Jeudi 20 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Vilipendé comme un missi dominici des palais africains : le professeur Albert Bourgi a plutôt bonne presse

Single Post
Vilipendé comme un missi dominici des palais africains : le professeur Albert Bourgi a plutôt bonne presse

Le professeur Albert Bourgi est présenté ces derniers jours dans la presse comme le missi dominici des palais Africains qui a échoué dans sa tentative de faire passer une bonne image du régime guinéen Alpha Condé auprès de son homologue, le président français François Hollande. 

Toutefois, il y a Bourgi et Bourgi, écrit Enquête Plus.

En effet, les gens ont tendance à confondre Albert avec Robert.

C'est ce dernier qui est connu pour avoir joué un rôle de premier plan dans la Françafrique, ayant reconnu lui-même avoir transporté des mallettes sur l'axe Paris – capitales africaines. 

Quant au professeur de droit public Albert Bourgi, on peut peut-être lui reprocher une longue amitié avec le président guinéen Alpha Condé, mais il faut dire qu'il a plutôt bonne presse, loin des activités de lobbying que lui prête une certaine Presse, nous dit-on.


liiiiiiiaffaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Wiyudw

    En Juillet, 2013 (10:37 AM)
    Combien le journaliste a recu pour faire la promotion de cet autre bourgi? Presse corrompue!
  2. Auteur

    Bourgibibo

    En Juillet, 2013 (11:02 AM)
    Un bourgi en cache d'autres. Tous les memes. Soutirer des sous aux africains rek. Et leur faire croire qu'ils sont la pour les aider. Naivet, quand tu nous tiens....
    Auteur

    Bougigolo

    En Juillet, 2013 (11:49 AM)
    Frachement il a vendu son ame au diable ce prof. de droit a son "ami" Alpha condé en guinee auquel il conseil et guide. Je n'y crois pas Prof. Bourgi qui dit partout c'est un mai de 40 ans de Alpha Condé le dictateur Guineen. Mais amitie ne veut pas dire CECITE sur les violations des droits et des crimes en guinee. A moins que les valises d'argents et les lingos d'or ont plus de prisme sur la vraie amitié ??? Le monde est petit prof. BOURGI on vous a l'oeuil, il faut pas oublier que l'on est en 2013. On vous demandera des comptes avec votre alcolyte.
    Auteur

    Azawad

    En Juillet, 2013 (13:47 PM)
    Franchement, le journal Enquête n'a rien compris ou a été manipulé. Disez la vérité , vous le saviez bien. C'est le très sérieux journal international Les Afriques sous la plume du brillant journaliste AIDARA qui avait écrit l'article sous le titre: Albert Bourgi, missi dominici des palais africains joue et trinque! Les Afriques n'a pas confondu les rôles ni les personnages. Il parle de Albert Bourgi , ce Professeur de Droit public qui a des difficultés de vendre et d'imposer l'image de son ami et frère, Alpga Condé auprès des autorités françaises depuis l'arrivée de Hollande. Le journaliste AIDARA a été précis dans ses recoupements, pour démontrer que votre préfère Albert Bourgi n'a plus le vent en poupe. Connaissant bien Les Afriques, il n'écrivent jamais du Pipo. Le président Alpga Condé a une diplomatie aphone en France depuis un an et quelque, et il comptait sur son ami Albert Bourgi pour imposer son image. Mais en vain, Albert Boyrgi ne tient plus les cartes en main, toutes ces audiences sollicitees auprès des hauts dirigeants ont été repoussées. Pendant ce temps, Hélène Le Gal madame Afrique de l'Elysee recevait les opposants Cellou Dalein et Lansana Kouyaté. Ou était Bourgi Albert et le puissant ministre Louceny Fall ? C'est de ça dont il s'agit et que Les Afriques a fait écho. Le journal Enquête doit être plus sérieux et ne pas jouer le rôle de l'avocat du diable. Ayez le courage de dire que c'est le journal Les Afriques qui a donné l'information et reprise par les médias africains.
    • Auteur

      Tonia Fola

      En Juillet, 2013 (16:25 PM)
      l'avocat du diable semble bien être mr aîdara alias "mange mil" bien connu dans la classe politique et les milieux d'affaires au sénégal comme un maître chanteur sans aucun scrupule . son article contre le pr. bourgi est un tissu de mensonges , et n'aurait mérité aucune réaction s'il ne s'agissait pas d'une vaste entreprise d'escroquerie pour tromper les lecteurs de seneweb . les compatriotes sénégalais et africains connaissent albert bourgi et connaissent aussi son engagement constant et sans faille depuis des décennies pour les causes africaines . quelle mouche a piqué mr. aîdara pour mettre en parallèle dans des articles successifs dans ce fameux "les afriques" le pr bourgi et un certain yaya diallo qu'il présente comme un stratège , expert , conseiller spécial sur les questions africaines de françois hollande ? où est ce que ce mr. a acquis une telle expertise pour conseiller le chef de l'etat français ? la fance a-t-elle jamais manqué de grands connaisseurs de l'afrique pour avoir besoin des services d'un illustre inconnu dont les compétences ne sont connues que de mr. mange-mil aîdara . le mensonge , l'imposture et l'usurpation n'ont jamais produit un grand journaliste ou un grand stratège de quelque domaine que ce soit . et ça va bientôt se savoir .
    Auteur

    Solferino

    En Juillet, 2013 (18:20 PM)
    C'est faux, tu es un vrai menteur, tu connais mal le sérieux journal Les Afriques. M. AIDARA est connu pour son sérieux et son professionnalisme. Combien de pisse copie sénégalais circulent dans des bolides et se payent des nuitées dans les cinq étoiles des palaces à Dakar ? Lui marche à pied ou prend des taxis en longueur de journée. M. AIDARA est un très bon et excellent journaliste, respecté par toute la presse panafricaine. Il voyage de capitale en capitale et parcourt le continent, le monde, pour vérifier, et apporter la bonne information dans Les Afriques. Ce journal est une fierté pour le continent, c'est pas des journaux qui se tirent à 2000 ou 5000 exemplaires. C'est un homme intégré apprécié et respecté. Les Afriques a eu le mérite depuis sa création de nous séduire en fournissant à ces 120000 lecteurs par semaines des infos exclusives reprises par toute la presse panafricaine. M. AIDARA a dit haut et ecrit ce que tout le monde dit tout bas. M. Albert Bourgi n'est plus un homme reseauté, il est dépassé. Piurquoi n'a t'il pas répondu directement à Les Afriques, au lieu de chercher des couvertures dans Enquête ou Alassane Samba Diop qui lui offre son plateau. C'est Les Afriques qui a donné l'info qu'il s'adresse à LesAfriques. M. Albert Bourgi vend du vent à son ami Alpha Condé, c'est connu, faites les avocats du diable, Les Afriques va publier bientôt, de source sûre, des lettres de Albert Bourgi qui sollicitent des audiences auprès de Hélène Le Gal et Fabuis. Maintenant, sachant qu'il a perdu la face, il activé les pisse copie de Babacar Touré et son petit monde. Tout se sait, si vous bougez, Les Afriques vous sortira la bombe contre Gabacar Touré, Albert Bourgi, et tout ce beau monde qui s'agite. L'article sur Yaya Diallo vous gêne peut être. Monsieur AIDARA, n'a jamais eu de procès ou démenti dans ces grandes enquêtes durant tout ce temps. Il est à Niamey pour un reportage à Arlit c'est ça le journalisme, c'est vous bien les mange-mil.
    Auteur

    Le Senegal Digne Pour Gbagbo

    En Juillet, 2013 (18:28 PM)


    Dans leur dur et long combat, ces défenseurs de Laurent Gbagbo et du respect de la constitution ivoirienne seront réconfortés par deux excellents films-documentaires. Le premier, Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golfe de Guinée, diffusé en mars 2011, un mois avant sa chute, démontrait de manière éclatante la rapacité de la France sur les immenses richesses encore inexploitées du pays, et sa volonté de contrecarrer le plan d'indépendance économique prôné par le président ivoirien. Le deuxième est venu d'Italie, curieuse de savoir ce qui s'était passé dans l'ouest ivoirien. A travers les témoignages locaux, ce film nous permet de découvrir comment s'est opérée la complicité de la France dans les massacres de Douékoué et de ses environs, et l'on comprend pourquoi les journalistes français refusent de voir la vérité sur cet épisode de la guerre postélectorale. Galvanisés par la flagrante injustice, convaincus de la nécessité de porter la vérité jusqu'à ce que la lumière la rende visible à tous, les Ivoiriens, les panafricanistes et leurs rares amis européens n'ont pas baissé les bras et n'ont eu de cesse de multiplier les manifestations en France, en Italie et devant la Cour pénale internationale à La Haye.



    On peut affirmer que jamais, dans l'histoire, un leader noir n'a bénéficié d'autant de soutiens de la diaspora africaine et d'autant de sympathie de la part des populations d'Afrique noire. Patrice Lumumba, Kwamé Nkrumah, Sékou Touré, sont morts dans le silence, même si de nombreux Africains les portaient dans leur coeur. Durant ses 27 années de prison, jamais Nelson Mandela n'a bénéficié d'une telle sympathie populaire. Il faut dire que les temps ont changé : grâce à Internet, l'information circule plus rapidement, les mensonges sont plus vite signalés et démontrés. Ce que l'on tente de cacher se retrouve rapidement porté sur la place publique parce que tous les citoyens, partout dans le monde, sont devenus des informateurs. Plus personne n'a le monopole de l'information. Voilà pourquoi le grossier coup d'état contre Laurent Gbagbo, présenté par la France et l'ONU comme une entreprise de salut public, a fait de lui, en moins de deux ans, le héros africain de la résistance à l'impérialisme européen.
    Auteur

    Madinko

    En Juillet, 2013 (18:34 PM)
    Combien Enquête à empoche pour défendre Albert Bourgi, ce Professeur ? Je connais bien Les Afriques, ils ne sont à la solde de personne. Pour preuve demandez à Bolloré qui a voulu se rapprocher de M. AIDARA, après sa longue enquête exclusive, un véritable best seller sur les magouilles de Bolloré au port de Conakry! Il les a renvoyé paître ! Oust! Les Afriques est respecté, je suis dans le monde de la finance, c'est une fierté pour lAfrique. AIDARA est loin de nos journalistes alimentaires qui ne recoupent rien et sont légers. Pourquoi El Malick reprend chaque fois les articles et les enquêtes de Les Afriques ? Certainement c'est pour valoriser son magazine !
    Auteur

    Niamako

    En Juillet, 2013 (18:48 PM)
    Albert Bourgi! Doudara! Nos petits journalistes sénégalais, ont le complexe de ce Professeur pour les avoir poussé à rencontrer des chefs d'états ou hautes personnalités. Mais c'est pas le cas des grands journalistes, dignes et respectueux comme les AIDARA, Adama Wade, du sérieux journal Les Afriques. Ils n'ont rien à foutre de M. Bourgi Albert. C'est ça la réalité. Continuez à se faire manipuler, vous ne pourriez pas ternir le grand journal Les Afriques. Houdado!
    Auteur

    Solférino 2

    En Juillet, 2013 (19:05 PM)
    Albert Bourgi reste tranquille, si tu prends la grosse tete, Les Afriques vont te flinguer, j'ai eu vent d'un ami diplomate français proche de L'Elysee qui m'a endu un petit bout des coulisses. Tout letablishment du Quai d'Orsay a en copie l'article publié par Les Afriques. Vous savez ce que le diplomate français m'a dit: Qui sont les journalistes Les Afriques, ils sont bien informés. Ça veut dire beaucoup de chose. Donc tiens toi au carreau, sinon Les Afriques sort la bombe! Wala! Dai Dai Lokati disent les Nigériens

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email