Mardi 25 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

Lutte contre le cancer: Une cinquantaine de médicaments dans le circuit de la Pna

Single Post
Pr Awa Marie Coll Seck a présidé la cérémonie officielle d’introduction des médicaments anticancéreux dans le circuit de la PNA

Les personnes atteintes de cancer vont dépenser moins pour se procurer des anticancéreux. Ces produits sont désormais dans le circuit de distribution de la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna) et mis à la disposition de quatre hôpitaux de référence de Dakar.
L’introduction, pour la première fois, au Sénégal, des anticancéreux dans le circuit de distribution de la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna) marque une étape décisive dans la lutte contre le cancer.
Cette entrée va induire une baisse allant de 10 à 60 % par rapport aux prix qui étaient jusque-là appliqués, a informé le ministre de la Santé et de l’Action sociale.
Le Pr Awa Marie Coll Seck qui a présidé la cérémonie officielle d’introduction de ces médicaments a révélé que plus d’une cinquantaine de médicaments utilisés dans le traitement du cancer vont devenir accessibles aux malades. « De plus, leur qualité sera garantie, car ils seront fournis par des laboratoires de référence qui ont accepté de réduire leur prix pour accompagner l’Etat du Sénégal dans sa politique de prise en charge des maladies à soins coûteux », a-t-elle déclaré.

Pour que les anticancéreux soient au chevet des malades en permanence, des protocoles d’accord pour un système de dépôt-vente ont été signés entre la Pna et les hôpitaux de référence, à savoir l’Hôpital principal, Aristide Le Dantec, le Centre hospitalier national universitaire de Fann et l’Hôpital général de Grand Yoff. Les directeurs de ces structures ont reçu des mains du ministre de la Santé une quantité symbolique d’anticancéreux ; ce qui leur donne l’autorisation de vendre ces produits à moindre coût. Mme Seck a souligné que le médicament constitue le seul espoir pour les patients, surtout ceux qui souffrent du cancer. « C’est pour améliorer l’accessibilité de ces médicaments que la direction de la Pharmacie et du médicament, en partenariat avec le secteur privé, avait obtenu une baisse de 30 % sur le prix des anticancéreux dont le coût d’acquisition était supérieur ou égal à 40.000 FCfa », a indiqué le ministre de la Santé.

Pour la directrice de la Pna, Dr Annette Seck Ndiaye, il s’agit de disposer de produits de qualité à des prix bas, de mettre en place un modèle de distribution permanente des anticancéreux au niveau des grands centres de prise en charge de cancers, notamment des quatre hôpitaux déjà cités.
« A ce titre, un système de distribution basé sur le modèle du dépôt de vente a été retenu pour garantir l’accès aux produits pour les patients sous traitement », a fait savoir Mme Ndiaye, expliquant que ce système a comme principal avantage de permettre aux hôpitaux ciblés de disposer de tous les anticancéreux disponibles à la Pna et en quantité suffisante, sans pour autant mobiliser des fonds pour leur acquisition. Dr Annette Seck Ndiaye a assuré que, dans le souci d’améliorer l’accessibilité géographique des anticancéreux, la Pna continuera, dans le cadre de l’exercice de sa mission, de réfléchir à la mise en place des modèles de distribution adaptés pour une extension optimale. Ceci permettra l’accès des anticancéreux aux hôpitaux régionaux, voire au secteur privé, afin qu’aucun patient n’ait à effectuer le déplacement vers Dakar pour accéder au traitement.
Parlant au nom des directeurs des hôpitaux ciblés,
Dr Cheikh Tacko Diop de Fann, et la présidente de(Lisca), Dr Fatoumata Guenone, ont salué cette politique du ministère de la Santé qui est de rendre ces médicaments accessibles aux patients.
Pose de la première pierre d’un institut du cancer annoncé pour 2016
 Le ministre de la Santé et de l’Action sociale a annoncé, hier, à la cérémonie d’introduction des anticancéreux dans le circuit de distribution de la Pna, la pose de la première pierre, en 2016, d’un nouvel institut du cancer. Ce dernier va désengorger l’hôpital Aristide Le Dantec qui n’arrive plus à contenir le nombre de patients qui fréquentent cette structure spécialisée dans la prise en charge du cancer. Selon le Pr Awa Marie Coll Seck, le président de la République est en train de mobiliser les ressources financières pour que ce centre de prise en charge du cancer puisse être construit. « Le chef de l’Etat est tellement sensible à cette maladie qu’il n’hésitera pas à nous aider à trouver des solutions pour mettre à la disposition des populations un centre de référence qui pourra soulager les malades », a-t-elle souligné. 
Mme Seck a ajouté que l’infrastructure permettra au Sénégal de changer sa manière de prendre en charge les maladies liées aux cancers puisqu’il disposera de hautes technologies.
2000 nouveaux patients suivis en 2015 à l’hôpital Aristide Le Dantec

Le point focal de la lutte contre le cancer, Dr Doudou Diouf de l’Institut du cancer de l’hôpital Aristide Le Dantec, a révélé, hier, que 2000 nouveaux cas de cancer ont été admis en 2015 dans cette structure spécialisée dans la prise en charge de la maladie. Selon lui, 75 % de ces malades sont venus à un stade très avancé. « Tous ces malades ont besoin de faire la chimiothérapie à trois reprises, sans compter le coût des médicaments », a-t-il déclaré, tout en se félicitant de l’introduction des anticancéreux dans le circuit.
Eugène KALY

liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Atou Mi Reirone

    En Décembre, 2015 (18:30 PM)
    comme à l'accoutumé à la fin de chaque année,l'inéluctable, le tonitruant et l’incontournable «atou mi reirone» revient avec son classement annuel des meilleurs commentateurs des fora de notre site aimé seneweb. cette année, d'importants changements ont eu lieu par rapport au top 5 de l'an 2014. notons que ce classement est basé selon la pertinence et surtout les respect dans les propos des participants. une innovation a été apportée cette année avec une liste de 3 flops parmi les participants. sans plus tarder , voici le top 5 :







    1er - el hadj youssou gningue (professeur département maths physique universit. laurentienne) : intervenant dans tous les sujets, on note une pertinence, une clarté et une concision notoire dans ces propos et ce avec respect et considération.







    2ème- ibou ngom (pds) : montre clairement des idées même s'il ne cache pas son appartenance au pds.







    3ème . mansaa wali diom ak diomb : contributions positives dans tous les domaines sans partie prise.







    4ème - famara diedhiou et lebaollébou tigui







    5ème- triple xxx : sport yaye borom avec ton slogan : les propos de triple xxx sont indéboulonnables.







    les 3 flops :







    1er - foulbés ou anciennement peuls : incitation ;a la haine







    2ème - osez : indiscipline notoire dans ces propos







    3ème- hn1 avec ces commentaires à la con sur les astres, les extra terrestres etc..







    sur ce , bonne année 2016 à tout le monde. yalla na yalla deff diam sénégal deffko ci adouna bi yeup mes chers amis senewebiens. je vous suis de trés prés
  2. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (21:01 PM)
    C'est une bonne nouvelle de revoir le prix des médicaments contre le cancer .

    combien de sénégalaises et de sénégalais sont morts pour n'avoir pas eu les moyens de décaisser 300 000 frs tous les 15 jours pendant 6 mois.

    L' état doit recourir aux génériques qui ne sont plus le monopole de l'Europe et mettre en concurrence les producteurs de génériques et mettre en place un laboratoire d'analyse des médicaments pour éviter le sous dosage qui n'est pas le propre de l'Asie qu'on cherche à écarter dans ce qu'on peut appeler le business du cancer.

    Enfin même les pays riches consacrent leur attention sur la prévention qui ne coute beaucoup moins cher que le traitement.

    On peut citer la recherche du sang dans les selle à partir de 50 ans pour le cancer du colon.

    En France ceux qui ont cette tranche d' âge font systématiquement cette recherche de sang dans les selles.

    Pour votre info la recherche de sang dans les selles coute au Sénégal entre 5000 frs et 10 000 frs.

    Mettons l'accent sur la prévention et la baisse ou la gratuité des médicaments essentiels.
    Auteur

    Cancer De Merde

    En Décembre, 2015 (21:36 PM)
    Salut moi je suis en France, j'ai eu moi même un cancer et heureusement que j'avais une mutuel car le coût pour se faire soigner est honteux. tous les gouvernements pourraient faire un effort pour la gratuité des médocs car si on a l'argent on peut se soigner mais si ta pas les moyens paix à ton âme!

    A tous les malades du cancer et à leur famille je souhaite une bonne année.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email