Jeudi 29 Février, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Sénégal | Crimes non élucidés : décompte macabre…

Single Post
Sénégal | Crimes non élucidés : décompte macabre…

Des crimes de sang, des actes de violence, l’histoire politique du Sénégal en regorge. Le sang a beaucoup coulé loin des yeux du public. Tout au long des années, la loi du silence a prévalu.

Durant le régime socialiste, il y a eu des crimes moins connus. Des luttes entre partis politiques et entre clans rivaux au sein des mêmes partis, ont entraîné la mort de seconds couteaux qui ne sont pas enregistrés. Les premières années de l’indépendance sont marquées par des affrontements entre le parti au pouvoir et son opposition. Cette dernière qui était dans la clandestinité n’avait d’autres possibilités de prise du pouvoir et d’expression que la violence. Des tribunaux spéciaux ont été instaurés dés les premières années de l’indépendance pour juger les cas d’infiltration de groupes armés. Le premier groupe jugé par un tribunal spécial date de 1965. « Il s’agissait d’un groupe soutenu par le régime de Bamako, après l’éclatement de la fédération du Mali. Des membres de UPS/RDA étaient accusés et Cheikh Anta Diop cité dans cette affaire comme témoin. A la suite de cette opération d’infiltration étouffée dans l’œuf, un autre groupe armé est apparu au Sénégal oriental. Des éléments entraînés à Cuba ont voulu déstabiliser le gouvernement de Dakar. Mais des divergences au sein du maquis se sont terminées de manière sanglante. Le commandant du maquis, Fily Diallo, a été tué par un élément qui porte le surnom de Marx Mader Samb », confie Moussa Paye, journaliste et historique politique du pays. Après ces flops des maquis, le sang va continuer de couler à flots. Des contradictions internes au parti socialiste ont fauché la vie de plusieurs militants. En 1965, Demba Diop, dans le cadre des luttes de tendances, est mortellement poignardé par Abdou Ndafakhé Faye. Dans la même année, un ancien conseiller d’ambassade, Moustapha Lô, essaye d’attenter à la vie du président Senghor. Au moment de passer à l’acte, le bouton de sécurité est coincé, la gâchette bloquée. L’opération a tourné court. Jugé et condamné à mort, Moustapha Lô est exécuté sous les balles du peloton. Les enquêtes ont révélé que la conspiration a été fomentée par un ancien officier de gendarmerie, Jean Batiste Ndiaye, qu’on a accusé d’avoir donné le pistolet à Moustapha Lô. D’autres personnes impliquées seront jugées et condamnées à diverses peines. Toujours dans le registre des règlements de comptes politiques, les convulsions de la crise de 1962 entre Mamadou Dia et Senghor, ont entraîné des dégâts collatéraux. Après le bras de fer entre la gendarmerie et la police, la mort mystérieuse du commandant Momar Gary Deh, quelques temps après a suscité beaucoup de suspicions. Car, elle ressemble à une exécution extra-judiciaire dont les contours ne seront jamais connus. Des affrontements sanglants à Saint-Louis sont à l’origine de l’interdiction du Parti Africain pour l’indépendance (PAI). Lors des échauffourées, un gendarme a été tué. Ce crime est attribué à un militant du PAI, Tidiane Baïdy Ly. Il s’avère que dans une autre version des faits, ce n’était pas lui le coupable. En réalité, ce serait une autre personne, militant du l’Ups, du haut de son balcon qui aurait tiré une balle de 9 millimètre dans la foule. Un gendarme est foudroyé de plein fouet. Mais, les personnes inculpées pour ce meurtre seront jugées et certaines condamnées à mort. On se renvoie les accusations et le crime reste non élucidé.

La crise de décembre 1963, se position haut sur levier des événements sanguinaires. Lors de cette crise, des manifestants ont tenté de rallier le Palais de la République. « Les émeutes réprimées dans le sang ont fait 6 morts selon les sources officielles. Mais, un film allemend parle de 225 victimes. Morts et blessés confondus », précise, M. Paye. Pour le cas d’Omar Diop Blondin, pour la thèse officielle, il s’est agi d’une auto-pendaison. Mais l’affaire n’a pas été éclaircie au point de rendre la thèse officielle indiscutable. A la veille de sa mort, il a eu une prise de bec avec le puissant ministre de l’Intérieur de l’époque, Jean Collin. Un fait entre autre qui contribue à semer le doute concernant la thèse du suicide.

La mort du commissaire Cheikh Sabidou Ndiaye, fait partie des morts douteuses non clarifiées sous l’ancien régime socialiste. C’est à la suite de la marche des policiers qu’il est déclaré mort par suicide sur les falaises des Mamelles. Pour un policier qui détient son arme à feu, la thèse présentée reste troublante. La mort de Sabidou Ndiaye ressemble à celle du journaliste Ivoirien Lionel Ebony. Coïncidence troublante. Après des bisbilles avec Houphouët Boigny, il est venu au Sénégal. Ebony est retrouvé mort. Il est supposé être tombé du haut des falaises des mamelles. Suicide ou crime maquillé ? Le mystère demeure. Le Vice-président du Conseil constitutionnel, Me Babacar Sèye est lui aussi assassiné en 1993 dans des conditions obscures. La liste est longue, le décompte macabre. La violence politique a causé pour le pays beaucoup de pertes en vies humaines. Jamais les enquêtes n’ont étaient poussées loin afin de restaurer la vérité.

photo : Me Babacar Seye

 



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email