Mardi 23 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

BAZOOKA DE MBOUR APRÈS SON COMBAT CONTRE BRUCE LEE : «Je ne sais pas pourquoi il l’a fait, mais cet arbitre m’a causé du tort en me privant de ma victoire»

Single Post
BAZOOKA DE MBOUR APRÈS SON COMBAT CONTRE BRUCE LEE : «Je ne sais pas pourquoi il l’a fait, mais cet arbitre m’a causé du tort en me privant de ma victoire»
Au lendemain de sa défaite face à Bruce Lee, Bazooka, le lutteur de Mbour, est amer mais déterminé à obtenir gain de cause. Car il est convaincu d’avoir terrassé le Fassois lors de la première chute invalidée par l’arbitre du combat. Convaincu que l’arbitre l’a privé de sa victoire, Bazooka crache ses vérités dans cet entretien réalisé chez lui, à Mbour. 

Bazooka, après votre combat de dimanche sanctionné par une défaite face à Bruce Lee de Fass, la polémique s’est installée du fait d’une première chute litigieuse de votre adversaire invalidée par l’arbitre. Quel est votre commentaire sur ce fait ? 
Pour moi, la victoire que j’ai obtenue sur Bruce Lee est claire et nette. Elle est incontestable et personne ne peut la contester. J’ai battu Bruce Lee. Lui le sait. Les gens de Fass le savent, le Cng le sait. Tout le Sénégal et le monde entier qui a suivi le combat à la télévision a vu que j’avais gagné. En fait, il n’y a que l’arbitre qui doute de ma victoire. Et c’est pour cela d’ailleurs que je me suis adressé à l’autorité en déposant un recours dès ce lundi pour réclamer ma victoire. Car, comme tout le monde le sait, j’ai battu Bruce Lee. Cela me fait très mal au cœur que l’arbitre en est décidé autrement. Parce que j’ai beaucoup travaillé des mois durant et cela sans répit pour gagner ce combat. Malheureusement, il s’est trouvé un homme sur mon chemin, l’arbitre du combat en l’occurrence, pour me priver de la joie de fêter ma victoire au stade alors que tout le monde a vu que j’ai gagné. 

Comment s’est passé le combat. Comment avez-vous abordé le duel avec un adversaire réputé fort, surtout sur le plan technique ? 
Mon adversaire, je l’ai appelé à la bataille, il a refusé de me suivre. Parce que je lui avais dit que j’allais le battre et le terrasser aisément et c’est ce que j’ai fait. Ceci, malgré tout ce qu’on dit de lui comme quoi il serait un lutteur très technique, un lutteur difficile à affronter. Mais là, vous avez vu, c’est moi qui ai pris les initiatives, qui ai mené le combat que j’ai dominé de bout en bout, avant de le terrasser. Donc les gens qui disaient que Bruce Lee est favori ont déchanté. Comme vous l’avez vu, j’étais sûr de moi au point que quand je l’ai terrassé, je n’ai même pas jubilé. Parce que c’était facile pour moi. 

Pourquoi n’avez-vous pas protesté et avez-vous repris, lorsque, après la chute litigieuse, l’arbitre vous a demandé de poursuivre le combat ? 
Je savais que j’ai gagné et mon adversaire aussi savait qu’il avait perdu. Bruce Lee sait très bien que je l’ai battu. Seulement, comme l’arbitre en a décidé autrement et que c’est le maître du terrain, pour ne pas faire preuve d’indiscipline, donc par respect pour les amateurs, pour le Cng et pour ne pas être en porte-à-faux avec les textes réglementaires, je suis resté dans l’enceinte pour poursuivre le combat. Car tous ceux qui me connaissent savent que je suis un homme discipliné et respectueux et je tenais à garder cette image, à rester fidèle à moi-même, en dépit du fait que je faisais face à une injustice difficilement acceptable. Mais j’ai préféré rester l’homme qui respecte ses engagements que je suis, l’homme qui essaie toujours de donner le bon exemple. J’ai accepté de reprendre le combat, mais il est vrai que ma tête n’était plus là. Et si j’ai chuté, c’est parce que j’étais hors de moi. J’étais démoralisé par la décision de l’arbitre de faire reprendre le combat. Je ne sais pas pourquoi il l’a fait, mais cet arbitre m’a causé du tort en me privant de ma victoire. Mais je ne m’en fais pas trop car je suis certain que le Cng va me rétablir dans mon droit, avec le recours que j’ai introduit, en me rendant ma victoire qui ne souffre d’aucun doute. 

Mais ne craignez-vous pas que le Cng donne tout au plus un combat sans verdict ou ne confirme votre chute ? 
Je n’y pense pas une seule seconde. Car le Cng, c’est des gens intelligents et ils ont même les images de la télévision pour se faire une idée précise qui conforte ma position. Je veux qu’on me rende ma victoire, c’est tout ce qui m’importe, même si le fait est que l’arbitre a tout gâché. Car maintenant, même si le Cng me rend ma victoire comme je m’y attends, il manquera quelque chose. Je ne pourrais pas la fêter comme j’avais voulu que cela se passe et elle aura moins de saveur que si on me l’avait donnée au stade, devant tout ce public. Car tout le Sénégal a vu que j’avais terrassé Bruce Lee. 

Pouvez-vous revenir sur cette chute litigieuse… 
Sur la chute que l’arbitre invalide, il attaque, je le contre et j’enclenche aussitôt une attaque qui le propulse au sol. Il atterrit sur les fesses, avant que je n’atteigne à mon tour le sol, ma tête en premier. L’arbitre a bien vu que je l’avais battu car il était tout couvert de sable. Mais au lieu de me donner la victoire, il a demandé la reprise du combat. Ce qui est injustice et n’honore pas les arbitres de lutte. Car à ce niveau, une telle méprise est impardonnable. 

On vous a aussi vu donner beaucoup de coups ? 
La frappe, notamment les uppercuts que je balance, cela fait partie de mon arsenal de lutteur. Je vous dis une chose, lors de ce combat, Bruce Lee, comme Ouza Sow et Modou Awa avant lui, les coups d’uppercut que je lui ai donnés lui ont fait très mal. À chaque coup, il gémissait de douleur. Il avait si mal qu’il pleurait presque. Mais c’est aussi cela la lutte avec frappe. 

Qu’en est-il de la suite de votre carrière. Ce combat vous relance-t-il après un bon moment sans lutter ? 
Je suis optimiste quant au reste de ma carrière dans l’arène. Je suis resté longtemps sans lutter, mais avec ma prestation de dimanche, je pense qu’on me reverra plus souvent dans l’arène. J’espère avoir un autre combat avant la clôture de la saison. Parce que les lutteurs qui défilent dans l’arène tous les dimanches ne sont pas meilleurs que moi. 

Y a-t-il des lutteurs dans votre ligne de mire ? 
Bien sûr qu’il y en a. Je veux que les promoteurs me donnent pourquoi pas Balla Gaye 2, Modou Lo ou Gris-Bordeaux pour que je leur montre de quel bois je me chauffe. Je suis prêt à les prendre tout de suite. Vous savez, moi, je préfère le slogan Bazooka en action. Et je vous le dis, je ferais des misères à tous les lutteurs qui se dresseront sur ma route. Surtout que mes supporters mbourois ont accueilli comme moi cette décision inique et inqualifiable de l’arbitre avec beaucoup d’amertume. Chez moi, à Château d’eau Sud, quand je suis arrivé, les gens étaient tristes et cela m’a beaucoup ému. Pour eux, je ferais tout pour gagner toujours afin de les rendre heureux. Car les scènes de femmes qui criaient et se roulaient à terre de désespoir font que je me donnerai toujours les moyens de gagner mes combats pour ces gens-là qui croient en moi. 

BRUCE LEE, VAINQUEUR DE BAZOOKA : «Le médecin m'a certifié que j'avais la même blessure que Tyson»

Les lendemains de victoire sont fêtés allègrement chez les lutteurs. Mais, hier, l'ambiance devant la maison de Bruce Lee ne donnait pas l'impression que le champion avait vaincu Bazooka. C'est parce le Fassois a perdu un de ses proches après le combat. Il a toutefois accepté de nous entretenir sur la préparation et le déroulement de son combat, notamment le risque pris malgré la décision du médecin de faire renvoyer le choc pour des blessures à la main et au genou. 

Quels sont les sentiments qui vous animent au lendemain de votre combat victorieux face à Bazooka ? 
Je rends d'abord hommage à Dieu et je remercie mes parents ainsi que mon marabout Cheikh Béthio Thioune, digne disciple de Serigne Saliou Mbacké. Je ne saurais récompenser les supporters qui sont restés égaux à eux-mêmes pour m'apporter le soutien nécessaire. Je me porte à merveille et je prie pour la paix dans notre pays. C'est mon rêve de tous les jours, car rien ne vaut la paix. 

Vous revenez comme ça des entraînements, cela veut dire que vous n'avez pas été éprouvé par la fatigue du combat ? 
Non, parce qu'il y a beaucoup de choses qui se sont passées avant le combat. En effet, à une semaine du combat, j'ai été blessé suite à un contact avec un coéquipier au cours des entraînements à l'écurie Fass. Le médecin qui m'a consulté a dit que je ne pouvais pas lutter et qu'il fallait qu'on renvoie le combat. 

Qu'est-ce que vous aviez au juste ? 
J'avais une entorse au niveau du poignet de la main droite. Et j'ai même des difficultés pour bien saisir avec cette main. C'est pourquoi j’ai combattu de la sorte. J'ai choisi la lutte comme métier et ceux qui me connaissent savent que je suis un lutteur engagé et déterminé. Je ne triche pas et je suis strict dans le respect de mes engagements vis-à-vis des autres. Ça me pèse beaucoup de prendre une avance et de ne pouvoir lutter à une semaine du combat. Ma conscience ne me le permet même pas. Je m'en remets toujours à Dieu qui décide de tout. Je vous fais une révélation, c'est moi qui ai cassé le plâtre pour prouver ma bonne foi d'aller lutter. En plus, j'ai le genou droit en délicatesse. Mais cela ne m'a pas empêché d'aller à fond pour satisfaire les amateurs. 

Ne croyez-vous pas avoir pris de gros risques en faisant fi des recommandations du médecin ? 
Cela fait longtemps que le combat a été monté. Il y avait même un premier renvoi par le promoteur Serigne Modou Niang. Je me suis blessé lors d'un contact. Mais pour moi, en tant que jeune, il n'y a jamais de risque dans ce genre de situation. Tout le monde connaît le milieu de la lutte et il y a certaines choses qu'on n'ose pas étaler sur la place publique. Il serait même difficile de faire comprendre à certains ce qui m'est arrivé. Même lorsque j'ai débarqué au stade, je sentais des maux au niveau du genou et de la main. Ceux qui ont bien suivi le combat doivent s'apercevoir que j'avais des difficultés pour bien ajuster mes prises. Et malgré cela, j'ai mené toutes les actions, mon adversaire ne se contentant que de défendre. Lorsqu'il y avait un corps à corps, il cherchait à bloquer par la tête. 

N’auriez-vous pas été déçu en cas de défaite, sachant que vous aviez pris d'énormes risques ?
 
Non, je n’aurais pas été mécontent. Parce que j'ai terrassé plusieurs adversaires qui ont sportivement accepté les verdicts. Donc je dirais que c'est la volonté de Dieu qui a décidé que tombe. J'ai fait de mon mieux pour satisfaire mes supporters. J'ai tenté des prises et il a résisté. Et sur le feu d'une action que j'ai encore amorcée, mon adversaire s'est retrouvé la tête sur le sol. Et moi je suis retrouvé sur lui. Il y avait trois arbitres qui ont décidé de la reprise du combat. Alors que j'étais persuadé d'avoir battu Bazooka. 

Si vous étiez vraiment sûr de votre victoire, pourquoi avoir pris du temps pour vous relever ? 
C'est parce que ma blessure à la main s'était réveillée. Et il fallait que je récupère un peu et vois aussi si ce n'était pas si grave. Mais une fois encore, j'étais sûr d'avoir gagné et j'attendais que les arbitres valident la victoire. Lorsque je me suis relevé, ils m'ont dit que la partie continue, ce que j'ai accepté. J'ai refait la même chose en l'attrapant pour l'obliger à lutter. J'ai mis mon pied pour le déséquilibrer. Comme il ne pouvait faire autrement, il s'est retrouvé assis. 

Pourquoi n'avez-vous pas protesté auprès des arbitres pour réclamer la victoire lors de la première chute ? 
Effectivement, je m'attendais à ce que l'arbitre déclare ma victoire. Parce que j'ai fait une rotation qui a eu raison sur lui avec la tête sur le sol. Mais je suis un compétiteur bien encadré et il y a un règlement qu'il faut respecter. Dans tous les cas, les arbitres ne sont pas des corrompus qui peuvent être achetés. Ce sont des professionnels et le Cng défend les intérêts de tous les acteurs. Il s'est mis à jubiler et moi je respecte la décision arbitrale, y voyant une unanimité. Je ne pouvais donc qu'accepter de reprendre le combat, malgré le mal que je ressentais terriblement. Et je l'ai encore terrassé en usant de ma technique. 

Étant blessé, comment avez-vous préparé la dernière semaine d'entraînement ? 
Je ne faisais pas de contact sinon que du footing pour rassurer les supporters qui étaient de tout coeur avec moi. Je m'efforçais aussi à faire des exercices d'abdominaux pour ensuite rentrer. 

La blessure vous a quand empêché de prendre certaines initiatives. 
Bien sûr, je ne pouvais saisir que d'une seule main. J'ai rusé à un certain moment, mais il ne pouvait pas savoir que j'avais un handicap. C'est parce qu'il était sur une position défensive. 

Quelle a été la position des entraîneurs après votre décision de lutter à tout prix ? 
Les entraîneurs étaient du même avis que le médecin de renvoyer le combat. Mais j'ai refusé et j'ai clairement dit que je vais lutter. Même je dois mourir après le combat, il était hors de question de faire renvoyer le combat. Le médecin m'a certifié que j'avais la même blessure que Tyson. Il m'a dit que nous avions contracté des blessures identiques. Ce sont mes dirigeants qui me l'ont recommandé, plus précisément Abass Ndoye et Thierno Dramé. Et je les remercie pour l'assistance apportée lors de cette dure épreuve. Je suis là pour mes dirigeants et mes supporters. La page Bazooka est tournée et je pense à d'autres adversaires. 

Vous faites allusion à qui comme futur potentiel adversaire ? 
Évidemment, je pense à Baye Mandione. Notre combat est dans l'ordre du possible. Tous les amateurs en parlent et il faut qu'on le monte pour leur faire plaisir. C'e sera une belle affiche. 

Mais Baye Mandione réclame Gris Bordeaux ? 
Baye Mandione est mon grand, mais on doit pouvoir nous affronter. Il est gentil et j'ai une grande estime pour lui. Mais n'empêche, on doit lutter. 

La dernière défaite de Gris n'a-t-elle pas créé de pression sur vous ? 
Pas du tout ! Gris a plusieurs fois gagné et nous avons jubilé pour le fêter. Donc, sa défaite ne va pas être une pression à mesure de me handicaper. On vient dans la lutte pour gagner ou perdre. Au contraire, ça motive pour ramener la confiance dans l'écurie. Il faut comprendre que c'est la volonté divine. Cela fait longtemps que je gagne et je dois m'attendre à perdre un jour. Tout le monde a vu que Gris s'était bien battu contre Eumeu Sène. Il y avait du sang, mais le combat n'a pas été arrêté. Donc il n'avait pas démérité. 

Ne pensez-vous pas que le Cng va donner la victoire à Bazooka qui a décidé de déposer un recours ? 
Ça ne me dérangerait pas le Cng lui donne la victoire. Car, en âme et conscience, je sais que ma victoire ne souffre d'aucune contestation. Et je crois que le Cng ne va pas le suivre. J'ai gagné et l’on m'a remis mon drapeau, c'est beau. Il ne faut pas qu'on entache ma victoire. Bazooka était venu en grande force pour battre un adversaire diminué. J'étais blessé et je me suis bien bagarré pour obtenir le résultat que tout le monde savoure. C'est Dieu qui donne la victoire et il faut qu'on accepte sa volonté. Ce combat me rappelle celui de Bazooka contre Boy Sèye. Il y avait une première chute litigieuse avant que Bazooka ne soit finalement déclaré vainqueur après la poursuite du combat. 

Malgré la contestation, il n'y a pas eu de scène de violence ? 
C'est parce que mes supporters sont matures et disciplinés. Et pourquoi d'ailleurs cette violence qui ne fait que ternir l'image de la lutte ? On n'a pas besoin de ça. Le sport c'est l'adversité saine et je félicite mes supporters pour cette attitude responsable. Ils ont compris qu'après le combat, les lutteurs se retirent chez eux pour y continuer à bien vivre. Dans l'arène, il n'y a même pas de place pour la violence. Il faut que les gens reviennent à de meilleurs sentiments. 



12 Commentaires

  1. Auteur

    Aloooooooooooooo

    En Mai, 2011 (14:17 PM)
    Bruce dém nga terre
    Top Banner
  2. Auteur

    Hey

    En Mai, 2011 (14:19 PM)
    bozzaka vainqueur
    {comment_ads}
    Auteur

    Undefined

    En Mai, 2011 (14:45 PM)
    c bazoo ki a gagne
    {comment_ads}
    Auteur

    Dogbo Ble

    En Mai, 2011 (15:26 PM)
    Même moi Dogbo Ble g suivi le combat depuis ma cellule de l'hotel du golf mais c bien Bazooka ki a gagné
    {comment_ads}
    Auteur

    Fassois Par Défaut

    En Mai, 2011 (16:29 PM)
    Fass combine beuré rek
    Top Banner
    Auteur

    Mgue

    En Mai, 2011 (17:23 PM)
    bruce é l meilleur

    {comment_ads}
    Auteur

    Mastico

    En Mai, 2011 (19:32 PM)
    y'a pas de doure bozoka est gagnant sur brucelee

    les premiers à créer la violence dans l'arene sont les arbitres il devront etre chattier avec des bandes de larrons





    {comment_ads}
    Auteur

    Mbourous

    En Mai, 2011 (19:37 PM)
    cé parce k bazoka né pas dakarois ou balieuzard les lutteurs des region sont defavorisé au detriment de ceux de la banlieue pourie de dakar  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Mgue

    En Mai, 2011 (20:05 PM)
    khana yaw kaw kaw nga
    Top Banner
    Auteur

    Maestroni

    En Mai, 2011 (23:06 PM)
    lutte! lutte! jusqu'à quand! d lutteur ki non pas de cervell ! c juste un sport de con!



    être dévétu publiquement! tes enfants t regardant devan la télé!



    C JUSTE HONTEUX



    REVEILLEZ VOUS LES GARS §

    §§§§§§§§§ C PO COM CA KON POURRA S DEVELOPPER
    {comment_ads}
    Auteur

    Ndeuss

    En Mai, 2011 (01:18 AM)
    bruce lee et meme gris bordeaux junior ont ete battus,,il faut qu il est une ecole de formation d arbitres professionnels unikement pour la lutte
    {comment_ads}
    Auteur

    Papa Ndiaye

    En Mai, 2011 (08:48 AM)
    je pense se que les arbitres on fait cet fois est inpardonnable et indigne soit c'est du favoritisme ou de l'incompétance qu'ils viennent de nous prouve meme quelqu'un qui n'en c'est obsolument rien a la luttre dirait a coup sur que bazouca est le vainqueur
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email