Mardi 18 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Insécurité : Les pharmaciens réclament des remèdes efficaces

Single Post
Insécurité : Les pharmaciens réclament des remèdes efficaces

Le blanc de leurs blouses a beau imposer son éclat, le rouge de la colère qui les habite et le noir du deuil qui les affecte scintillaient à mille lieux. C’est que les pharmaciens, qui manifestaient hier, vendredi 11 novembre, sur toute l’étendue du territoire national, pour dénoncer le meurtre de deux employés d’une officine à Ndioum, ainsi que les menaces qui pèsent sur leur secteur, n’en peuvent plus.

« Nous réagissons parce nous sommes (certes) tenus par une mission de santé publique, mais cela ne veut pas dire se laisser tuer. Nous avons le droit de solliciter l’État pour notre sécurité, car avant tout, nous sommes des citoyens », a justifié Khady Cissé, la présidente du Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal.

Hier de 8 heures à 15 heures, les pharmacies avaient baissé les rideaux. Cet arrêt du service, ponctué par des sit-in sur toute l’étendue du territoire, est le signe que les pharmaciens sont déterminés à se faire entendre. Pour l’instant, ils ont décidé de suspendre sine die les gardes de nuit.

Les pharmaciens ont adressé au chef de l’État et au Premier ministre un document dans lequel il liste leurs maux dont les principaux sont l’insécurité et la vente illicite de médicaments.

 

(Source : Enquête)


liiiiiiiaffaire_de_malade

7 Commentaires

  1. Auteur

    Anonymsaafara

    En Novembre, 2016 (09:39 AM)
    Solution : Chaque pharmacie engage un ou plusieurs vrais vigiles et rondes de police (ou de gendarmerie) régulières.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2016 (11:05 AM)
      il faudrait en premier qu'au moins soit présent un pharmacien diplômé dans chaque officine ! ce n'est pas le cas! il faut arrêter de vendre des médicaments indien et chinois (douteux) pour faire plus de marge !
  2. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (11:13 AM)
    et si on parlait de la mafia et l'escroquerie des pharmaciens .

    ils te vendent ou te conseille un medicament juste pour diminuer leur stock.

    Et les autres commerçants?

    le medecin si tu lui dit le pharmacien propose ce medicament en replacement, il te dit 'ne prends pas'

    les pharmaciens te donne 3 boites du meme medicament alors que 1 boite suffit.



    c juste des commercants eux aussi et pret à te sacrifier.

    qu'ils crevent akhou clients yi gnolene dal
    • Auteur

      Palmarinw

      En Novembre, 2016 (18:49 PM)
      le docteur te di de n pa prendr lekivalent parceke il as promis au deegue qui fait ce medoc de le sortir.aucun phcien na le drw de changer tn medoc san ton aval.autre si un trmt necessite 3 bwtes ou tablettes on te le dis si tu peux pa tou acheter en mem tps on te propose de renouveler la 1ere bwte. le malheur o senegal c ke tou le monde est calé dans tout
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (11:21 AM)
    Et l'insécurité que les pharmaciens causent à la population en vendant des medicaments indiens et chinois?

    Le pharmacien met marge de 30%.

    Keur Serigne bi moins de 10% pour le meme product.



    Aux USA at ailleurs , les pharmacies sont dans les supermarchès avec use concurrence.



     :contaan:  les pharmaciens se ravitaillent parfois à Keur Serigne bi.  :contaan: 
    Auteur

    Palmarinw

    En Novembre, 2016 (19:00 PM)
    TU AS TOUT FAUT ANONYME. LES FOURNISSEURS DES PHARMACIES SONT LABOREX COPHASE SODIPHARM DUOPHARM ETC... . SI LES MEDICAMENTS INDIENS SONT COMMERCIALISéS C PARCEKILS ONT été TESTéS CLINIKMNT FAITS DES RECHERCHES STP ET EN PLUS ICI EN AFRIQUE ON CHERCHE TOUJOUR LE MOINS CHER. SUR 10 CONSEILS EN PHARMACIE 9 PERSONNES TE DIRONT QUE C DES PRODUITS CHERS. CERTAINS MEME SE METTENT A LA PLACE DU MEDECIN EN SELECTIONNANT LES MOINS CHER POUR NE PAS ACHETER LES AUTRES ALORS QUILS NE SAVENT MEME PAS QUEL EST LANTIBOTIQUE LANTALGIC OU AUTRES COMME SI IL AVAIT CONSULTé ET FAIT SON DIAGNOSTIC

    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (00:26 AM)
    A PALMIROV

    EN 2015 , plusieurs laboratoires indiens se sont vu retires leurs licences par l'afssaps suite à des controles innopunes de leur service pour non coformite , non respect de la pratique

    en fin 2016 700 lots de medicaments sortis de ces labo indiens en particulier ont ete purement et simplement retires par des alertes de l 'affssaps uniquement en france

    cEs repartiteurs que vous citez sont la cause du probleme et la pna , le protocole de bamako etait la solutuion ideale pour les medicaments de premiere necessiteet ponctuels pour les moins demunis , acheter le nombre de comprimes ou la quantite de sirop necessaire pour sa pathologie et non acheter une boite complete dont on utulisera qu'une partie

    a l'origine les specialites pharmaceutiques n'existaient pas , les plus anciens d entre nous , rentraient dans une officine et le pharmaciien qui avait des boites de medicaments en vrac commercialises en ce temps par rhone poulenc , vous comptez le nombre de comprimes necessaires a votre pathologie (d'ailleurs pour certains medicaments c'est ce procede qui est applique aux etats unis) et que pour d'autres formes galeniques le medecin ne prescrivait que la formule galenique , tous les persoones au senegal qui ont plus de 50 ans ont recu à leur naissance un collyre a l'argyrol qui etait fabrique au dispensaire ou a la pharmacie du centre hospitalier , le mercurochrome , l alcool iode etc et dotations annuels dans les dispensaires et ces centres se faisaient pour les medicaments essentiels en pot de 1 kilo et en poudre à reconstituer, la fabrication sur le lieu de delivrance de certains de ces produis faisaient partie des cours des infirmiers de cette epoque la
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (00:48 AM)
    a palmirov

    pour comprendre une partie de ce que je dis sur les prix des medicamants et leur disponibilte , il faudra se reporter à l etude dynamique de developpement et effet sur l acces des medicaments esentiel de l oms , bien que cette etude date de 1993 , sa veracicite est actuel, cette etude denoncait deja le quasi monopole de laborex dont je reproduit en copie colle le jugement de l oms""" L’importation est marquée par le poids prépondérant de Laborex, grossiste lié à des intérêts français, qui contrôle environ 70% du marché pharmaceutique privé. Le maillon clé du secteur privé est représenté par le grossiste qui est non seulement le fournisseur de produits mais aussi le transporteur, le banquier et, en cas de difficulté, le gestionnaire du circuit de vente au détail.""

    le coût moyen d'une ordonnance prescrite était plus élevé dans la région de Dakar (4 532 FCFA) que dans le reste du pays (3 418 FCFA);



    • le taux d'achat global par rapport au nombre de produits prescrits était plus élevé dans la région de Dakar (83,7%) que dans le reste du pays;



    • le pourcentage d'ordonnances pour lesquelles aucun produit n'a été acheté était plus élevé dans le reste du pays (15,4%) que dans la région de Dakar (11,9%);



    • le coût moyen d'une ordonnance représentait, en 1992, 6,8% du revenu mensuel moyen d'un ménage à l’échelle nationale, 13,8% de celui d'un ménage rural et 4% de celui d'un ménage urbain.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (01:02 AM)
    pour terminer la conclusion du rapport de l oms



    Document complet | Dérouler chapitre | Etendre sommaire | Version HTML imprimable

    Sujets & Mots-clés



    Le secteur pharmaceutique privé commercial au Sénégal - Dynamique de développement et effets sur l'accès aux médicaments essentiels - Série de recherche, No. 23

    (1997; 51 pages) Voir le document au format PDF

    Table des matières

    Afficher le document Résumé

    Afficher le document Introduction

    Ouvrir ce répertoire et afficher son contenu Contexte économique et sanitaire et place du secteur pharmaceutique

    Fermer ce répertoire Accessibilité, disponibilité et usage des médicaments essentiels dans le secteur pharmaceutique privé

    Afficher le document 1. Disponibilité des médicaments essentiels

    Afficher le document 2. Accessibilité financière

    Afficher le document 3. Consommation et usage des médicaments essentiels

    Afficher le document Conclusion

    Afficher le document Bibliographie

    Afficher le document Annexe

    Afficher le document Couverture arrière







    Accessibilité, disponibilité et usage des médicaments essentiels dans le secteur pharmaceutique privé



    La croissance du marché pharmaceutique privé a résulté, pour une part, de la hausse de la demande, consécutive à l'augmentation du nombre des unités de soins et des prescripteurs et pour une autre part de la relative réduction du budget pharmaceutique du Ministère de la Santé et de celui géré par la PNA.



    La création des officines est subordonnée à une autorisation officielle, accordée suivant des critères définis par des textes qui ne semblent pas toujours respectés, notamment en ce qui concerne les distances entre les établissements et le nombre d'habitants à couvrir par les pharmacies urbaines.



    Les officinaux ont évidemment des intérêts communs avec les grossistes puisqu'ils ont largement participé à la constitution du capital: 45% répartis entre 215 des 240 pharmaciens chez Laborex, majoritaires à 55% chez Cophase qui regroupe plus de la moitié des officinaux. C'est dire qu'une majorité d'entre eux a des parts dans la société de deux grossistes, à quoi il faut ajouter les parts détenues dans Sodipharm.



    Les grossistes ont joué et continuent à jouer un rôle régulateur certain dans le secteur pharmaceutique privé, et ce, sous plusieurs formes: ensemble, ils assurent la continuité de l'approvisionnement quand leurs ruptures de stock ne sont pas simultanées; grâce à leurs capacités de gestion et à leur système informatisé, ils facilitent la gestion à leurs clients et leur apportent une aide efficace, en collaboration avec le Conseil de l'Ordre et le Syndicat, notamment lors des négociations avec les autorités sénégalaises.



    Enfin, lors de créations d'officines, le grossiste joue un rôle de quasi-banquier en accordant des paiements étalés pour la constitution d'un stock initial suffisant. Les grossistes interviennent encore dans le sens de leurs intérêts et de ceux de leurs clients lorsque ces derniers sont en difficulté financière: les pharmaciens insolvables n'ont jamais été mis en liquidation depuis 1960, sauf dans un cas particulier, mais placés sous contrôle d'un grossiste, leur créancier principal, jusqu'à l'extinction de leur dette.



    Par conséquent, il apparaît que le secteur pharmaceutique privé au Sénégal est bien organisé et entretient une cohésion suffisante entre les divers circuits de distribution des médicaments. Cette cohésion interne de la profession va-t-elle dans le sens de la santé publique, de la disponibilité, de l'accessibilité et du bon usage des médicaments? C'est à cette question que les enquêtes menées ont tenté d'apporter quelques réponses.*

    et la reponse à l usage est non

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email