Mardi 23 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

ARAME NDIAYE, PRESENTATRICE DU JOURNAL TELEVISE SUR WALF TV : Une beauté discrète à l’écran

Single Post
ARAME NDIAYE, PRESENTATRICE DU JOURNAL TELEVISE SUR WALF TV : Une beauté discrète à l’écran
Sa corpulence à l'œil nu est moins imposante qu'à l'écran. La télé en a fait une autre, différente de la véritable Arame Ndiaye, née à Dieuppeul et qui a grandi à Malika où vivent ses parents. Contrairement à ce que pensent ses nombreux admirateurs, Arame se distingue par sa sveltesse, sa taille relativement moyenne, souvent relevée par des chaussures à hauts talons. Et aussi son jeune âge, un peu moins de la trentaine.

Arame Ndiaye qui n'est ni aînée ni cadette de sa famille est native de Dieuppeul, ce quartier dans lequel elle est revenue continuer sa vie après l'obtention du baccalauréat littéraire au lycée John Fitzgerald Kennedy qu'elle fréquente à partir de la seconde. «Les études primaires et secondaires, je les ai faites à Malika. C'est après l'obtention de mon Bfem que je suis venue étudier au lycée Kennedy», affirme-­t-elle. Contrairement à la plupart des jeunes qui rêvent de passer par l'université, Arame Ndiaye est allée plutôt à Sup de Co pour faire des études en Commerce international et marketing. N'ayant pas une tête assez pleine pour exceller en mathématiques, elle quitte cette école pour aller voir ailleurs. «Je devais reprendre ma première année à Sup de Co parce que je n'étais pas bien en mathématiques. Ma grande sœur m’a conseillée de suivre une formation qui correspondait à mon profil.» C'est ce qui la mène à l'Institut supérieur des sciences de l'information et de la communication (Issic), où elle tombe très vite sous le charme des secteurs professionnels auxquels on prépare les étudiants.

D'année en année, s'aiguise son amour pour le journalisme, et surtout pour la communication d'entreprise et les relations publiques. Elle commence à se projeter comme une grande spécialiste du domaine. Elle se trouve , des stages. Et, à trois reprises, elle évolue dans le département de la communication de grandes entreprises. Sa voie dans cette profession commence à se tracer. Mais, cela ne l'empêche guère de revoir à la baisse ses ambitions et de se rappeler les conseils de son directeur d'école Abdou Latif Coulibaly et de son professeur de Relations publiques. Elle raconte, la tête penchée de côté, le regard fuyant : «Je me suis souvenue que Latif nous disait souvent que la communication, c'est bien. Toutefois, il est nécessaire, pour avoir de la notoriété, de passer par le journalisme. Ça aide beaucoup en communication. Mon professeur de Relations publiques me disait que l'individu doit être mobile.»

Ainsi, elle met en stand by sa pratique de la com' et s'oriente vers la presse. Une nouvelle page s'ouvre. Prometteuse et à expériences diverses. D'abord, elle va travailler à Canal Infos News où elle fait quinze mois comme stagiaire. Avant de décrocher un contrat de travail. Et, la suite, Arame pense que tout le monde la connaît. «Un beau jour, je suis remerciée par Vieux Aidara et c'est tout», lance t-elle, en pouffant de rires.

Le 1er novembre, elle peut se présenter comme une ex-employée de Canal Infos. En chômage technique pendant deux mois, elle est contactée par Pape Cheikh Sylla le 1er janvier 2008. «C'est ainsi que j'ai rejoint le groupe Walf et je ne le regrette pas. Car, j'apprends. beaucoup dans cet organe et les gens avec qui je travaille me soutiennent beaucoup», se réjouit-elle. Autant une nouvelle aventure débute pour Arame, autant un nouveau quotidien s'impose.

Présentatrice du journal télévisé de Walf Tv, elle ne parvient plus à passer inaperçue. Hormis son quartier de Dieuppeul où on la regarde encore comme l'adorable petite fille qui a grandi devant leurs yeux, ailleurs elle est vue d'un autre œil. Comme cette journaliste qui nourrit un mythe. Celui de sa vraie nature et de sa véritable personne. Dans la rue, on la dévore des yeux. Ce qui fait ressortir sa grande timidité qu'elle s'efforce de voiler par un petit sourire. Ou simplement par un regard baissé, ses trois doigts survolant ses longs cheveux.

Pourtant, Arame n'a rien changé de sa manière de vivre. Elle explique, tournoyant sur la chaise où elle s'assied pour faire son journal : «Je vais au marché, je pars même acheter du charbon et j'ai gardé les mêmes fréquentations pour moi, cela ne sert à rien de faire la grosse tête juste parce qu'on nous reconnaît partout où l'on va. Je suis loin d'être une star»

Quand on ne la connaît pas, on peut mal la juger, pense t-­elle. C'est le cas de ce monsieur qui l'a une fois rencontrée. Il dit : «je suis séduit par ce petit clin d'œil qu'elle lance par fois à l'antenne. Cependant, quand j'ai accidentellement fait sa rencontre, je l'ai vue distante, trop réservée.» Elle s'attend à ce genre de réaction. Quand elle ne vous connaît pas, elle ne sait pas quoi vous dire. Mais, modestie à part, elle se décrit comme une personne humble, généreuse et sans rancune. Et de surcroît très sensible. «Qui me connaît bien vous dira la même chose», lance-t-elle.

Et côté situation matrimoniale, Arame est célibataire. Elle préfère s'en arrêter là. «L'audiovisuel nous expose. On gère et on fait la part des choses. Je suis appelée à être mère de famille», dit-elle. Arame est très attachée à ses parents, surtout à son père. Nostalgique des années où elle vivait en famille, elle raconte qu'elle est une fille gâtée par son pater. D'ailleurs, c'est de ce dernier qu'elle tient son élégance. «Ma garde-robe est constituée de chemises, tailleurs et autres. A la maison, je mets des tops, jeans comme les jeunes filles de mon âge. C'est mon père qui m'y a habituée depuis mon jeune âge. »

Arame cache des talents. Ceux d'une bonne épouse. Même si cela semble incroyable, elle est cordon bleu et, révèle-t-­elle, «sait faire du couscous, du thiacry et même piler le mil.» Sa mère l'a très tôt initiée aux tâches ménagères. «Quand on veut bien manger, on doit savoir cuisiner», conclut-elle. Principe de femme.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email