Samedi 14 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

Médicaments de la rue : Des acteurs demandent l’alourdissement des sanctions pénales

Single Post
Médicaments de la rue : Des acteurs demandent l’alourdissement des sanctions pénales

La Direction de la pharmacie et du médicament (Dpm) a décidé d’engager une Campagne nationale de sensibilisation contre la vente de médicaments dans les rues. Campagne prévue du 24 juillet au 31 août 2016 et ciblant les vendeurs de médicaments illicites, les professionnels de la santé, les autorités publiques, administratives et religieuses.

La Dpm veut attirer l'attention des acteurs sur «les conséquences sanitaires et socio-économiques du marché illicite des médicaments et la faiblesse des sanctions pénales». D’ailleurs un plaidoyer sera fait pour inciter les pouvoirs publics «à prendre des décisions à l’encontre des acteurs du marché illicite des médicaments».

«C’est un commerce extrêmement rentable. C’est un commerce plus profitable que la vente de drogue. Nous avons demandé que les sanctions soient alourdies. Les mesures d’alourdissement sont dans le circuit», a déclaré Mme Diop, point focal de la lutte contre la vente de médicament de la rue, au cours de l’atelier d’information dédiée à la presse.

Le Pr Dièye qui a animé une conférence de presse, ce jeudi 21 juillet 2016, à Dakar a invité les magistrats à appliquer la loi dans toute sa rigueur. «Nous appelons les magistrats à appliquer la peine maximum prévue. Si les magistrats arrivaient à emprisonner les acteurs de cette vente illicite pour 6 mois, un an ou deux ans, je pense que cela servira de leçon», dit-il.

Au cours de la présentation qui a été faite sur les dangers de ce phénomène, il a été relevé que «des études réalisées par l’Oms (Organisation mondiale de la Santé) ont montré que les médicaments de la rue sont de mauvaise qualité parce que mal conservés, périmés ou contrefaits. Leur consommation entraîne ainsi des échecs de traitements, des maladies et même parfois des décès. En outre, le marché illicite des médicaments a des conséquences socio-économiques désastreuses. En effet, il affaiblit l’économie nationale en entraînant des pertes de recettes fiscales et douanières et met en péril les structures autorisées à vendre les médicaments».


Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2016 (14:03 PM)
    Il faut mettre en œuvre un corps d'inspecteurs en pharmacie.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email