Mardi 27 Février, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Air Sénégal : voici le problème et la solution

Single Post
Air Sénégal : voici le problème et la solution
Sur instruction du Président Macky Sall, le Premier ministre, Amadou Bâ, a présidé ce mardi 28 novembre «une réunion de sauvetage» de Air Sénégal. D’après L’Observateur, qui donne l’information, c’était en présence, notamment, du ministre des Transports aériens, Antoine Mbengue, du directeur de l’AIBD, Abdoulaye Dièye, et de Cheikh Issa Sall, directeur de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), qui contrôle à 100% le capital. Le journal indique qu’il était question de «peaufiner une stratégie pour éviter le crash financier» à la jeune compagnie (7 ans).

Le quotidien d’information du Groupe futurs médias n’a pas révélé le contenu de la réunion, mais il a soumis la situation d’Air Sénégal à l’avis de l’expert juridique en aviation Massourang Sourang. Ce dernier est formel : le plus grand mal de la compagnie s’avère sa gestion. «Air Sénégal fonctionne comme la défunte Air Afrique. Elle a un problème de management», assène le spécialiste. Ce dernier pointe, en guise d’exemple, l’ouverture inopportune de nouvelles dessertes. «Avant de lancer une liaison, pose Massourang Sourang, on doit faire d’abord une étude de ligne pour bien connaître le marché, quels sont les concurrents et quelle peut être sa part.»

L’expert juridique en aviation civile de développer : «Si l’on constate qu’on risque d’avoir des problèmes, on fait des prix d’appel. C’est-à-dire que la compagnie prend toutes les charges sur le billet, plus un dollar ou un euro. Ainsi, elle attire automatiquement la clientèle. Et une fois installée, la compagnie peut évoluer petit à petit jusqu’à atteindre sa vitesse de croisière. Malheureusement, le management d’Air Sénégal ne semble pas préoccupé par cela, il ne fait rien. C’est à croire même qu’il copie Saudia Airlines en faisant des lignes de prestige alors qu’ils n’en ont pas les moyens et que la dette de la compagnie est très lourde.»

La compagnie nationale est dirigée depuis juillet 2022 par l’ancien pilote de ligne Alioune Badara Fall. Ce dernier a succédé à Ibrahima Kane. Après la passation de témoin entre les deux hommes, un audit avait pointé une dette de 67 milliards de francs CFA. Pour relancer la machine, révèle L’Observateur, les auditeurs avaient préconisé la mobilisation d’une enveloppe de 100 milliards de francs CFA, «une rationalisation des coûts de la flotte, l’arrêt des routes structurellement déficitaires, entre autres» mesures.

Si l’on en croit Massourang Sourang, Alioune Badara Fall n’a pas l’étoffe pour piloter la compagnie. «Le top management, c’est des postes administratifs, surtout quand on est dans un secteur très procédurier comme le transport aérien. Pour bien gérer la compagnie, il faut prendre de très bons managers et qu’ils soient en plus juristes et économistes. L’État doit éviter de confier la gestion aux pilotes et de se focaliser sur un cercle qui ne fait pas l’affaire de la compagnie. Un pilote n’a pas vocation à faire la gestion ; il est là pour faire voler un avion. En matière de management d’une compagnie, un pilote ne doit pas dépasser le poste de direction des opérations.»

En conclusion, l’expert en aviation est d’avis que pour sauver Air Sénégal l’État doit se focaliser sur deux choses : «régler le problème de management et ouvrir le capital aux investisseurs privés». «Ces deux facteurs sont fondamentaux pour relancer la compagnie», martèle-t-il.


26 Commentaires

  1. Auteur

    En Novembre, 2023 (12:46 PM)
    On a l'impression que l'histoire de nos compagnies est un éternel recommencement.

    S'ils sont incapables, qu'ils arrêtent de recréer une compagnie tous les quatre ans.

    Et pourtant Ethiopian et Asky marchent...

     

     
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2023 (13:22 PM)
      Cette compagnie a fait faillite depuis longtemps. Elle ne tient debout qu'à grands renforts de fonds publics et n'a servi qu'à enrichir Airbus, Philippe Bohn et quelques faire valoir 
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Massourang Sourang

      En Décembre, 2023 (00:50 AM)
      Mr Sourang pour être plus court dites juste que vous voulez que la compagnie vous soit confiée vous prêchez pour votre  paroisse un juriste n'a rien à faire dans le top management il s'occupe des questions juridiques pas des dessertes ni  de la clientèle etc cela est géré par le Directeur commercial 
      quel pays ôtes toi que  je m'y mette c'est cela l'avis  d'expert 
      pats 
       
       
  2. Auteur

    Lazarus

    En Novembre, 2023 (12:49 PM)
    Vu que air senegal a des soucis financiers, fait elle ses opérations de maintenance correctement ?

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Voyageur

    En Novembre, 2023 (12:54 PM)
    Récemment j'ai voyage sur Abidjan avec Air Sénégal. 

    Mais ct top le voyage était agréable et le service impeccable 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (12:57 PM)
    Ce que j ai vu du mnagement senegalais, sincerement dara dou dokh, rien. Tu as des employes qui ne foutent rien teh mouno len dakk, tu ne sais pas qui l est a mis la.So moytouwoul yow yay demm. Resultat: tu ne peux prendre aucune descision.

    Du n importe quoi
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (13:04 PM)
    Cela ressemble à un règlement de compte en faveur de managers frustrés. Un pilote avec des dizaines d'années d'expérience ne peut ignorer comment fonctionne la boîte. Lui qui a exécuté des stratégies ne peut pas en être novice.
    Auteur

    Villa Coublay

    En Novembre, 2023 (13:18 PM)
    une véritable compagnie aerienne pour être rentable doit avoir au moins cent (100) appareils juste pour avoir une idée de ce qui nous sépare de cela.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (13:28 PM)
    Ca sent le contentieux personnel. L'Etat doit passer au-dessus de ça.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (13:34 PM)
    Expert mambre de l ex pastef tout ce que l état acreer pour aider la population leur souhait que soit en faïte , lui même n apporte pas la solution il ne fait que des vossiferer 
    {comment_ads}
    Auteur

    Matar

    En Novembre, 2023 (13:53 PM)
    en tant queprofane en la matiere je trouve pertinent son analyse
    Auteur

    Deed

    En Novembre, 2023 (13:55 PM)
    Est-ce vraiment une priorité d'avoir une compagnie aérienne pour un pays où se déplacer sur terre et mer est parfois un vrai problème voire un danger?

    Faisons ce que nous savons faire prenons le temps d'apprendre ce qu'on ne sait pas encore faire. C'est la nième faillite avec ses milliards d'argent public perdus!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (13:57 PM)
    Sinon Dakar Goree et Dakar Ziguinchor ça fonctionne les "pirogues" ?

    Les gus nous parlent de COMPAGNIE AERIENNE....qui rend l'âme une fois de plus avec 3 coucous et 2 moutons !!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (14:25 PM)
    Gérer une compagnie aérienne n'a jamais été facile. Air France - KLM a des difficultés. La Cie est soutenue par l'Etat français malgré les avertissements de l'Union Européenne.

    Plus proche de chez nous, la compagnie aérienne mauritanienne est dissoute tous les 4 ans en moyenne. Une nouvelle est créée.

    Depuis qu'on lançait la compagnie précédente Sénégal Air (il y'a une quinzaine d'années), on savait que l'exploitation sera très difficile.

    Il faut tenir compte de la crise mondiale de l'aviation mondiale en raison du Covid-19, en 2020. Les avions étaient au sol.

    Tenez-bon ! Il faut être réaliste pour redresser la situation. Air Côte d'Ivoire arrive à équilibrer ses comptes. Nous aussi, nous y parviendrons.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (14:39 PM)
    Ils ont annoncé avec beaucoup de bruit que les privés vont rentrer dans les actions de la compagnie! Etonnant que la caisse des depots et consignations detient toujours 100% des actions! 
    Auteur

    Sutura

    En Novembre, 2023 (14:56 PM)
    Des parts de vérités irréfragables dans ce que dit M Sourang. Plusieurs fautes ou erreurs ont perdues Air Afrique, l'ont conduit au dépôt de bilan. Les états membres qui ne payaient pas ou plus leurs cotisations ou ne réglaient pas ou  plus leurs dettes. S'ajoute une pléthore d'employés partout.

    Dans presque tous les pays membres, Air Afrique était devenu pour les différents gouvernements qui se sont succédés, un lieu pour caser une importante clientèle politique. La moyenne du personnel pour l'entretien de chaque avion était colosssal dans cette compagnie. S'il était de 300 agents à peu près par aéronef dans la plupart des grandes compagnies, à Air Afrique, on en était à près de 600 ou même 700.

    Un pilote à la tête d'une compagnie aérienne a bien un avantage si celui-ci a un bon staff administratif qui le segonde et des conseillers dans le domaine du transport aérien. 

    Feu Cheikh Fall, époux de l'ancienne députée feu Léna Fall Diagne du Parti Socialiste, est le premier pilote sénégalais et africain noire de la compagnie multinationale Air Afrique. Il a été commandant de bord sur une Caravelle puis sur un DC 8 ce qui était très rare à l'époque. Il a fait à la tête de la compagnie, un excellent job de management qui fut apprécié de tous. Il a fait - c'est vrai que les contextes n'étaient pas les mêmes - mieux qu'un Auxence Ikonga le congolais, un feu Aoussou Koffi de Côte d'Ivoire qui ont fait tous les deux un travail remarquable et mieux qu'un Yves Rolland Billecart qui était un financier de la Caisse Centrale de Coopération Économique gérant pour la plupart l'Aide Publique au Développement de l'état français, devenu aujourd'hui l'Agence Française de Développement (AFD), une sorte de banque francaise qui finance le développement public un peu partout à travers le monde.

    Gemini d'Angola a commencé dans les années 70 par des pilotes de l'armée angolaise. Sa gestion était rigoureuse. Son directeur général était un pilote de chasse de l'armée angolaise.

    M Cheikh Fall pilote avait, de par sa formation et son métier, une vue sur comment l'on gére une compagnie aérienne moderne et un tempérament de gagnant. Il avait de très bonnes notions en mécanique aérienne.

    Croyons que le problème d'Air Sénégal c'est d'avoir tout de suite commencé par voir grand en voulant désservir de grandes destinations par l'acquisition successives (cash ou en leasing) de plusieurs aéronefs longs courriers, alors que l'on aurait dû commencemer petit par des vols domestiques, en lançant plusieurs destinations quotidiennes et régulières sur des distances comme Ziguinchor, Cap Skirring, Saint-Louis, Tambacounda et Kolda peut-être avec des tarifs très accrocheurs ou à la hauteur de ceux pratiqués par des compagnies aériennes privées sénégalaises.  Ce qui aurait permis de vraiment démocratiser le transport aérien au Sénégal.

    Accepter la concurrence comme Air Sénégal International (ASI) autrefois qui avait Sunu Air et Trans Air comme concurrents nationaux.

    Air Sénégal aujourd'hui a ses avions de transport régionaux, ses ATR 72 pour se poser à Ziguinchor, Tamba, Kolda et dans les aéroports internationaux de Saint-Louis et de Cap Skirring. Ensuite lancer et développer un réseau régional avec des déssertes sur la Gambie, le Mali, la Guinée Bissau et Conakry à moins de 1H 30 mn de Dias par un vol quotidien.

    Avec un ou deux 330 Neo désservir en semaine Abidjan, Lomé, Conakry, Accra, Freetown et Monrovia comme Air Sénégal International (ASI).

    Pour un début, prendre exemple sur TACV ou sur Air Côte d'Ivoire à leur début.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2023 (15:57 PM)
      Feu Cheikh Fall n'a jamais été a ma connaissance Pilote de ligne. Il était plutôt ingénieur électricien sorti de supelec Paris. Je ne lui ai pas connu de carrière de Pilote. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (14:56 PM)
    Il est temps de faire bouger les lignes, Dakar-CapSkirring avec des retards de presuqe toute une journée c'est juste catastaphique, c'est meme plus des retards c'est de reports, les clients attendents dans l'aéroport pendant de trés longue heures. Probléme de communication, probléme de management, propbléme d'avion en pannes etc... Sérieusement c'est rabaissant. Cette réunion est-elle productive finalement? C'est quoi les solutions immédiates?  
    {comment_ads}
    Auteur

    Khalat

    En Novembre, 2023 (15:20 PM)
    Belle analye sauf l'aspect focalisation sur une personne.Le pilote, c'est un diplome, une capacité.Si celui-ci ( porteur d'un diplome initial) a pu se former pendant des années à la gestion ou à l'économie, il ne faut pas le cantonner au role de pilote.

    Je dis cela, je ne dis rien ...
    {comment_ads}
    Auteur

    Xx

    En Novembre, 2023 (15:23 PM)
    C'est un énième copier coller depuis Air Afrique, nous sommes incapables de gérer quelque société que ce soit . Des milliards engloutis pour rien . 

    C'est toujours la faute des toubabs jamais la nôtre 
    Auteur

    Air Senegalien

    En Novembre, 2023 (15:57 PM)
    La direction est arrivée tambours battants, des decisions sans concertations. Plus de 100 milliards pour reflouer la compagnie et UNE promesse, equilibrer les comptes de la compagnie a fin 2023.

    SURPRISE, en lieu et place on nous annonce l'amputation du reseau, la reduction de CDG. Nous subissions un decrochage, le crash est imminent!!!! Qui pour nous sauver? certainement pas Badou Fall, Jerome Maillet et Eric Gueye!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (16:25 PM)
    Le souci en Arique c est que l on ne met pas souvent la personne qu il faut à la place qu il faut

    Tout est politisé surtout les boites appartenant aux Etats.

    y a des Senegalais qui sont diplomés de l enac de toulouse qui sont ingenieurs en aviation civile et en meme tilulaire d un mba en mangement et finance obtenu dans les plus grandes universités americaines et sans oublier qu ils ont au moins 15 ans d experience 

    ce sont ces gens là qu il faudrait confier notre compagnie nationale
    {comment_ads}
    Auteur

    Samson

    En Novembre, 2023 (16:30 PM)
    Qui aurait pu croire sincèrement que le dg Alioune Badara Fall pouvait faire l'affaire.

    Déjà sa 1ere interview avec Mamadou Ibra Kane en disait long sur son niveau intellectuel et, par conséquent, sur ses capacités à redresser Air Sénégal.

    Résultat : un choix hasardeux de manager et une nouvelle descente aux enfers programmée pour le secteur aéronautique, un des piliers du tourisme sénégalais.

    Tabula rasa donc nécessaire à Air Sénégal, qui ne décolle plus.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ptjmkdr

    En Novembre, 2023 (16:54 PM)
    Hé bien avec de tels conseillers et un tel gvt,  Air Sénégal  est mort.

    Il critique  le profil du Pdg alors que son profil  de juriste n'en fait pas un bon consultant.

    Analyse digne d'un étudiant  de 1 ère année  de marketing. 

    Marge 0 pour une entreprise  endettée et en manque  de  liquidités,  autant  déclaré faillite. 

    Pour que cette compagnie  ait une chance  dans ce monde concurrentiel :

    - Dégager les membres de benno de sa gestion..

    - Dégager les patrons  français  qui la gèrent  en sous main.

    -Dégager Air France du Sénégal. 

    - Réduire la flotte.

    -Supprimer 40 % des postes.

    - Renégocier  les tx d'intérêts usuriers  des emprunts.

    -Fermer 7 lignes sur 10 .

    Crer une filiale  locale Cost pour développer  le trafic intérieur  ( Casablanca, St Louis..) et régional 

     
    Auteur

    Sangomar

    En Novembre, 2023 (17:06 PM)
    Mise à jour du Management oui !

    Ne jamais ouvrir le Capital !

    Nous avons besoin de notre flotte nationale, une souveraineté, un Patrimoine, c'est sacré.

    On n'ouvre pas tout à tout le monede encore une fois. Le Problème, c'est la Management.
    {comment_ads}
    Auteur

    Un Observateur De Loin

    En Novembre, 2023 (18:07 PM)
    Comme pour une startup, pour beaucoup de compagnies surtout à capital intensif, il y a un temps d'investissement, de structuration de marché (prise de parts de marché), de monter en puissance d'équipes commerciales, opérationnelles etc. Il faut donc une certaine patience (comparaison n'est pas raison, un exemple type c'est Amazone, les investisseurs pendant un temps se posaient la question quand amazone va devenir rentable, jeff Besos a eu le mérite de les convaincre, ce que l'ancien dg de air senegal n'a pas su faire). Ce que l'ancienne équipe de Air Sénégal avait réalisé était dans le bon sens et elle avait du mérite, occuper le terrain en si peu de temps, construire un réseau avec une stratégie Hub, il aurait fallu de la stabilité dans le management et une certaine patience. On ne peut pas réussir en recommençant tous les 3 ans avec une nouvelle équipe. Nos tares faisant que tout nouveau DG change tout et tout le monde. La direction actuelle ne semble pas maîtriser ce qu'elle fait avec des suppression de routes avant d'y revenir il y a un an puis les suppressions annoncées dans un marché aérien qui est en croissance.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Quantbusiness

      En Décembre, 2023 (16:23 PM)
      Great contribution mais cette regle ne s'applique pas aux cies aeriennes qui sont dans un secteur traditionnel ou a maturite. Cette cie est completement differente de Amazon ou Tesla qui sont ce qu'il convient d'appeler des "disruptor or breakthrough tech". Je ne veux pas me repeter et vous pouvez consulter mon opinion en bas.
      L'ideal serait d'avoir une cie aerienne qui appartient aux Etats de la sous souregion qui sont tres stables Senegal, Cote d'Ivoire, gambie, Togo...etc avec une meilleure gestion. C'est a dire tres differente de la defunte Air Afrique. L'objectif serait d'atteindre une masse critique qui va permettre a cette cie d'etre plus competitives avec une strategie mieux cibles et des objectifs a atteindre.
    {comment_ads}
    Auteur

    Mbaye Thiendou

    En Novembre, 2023 (14:12 PM)
    Il ne suffit pas de comparer Air Sénégal sa à Air Afrique car ce sont deux entités différentes de par la taille et le porte feuille de droits aériens non négligeables. Ici, le problème à auculter est la rentabilité d'une cie nationale d'un pays en voie de développement dont les capacités financières sont limitées. Le Sénégal regorge plus de compétences en matière de personnel dans le domaine de l'aviation commerciale en Afrique de l'ouest. Le problème fondamental ici est celui du top management. Une étude de marché est primordial ainsi que la flotte qui lui convient. Une étude de rentabilité de lignes est nécessaire pour cibler le meilleur programme à mettre en place à chaque étape de la vie d'une cie aérienne. Et Mr Sourang l'a bien vu et décrit. Vu le nombre de domaines aéronautiques(allant de l'économie à la finance) qu'un manager doit connaître pour gérer une cie aérienne, il est difficile pour un pilote seul de pouvoir le réussir. A bon entendeur, salut. T. Mbaye
    {comment_ads}
    Auteur

    Elisabeth Pruvit

    En Décembre, 2023 (20:08 PM)
    Baisser les billets d avion déjà cest une cata 1700 euros le billet pour décembre ils sont fou
    Auteur

    Quantbusiness

    En Décembre, 2023 (07:55 AM)
    Depuis le debut de ce projet il y avait de fortes chances que cette societe allait connaitre des problemes financiers ou la meme situationque Air Afrique ou la majorite des entreprises nationales. J'ai lu avec interet beaucoup de commentaires qui sont objectives. Cela dit, pour bien apprecier la situation financiere de cette cie il faut suivre le bilan financier des 7 denieres annees ou a defaut les 6. C'est de cette manieres qu'on peut avoir une idee bien precise des problemes. C'est a dire une deviation entre les objectifs et les resultats. SI on regarde le compte d'exploitation on peut avoir une idee de l'origine des pertes qui peuvent etre tracer au trimestre ou a l'annee pres.

    Le transport aeriens est secteur tres difficile avec beaucoup de barriers aux entrants qui se resument en termes de couts fixes (equipements lourds, le cout du fuels qui peut constituer une bonne partie du cout total) en sus de la forte concurrence. Il faut avoir une taille critique pour survivre (se rapproche de l'equilibre financier ou breakeven). Je me souviens de mes commentaires depuis le debut de ce projet il y a quelques annees sous le pseudonyme de CloudComputing qui se resumait ainsi "dead upon arrival".
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email