Jeudi 23 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

La Présidence, le compte PDIES et les fonds secrets : Les nouvelles révélations de Sonko

Single Post
La Présidence, le compte PDIES et les fonds secrets : Les nouvelles révélations de Sonko

Ousmane Sonko revient à la charge. Après ses échanges avec Abdoulaye Daouda Diallo à l’Assemblée nationale, lors du vote de la seconde loi de Finance rectificative, il a tenu à jouer les prolongations. Dans une tribune qu’il a intitulée «Abdoulaye Daouda Diallo: le symbole d’un régime fâché avec la vérité et la transparence», il déclare que le ministère des Finances est mouillé jusqu'au cou dans l'affaire des 94 milliards. 

Nous vous proposons le texte ci-dessous. «Durant la plénière de ce vendredi 15 novembre 2019 portant examen de la seconde Loi de Finances Rectificative, j'ai interpellé monsieur le ministre Abdoulaye Daouda DIALLO sur un certain nombre d’aspects problématiques de leur gestion budgétaire. Ses réponses ont été soit inexistantes, soit insuffisantes. Je reviens livrer à l'opinion, dans cette première publication qui sera suivie d'une seconde, les détails que le très faible temps de parole imparti par les plénières ne nous permet pas de développer à la tribune de l'hémicycle. 1-Exécution budgétaire: le cas de certaines indemnisations d’expropriations pour cause d'utilité publique Un budget, ce n'est pas seulement la préparation et le vote, c’est aussi l’exécution et le contrôle.

 L'examen de cette LFR2 était l’occasion de revenir sur les procédés ingénieux mis en place par certains agents ou services de l’État, en complicité avec des hommes d'affaires, pour détourner d’importants fonds publics de leur destination budgétaire initiale. C'est le cas des indemnités d’expropriations pour cause d'utilité publique que nous avons partiellement soulevées avec l'affaire dite des 94 milliards. Suivez bien ! J’ai rappelé au ministre qu’en matière d’indemnisation des expropriés, les services du ministère des finances utilisent trois mécanismes : • le premier consiste à des paiements effectués par le chef du bureau des domaines sur la base des crédits budgétaires disponibles notifiés par le MEFP au titre de la loi de finances ;

 • le deuxième concerne des conventions tripartites de reconnaissance de dette (lettre de confort) entre l’État, l’exproprié (plus précisément l’acquéreur de l’indemnité d’expropriation) et une banque privée (Ex : État – SOFICO/ CFU– UBA) ; • le troisième procède de comptes ouverts par l’État du Sénégal dans des banques privées avec des intitulés comme : « Programme de Défense des Intérêts Économiques et Sécuritaires du Sénégal (PDIES) ou « Expropriation État ». Ces comptes sont directement gérés par le Directeur général du Budget qui procède aux ordres de virements. Si ce dernier mécanisme (comptes ouverts par l’État dans des banques privées) a été plus utilisé que les deux autres, pour verser des dizaines de milliards à un seul homme d'affaire, à travers ses deux entreprises (SOFICO et CFU) et sur la base de créances douteuses ou inexistantes, c’est simplement parce qu’il n'est pas soumis aux contrôles de l’ordre administratif. 

Même la cour des comptes n'effectue aucun contrôle au niveau des rubriques budgétaires au sein desquelles ces crédits sont logés. Le ministre Abdoulaye Daouda DIALLO a préféré ignorer la question en n’y répondant pas. Je comprends sa gêne car il sait très bien que j’ai fait allusion à une véritable association de malfaiteurs dont les fonctionnaires cités jusque-là dans l’affaire des 94 milliards ne sont que la face visible. Le ministère des finances est impliqué jusqu'au cou, et certainement, des sphères plus élevées encore de l’État sont également impliquées. Et c’est cette association de malfaiteurs, qu'une autre association de 7 vieux députés dans le vent, a voulu blanchir par une commission d'enquête qui restera comme l'une des plus grosses tâches de l'histoire parlementaire du Sénégal.

 Alors, quelques questions simples à monsieur le ministre : • Pouvez-vous (oserez-vous) nier l'existence de ces comptes ? • Le compte « Programme de Défense des Intérêts Économiques et Sécuritaires du Sénégal (PDIES) » est-il logé à la Présidence de la République et rattaché aux fonds secrets ? • En quoi payer des indemnités toxiques suite à des rachats de créances fictives relève- t-il de la sécurité nationale ? • Pouvez-vous nier que ces comptes ont servi à payer des dizaines de milliards aux sociétés SOFICO et CFU ?

 •Pouvez-vous affirmer que ces dizaines de milliards ont été payées en toute légalité ? • Pouvez-vous nier que les montants payés à ces entreprises à titre d'indemnisation sur la période 2014 à 2018 dépassent très largement les crédits budgétisés et votés à cet effet ? •Comment avez-vous pu payer plus de 6 milliards d’indemnités à la SOFICO en 2015 alors qu’aucune inscription budgétaire n’était prévue à cet effet ? • Pourquoi l'agent judiciaire de l’État, sous votre hiérarchie, ne bouge pas le plus petit doigt alors que des milliards du contribuable ont été détournés dans une entreprise d'escroquerie à grande échelle ?

 Vous comprendrez par ces questions, chers compatriotes, pourquoi toute la République tremble et veut enterrer cette affaire au plus vite (comme pour la nébuleuse du pétrole et du gaz). Nos vis-à-vis évitent soigneusement d’en parler depuis quelques semaines et procèdent à des sondes, par voie de presse, pour un éventuel classement sans suite. Mais à monsieur le Ministre, aux collègues de l'Assemblée et à l'ensemble du peuple sénégalais, nous disons que cette affaire ne fait que commencer. Elle ne sera ni classée sans suite, ni oubliée, et aucun procureur ou juge, fussent-ils totalement soumis, n’oserait le faire. Le peuple ne l’acceptera pas !

 2 - la LFR2 consacre une hausse de 650 millions sur les dépenses de personnel justifiées par la prise en charge des indemnités accordées aux ayants droit pour charge de téléphone. D'une part, j'ai rappelé au ministre que la création de cette « allocation forfaitaire mensuelle »est incompréhensible pour un gouvernement dont l’argument a été jusqu’ici la maîtrise de la masse salariale. Elle pose ainsi un premier problème d'équité et de justice. Comment un gouvernement qui refuse d'ouvrir toute discussion avec les syndicats sur la question de la rémunération, peut octroyer une nouvelle indemnité à une catégorie d’agents n’exerçant, pour l'essentiel, que des fonctions politiques, et en zappant ceux-là qui effectuent des tâches opérationnelles pour un service public de qualité ?

 D'autre part, j'ai fait noter que cette allocation forfaitaire mensuelle pour charges de téléphonie pose un problème d'équité et de justice au regard de son traitement fiscal illégal consacré par la lettre du ministre Abdoulaye Daouda DIALLO n°7888 MFB/DGID du 14 octobre 2019 portant traitement fiscal de l'allocation mensuelle forfaitaire pour charges de téléphonie mobile à certains agents de l'Etat. Dans cette lettre adressée au Directeur général du Budget, il précise que cette allocation est exonérée de l’impôt sur les traitements et salaires. 

 Dans sa réponse, monsieur le ministre a invoqué les dispositions de l’article 167. 4 : « sont exonérées de l’impôt les indemnités et primes spéciales destinées à assurer le remboursement de frais forfaitaires, dans les limites fixées par le ministre chargé des Finances ». Cette réponse est erronée. Monsieur le ministre, inspecteur des impôts de profession, sait pertinemment que son argument ne tient pas. Et mieux que quiconque, il comprend parfaitement que cette allocation constitue, à n'en pas douter, à une augmentation de salaire au profit des bénéficiaires ainsi que le démontrent les décrets n°2019-1310 et n°2019-1311 du 14 août 2019 qui l’ont instituée. A ce titre, conformément aux dispositions combinées des articles 164, 165, 166 et 167 de la Loi n°2012-31 du 31 décembre 2012, modifiée portant Code général des Impôts, cette « allocation forfaitaire mensuelle pour charges de téléphonie mobile » est un revenu imposable

. En exonérant cette allocation par une simple lettre administrative, le ministre des Finances et du Budget s’est non seulement rendu coupable de violation de la constitution (article 67) et de la loi (CGI), mais il a consacré une rupture fondamentale du principe d'égalité des citoyens devant l'impôt. La violation de la Constitution consiste dans le fait qu'il appartient à la loi votée par la seule Assemblée Nationale de fixer les règles concernant l'assiette, le taux et les modalités de recouvrement des impositions de toutes natures. Sous ce rapport, il est évident qu’il n'appartient pas au Ministre des Finances et du Budget, ni même au Président de la République, de dire par un acte réglementaire ce qui est imposable ou ce qui est exonéré. 

C'est pour cette raison certainement que le ministre, mal à l'aise après mon interpellation, a cherché à se réfugier dans les dispositions de l’article 167-4° du Code général des impôts. Mais cette démarche met à nu sa mauvaise foi. Car s’il est clair que l'allocation en question est exonérée par la loi, comme l'a soutenue le ministre Abdoulaye Daouda Diallo, à quoi bon prendre un arrêté pour définir son régime d’imposition ? L’article 167-°4 du Code général des impôts invoqué par le Ministre dispose : «sont exonérées de l'impôt les indemnités et primes spéciales destinées à assurer le remboursement de frais forfaitaires, dans les limites fixées par le ministre chargé des Finances. ».

 C'est en conséquence de cette disposition que le Ministre de l'Economie et Finances a pris l’arrêté n°012914 MEF/DGID du 31 juillet 2013 portant évaluation des avantages en nature compris dans la base de l'impôt sur le revenu pour, en son article 1er, fixer forfaitairement le montant à 10.500 FCFA pour l'eau, 30.200 FCFA pour l'électricité et 67.500 FCFA pour le téléphone, entre autres… Ce même arrêté précise, en son article 3, que « Toute indemnité en argent représentative d’avantages en nature doit être intégralement comprises dans la base de l'impôt sur le revenu, la présente évaluation (article 1er) ne pouvant être retenue en ce cas ». Ironie du sort, cet arrêté porte, pour le compte du ministre de l'Économie et des Finances, la signature de monsieur Abdoulaye Daouda DIALLO, alors ministre délégué au Budget. Triste ! 

 Ces allocations pour charge de téléphonie ont toujours été ainsi conçues par la doctrine fiscale. C'est en foi de cette claire lecture de la loi et de la doctrine que d'importants redressements fiscaux, assortis de pénalités et majorations, sont régulièrement opérés par les services de la DGID à l’encontre des entreprises privées qui ont omis d’imposer ces allocations de téléphonie pour des montants largement inférieurs à ceux octroyés à quelques agents de l’État et à la clientèle politique. 2020 est annoncée par le gouvernement comme l’année d’une traque fiscale massive pour porter le taux de pression fiscale à 17,7%. Avec vos pratiques monsieur le ministre, vous aggraver l’injustice fiscale en protégeant les hauts revenus politiques et administratifs (ministres, députés, DG, hauts fonctionnaires, HCCT et CESE…) pour ne faire supporter le fardeau qu’aux petits salariés et quelques entreprises. 

 Le problème, monsieur le ministre, c’est que votre département est coutumier de tels forfaits et je vous avais déjà interpellé sur des cas similaires lors du vote de la première LFR au mois de juin 2019. Monsieur le ministre Abdoulaye Daouda DIALLO a manifesté sa volonté de discuter de ces questions avec moi et j'y souscris entièrement. Seulement, la tribune de l’assemblée ne s'y prête guère avec un temps d'intervention de 3 à 5 minutes maximum par député, doublé d'un refus systématique de la majorité pour un second tour de parole. Comme toujours, je me mets à la disposition des médias pour un débat public qui nous permettrait, sur ces questions comme sur d'autres, tels que la dette, la gestion des ressources naturelles, l’investissement, les grands chantiers… d’édifier les citoyens sénégalais sur la nébuleuse gouvernance actuelle du Sénégal. A suivre… »

Article_similaires

37 Commentaires

  1. Auteur

    En Novembre, 2019 (21:49 PM)
    Le role d’un journaliste n’est pas de copier et de coller ce que Sonko a dit en autant de phrases mais de ´nous rendre l’info accessible. Je me demande ce que foutent bîen les journalistes de Seneweb. Apres vous vous etonnez que Niang Kharagne prenne votre place! Pff nimporte quoi
    • Auteur

      Sengane Diouf

      En Novembre, 2019 (22:00 PM)
      sénégalaises, sénégalais, sonko vous révèle des informations qui ne sont pas facilement accessibles, mais après c’est à vous qu’il appartient de les analyser pour savoir orienter vos choix !
      sonko aime ce pays et vous avec, mais il faut plus qu’un homme pour bouter une clique de prévaricateurs qui sévit depuis senghor pour les plus vieux, rejointe par une bande de nouveaux parvenus aux dents longues qui n’ont d’autres ambitions que de s’en mettre plein les comptes bancaires avant la chute de leur chef de gang …
      chers sénégalaises, chers sénégalais, vous les honnêtes gens, analysez les infos, et informez vos proches, réunissons nos efforts pour sortir ce beau pays du marasme où il se vautre depuis des décennies …
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2019 (23:33 PM)
      ohoooo sonko, ça c'est c'est du lourd ça. où sont les thiomol thiomol ou bodiobodio de l'apr ?
      sonko mougui léén khawa réy.hihihihi
      diangue léén nguéén bagn , doumeu rék. hahahaha
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2019 (00:03 AM)
      nous dignes fils de ce pays, on ne s’en plaint pas. seuls les voleurs de deniers publics sont offusqués.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2019 (00:26 AM)
      mon cher ami si ce texte de sonko est long pour toi, je suis désolé mais ta place est dans les série télé pod et marie chou.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2019 (01:35 AM)
      est ce qu'ils comprennent la technicité du gars il est a un autre niveau je pense qu'il est trop bien pour diriger un patelin comme le senegal il faut qu'il gère un organisme international comme ca il fera du bien au monde entier. aux apero vous avez votre banque et vos comptes bon tour pour votre enfumage habituel il est trop loin. sonko n'est pas dieu ni le messi mais la vérité et dans son camps
  2. Auteur

    Sonko Imposteur

    En Novembre, 2019 (22:03 PM)
    sonko avant de parler tu es voleur incapable d imaginer tes propre programmes

    Le logos le pouvoir au peuple c'est le slogan de M2C



    Le changement de système aussi c 'est notre combat que tu as copier honteuse donc tu es incapable

    et même le nom de ton parti ahmed khalifa dit que cest lui que tu l'a volé vraiment honteux

    Avec tout cela tu ouvre tjrs ta grosse bouche col nous la paix please tanai woo ken tu es voleur toi aussi car tu vole des programmes

    LES PREUVES SONT LA LES JOURNALISTES PEUVENT ALLER VERIFIER

    • Auteur

      @répondeur Sans Kham-kham

      En Novembre, 2019 (22:14 PM)
      tu es trop en retard : celui que tu traites d’imposteur est l’actuel détenteur exclusif du monopole sur le buzz …
      ce n’est pas en racontant des mensonges que tu vas rattraper le retard de ton candidat sur lui !
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2019 (22:31 PM)
      a l image de votre candidat vs etes des manipulateur comme lui jure sur le coran que suis mackyste menteur arrete
      indigne de menteur pour se valoriser et diaboliser honteux
    Auteur

    Attention Sonko Plagiat

    En Novembre, 2019 (22:04 PM)
    Le Mouvement M2C a révolutionné le champ politique du Sénégal à travers son initiative de changement de système??????

    Il suffit de reculer un peu en arrière pour en avoir le cœur net.

    Avant mars 2017, date qui correspond à la date de notre existence, personne, je dis bien personne ne parlait de changement de système avant.

    Les archives sont la, il suffit d'aller regarder vous-même.

    Ils ne se l’imaginaient même pas possible

    Nous sommes venus semer cette graine de changement de système dans leur tête

    Et cette graine a été propagée de manière opportuniste par ousmane sonko

    Aujourd’hui, tous n'ont qu'un seul mot pour exister politiquement (changer le système)

    Ce mot reste un slogan vide de sens

    En effet , une copie ne pourra jamais remplacer l’original

    Ils peuvent tous se saisir de ce mot comme slogan, mais le seul document qui peut changer réellement le système, c'est nous qui l'avons, et personne d'autre

    Un document protégé par un droit d'auteur depuis lors, car c'est notre imagination par la grâce de Dieu ,

    Une imagination faite pour le peuple et uniquement pour le peuple

    D’ou notre slogan le pouvoir au peuple qui va avec qui, comme le changement de système, fait aussi l'objet de beaucoup de récupérations.

    Donc cher peuple d'Afrique , wiri witri ,diari ndari si M2C inchalah ,

    Ne vous laissez pas berner à travers des slogans vides de matière au risque de perdre votre temps, car la matière c'est nous qui l'avons.

    Cependant chacun est libre de persister à suivre des slogans, rien que des slogans de changement de système, mais sachez que , comme l'adage wolof le dit le dit ,roy dou meussa nirou ak piirr,

    Jamais de la vie

    La vie est améliorée par les penseurs visionnaire mais non par les opportunistes copieurs.

    A BON ENTENDEUR SALUT
    • Auteur

      Balla Touré

      En Novembre, 2019 (22:17 PM)
      le candidat qui compte sur toi pour se positionner est mal-barré …
      si c’était un concours d’invectives tu partais en pôle-position mais ce n’est pas le cas …
      faut trouver un autre angle d’approche, bi dou dème :))))))
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2019 (07:17 AM)
      y a pas plus chiant que ce blaise pascal cissé m2c c'est lui ou de ses jumeaux? di dof doflou ba dof c'est ça qu'il risque
    Auteur

    En Novembre, 2019 (22:07 PM)
    Vive Sonko prédent. Je quitte Apr et Bby. Sonko est pertinent et véridique.
    • Auteur

      Sonko Magistral

      En Novembre, 2019 (05:26 AM)
      c'est magnifique, sonko rend la politique digne et engagée. toutes ses séquences techniques mérite un ballon d'or. les autres médiocrates devraient en prendre de la graine
    Auteur

    C’est Quand Très Grave!!!!

    En Novembre, 2019 (22:11 PM)
    J’ai toujours considéré que l’affaire des 94 milliards étaient des histoires de politiciens. Mais ce que le député Sonko dit dans ce texte est quand même très grave. Je comprends le procureur ne veux pas se mêler donc. Les magouilles se passent au sommet de l’Etat. Ils utilisent un compte alimenté destiné à payer des services secrets défense pour payer des entrepreneurs véreux . C’est une vraie mafia d’etat
    Auteur

    En Novembre, 2019 (22:12 PM)
    Le ministre Abdoulaye Daouda Diallo a invité Sonko a un débat public... Sonko y souscrit...Que les média le diligente afin que les citoyens soient édifier ... Quel Télé va oser ????
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2019 (23:12 PM)
      tfm avec babacar fall au micro...
      ou pape ale niang.. wala le predateur sexuel....
    Auteur

    Samone

    En Novembre, 2019 (22:29 PM)
    Mes respects honorables !

    Vous jouez pleinement votre rôle. Que ceux dont le débat intellectuel dérange s'en prennent à toi ne doit , en aucun moment, vous divertir. Même un pouvoir fort a besoin d'une opposition forte.

    La balle est dans le camp des répondeurs automatiques, pour nous divertir.
    Auteur

    Machala

    En Novembre, 2019 (22:30 PM)
    senegalais, pretez une oreille a Ousmane Sonko et le senegalais connaitra une politique juste et saine !
    Auteur

    En Novembre, 2019 (22:31 PM)
    On n’est gouverné par des bandits

    Vive sonko
    Auteur

    En Novembre, 2019 (22:41 PM)
    sonko tout ton bla bla bla vrai ou pas on s en fou tt ce qui t interesse c est le pouvoir et ce st cela que je retient je reste je m en fou

    soyez pas naif reveillez vous ces gens utilise juste vos faiblesse pour vous leurrer

    mais putains reveillez vous eu peu cameme soyer bete

    c est parce que un voleur denonce un atre qu'il faut confier la maison, au voleur qui denonce ou faire de lui un patriote

    sonko a profier du systeme comme les autres fond commun sa maison 94 milliard ou il voulais 11 MILLIARD

    AH MBOUOROU FOFO KO FARINE

    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2019 (01:43 AM)
      yaw sa khel bi daffa forokh tu comprendra jamais je m'en fous même qu'il aille au pouvoir le seul fait qu'il existe dans ce pays donne espoir que tout n'est pas merdique au final
    Auteur

    En Novembre, 2019 (22:41 PM)
    C'est une grande honte pour le Sénégal de voir un ministre interpellé directement à l'assemblée pour des faits aussi graves. Gni gno gnak djom.

    Sonko, yalla neleu yalla aar
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2019 (22:43 PM)
      normalement après cette sortie, ils n'ont plus d'autre choix que d'aller à un procès. s'il leur reste une once d'honneur, ce dont je me permets de douter
    Auteur

    En Novembre, 2019 (22:42 PM)
    Merci Sonko
    Auteur

    En Novembre, 2019 (22:48 PM)
    Sonkolait defa manpeu ay douli kesse
    • Auteur

      Alliance Parasites

      En Novembre, 2019 (23:12 PM)
      l'argument puérile sonkolait ne marche pas, trouvez autre chose, pour l'instant on voit un parti apr infesté de mbam khoukh corrompus, de leur chef jusqu'au plus petit chauffeur en passant par ses députés abrutis. le menteur de la république du sénégal c'est celui pour qui on a voté et qui passe son temps à se dédire
    • Auteur

      Rele Diolaply_author

      En Novembre, 2019 (23:19 PM)
      vraiment si on a payé à sofico 6 milliards, et que mamour a volé 94 milliards, donc ce titre foncier nous coute pour le moment 100 milliards..et son texte termine par des gesticulations sur les indemnités téléphoniques, quelques jongleries intellectuelles!
    Auteur

    En Novembre, 2019 (22:52 PM)
    Encore une fois des réflexions pertinentes de haute facture et factuelles. Bravo Mr Sonko! On utilise les leviers de l'Etat pour légalement couvrir des activités illicites sans que personne ne pipe mot! Pauvre Sénégal!
    Auteur

    Le Diola

    En Novembre, 2019 (23:10 PM)
    Que de blabla pour les illuminés de la secte Pastef. Maintenant le ministre des finances Amadou est mouillé? Pas de confusions, lorsqu'il a soulevé le dossier c'est Amadou Ba qui était Ministre des finances et non Abdoulaye Daouda Diallo...Le reste c'est un texte écrit par un comité de rédaction...Nous voulons le numéro du chèque, le numéro du compte et la banque où étaient logés les 46 milliards..Lolou mo jara leeral!
    • Auteur

      Le Dioutou

      En Novembre, 2019 (05:21 AM)
      toi tu ne cherche rien de clair nganan lolou mo nara leral. les illuminés pastef mdr, après une démonstration magistrale de sonko tu n'a rien d'autre à dire que ça ? les fanatiques apr sont tellement abrutis qu'ils sont irrécupérables... les gens aiment le travail de sonko parce que ce qu'il fait un être doté de raison le saisit, mais les fanatisés nafikh comme toi y sont allergiques, tiouray deum mola takha dieufrou
    Auteur

    Modou Mouss

    En Novembre, 2019 (23:20 PM)
    vivement le proces
    Auteur

    Kenzo3400p

    En Novembre, 2019 (23:20 PM)
    C'est extrêmement grave ce qui se passe dans ce pays. C'est du grand banditisme d'état. C'est pour pourquoi ils ne veulent pas ouvrir le procès mais de gré ou de force ce procès aura lieu. Les sénégalais le réclament et veulent être édifiés
    Auteur

    En Novembre, 2019 (23:22 PM)
    Ce type n'est qu'une grande gueule, qui n'est capable que de piailler. Je vous assure que c'est un pouvoiriste, un incapable, qui , ne sait que mentir, dénigrer et diffamer. Mais, réalisations : 0.



    Je vous assure que si vous parvenez à le faire élire Président, il ne vous faudra pas plus de 3 mois, pour en avoir assez de lui, et demander sa destitution .



    Ce gars est un incapable ! Je ne sais pas comment vous faites pour ne pas le voir ! Il vous a maraboutés ou quoi ! Mais, wait'n see. Wallaye, vous vous en rendre compte, qd il sera trop tard.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2019 (01:46 AM)
      ce type aux impots a ramener des milliards dans les caisses de l'etat il y est sorti en gardant la reputation d'etre droit vous pouvait que parler mais ce qu'il a dit depuis se verifie donc reste un hypocrite toute ta vie yaw la
    • Auteur

      Critik

      En Novembre, 2019 (09:12 AM)
      il est nul sonko ?d accord repondeur mais apporter un argument contre ces arguments pas contre sa persone
    Auteur

    En Novembre, 2019 (23:44 PM)
    Sonko dit la vérité,vous le savez bien.
    Auteur

    Saga

    En Novembre, 2019 (00:04 AM)
    Mais justement la question que je vous pose qui est Sonko il vient de quel pays d'Afrique ? Il a qu'elle nationalité ? Il fait quoi dans la vie ?
    Auteur

    En Novembre, 2019 (00:23 AM)
    Bonne question!! Sonko fait partie d'une race exremement rae d'individus DIGNES de ce nom. Une ace a part en voie d'extinction... Il vient d'un monde ou les hommes sont integres et n'ont pas faim. ... un monde de verite, un monde de croyants en Dieu et non en la francmaconnerie.. un monde ou l'intimidation, la fourberie, le mensonge et le gain facile n existent pas... AH vraiment voila une question qui meritait d'etre posee tant on est regis par es vermines comme Macky, Niasse et leur entourage de merde...
    Auteur

    En Novembre, 2019 (00:37 AM)
    Sur ces points le gars mouche des morveux de première classe.

    Merci
    Auteur

    En Novembre, 2019 (00:38 AM)
    bravo tuinarnes la solution
    Auteur

    En Novembre, 2019 (00:40 AM)
    merci sonko
    Auteur

    Zzz

    En Novembre, 2019 (00:54 AM)
    mais vraiment ce sonko la est un novice en politique

    Auteur

    Dring Bi

    En Novembre, 2019 (02:17 AM)
    Ce qui se passe au Senegal est extrêmement grave.Une bande de morveux qui détient le pouvoir sur nos deniers publics est entrain de s'en donner as coeur joie,et en complicité avec les élus politiques.

    Ce n'est pas étonnant que personne ne veut entendre parle r de la CREI.
    Auteur

    En Novembre, 2019 (03:37 AM)
    Un vrai Cadre Sonko.

    Tu es vraiment l’opposé des soit disants «  cadres «  de l’Apr qui faisaient du «  guiro «  à l’hôtel l’autre jour.
    Auteur

    Tekh Tekh

    En Novembre, 2019 (05:26 AM)
    Houlalala Sonko bi grax na trop. C'est du béton armé. Les gars d'en face tremblent dès que tu remue les lèvres parce qu'ils savent qu'ils sont faits comme des rats d'égout. Sen deal bi claténa
    Auteur

    En Novembre, 2019 (06:52 AM)
    Pendant ce temps,les députés de l autre camp eux, cherchent à trafiquer des faux billet!
    Auteur

    En Novembre, 2019 (06:57 AM)
    Le députè Farba NGOm , rèpondra à Sonko , point par point sur ses allégations et pourrait en débattre avec lui à la RTS.
    Auteur

    Kenzo3400p

    En Novembre, 2019 (07:56 AM)
    Deug rek mo woor. SONKO rend ses lettres de noblesse à la politique. Un faisceau lumineux dans notre sombre Sénégal. On est dirigé par des sinistres indignes et malhonnêtes personnes. Il faut que chacun décortique cette information et le diffuse dans son entourage pour que le maximum de gens comprennent ce qui se passe dans ce pays.
    Auteur

    En Novembre, 2019 (09:09 AM)
    Ce sonko est tellement nul su il.ne voit que impot impot dans tt

    Petrole il.dit impot

    Gaz il dit impot

    Député il dit impot

    Cobtrat d investissement avec les turque il dit impot

    Ici aussi il.ne parle que d impot

    Franchement ce gars est trop nullard

    On s en fou de l impot des agents de l etat puisque c est l etat lui mm qui paie

    Il croit que l impot egale a collecte seulement

    Donc tt ce qui n est pas collecter est anormal

    Mon dieu sonki fo diaguai nul gua

    Impot et taxes c est des outils de gestion économique

    Cest des outils de politique economique qui peuvent etre augmenter ou baisser selon les objectifs

    L etat peux aussi l utiliser pour accorder certains avabtages a des agents . Rien d anormal

    Toi tu etait fonctionnaire et wade vs accordait des fonds commun

    Pourtant tt les fonctionnairesn avais pas ce type d avantage

    Fonc si on t ecoute toi aussi tu as mangé du haram

    Bfef ce gars est trop nul et j ai trop de temps pour tt expliquer
    Auteur

    En Novembre, 2019 (09:09 AM)
    Abdoulaye daouda diallo. la balle est dans ton camp
    Auteur

    Jeannot

    En Novembre, 2019 (09:24 AM)
    je ne supportais pas du tout Sonko mais je pense que les sénégalais doivent bien faire attention des suppositions qu'ils ont de lui .. c'est un leader qui mérite beaucoup de considération vu que ce qu'il dit me semble être vrai.. jusqu'à ce que le Ministre Daouda Diallo accepte de débattrai avec lui a la RTS en publique ..ce qu'il ne fera pas c'est sure.
    Auteur

    En Novembre, 2019 (09:28 AM)
    Houlala. C'est d'une extreme gravité. Li mo tah réquisition yi commission d'enquete bi envoyè banque yi diohèwoul wone dara. Machalah Sonko le Sénégal ne vous mérite vraiement pas. Je suis désolé mais cest la vérite
    Auteur

    Matt

    En Novembre, 2019 (11:11 AM)
    Il appartient maintenant au Patronat du Sénégal qui est sensé défendre les intérêts des employeurs de dénoncer et d'attaquer cette décision d'exonération fiscale prise par le Ministre Abdoulaye Daouda DIALLO pour cause de discrimination fiscale qui est anticonstitutionnelle et attentatoire à la légalité fiscale.



    Si le Patronat ne le fait pas, il se rend complice d'une forfaiture et courbe l'échine face à des pratiques qui mettent les inutiles "politichiens" au dessus des citoyens salariés.
    Auteur

    En Novembre, 2019 (16:02 PM)
    Sonko n'a fait que décrire les modes d'indemnisation pour cause d'utilité publique .Pour le reste il ne fait plus que poser des questions comme pour demander au ministre de lui tracer une ligne de défense pour son procès à venir. Il est évident que le ministre ne va pas se laisser prendre dans ce piège. Le reste c'est comme d'habitude sa littérature de grand commis de l'État ,manipulateur si les circonstances l'exigent et menteur comme tout politicien moderne à la chasse aux naïfs vite avalés par l'algèbre des théories fumeuses

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email