Mardi 15 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

«Nous devons à Serigne Sidy Moctar de célébrer les fêtes religieuses musulmanes en communion»

Single Post
Serigne Mansour Sy Djamil et Cheikh Sidy Moctar Mbacké

Mansour Sy Djamil s’est incliné devant la mémoire du défunt Khalife général des mourides Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké rappelé à Dieu dans la nuit du mardi au mercredi dernier. Un homme multidimensionnel dont la disparition est une perte pour toute la oumma islamique, le Sénégal en particulier. «Cette responsabilité d’injonction divine, Cheikh Sidy Moctar l’a assumée de la plus belle manière avec courage et détermination.

Le regretté Khalife a laissé son empreinte par ses prêches où il appelait à la solidarité entre toutes les confréries et toutes les confessions. Dans sa stratégie cognitive de communication, qui était d’une simplicité désarmante, il disait toujours que les Tidjanes et les Mourides, ainsi que les autres confréries, avaient le même dieu, le même islam, la même qibla, les même cinq prières, le même ramadan et le même pèlerinage à la Mecque.

Vérités limpides qui méritent qu’on se les rappelle à chaque instant ; message important de par son contenu et de par son porteur : le Khalife général d’une confrérie dont le fondateur Cheikh Ahmadou Bamba est la fierté de tout un peuple», écrit Mansour Sy Djamil dans un texte parvenu à Seneweb. Cheikh Sidy Moctar, ajoute-t-il, «est l’incarnation de cette vision d’Ibn Taymiyya des pouvoirs spirituel et temporel. Il était sain, et c’était un saint que nous aimions et qui nous a aimés et qui nous a toujours bénis.

C’est ce lourd héritage que notre père Serigne Mountakha Bassirou aura à perpétuer. Nous lui souhaitons de disposer de l’abnégation et de la foi nécessaires pour continuer la mission de Serigne Touba, à l’instar de ses pieux ancêtres et devanciers». Une disparition qui affecte lourdement le député à l'Assemblée nationale. «Je suis meurtri devant la disparition d’un cheikh qui était une chance pour le Sénégal surtout à l’heure actuelle où nous avons besoin d’humilité et de sens de dépassement pour davantage de cohésion nationale ; qualités qu’incarnait pleinement Cheikh Sidy Moctar Mbacké. Grand rassembleur, nous lui devons aujourd’hui de célébrer les fêtes religieuses musulmanes en communion», réagit Mansour Sy Djamil.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email