Jeudi 30 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Video

Mobilité urbaine à Dakar : Le ministre Malick Ndiaye invite les Sénégalais à s’approprier le BRT

Single Post
Mobilité urbaine à Dakar : Le ministre Malick Ndiaye invite les Sénégalais à s’approprier le BRT
C’est officiel ! Le moment tant attendu par les dakarois est enfin arrivé. Le Bus Rapid Transit (BRT) est entré en service au grand bonheur des populations dakaroises. Le ministre des Infrastructures et des Transports terrestres et aériens, Malick Ndiaye, a lancé officiellement sa mise en service progressive ce mercredi 15 mai 2024. La rencontre a noté la présence du Directeur général du Conseil exécutif des transports urbains durables (CETUD), Dr. Thierno Birahim Aw, des autorités administratives et territoriales, entre autres.

Un service progressif centré sur deux offres entre 06h et 21h

Suite à la finalisation avec succès des essais et l’obtention des autorisations nécessaires pour l’exploitation des infrastructures et équipements du BRT, l’autorité étatique a procédé au lancement de son service commercial. Cette phase commerciale, qui a marqué le début d’une nouvelle ère de mobilité urbaine durable dans la ville de Dakar, se fera selon une approche graduelle, à savoir : une offre initiale afin de satisfaire les besoins immédiats des usagers ; une offre intermédiaire visant à améliorer progressivement la qualité de service ; et enfin, une offre définitive procurant aux voyageurs une expérience optimale.


En effet, l’offre de service initiale de la ligne B1 est constituée : de services de Papa Guèye Fall (Petersen) à la préfecture de Guédiawaye desservant 14 stations du lundi au dimanche et jours fériés de 06h à 21h ; d’un départ toutes les 6 minutes entre la préfecture de Guédiawaye et Grand Médine ; d’un départ toutes les 3 minutes sur le tronc commun entre Papa Guèye Fall (Petersen) et Grand Médine pour les 8 stations desservies ; et enfin, des lignes de rabattement du Bus DDD et AFTU sur une partie des 14 stations desservies.

L’offre définitive, quant à elle, avec le lancement de la mise en service commerciale complète, permettra l’exploitation des 23 stations du BRT sur 4 lignes (omnibus, express, 2 semi-express), une amplitude de service de 5h 00 à 22h (dernier départ), la mise à disposition de toute la flotte de bus, pour des intervalles de fréquence d’une à deux minutes.

Les tarifs fixés entre 400 et 500 francs Cfa

Pour cette mise en service progressive, une large gamme de titres, qui répond au mieux aux habitudes de déplacements des populations, a été adoptée. Ainsi, les tarifs sont fixés par zone. Pour la Zone 1, le prix d’un voyage est fixé à 400 francs CFA, et l’abonnement mensuel (30 jours) est à 17 000 FCFA. Pour le déplacement dans toutes zones, le prix d’un voyage est fixé à 500 francs CFA et l’abonnement mensuel à 22 000 FCFA. Autrement dit, le déplacement pour un trajet aller simple revient à 400 FCFA (trajet à l'intérieur d’une même zone) et 500 FCFA pour le trajet franchissant une ou deux limites de zones.

De plus, pour faciliter l’accès aux services et fournir une assistance personnalisée, une application mobile, un site internet et un centre de relation client ont été mis en place par Dakar mobilité.

Les tarifs jugés raisonnables

Sur place, après avoir visité, tour à tour, le Centre d’exploitation et de maintenance (CEM) à Gadaye, le Poste de commandement centralisé (PCC), la zone de remisage, le pôle d’échanges, et effectué le parcours client tout en visitant le corridor du BRT de la préfecture de Guédiawaye à Petersen, le ministre s’est réjoui de ce projet ambitieux de l’Etat du Sénégal, avant les citoyens sénégalais à se l’approprier. « Nous invitons tous les Sénégalais à s’approprier de ce projet, dans le comportement. Parce que, il s’agit ici de développer un nouvel état d’esprit de QHSE (Qualité, hygiène, sécurité et environnement). Et Sunu BRT a déjà misé sur ça parce que ce sont des bus électriques sur des voies réservées, avec la modernité. Donc, nous espérons que les usagers vont s’approprier de ces bus en se disant que c’est notre bien commun », a souligné Malick Ndiaye.

Selon lui, les tarifs sont raisonnables. « 400 francs et 500 francs sont des tarifs raisonnables quand même, et cela été bien négocié par l’Etat du Sénégal, à travers le CETUD, pour obtenir ce montant », a-t-il soutenu.

Maintenant, ajoute l’autorité étatique, « on est en mise en service progressive. Peut-être, les Sénégalais vont se dire que ce projet est tellement important qu’il faut augmenter les tarifs et en développer d’autres. Peut-être aussi, nous allons nous rendre compte que c’est un peu cher et qu’il faut revoir. Mais cela, c’est l’affaire des spécialistes. Pour Malick Ndiaye, le plus important, c’est que le BRT est une grande première en Afrique.     

Le BRT : un projet de transport collectif structurant

A rappeler que, pour apporter une solution durable à la congestion routière dans la capitale, l’Etat du Sénégal, à travers le Conseil exécutif des Transports urbains de Dakar (CETUD), a misé sur le projet de Bus Rapides sur voies réservées, encore appelé Bus Rapid Transit (BRT) dont les travaux ont été lancés en octobre 2019. Il s’inscrit dans une stratégie ambitieuse et globale de mobilité urbaine durable à Dakar menée par le CETUD. Avec le BRT, les temps de parcours entre Guédiawaye et le Centre-ville passent désormais de 90 à 45 minutes dans des conditions de confort, de sécurité et de régularité substantiellement améliorées.

D’un financement global de près de 300 milliards de FCFA, ce mode capacitaire, qui reliera sur 18,3 km la Préfecture de Guédiawaye à la gare routière de Petersen, va acheminer jusqu’à 300 000 voyageurs par jour.


17 Commentaires

  1. Auteur

    Dante

    il y a 2 semaines (13:44 PM)
    POURQUOI tout ce FOLKLORE,on vous a élu pour une RUPTURE TOTALE 
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (14:07 PM)
      Il leur faut tout un tintamarre comme s'ils sont à l'orirgine, il faut qu'ils acceptent que l'Etat est une continuté absolue
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (14:15 PM)
      Sonko diomaye tu connai bien lentreprise excellec electrification rural.les dirigeant en tete un ivoirien truand mechant malfaiteur refuse toujour de payer les salaire du moi davril et des frais de perdiom et congés quils doit à leur employés.des parren sont malade et celui qui doit les soigner et nourrir travail labas.quoi qui leur arrive sera la responsabilité de excellec.et on est en location et risque d'être jetter dans la rue avec nos parent malade et petit fille
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (14:15 PM)
      Sonko diomaye tu connai bien lentreprise excellec electrification rural.les dirigeant en tete un ivoirien truand mechant malfaiteur refuse toujour de payer les salaire du moi davril et des frais de perdiom et congés quils doit à leur employés.des parren sont malade et celui qui doit les soigner et nourrir travail labas.quoi qui leur arrive sera la responsabilité de excellec.et on est en location et risque d'être jetter dans la rue avec nos parent malade et petit fille
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (14:15 PM)
      Sonko diomaye tu connai bien lentreprise excellec electrification rural.les dirigeant en tete un ivoirien truand mechant malfaiteur refuse toujour de payer les salaire du moi davril et des frais de perdiom et congés quils doit à leur employés.des parren sont malade et celui qui doit les soigner et nourrir travail labas.quoi qui leur arrive sera la responsabilité de excellec.et on est en location et risque d'être jetter dans la rue avec nos parent malade et petit fille
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (14:50 PM)
      420 milliards de dépensés et gros mensonges scandaleux de " 300 000 passagers transportés par ... jour". Banlieues vers Dakar plateau engorgé. Quel choix ! Quel gâchis en dizaines de " petits trains bleus" Thiès Rufisque Thiaroye plus Chemins de fer en maillages régional. Les colons avaient commencé à le faire. C'était au temps où le train sifflait 3 fois à Dakar, Rufisque, Thiès, St-louis, Diourbel, Touba et Linguère. Sans oublier la mythique voie ferrée vers l'est Tamba et Bamako. Quelle bêtises en choix économiques du prédécesseur de Diomaye., y compris le TER dont on ne connaîtra jamais le coût avec exactitude avec ses nombreux mic mac de montages financiers, près de 1500 milliards dit-on. Bonne Chance Divine Mr le Président et votre Chef de Gouvernement.
    {comment_ads}
    • Auteur

      El Hadj Malick, Com Ratée

      il y a 2 semaines (15:43 PM)
      Ol aurait pu laisser inaugurer une deuxième fois via le DG du BRT après le Président Macky en .. janvier dernier avec un diret sur la RTS avec vivas de ses militants clairsemés durant 5 h d'horloge.
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Arnold

    il y a 2 semaines (13:48 PM)
    Wakhtane wax deugg sila. Soul Djeuf Yallah beugouko. Le premier Djadjeuf revient à Macky Sall, bien que j'ai voté contre lui.
    {comment_ads}
    Auteur

    Observateur

    il y a 2 semaines (13:54 PM)
    HERITIERS DU PSE ou heritiers des projets de MACKY. Nous attendons et souhaitons que vous en faites mieux.
    {comment_ads}
    Auteur

    Thieyy

    il y a 2 semaines (13:55 PM)
    État c'est une continuité. Aujourd'hui le BRT magnifigié par El malice Ndiaye

    👍👍
    {comment_ads}
    Auteur

    Deug

    il y a 2 semaines (14:04 PM)
    Vous n'avez pas honte. Si les jeunes que vous poussez, avaient tout detruit, vous allez rien trouver de bon aujourd'hui dans le pays.
    Auteur

    Langue Fourchue.

    il y a 2 semaines (14:05 PM)
    AAAHHH!!!  Mr le Ministre dit BRT parite: 40% de FEMMES ,peut aller a 60%.!!!. Pour les nominations futures nous pouvons esperer.
    {comment_ads}
    Auteur

    Idiot Du Village

    il y a 2 semaines (14:27 PM)
    Quel dilemne.. comment féliciter celui sur lequel on a tant craché...

    comment dire publiquement que l on inaugure un projet unique en Afrique et que l on doit tout à l AUTRE...

    N oubliez pas de dire que vos moutons avaient bien saboté l œuvre que vous bénissez aujourd'hui en gonflant le torse

     
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (14:55 PM)
    On inauguré toute honte bue.

    Thiey nioune fougnou dieum ?????
    {comment_ads}
    Auteur

    Honneteté Républicaine

    il y a 2 semaines (15:19 PM)
    L'honneteté républicaine voudrait que ce ministre commence par remercier le PR Sall d'avoir réalisé ce joyau au bénéficesdes populations. Il fallait reconnaitre que c'est le produit d'une vision du régime de Macky Sall. C'est cela l'attitude du vrai républicain. Si on avait laissé vos moutons de Panurge tout détruire, aujourd'hui vous n'alliez pas bomber le torse pour inaugurer ce BRT. Pensez-vous que nous sommes amnésiques? Que disiez-vous du BRT et du TER?  Jusque là vous n'avez encore rien réalisé. On attend et vous savez que l'attente peut etre très longue parce que votre prétendu projet fourre-tout n'est qu'une coquille vide. Vive la république! Vive la vision du Pr Sall! LAYE
    Auteur

    Mouni

    il y a 2 semaines (15:37 PM)
    Ki loumouy wakh wa kogn ba? Ak ay wakham you reuy yimou dane wakh? 

    La politique ce n'est pas le nihilisme et l'iniquité à un un sens.
    {comment_ads}
    Auteur

    Soul Kerr Douko Téré Fégn

    il y a 2 semaines (15:44 PM)
    Argent du contribuable + vision intelligente mo andi des projets comme le TER et le BRT (parmi tant d'autres) sous le règne de S.E. Macky Sall.

    Ceci est un défi pour S.E. Diomaye Faye.

    Le Rendez-vous c'est dans 2 à 3 ans avec des projets structurants, qui continueront la transformation de la circulation urbaine.

    Mais plus important encore, l'intérieur du pays a de plus grands besoins.
    {comment_ads}
    Auteur

    Mensonge

    il y a 2 semaines (15:58 PM)
    Le projet des centres de contrôle technique dans les régions a été en gestation dans le ministère depuis longtemps. J'en sais quelque chose. Ce n'est pas ce fameux "projet" qui n'a de contenu que sur vos lèvres, qui en est l'instigateur. Wakhal deugue un peu.

    Le fait est que tous les projets ne peuvent pas être entamés en même temps. 

    Je n'aime pas cette culture de l'appropriation du travail d'autrui à outrance. Rouslen touti way.
    {comment_ads}
    Auteur

    Hitosho Yagasuki

    il y a 2 semaines (16:00 PM)
    “Avoir HONTE de changer, c'est avoir honte d'être HUMAIN.” 

     
    Auteur

    Tourem

    il y a 2 semaines (19:04 PM)
    Feen meunoul am ndam thi kaw deugg, vos mensonges et manipulations pastefiens sont mis à nu
    {comment_ads}
    Auteur

    C'est Pas Possible

    il y a 2 semaines (11:01 AM)
    Vous nous avez menti. Et si on avait tout cassé 
    {comment_ads}
    Auteur

    C'est Pas Possible

    il y a 2 semaines (11:01 AM)
    Vous nous avez menti. Et si on avait tout cassé 
    {comment_ads}
    Auteur

    C'est Pas Possible

    il y a 2 semaines (11:01 AM)
    Vous nous avez menti. Et si on avait tout cassé 

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email