Samedi 14 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

Interdits en France : Ces médicaments vendus au Sénégal

Single Post
Interdits en France : Ces médicaments vendus au Sénégal

Ils sont 93 médicaments, jugés nuisibles à la santé par la revue Prescrire, qui ont été interdits de commercialisation ou retirés du marché en France. Mais, d'après Source A, six (6) de ces médicaments bannis au pays de Marianne peuplent les rayons des pharmacies au Sénégal.

En effet, la revue Prescrire a été catégorique et présente les médicaments répertoriés comme étant "plus dangereux qu'utiles (…), car la balance bénéfices-risques est défavorable dans toutes les situations cliniques".

On y retrouve le Toplexil, le Decontractyl, la Cimetidine Rectogesic, le Ketek, l'Uptravi, le Lynparza, l'anticancéreux Olaparib, l'antibiotique Télithromycine ou le médicament contre l'hypertension artérielle pulmonaire Sélexipag.

"Ce qui est valable en France ne l'est pas au Sénégal"

Interpellée par Source A, la Pharmacie nationale d'approvisionnement (Pna) estime que "ce qui est valable en France ne l'est pas forcément au Sénégal".

Le Directeur de la pharmacie et du médicament, Amadou Moctar Dièye, explique que "la plupart des médicaments cités disposent d'une autorisation de mise sur le marché français".

Pendant ce temps, l'Ordre des pharmaciens, contacté plusieurs fois par le quotidien Source A, a préféré s'inscrire aux abonnés absents.


Article_similaires

8 Commentaires

  1. Auteur

    En Avril, 2019 (13:04 PM)
    Parlez NOUS des faux médicaments à keur serigne'bi....... faux & contrefaçons, avec des anciens charetiers qui s'improvisent en pharmaciens avec étalage sous 38°C sous le soleil et sur les trottoirs. AU VU ET AU SU DE TOUT LE MONDE; Parlez nous des carnets de vaccination que l'on vend aux abords du service d'hygiène avec tous les visas de vaccination. Parlez nous des faux états civils vendus aux guinéens par des agents véreux des mairies !!!!

    Les Autorités doivent se secouer les fesses et mettre de l'ordre dans tout cela, et mettre à la fin de loumas permanents installés à tous les coins de rue de Dakar et de la banlieue. L EMERGENCE C EST DABORD DANS LES COMPORTEMENTS CITOYENS A RECTIFIER PAR LA SENSIBILISATION MAIS EGALEMENT PAR LA FORCE !!!!!
  2. Auteur

    Good

    En Avril, 2019 (13:04 PM)
    Ce que je vous conseille chers concitoyens ...

    Allez sur le net et vérifiez souvent les médicaments interdits.

    EST ce que sénégal dou poubelles france tamit???

    je ne condamne pas la france,la faute revient à nos laboratoires.

    Pauvre population sénégalaise,elle vote pour des gens et ces derniers ne se soignent pas au sénégal.
    Auteur

    En Avril, 2019 (13:49 PM)
    Ces medicaments dont parlent le joyrnalistes n ont pas du tout été retirés en France. Ce ne sont que des histoiresbdvirresponsables qui ne font pas la différence entre angle taire et pomme de terre. En France, c est l anse qui autorise ou retiré les medicament, que le document qui interdit ces produits ou par lequel ces produits ont été interdits par l autorité compétente soient pistes sur internet, dans les principaux réseaux.

    Ans mais ou agence nationale de sécurité des medicaments ou produits de sante
    Auteur

    Moi

    En Avril, 2019 (13:51 PM)
    Chaque pays détermine les médicaments dont il autorise la vente. Les USA décident pour les USA, la France pour la France et le Sénégal pour le Sénégal.
    Auteur

    Sénégalais

    En Avril, 2019 (14:33 PM)
    Nous méritons de voir la liste de ces poisons vraiment
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2019 (16:01 PM)
      demandez à la pharmacie nationale sénégalaise. chaque pays a son organisme qui autorise ou non les médicaments.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2019 (00:48 AM)
      oui mais de quels moyens de contrôle disposons nous dans notre pays où la profession de pharmacien se résume à "tenancier" d'officine de vente de médicaments?
    Auteur

    Ka Ndaw

    En Avril, 2019 (21:46 PM)
    Quand vous parlez de Medicaments et vous tombez sur le professeur Dieye, vous allez avoir toutes les informations nécessaires . Par conte si vous voulez autre chose que des informations, vous ne pouvez alors que nous balancer ce type d'article qui ne fait que créer une sorte de psychose chez les Sénégalais.

    Auteur

    En Avril, 2019 (11:43 AM)
    Mais , les médicaments que le journaliste dit qu'ils sont interdits en France ne le sont. De plus, ceux qu'il dit qui sont en vente aussi au Sénégal ne sont pas en vente au Sénégal sauf le Décontractyl qui est vendu aussi en France. Pour la cimétidine, c'est un antiulcéreux vendu en France et au Sénégal sous différents noms comme Tagamet. Les 4 autres produits parmi les 6 produits qui seraient présents dans les pharmacies à Dakar, ne sont pas du tout dans les pharmacies du Sénégal. Ce sont des gens qui ne connaissent rien et qui parlent de sujets qu'ils ne maîtrisent pas. L'Etat, les laboratoires qui commercialisent ces produits, l'Ordre des Médecins, des Pharmaciens devraient porter plainte et même l'association des consommateurs.

    Auteur

    Autorité

    En Avril, 2019 (12:01 PM)
    Il faut retenir qu'il y a des structures habilitées dans chaque pays à autoriser la commercialisation des médicaments et à procéder à leur retrait du marché. Toute cela est basé sur le rapport Bénéfice/Risque du médicament. Si le rapport est favorable, le médicament peut être autorisé et on lui donne une autorisation de mise sur le marché qu'on appelle l'AMM. Si le rapport est défavorable, cette autorisation n'est pas accordée.

    Il peut arriver que le rapport soit favorable et on donne l'AMM mais une fois le médicament commercialisé, on surveille constamment le rapport Bénéfice/Risque par ce qu'on appelle la Pharmacovigilance. Et si le rapport devient défavorable, les autorités habilitées procèdent au retrait du produit du marché. Cette surveillance par la pharmacovigilance s'explique par le fait qu'on peut toujours rencontrer des effets indésirables inattendus avec un médicament. Mais on surveille et dès qu'ils surviennent, on retire le produit. La Pharmacovigilance est organisée au niveau mondial avec Uppsala Monitoring Centre ou UMC qui se trouve à Uppsala, en Suède et qui rassemble tous les problèmes qu'on peut rencontrer avec les médicaments autorisés et dès qu'un médicament est retiré, tous les pays membres, dont le Sénégal, en sont informés et ces pays prennent les mesures appropriés.

    Au Sénégal, c'est le Ministère de la Santé et de l'Action sociale qui délivre les Autorisations de Mise sur le Marché, en France, c'est l'ANSM ou Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé, aux USA, c'est la FDA ou Food and Drug Administration et Santé Canada au Canada. Ainsi, ce sont uniquement ces structures qui sont habilitées à autoriser la mise sur le marché d’un médicament ou à son retrait.

    Dans le document que vous m'avez envoyé, on rapporte des recommandations d'une revue indépendante, en l'occurrence la revue Prescrire. Il faut savoir que cette revue donne son opinion avec bien entendu ses experts mais ce n'est pas l'administration française. Même dans l'un des articles que j'ai lu, il est indiqué que la plupart des médicaments cités disposent d'une autorisation de mise sur le marché le marché en France. C'est comme si aujourd'hui, une association de consommateurs ou de quelque nature que ce soit dit qu'il ne faut pas prendre tel ou tel médicament, ou qu'il ne faut pas consommer le riz, le poisson, ou le poulet alors que les structures habilitées comme le Ministère du Commerce ou de la Santé n'ont pas interdit ces produits.

    Par conséquent, il ne s'agit pas d'information officielle et ces produits circulent légalement dans beaucoup de pays, aussi bien dans les pays développés que dans les pays en voie de développement.



    Toutes ces informations ont été mises à la Disposition du journaliste depuis le 27 mars 2019 et il en a extrait qu’un bout de phrase (…Le Directeur de la Pharmacie et du Médicament informe que la plupart des médicaments ont des autorisations de mise sur le marché en France).



    Merci aussi de noter que seuls deux parmi les 6 produits que le journaliste dit qu’ils existent dans les pharmacies du Sénégal y sont présents effectivement et ces deux produits que sont le Décontractyl et la Cimétidine (vendue sous le nom commercial de Tagamet ou autre) sont aussi vendus en France. J’ai personnellement acheté une boite de décontractyl ce 1er avril 2019, dans une pharmacie des Champs Elysées à Paris (on est bien en France ?) et la Cimétidine y était aussi vendue mais ne se vend pas sans ordonnance. J’ ai avec moi la boite de Décontractyl et le ticket de caisse et je me ferai le plaisir de montrer tout cela à la télé, très probablement.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email