagne. 

    Et si jamais vous laissez macky sall partir, vous aurez trahi tout le peuple qui a voté pour vous à cause de l'injustice, vous aurez trahi tous ces morts ces jeunes naïfs et innocents qui croyaient au "projet" que vous leur avez vendu, vous aurez trahi tous ces jeunes emprisonnés et torturés dans les prisons sans aucunes raisons, brefs, vous aurez trahi les 54% de Sénégalais qui ont voté pour vous et contre l'injustice. Et croyez-moi, si vous laissez Macky Sall partir, il reviendra en 2029 plus fort en s'appuyant sur vos échecs et faiblesses, aidés en cela par les réseaux sociaux.

    Macky doit être détruit politiquement comme il l'a fait à Abdoulaye wade qui lui a tout donné, Karim wade, Khalifa sall et a tenté de vous le faire, pour que jamais, il ne reviendra au pouvoir. C'est un homme dangereux pour le Sénégal qui ne devrait jamais arriver au pouvoir, un accident de l'histoire politique du Sénégal que nous regrettons jusqu'à présent.
    {comment_ads}
    Auteur

    Xorom-sukeur

    il y a 2 semaines (09:39 AM)
    Le ver qui va détruire ce pastef et son fameux projet, il est déjà dans le fruit. Un président porté au pinacle par un attelage hétéroclite aux intérêts totalement divergents ,des gugus insolents,qui ne voient pas aussi loin que le bout de leur nez, formatés au réflexe de pavlof, formatés pour insulter,et voilà campé tout l'ingrédient de son auto destruction.La gestapo sonkorienne en marche, pour la solution finale, ils sont entrain de dresser des listes de personnes,de personnalités à abattre, ils sont entrain de faire la chasse aux  sorcières aux peulhs qu'ils qualifient de driing. Un véritable coktel molotov à s'attendre avec ces tarés de pastechiens. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Deuglaverite

    il y a 2 semaines (09:42 AM)
    Que ALLAH le tout puissant accompagne vos pas

    AMEEN
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (09:51 AM)
    Le problem c'est est ce que nous sommes prets a changer 
    Top Banner
    Auteur

    il y a 2 semaines (10:42 AM)
    Je le surnomme désormais 

    BABYFACE

     

    🇸🇳🔥🇸🇳🦾
    {comment_ads}
    Auteur

    Défenseur

    il y a 2 semaines (11:16 AM)
    Bon comportement, bon exemple. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Défenseur

    il y a 2 semaines (11:16 AM)
    Bon comportement, bon exemple. 
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (11:19 AM)
    En tous cas,  j'espère qu'il aura un changement radical et positif pour le SÉNÉGAL et les SÉNÉGALAIS. 

    Parce que si on constate ici au SÉNÉGAL  les facteurs clés pour le développement du pays sont cas tousse gérer par des entreprises étrangers. 

    Sabodal,matam,le tourisme ( les hôtels et les tours opérateurs) le ter,autoroute a paysages ,brt, aibd, le gaz,le pétrole, les grands chantiers bâti comme les stads, la nouvelle ville de diamgnadio les autoroutes les hôpitaux la construction des nouveaux ports,  on a vendu nos eaux poissonneux ( la pêche ) au occidentaux, et très bientôt les chinois vont prendre le contrôle de l'artisanat et la haute couture SÉNÉGALAIS. 

    IL NOUS RESTE QUOI 🤔 ??  = que-dall 

    Donc ils et temps de redressement de tous cela. 

     

    Wassalam 
    Top Banner
    Auteur

    Défenseur

    il y a 2 semaines (11:22 AM)
    Et d'ailleurs les mauvaises graines vont pourrire d'avantage à cause de leur mauvaise foi et non exemplarité ! Hahaha !
    {comment_ads}
    Auteur

    Wakhdeug

    il y a 2 semaines (11:34 AM)
    Vraiment on s'en tape vraiment.  Le père de Macky sall était gardien d'école (famille très pauvre), on a vu ce qu'il a fait aux sénégalais. 

    Président Diomaye, il ne faut surtout pas nommer Makhtar Cissé ministre de l'intérieur, ça serait la première fausse note. 

    Euskeuy !
    {comment_ads}
    Auteur

    Défenseur

    il y a 2 semaines (11:40 AM)
    S'ils arrivent à bien résister d'ici 5 ans dans leur projet c'est sûr qu'ils repêcheront de bonnes pioches d'avantage 
    {comment_ads}
    Auteur

    Défenseur

    il y a 2 semaines (11:40 AM)
    S'ils arrivent à bien résister d'ici 5 ans dans leur projet c'est sûr qu'ils repêcheront de bonnes pioches d'avantage 
    Top Banner
    Auteur

    Nianthio

    il y a 2 semaines (11:42 AM)
    Halte aux manipulateurs! Les sénégalais ont élu M. Faye comme chef d'état, et ce ALLAH qui l'a choisi depuis sa naissance. Et le Sénégal est béni par Allah et les érudits religieux. Alors que les pervers et les arrogants se mettent à l'égard. On ne peut pas errer les salons de prostitution et penser diriger ce pays,non
    {comment_ads}
    Auteur

    Senegalais Soucieux De L Aveni

    il y a 2 semaines (12:21 PM)
    Si les valeurs énumérées dans cet article sont encrées en lui , qu ils s attaque a la corruption endémique et la mal gouvernance et place l interet supérieur du peuple au dessus de ceux des lobbys,alors,Diomaye,nous serons avec toi pour toujurs.

    La tache ne sera pas facile,parce que les sénégalais d aujourd hui , ne sont plus imbus de ces valeurs,mais aussi parce que le mal est si encré,avec des ramifications extérieures.

    Mais bon vent et biens des choses aux sénégalais d aujourd hui et ceux de la génération future.

    Ensembes,nous pourrons déraciner des montagnes.

    UNION UNION ET ENCORE UNION
    {comment_ads}
    Auteur

    Patriote

    il y a 2 semaines (12:55 PM)
    Arrêtez le griotisme, on s'en fout de ce qu'il était, ce qu'on veut c'est qu'il change ce pays. Nous nous sommes débarrassés de autres pour ça, pas pour autre chose alors épargner nous des blas-bla. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    il y a 2 semaines (13:29 PM)
    en tout cas on veut pas d'une république des impots et domaines, les pires agents de l'etat au sénégal avec leur sectarisme et leurs ptivilèges indus. Haram
    Top Banner
    Auteur

    Lynx

    il y a 2 semaines (17:08 PM)
    Un brillant élève qui n e sait toujours pas lire couramment,  dont le discours spontané est laborieux ! 

    Franchement le système de recrutement de l'ena est une honte ! 

    Bref c'est encore parti pour un quinquennat de rétropédalage supersonique ! 

    Pauvre Sénégal ! 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email