Samedi 22 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Traque des biens mal acquis : Karim transfère sa bataille au Nations Unies

Single Post
Karim Wade, ancien ministre et fils de l'ancien president du Senegal Abdoulaye Wade.

Karim Wade ne compte pas croiser les bras et purger tranquillement la peine de 6 ans que la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei) lui a infligée, une condamnation confirmée par la Cour suprême. Après avoir fait envoyer des documents confidentiels à Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, khalife général des mourides, il a «exporté» sa bataille aux Nations Unies. Selon «La Tribune», en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies prévue du 2 au 19 septembre prochain, la commission des lois va se réunir et le cas Karim Wade sera au cœur des discussions. Cette fois-ci, note «Le Tribune», les avocats de Karim Wade ne seront pas seuls dans leur combat. Ils seront appuyés par des organisations de défense des droits de l'homme.


Selon «La Tribune», l'Etat du Sénégal, informé, a tout fait pour que les conseils de Karim Wade et leurs souteneurs n'aient pas la possibilité de plaider leur dossier. Mais la demande a été rejetée. Les conseils de Karim auront ainsi 5 jours pour expliquer de fond en comble les tenants et les aboutissants de l'affaire Karim Wade.


liiiiiiiaffaire_de_malade

42 Commentaires

  1. Auteur

    Crime Against Humanity

    En Août, 2015 (07:42 AM)
    Karl Wade has committed a krime against humanity by embezzling millions of dollars which could have served to build schools, hospitals, social housing, and give access to potable water to millions of people in Senegal
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2015 (11:07 AM)
      comment macky a fait pour accumuler 8 milliards alors qu en 2000 il n avait pas de quoi un loyer de 80 mille.
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2015 (12:28 PM)
      karim wade, le pire ennemi du bas peuple !
      les sénégalais l’ont connu au lendemain de la victoire son père en 2000. en effet, abdoulaye wade fut porté à la magistrature suprême par les sénégalais avec beaucoup d’espoir. les premiers mois de sa gouvernance auguraient des lendemains meilleurs pour le sénégal et une amélioration des conditions de vie des sénégalais. mais malheureusement, wade père avait pris l’option de se départir de ses alliés qui avaient combattu avec lui au 2e tour en 2000. ainsi, ils sont tous chassés du gouvernement pour céder la place aux jeunes libéraux qui devront désormais gérer les affaires de la cité.
      après quelques années, karim wade fit son apparition dans le gouvernement avec plus de quatre ministères stratégiques que son père lui confia au moment ou de valeureux fils du pays très compétents peinent à trouver leur premier emploi. c’est le début d’une bamboula inqualifiable.
      avant même d’atterrir dans le gouvernement, il effectuait de fréquentes navettes entre londres et dakar, puis décide en 2002 de s'installer au sénégal pour travailler dans l'administration de son père. il est nommé conseiller personnel du président de la république, chargé de la mise en œuvre de grands projets, tels que le futur aéroport international blaise diagne (aibd) prévu à diass, la restructuration des industries chimiques du sénégal (ics) ou la mise en place d'une zone économique spéciale intégrée dans la capitale, devenant ainsi son homme de confiance, son expert financier, son watchdog – selon la formule d'abdoulaye wade lui-même. pendant cette période, c'est-à-dire avant son entrée dans le gouvernement, il a su profité de son expérience de banquier pour faire d’importants placements dans les paradis fiscaux pour s’assurer, lui et sa famille, d’une retraite dorée au moment ou les sénégalais sont dans l’attente d’une atténuation de leurs nombreuses souffrances. pendant 7 ans, il a réussi à sécuriser toute la fortune qui devra tenir en vie sa famille pendant plusieurs années.
      en juin 2004, il est nommé président de l'agence nationale de l'organisation de la conférence islamique (anoci) avec pour mission de préparer et d'organiser le onzième sommet de l'oci devant réunir quatre ans plus tard à dakar les responsables de 57 pays musulmans avec un budget de plus de 432 milliards.
      ce fut l’occasion rêvée pour renflouer davantage les comptes de la famille par de nombreuses surfacturations opérées sur les chantiers de l’anoci. en effet les 7 km de route qui étaient facturés à 22 milliards de fcfa ont finalement couté 40 milliards 28 millions de fcfa sans compter les travaux d’embellissement qui ont couté 623 millions de fcfa au contribuable sénégalais avec des cocotiers à 1 million de fca l’unité.
      pour la réception des invités, un bateau dénommé « la mucisa » a été pris en location pour un cout de 3 milliards pour seulement 15 jours. cette manne financière a été directement puisée des caisses du port autonome de dakar sans l’aval du conseil d’administration.
      en 2009, après qu’il fut nommé ministre d'État, ministre de la coopération internationale, de l'aménagement du territoire, des transports aériens et des infrastructures, il avait en charge le fameux plan takkal ou il a, entre 2011 et 2012, dépensé 120 milliards fcfa en combustibles et 30 milliards fcfa pour la location de groupes électrogènes au détriment des investissements structurels attendus. aussi, en 2011, le fonds a emprunté auprès de la banque atlantique du sénégal, un montant de 34 milliards fcfa qu’il a rétrocédés à la senelec aux conditions de l’emprunt, pour lui permettre d’apurer ses arriérés vis-à-vis de la sar et de la société international trading oil and commodities (itoc). a cette occasion, des frais et commissions de 815 millions fcfa ont été prélevés au bénéfice de la banque et du «conseiller financier et lead arrangeur blackpearl finance», d’autant que le commissaire aux comptes du fonds spécial de soutien au secteur de l’énergie avait contesté le bien-fondé de ces frais et commissions en estimant que l’intervention d’un conseiller financier n’était pas nécessaire dans l’opération.
      notons aussi qu’en 2007, sous la conduite de karim wade, l’etat du sénégal signait un contrat à un prix initial de construction estimé à 349 479 101 euros (environ 230 milliards de fcfa) pour la réalisation de l’aéroport international blaise diagne. avant même de sortir de terre, le projet a déjà englouti plus de 500 milliards de fcfa du contribuable sénégalais par un troublant jeu d’avenants. scandaleux !
      c’est un gouffre à milliards. un monstre financier qui s’est nourri des deniers publics sénégalais. sans scrupule, avec voracité. signé le 3 avril 2007, le contrat de construction, clé en main, d’un nouvel aéroport d’envergure avec le groupe saudi bin ladin, au titre de crédits consentis d’abord auprès de bnp paribas et ensuite auprès de 8 institutions financières (afdb, afd, idb, idc, sfd, boad, icf debt pool llp, opec fund), risque aujourd’hui de coûter au sénégal la peau des fesses par la faute du fils de wade.
      je voudrais aussi vous rappeler que karim wade avait à sa disposition un jet privé pour assurer ses déplacements personnels à l’étranger et le tout payé encore par le contribuable sénégalais.
      donc, au moment ou les sénégalais peinaient à joindre les deux bouts, au moment ou les coupures intempestives d’électricité avaient fini de sortir les sénégalais de leurs gonds d’où les émeutes de l’électricité, au moment ou la flambée des prix des denrées de première nécessité avait plongé les sénégalais dans une souffrance accrue, au moment ou les travailleurs de la défunte compagnie air sénégal international se sont retrouvés au chômage à cause de sa faute, karim wade roulait sur des milliards du contribuable sénégalais. le peuple ne peut avoir plus grand ennemi que le fils de wade qui avait reçu les éloges de son père qui lui disait que « je dirai à ta mère que tu as bien travaillé ». bien sur, il a bien travaillé parce qu’il a réussi à sécuriser le butin familiale qui servira à plus de 10 générations de la dynastie wade pendant que la majorité des sénégalais vit en dessous du seuil de pauvreté.
      sénégalaises, sénégalais, chers compatriotes, l’impunité doit être bannie de ce pays si on veut vraiment atteindre l’émergence.
      rien ne peut autoriser la mise en liberté de karim wade si on prend en compte tout le préjudice évalué à des centaines de milliards qu’il a causé aux sénégalais. sa place véritable est en prison jusqu’à ce qu’il accepte de rendre aux sénégalais leurs deniers qu’il a détournés
    • Auteur

      Abakara

      En Août, 2015 (17:22 PM)
      et il perdra comme toujours.qu'ils arretent les sénégalais veulent tourner cette page une bonne fois pour toute .
    • Auteur

      Abakara

      En Août, 2015 (17:26 PM)
      rectificatif cette information a été démenti .la représentation permanente du sénégal auprès des nations unies à genève a tenu à apporter des précisions sur l’affaire karim wade. dans un communiqué dont copie est parvenue à leral, il est noté que « le conseil des droits de l’homme des nations unies, dont le siège est à genève, n’a jamais été saisi du dossier de m. karim wade et par conséquent aucune délibération de ce conseil n’a, à ce jour, porté sur l’affaire m. karim wade » et c'est une information qui nous surprend nullement.soyons un peu logique pensez vous une seule seconde que l'onu allait s'impliquer sur un dossier dans lequel l'accusé est soupçonné d'avoir fait une mal gestion des deniers publics ? et tous ces gens qui nous faisaient croire que le groupe de travail avait tranché en faveur de mr karim wade n'avaient rien compris alors.je vous rappelle que les nations-unies étaient les premiers à vouloir condamner les hommes qui auront à s'abuser des fonds réservés aux marchés publiques car elles avaient bien préconisé à tout État membre de bien vouloir mettre en place une juridiction spéciale ce que le sénégal a totalement fait en mettant en place la crei afin de traduire en justice toutes ces personnes qui avaient pris l'argent réservé au pays comme les leurs.donc croire que un instant que les nations-unies avaient tranché en faveur de mr wade relevait de l'absurdité .
    • Auteur

      Keur Keur

      En Août, 2015 (15:19 PM)
      les partisans de macky sall n'ont jamais eu de preuves à faire valoir à part l'insultes et le mensonge pour étayer la condamnation de mr karim m. wade. la justice de macky sall confirme les rapports de l'ige, de la cours des comptes, et du centif constatant une gestion clean et nette de karim dans les affaires de l'etat. et dit clairement au yeux du monde entier que karim n'est coupable ni de détournement de derniers publique et encore moins de corruption ou de concussion. absolument macky s'est abusé de la puissance de l'intitution qu'il incarne pour imposer et coller toute honte bue à karim le délit de d'enrichissement illicite. alors que le procureur alioune ndao, humilié en pleine audience par la présidence de la république avait déjà menti au nom de macky sall que l'etat du sénégal a déniché six cent quatre vingte quinze milliard de cfa ( 695 000 000 000 )placés dans des banques un peu partout dans le monde par karim. et deux ans aprés le monde a reconnu l'innocence de karim à cause de cette mascarade de proces et ses manquements organisés par macky sall et ses véreux majustrats. c'est la raison pour laquelle les vrais organismes des droits de l'homme et tous ceux qui sont épris de paix et de justice saluent la pertinente décision de l'onu de se pencher sur le dossier de karim wade le 19 septembre 2015 à généve( in cha allah ).malheurusement macky et ses valets n'acceptent pas d'avaler cette pilules trés amére. mais au juste pourquoi la liberté de karim devient un fardeau pour macky sall ?
      on a l'impression qu'il a peur de quelque chose .par conséquent je décrie l'insicipline caractésée et le manque de respect notoire des gens qui soutiennent macky sall au détriment du peuple. mais si l'ingratitude du pr macky sall la pousse a insulter et traiter de voleur au président wade, ca devient autre chose.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (07:53 AM)
    who pay you? :fbhang: 
    • Auteur

      Spion

      En Août, 2015 (09:19 AM)
      karim il ne faut pas confondre espoir et illusion, car si l'espoir fait vivre, les désillusions peuvent faire le désespoir.purge ta peine ou rend l'argent que tu as planqué c'est simple
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (07:57 AM)
    L'ONU, ce machin, ne gouverne pas le Sénégal.
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (07:57 AM)
    Les UN ont de quoi parler pas a s,ingerer dans nos affaires.Krme is a economical criminal.



    he has to sleep 6 years in side.

    Il est une des causes des sénégalais qui meurent dans la mer en appauvrissant leur parents.



     :fbhang:  :emoshoot:  :fbhang:  :fbhang: 
    • Auteur

      Wakh Sa Khalatt

      En Août, 2015 (10:19 AM)
      le senegal est un état souverain, qui a eu à juger un criminel financier et que cette afaire est close, aucune autre institution ne peut s'imposer sur la decision de notre juridiction nationale
    Auteur

    No Dignity For Our Justice

    En Août, 2015 (07:58 AM)
    how can you sound so sure about your assertions???

    am i dreaming or what? i dont know the kid but i have been waiting for tangible proof for years now and all i hear is declarations.



    OU SONT LES PREUVES??? :thumbsdown:  :thumbsdown: 
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (08:20 AM)
    The UN have more urgent things to take care of, rather than talk about karim Wade who has committed a krime against humanity
    Auteur

    Liberte 2

    En Août, 2015 (08:21 AM)
    Vraiment y a pas de preuves concretes les gars de BBY veulent que Karim purge c'est tres mechant mais une chose est certaine si Karim n'est pas libere en 2017 les senegalais le libereront la majorite est contre cette condamnation arbitraire. L'opinion la plus partagee actuellement c'est la CREI est une juridiction politique qui n'a rien de normal elle a ete reactivee uniquement pour condamner Karim Meissa Wade.

    • Auteur

      Thio

      En Août, 2015 (10:23 AM)
      les preuves il y en a assez kay, on ne condamne personne sans preuve, et notre juridiction supreme l'a confirmé
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (08:22 AM)
    Encore de la poudre aux yeux des lobbies de Karim Wade! De la comm, parce que ils font semblant d'être des victimes! Justice doit être faite, surtout pour des prédateurs de l'Etat!
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (08:22 AM)
    l'onu doit se pencher sur le cas israel et ses dirigeants qui ont commis d'enormes genocides .

    Auteur

    Rw

    En Août, 2015 (08:24 AM)
    Mo na transferer bayame ! on s'en ouf  :frustre: 
    • Auteur

      Chemar

      En Août, 2015 (10:34 AM)
      l'onu a mieux affaire sur l'affaire des migrants bolqués dans des frontiéres, que de s'attarder sur l'affaire de ce voleur à col blanc
    Auteur

    Aida Ndiongue

    En Août, 2015 (08:34 AM)
    Vraiment, je suis plus forte que toi, karim. Moi, Aida Ndiongue baffe cisse awa diagne , la voleuse walo walo, je suis blanche comme neige d'un fût rempli d'huile de palme, gueneu si barri got diwtiir, week he talleu.
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (08:40 AM)
    L'ONU doit s'occuper du cas de la Corée du nord, de l'occupation par Poutine de la Crimée, du grand problème Israëlo-palestinien...
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (08:40 AM)
    what the FF***k UN gotta do with this shit.Karim has been and still a crook.Dats Whhyyy keep him lockkked till he spit out all the shit h's stolen...From makkavellli.  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    Auteur

    Liberte 2

    En Août, 2015 (08:46 AM)
    Vraiment y a pas de preuves concretes les gars de BBY veulent que Karim purge c'est tres mechant mais une chose est certaine si Karim n'est pas libere en 2017 les senegalais le libereront la majorite est contre cette condamnation arbitraire. L'opinion la plus partagee actuellement c'est la CREI est une juridiction politique qui n'a rien de normal elle a ete reactivee uniquement pour condamner Karim Meissa Wade.

    Auteur

    Krime Kontre L'humanité

    En Août, 2015 (08:56 AM)
    Karim à kommis un krime kontre l'humanité
    Auteur

    Onkarime

    En Août, 2015 (09:09 AM)
    Onu dit quoi sur les noirs tués par la police usa



    Onu dit koi sur les blacks tués par la police américaine



    Onu dit koi sur les migrant jetés ds la méditerranée
    • Auteur

      Thom

      En Août, 2015 (10:39 AM)
      l'onu a mieux à faire sur le cas des prisàoniers de guanetanamo que sur celui de ce criminel économique
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (09:20 AM)
    maky degage et cede la place a karim
    • Auteur

      Dokhantou

      En Août, 2015 (10:54 AM)
      jamais de la vie, on n'échange pas un travailleur comme macky avec un voleur de la taille de karim
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (09:57 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (10:00 AM)
    boko haram, al q aida pour le Maghreb islamique, ebola, ect...... baucoup trop occupé par des sujets plus serieux que KARIM WADE, vous ne pouvez pas tromper les senegalais ,ONU c'est plus important que traiter un cas de voleur isolé comme karim  :emoshoot:  :emoshoot:  :fbhang:  :emoshoot:  :fbhang:  :emoshoot:  :fbhang:  :fbhang:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Corro

    En Août, 2015 (10:05 AM)
    La commission des lois des NU n'a qu'a s'occuper des cas de viol de ses casques bleus en RCA.



    Quant aux organisations comme la RADHOO j'ai de la peine pour eux en les voyant être trimballé par les lobbies karimistes
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (10:27 AM)
    Décidément ce p'tit soldat Karim a de grands rêves inassouvis ; l'ONU a d'autres chats à fouetter durant son AG que de se pencher sur ce minable voleur qui n'a pas encore digéré d'être descendu de son perchoir du ciel et de la terre. Quand on vole le peuple a une si grande échelle, c'est le juste retour des choses , on passe à la caisse !

    Il a hérité entre autre de la ténacité obtue de son père à poursuivre des rêves irréalisables, tu as volé, tu as été jugé point # !
    Auteur

    Ds

    En Août, 2015 (10:59 AM)
    C'est normal karim à l.argent quant on a l.argent on peut tout faire avec l.argent des contribuation senegalais ceux soint disent les doit des l.hommistes des corrompu ils dire quoi il a volé mais ils l.on mal jugé
    Auteur

    Chemar

    En Août, 2015 (10:59 AM)
    campagne de communication pour que l'affaire de karim wade ne soit pas oublié, votre bon homme a dilapidé les ressources du pays et la justice est rendue. cette page est tournée inéluctablement
    Auteur

    J'aime Maky

    En Août, 2015 (11:10 AM)
    Maky laisse Karim mou Déme gnibi France LATIf coulibaly Menteur ak Moustapha Très méchant et Rancunier NIASSE Il faut les chasser de Ton entourage : c'est Ça la demande sociale Des sénégalais . Ils soN'y mauvais tété yaw MAKY SALL Garmi ngua . Maky sa khôl bakh na niar gnii da Niou laye OUME
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (11:26 AM)
    Karim Wade, le pire ennemi du bas peuple ! - Par Meïssa Ndiaye

    Les Sénégalais l’ont connu au lendemain de la victoire de son père en 2000. En effet, Abdoulaye WADE fut porté à la magistrature suprême par les sénégalais avec beaucoup d’espoir. Les premiers mois de sa gouvernance auguraient des lendemains meilleurs pour le Sénégal et une amélioration des conditions de vie des sénégalais. Mais malheureusement, Wade père avait pris l’option de se départir de ses alliés qui avaient combattu avec lui au 2e tour en 2000. Ainsi, ils sont tous chassés du gouvernement pour céder la place aux jeunes libéraux qui devront désormais gérer les affaires de la cité.

    Rédigé par leral.net le Mardi 18 Août 2015 à 14:57 | | 143 commentaire(s)|









    Après quelques années, Karim WADE fit son apparition dans le gouvernement avec plus de quatre ministères stratégiques que son père lui confia au moment ou de valeureux fils du pays très compétents peinent à trouver leur premier emploi. C’est le début d’une bamboula inqualifiable.



    Avant même d’atterrir dans le gouvernement, Il effectuait de fréquentes navettes entre Londres et Dakar, puis décide en 2002 de s'installer au Sénégal pour travailler dans l'administration de son père. Il est nommé conseiller personnel du président de la République, chargé de la mise en œuvre de grands projets, tels que le futur Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) prévu à Diass, la restructuration des Industries chimiques du Sénégal (ICS) ou la mise en place d'une zone économique spéciale intégrée dans la capitale, devenant ainsi son homme de confiance, son expert financier, son watchdog – selon la formule d'Abdoulaye Wade lui-même.



    Pendant cette période, c'est-à-dire avant son entrée dans le gouvernement, il a su profité de son expérience de banquier pour faire d’importants placements dans les paradis fiscaux pour s’assurer, lui et sa famille, d’une retraite dorée au moment ou les sénégalais sont dans l’attente d’une atténuation de leurs nombreuses souffrances. Pendant 7 ans, il a réussi à sécuriser toute la fortune qui devra tenir en vie sa famille pendant plusieurs années.



    En juin 2004, il est nommé président de l'Agence nationale de l'Organisation de la conférence islamique (ANOCI) avec pour mission de préparer et d'organiser le onzième sommet de l'OCI devant réunir quatre ans plus tard à Dakar les responsables de 57 pays musulmans avec un budget de plus de 432 milliards.



    Ce fut l’occasion rêvée pour renflouer davantage les comptes de la famille par de nombreuses surfacturations opérées sur les chantiers de l’ANOCI. En effet les 7 km de route qui étaient facturés à 22 milliards de FCFA ont finalement couté 40 milliards 28 millions de FCFA sans compter les travaux d’embellissement qui ont couté 623 millions de FCFA au contribuable sénégalais avec des cocotiers à 1 million de FCA l’unité.



    Pour la réception des invités, un bateau dénommé « LA MUCISA » a été pris en location pour un cout de 3 milliards pour seulement 15 jours. Cette manne financière a été directement puisée des caisses du port autonome de Dakar sans l’aval du conseil d’administration.



    En 2009, après qu’il fut nommé ministre d'État, ministre de la Coopération internationale, de l'Aménagement du territoire, des Transports aériens et des Infrastructures, il avait en charge le fameux Plan Takkal ou il a, entre 2011 et 2012, dépensé 120 milliards FCfa en combustibles et 30 milliards FCfa pour la location de groupes électrogènes au détriment des investissements structurels attendus. Aussi, en 2011, le fonds a emprunté auprès de la Banque atlantique du Sénégal, un montant de 34 milliards FCfa qu’il a rétrocédés à la Senelec aux conditions de l’emprunt, pour lui permettre d’apurer ses arriérés vis-à-vis de la Sar et de la Société International trading oil and commodities (Itoc).



    A cette occasion, des frais et commissions de 815 millions FCfa ont été prélevés au bénéfice de la banque et du «Conseiller financier et lead arrangeur Blackpearl Finance», d’autant que le Commissaire aux Comptes du fonds spécial de soutien au secteur de l’énergie avait contesté le bien-fondé de ces frais et commissions en estimant que l’intervention d’un conseiller financier n’était pas nécessaire dans l’opération.



    Notons aussi qu’en 2007, sous la conduite de Karim WADE, l’Etat du Sénégal signait un contrat à un prix initial de construction estimé à 349 479 101 euros (environ 230 milliards de FCfa) pour la réalisation de l’aéroport international Blaise Diagne. Avant même de sortir de terre, le projet a déjà englouti plus de 500 milliards de FCfa du contribuable sénégalais par un troublant jeu d’avenants. Scandaleux !



    C’est un gouffre à milliards. Un monstre financier qui s’est nourri des deniers publics sénégalais. Sans scrupule, avec voracité. Signé le 3 avril 2007, le contrat de construction, clé en main, d’un nouvel aéroport d’envergure avec le groupe Saudi Bin Ladin, au titre de crédits consentis d’abord auprès de Bnp Paribas et ensuite auprès de 8 institutions financières (Afdb, Afd, Idb, Idc, Sfd, Boad, Icf Debt Pool Llp, Opec Fund), risque aujourd’hui de coûter au Sénégal la peau des fesses par la faute du fils de Wade.



    Je voudrais aussi vous rappeler que Karim WADE avait à sa disposition un jet privé pour assurer ses déplacements personnels à l’étranger et le tout payé encore par le contribuable sénégalais.



    Donc, au moment ou les sénégalais peinaient à joindre les deux bouts, au moment ou les coupures intempestives d’électricité avaient fini de sortir les sénégalais de leurs gonds d’où les émeutes de l’électricité, au moment ou la flambée des prix des denrées de première nécessité avait plongé les sénégalais dans une souffrance accrue, au moment ou les travailleurs de la défunte compagnie Air Sénégal International se sont retrouvés au chômage à cause de sa faute, Karim WADE roulait sur des milliards du contribuable sénégalais. Le peuple ne peut avoir plus grand ennemi que le fils de Wade qui avait reçu les éloges de son père qui lui disait que « je dirai à ta mère que tu as bien travaillé ».



    Bien sûr, il a bien travaillé parce qu’il a réussi à sécuriser le butin familiale qui servira à plus de 10 générations de la dynastie WADE pendant que la majorité des sénégalais vit en dessous du seuil de pauvreté.



    Sénégalaises, Sénégalais, chers compatriotes, l’impunité doit être bannie de ce pays si on veut vraiment atteindre l’émergence.



    Rien ne peut autoriser la mise en liberté de Karim Wade si on prend en compte tout le préjudice évalué à des centaines de milliards qu’il a causé aux sénégalais. Sa place véritable place est en prison jusqu’à ce qu’il accepte de rendre aux sénégalais leurs deniers qu’il a détournés.



    Meissa NDIAYE

    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (11:35 AM)
    Franchement l'intervention de l'ONU sur l'affaire Karim ne surprend que les sourdides car de bout en bout, ses droits sont bafoués, et l'ONU ne peut pas s'en laver les mains. Maintenant, tout le monde doit applaudir parcequ' au moins, dans cette instance, les sénégalais impartiaux et épris de justuce sauront de quel bord se trouve la vérité. Ces gens qui seront chargés de se prononcés sur cette affaire sont neutres et incorruptibles contrairement aux juges qui ont eu à traiter cette affaire dans notre pays. Et sans prendre de gangs, il faut dire que le procès de Karim au Sénégal est loin d'être équitable d'après toutes les péripéties qui l'ont traversé. Et le cas d'Alboury Ndao et ses 46000000000 de Singapour ont été la goutte de trop. Le Sénégalais doivent savoir et comprendre.
    Auteur

    Analyste Nandite

    En Août, 2015 (12:32 PM)
    Il faut savoir qu'il y a des lois et des juridictions supranationales. Un pays peut être condamné comme une personne physique peut l'être. Maintenant seuls les grands intellectuels ou chevronnés de droit comprendront cette lutte qui a été transférée au niveau international.

    Exemple si un individu français est condamné par l état français il peut faire recours ou poursuivre la France au niveau de la Cour Européenne des droits de l'homme s'il epuise tous les recours au niveau national et là on est dans le supranational. Ils y a des juridictions internationales qui regarderont si tous les droits de la défense ont été respectées et si la décision viole le trouble à l'ordre.

    Donc si le Sénégal est condamné ses financements à l'international seront remis en cause par les bailleurs de fonds ..on impose maintenant au pays des critères de bonne gouvernance et de démocratie.

    Selon moi analyste nandite, il faut se mettre autour d'une table et discuter car c'est le senegal qui perd.

    Je suis apolitique mais je compte m'engager dans un parti politique d'ici 2 ans pour contribuer.

    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (12:39 PM)
    Karim Wade fera sa campagne électorale 2017 à Rebeuss
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (12:46 PM)
    a UN lesgens ne perde pas leurs temps a cause d un type comme KARIM WADE il n est rien et il ne represente rien on devait publier les comptes rendus des accusations contre karim pourquoi les avocats francais de karim ont baisse les bras ya angiille sous roche ce voleur de karim n a qu a crever en prison n oublions pas le drame du DIOLA 1500 victimes a cause de l argent detourne par madame wade sans compter la reparation de l avion presidentiel waaay karim n a qu a rester meme 10 ans enprison c est ce que souhaitent les senegalais intelectuels il n y a que les pauvres et FILS DE BADOLOS qui souhaitent sa sortie de rebeuss sans VOMIR L ARGENT AVALE
    Auteur

    Xeme

    En Août, 2015 (13:09 PM)
    J'en ris d'imaginer les avocats de l'état à Genève répéter:

    "Ils ont volé 430 milliards qu'ils ont placé dans les banques arabes, nous avions les preuves dans un fichier dans un ordinateur que nous avons perdu", ou bien

    "Il avait un compte de 47 milliards à Singapour avec un N° Thunder 2011, selon les informations des sapiteurs, mais il a vidé le compte quand il était en prison" ou alors,

    "Il avait à Monaco 28 comptes contenant 99 milliards parce que 99 milliards y ont transité durant 12 ans, et nous avons la preuve qu'il y avait un coffret qui contenait deux montres".

    Je conseille aux juges de Genève de se payer des cures dents à mâcher pour masquer l'envie d'éclater de rire. C'est la spécificité sénégalaise, désormais avec Macky, que des arguments juridiques qui donnent envie de rire. Si Macky Sall avait le sens des affaires, il aurait demandé la diffusion, dans les télévisions, des arguments des avocats de l'état. Cela aurait pour don de relancer le tourisme. Parce que des touristes commenceront à venir au Sénégal pour suivre les procès, pour se dérider. Les audiences seront remplis, et les hôtels aussi. Et les sorties de Dieudonné auraient fait pâle figure.
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (14:05 PM)
    Avant Ils chantaient. Laisser la justice faire son travail.maintenant le refrein doit etre laisser la justice ds justice s faire son travaitravail
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (14:50 PM)
    Nations unies une autre appellation de la France colonial.Afrique :emoshoot: ONU :fbhang: 
    Auteur

    L'homme

    En Août, 2015 (14:51 PM)
    A l'époque les partisants de Baggbo (Côte d'Ivoire) avait le même langage que vous les APPERISTES; après souvenez vous de ce qui s'est passé.



    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (15:34 PM)
    PRECISIONS DE LA MISSION PERMANENTE DU SENEGAL AUPRES DES NATIONS UNIES

    A GENEVE

    La Représentation permanente du Sénégal auprès des Nations Unies à Genève tient à apporter les précisions suivantes.

    1. Le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, dont le siège est à Genève, n’a jamais été saisi du dossier de M. Karim Wade et par conséquent aucune délibération de ce Conseil n’a, à ce jour, porté sur l’affaire M. Karim Wade.

    2. La prochaine Session du Conseil des Droits de l’Homme se tient à Genève du 14 septembre au 02 octobre 2015, et dans l’ordre du jour provisoire de cette Session, examiné lors des consultations tenues ce 24 aout 2015, aucun des dix points ne concerne le Sénégal, encore moins le dossier de M. Karim Wade.

    3. Enfin, il convient de préciser que la Cour Internationale de Justice juge des différends entre Etats et ne traite pas d’affaires concernant des personnes physiques. Par conséquent, la Cour ne saurait aucunement être impliquée dans ce dossier.

    4. La seule réunion impliquant directement le Sénégal prévue le 02 septembre à Genève est la Séance de travail entre les Représentants de l’Etat et le Groupe de travail sur la Détention arbitraire, qui est un groupe de cinq experts indépendants et donc très diffèrent du Conseil des Droits de l’Homme composé lui de 47 Pays. Cette Séance de travail sera l’occasion d’un échange informel entre le Sénégal et les membres du Groupe de travail sur les faits qui attestent de la conformité au Droit interne et à nos engagements internationaux de toutes les procédures et mesures prises par l’Etat dans le cadre du Dossier de M. Karim Wade.



    A GENEVE, LE 25 AOÛT 2015



    Le service de Presse de la Mission Permanente du Sénégal auprès de l’Office des Nations Unies à Genève

    Auteur

    Maky Out

    En Août, 2015 (15:56 PM)
    maky à rebeuss et karim au palais
    Auteur

    Perez

    En Août, 2015 (16:07 PM)
    La Représentation permanente du Sénégal auprès des Nations Unies à Genève a tenu à apporter des précisions sur l’affaire Karim Wade. Dans un communiqué dont copie est parvenue à Leral, il est noté que « le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, dont le siège est à Genève, n’a jamais été saisi du dossier de M. Karim Wade et par conséquent aucune délibération de ce Conseil n’a, à ce jour, porté sur l’affaire M. Karim Wade », a indiqué la Représentation qui ajoute : « La prochaine Session du Conseil des Droits de l’Homme se tient à Genève du 14 septembre au 02 octobre 2015, et, dans l’ordre du jour provisoire de cette Session, examiné lors des consultations tenues ce 24 août 2015, aucun des dix points ne concerne le Sénégal, encore moins le dossier de M. Karim Wade », informe le document.



    Cependant, « il convient de préciser que la Cour Internationale de Justice juge des différends entre Etats et ne traite pas d’affaires concernant des personnes physiques. Par conséquent, la Cour ne saurait aucunement être impliquée dans ce dossier », renseigne le communiqué. Selon le document, la seule réunion impliquant directement le Sénégal, prévue le 02 septembre à Genève, est la Séance de travail entre les Représentants de l’Etat et le Groupe de travail sur la Détention arbitraire, qui est un groupe de cinq experts indépendants et donc très diffèrent du Conseil des Droits de l’Homme composé, lui, de 47 pays. « Cette Séance de travail sera l’occasion d’un échange informel entre le Sénégal et les membres du Groupe de travail sur les faits qui attestent de la conformité au Droit interne et à nos engagements internationaux de toutes les procédures et mesures prises par l’Etat dans le cadre du dossier de M. Karim Wade », précise le texte.
    Auteur

    Karim Krime Kontre L'humani

    En Août, 2015 (16:26 PM)
    L'ONU ne dicte pas au Sénégal qui est un pays souverain sa politique intérieure.
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (17:16 PM)
    vive MACKY SALL ON VEUT L EMERGENCE

    IL FAUT TRAQUE TOUS CES GRANDS BANDITS

    ON MEURT DE FAIM :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo: 
    Auteur

    France

    En Août, 2015 (18:07 PM)
    Arreter de rever senegal n'est pas un etait souverain ,vs etes tjr colonisé par la france ,qui dirige vos dirigeant macky en tete ! Le senegal, le gabon et la cote d'ivoir sont les pays les francisés d'Afrique , donc arreter de rever !
    Auteur

    Luc

    En Août, 2015 (18:13 PM)
    Il faut être vraiment de mauvaise foi pour penser que l'État ou la justice s'acharnent sur Karim.

    Quoi de plus normal de saisir la justice pour enquêter sur une gestion jugée douteuse ou une déviation d'objectifs dans l'utilisation des deniers publics ?

    Lorsqu'il y a délit et que des sanctions doivent être prononcées, c'est bien du rôle de la justice et pas quelqu'un d'autre ; arrêtez donc d'accuser le Président Macky et de lui faire porter le chapeau de ce qui est arrivé à Karim Wade. Ce dernier est le principal et l'unique instigateur de ses propres malheurs que d'aucuns voyaient se pointer à l'horizon tellement il y avait de l'extravagance dans sa vie au quotidien et les dépenses somptueuses imputées dans nos maigres ressources. La plupart des personnes qui font aujourdhui du boucan et tintamarre dans la rue savaient que ce gosse allait tôt ou tard être rattrapé ; mais plutôt que de perdre quelques privilèges, ces "courtisans" se sont volontairement tus préférant un silence complice et continuer à participer au festin.
    Auteur

    De Xeme

    En Août, 2015 (19:53 PM)
    Un tout petit peu de logique. Si Karim vole, et de façon aussi flagrante que le dit la presse (cad prête nom et action en milliards), il serait le plus idiot de la planète terre, son père avec lui.

    Rappelez-vous que c'est en 2002 que la presse a commencé à être instrumentalisée contre lui. Première accusation : être le propriétaire des Call-Center qui essaimaient dans Dakar. C'était en vogue, les Call-Center. Ca valait des milliards, dans les rêves. C'est à la même période que le journal Le Nouvel Economiste de France a été lancé sur Karim. Accusation; Partenariat avec des marocains (déjà ?) pour acquérir la Sonatel. Aujourd'hui, il est tentant de voir France Telecom (futur acquérir derrière ces médias). A la même période Latif commence sa série de livre sur la famille Wade.

    Trop tôt, déjà, Wade et famille ont été avertis que le seul axe sur lequel ils seront attaqués sera l’accusation de vol. Wade a été au pouvoir dix ans après. Et durant ces dix ans, il a eu chaque année une caisse noire en milliards pour laquelle la loi dit qu’il peut en disposer comme bon lui semble, sans avoir de compte à rendre à personne. Même Idrissa Seck a eu à se justifier par le pouvoir discrétionnaire de Wade qui lui a permis de racheter des âmes avec les fonds politiques, même Macky a eu à se justifier par des dons de Wade parmi ses 8 milliards. Question : qu’est ce que ça couterait à Wade de mettre une dizaine, une vingtaine, une centaine de milliards de côté pour son fils, de la façon la plus légale puisque la loi dit qu’il peut en disposer comme bon lui semble ?

    Si Karim vole, s’il n’est pas le plus idiot de la terre, alors, il faut m’expliquer comment quelqu’un qui peut ramasser légalement de l’argent puisse préférer sauter en parachutiste, de nuit, depuis une montgolfière, pour passer à porter de main d’un balcon d’un étage pour y voler un porte monnaies qu’il a entrevu. Simplement illogique.

    Si Karim vole, s’il n’est pas le plus idiot de la terre, alors, il faut m’expliquer comment un voleur, face au propriétaire qui crie « Au voleur » avant même quoi que ce soit, que ce voleur finisse quand même par voler et garder le produit là dans la maison du propriétaire.

    Xeme vous dit, en un mot comme en mille qu’il faut être extrêmement borné pour croire à ce qui est écrit dans la presse sénégalaise ces dernières années.

    L’attitude intelligente serait de se demander : qu’est ce qu’on travaille dans mon cerveau et pourquoi ? Même si on n’a pas la réponse, se poser la question, c’est déjà être intelligent.





    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (23:58 PM)
    Karim a maintenant le temps d'apprendre le woloff. 6 ans de cours intensif.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email