Mardi 18 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Les pharmaciens privés solidaires de Cheikhouna Gaye et Mame Mbacké Ndiaye Sène

Single Post
Les pharmaciens privés solidaires de Cheikhouna Gaye et Mame Mbacké Ndiaye Sène

Le Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal (SPPS) a exprimé vendredi sa solidarité au docteur Cheikhouna Gaye et à sa collègue Mame Mbacké Ndiaye Sène, de la pharmacie Fadilou-Mbacké de la Patte d’Oie, après que le premier a été arrêté et conduit de force au commissariat des Parcelles Assainies, mercredi, après une altercation avec un fonctionnaire de police.

 
L’employé de la pharmacie explique avoir été arrêté à la suite de son refus de vendre à l’homme de tenue un médicament figurant sur une liste rouge, pour lequel il n’avait pas présenté une ordonnance, comme l’exige la réglementation.  
 
Le SPPS, qui tenait un point de presse à la suite de cet incident, s’est dit disposé à accompagner les deux pharmaciens dans toutes les actions qu’ils auront à entreprendre pour que le fonctionnaire de police soit traduit en justice.
 
’’Le Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal exprime son soutien et toute sa solidarité avec le docteur Cheikhouna Gaye et le docteur Mame Mbacké Ndiaye Sène et est disposé à les accompagner dans toutes les actions qu’ils auront à entreprendre pour que force reste à la loi’’, a déclaré vendredi son président, Assane Diop. 
 
Il s’est par ailleurs félicité de la ’’diligence des autorités’’ qui, au lendemain de l’incident, ont annoncé avoir pris des mesures disciplinaires à l’encontre du fonctionnaire de police. 

Assane Diop ajoute que les pharmaciens privés prennent ’’acte des mesures conservatoires" prises à l’encontre du commissaire mis en cause.
 
’’Les faits sont tellement graves qu’il va falloir prendre toutes les sanctions prévues dans de pareilles circonstances’’, estime le président du Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal. 
 
’’Toutes les mesures disciplinaires’’ convenables ont été prises après l’incident survenu à la pharmacie Fadilou-Mbacké de la Patte d’Oie, a annoncé jeudi le Bureau des relations publiques de la Police nationale dans un communiqué parvenu à l’APS. 
 
"La Police nationale tient à informer que l’Autorité a pris toutes les mesures disciplinaires attendues dans de pareilles circonstances malheureuses", assure le texte, sans toutefois préciser la nature des ’’mesures disciplinaires’’ prises à l’encontre du fonctionnaire de police présenté comme étant Bara Sangharé, en service aux Parcelles Assainies, dans la banlieue dakaroise.


liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Deugeule

    En Août, 2019 (09:35 AM)
    LOUDOUL DEUGUEU DO YAAG comme dit l'adage wolof. Chers compatriotes on s'empresse a faire des commentaires sur des sujets que nous ne maîtrisons pas, le cas du pharmacien et le commissaire en ai pour preuve.

    Qui a tord dans cette histoire? si on se rends compte que le Dr a présenté ses excuses au commissaire d’après les résultats de l’enquête et que tout les sénégalais se sont précipites a s’en prendre au commissaire qui n'a fait que sont travail après avoir subit une injustice dans la pharmacie.

    SENEGALAIS NA GNOU KOLAT JICKO YI TE AM YAR AK TEGUINE



    MOI JE SUIS COMMISSAIRE SANGARE
  2. Auteur

    Mounas

    En Août, 2019 (13:15 PM)
    Ce docteur Gaye, avec ses yeux de poule mouillée, ne pouvait qu'être piégé par le commissaire qui lui a fait son coup habituel à ses victime. C'est le commissaire en personne qui a dès la première heure passé au poste de police demandé à la victime de ses actes de présenter ses excuses par ecrit. C'est la même chose que le commissaire Sankharé avait imposé à un autre de ses victimes qui a posté une vidéo dans laquelle il narre sa mésaventure avec le commissaire Sankharé. Présenter une feuille à ses victimes pour qu'ils s'excusent d'avoir mal agit pour se protéger éventuellement en cas de problème fait partie de la panoplie de SANKHARE. Evidemment, Docteur Gaye qui na rien d'un guerrier, a eu tellement peur, qu'il a accepté d'écrire ses "aveux" sans fondement juridique.
    Auteur

    Deugeule

    En Août, 2019 (13:54 PM)
    LOUDOUL DEUGUEU DO YAAG comme dit l'adage wolof. Chers compatriotes on s'empresse a faire des commentaires sur des sujets que nous ne maîtrisons pas, le cas du pharmacien et le commissaire en ai pour preuve.

    Qui a tord dans cette histoire? si on se rends compte que le Dr a présenté ses excuses au commissaire d’après les résultats de l’enquête et que tout les sénégalais se sont précipites a s’en prendre au commissaire qui n'a fait que sont travail après avoir subit une injustice dans la pharmacie.

    SENEGALAIS NA GNOU KOLAT JICKO YI TE AM YAR AK TEGUINE



    MOI JE SUIS COMMISSAIRE SANGARE

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email