Jeudi 22 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Gestion des inondations : «L’histoire a mal noté Macky sur ses promesses non-tenues» (Responsable Rewmi)

Single Post
Rewmi France sur la gestion des Inondations par Macky
Le problème des inondations qui ont secoué le pays, le week-end dernier, a mis à nu certaines failles dans la gestion de Macky Sall. Selon le responsable de Rewmi/France et chargé de la communication de Rewmi/Diaspora stratégie (Rds), Moustapha Dramé, le patron de l’Apr, qui «avait raté» la première classe du Ter «enrhumé et confiné», est aujourd'hui «noyé» dans les inondations. 

 Au demeurant, selon Moustapha Dramé, c’est le moment, pour Macky Sall, de revoir sa gestion. «Il est encore temps de descendre du gouffre financier des dépenses inutiles telles que le Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) du Conseil économique, social et environnemental (Cese)… pour ne pas rater le train de l'espérance des populations», lance-t-il dans une déclaration dont copie nous est parvenue. Pour le poulain d’Idrissa Seck, Macky Sall est en train de récolter ce qu'il a semé. 

«L’histoire a mal noté sur les promesses non-tenues de Macky. Le présent l'interpelle sur sa conception et sa pratique de la gouvernance. Le futur l’évaluera sévèrement, lui et ses héritiers, parce qu’il avait oublié que ‘fagarü mo geen fafdiou’, surtout quand on a nourri son peuple avec du «Sénégal émergent» et des inaugurations fantômes afin de rempiler pour un deuxième mandat», soutient-il.

liiiiiiiaffaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Defenseur

    En Septembre, 2020 (14:59 PM)
    Asseyez de faire votre mieux puisque c'est un phénomène naturel et sans doute avec l'aide de Dieu tout ira bien
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2020 (17:44 PM)
      dègueul !!!! hahahaha
      le paysan dort pendant tout l'hivernage, à l'heure de la récolte, il dit c'est la volonté de dieu.
      en 2024, il faudra instituer une loi pour tendre par 4 tout ceux qui osent débiter de tels foutaises fatalistes.
      comment !!!
  2. Auteur

    En Septembre, 2020 (15:07 PM)
    Il faudrait que Macky et ses collaborateurs arrêtent de se jouer des sénégalais qui n’en peuvent plus, excédés par les nombreuses promesses non tenues. En faite nos politicards sont des champions en discours, de pires théoriciens, mais dans la pratique c’est tout autre chose. Ils aiment bien jouer avec les mots, jongler avec les termes, ce sont des experts tout désignés de la parole non tenue, « wax rek, dieuf nada ». La plupart d’entre eux sont des parvenus, des arrivistes, qui mettent toujours en avant leurs rentes, leur promotion individuelle. Ce sont des affabulateurs, des escrocs, des manipulateurs, des imposteurs et souvent des larbins très doués dans l’art de la flagornerie et de la tromperie. Avec de tels tarés comme dirigeants, présentant un vice de taille qui les incite à considérer la chose publique comme leur propriété privée, ce pays risque de ne jamais émerger. Il nous faudrait travailler à l’éveil des consciences citoyennes aboutissant à un patriotisme modèle accompli, afin de barrer la route à ces fossoyeurs de la république aux desseins des plus sinistres.
    Auteur

    En Septembre, 2020 (15:36 PM)
    le peuple ne lui fait plus confiance.
    Auteur

    Zeuble

    En Septembre, 2020 (15:43 PM)
    Deal sous le dos du peuple bakhoul voilà wa rewmi safatoulene khorom
    Auteur

    En Septembre, 2020 (16:31 PM)
    ici au Séégal, AUCUN DE CES SAUVEURS DU PEUPLE N'EST PRéSIDENCITABLE, TOUS DES FORTS EN GUEULE LE PARTI DE MACKY SALL en tête.



    les gouvernants africains sont de parfaits maffieux dès qu'ils ont atteint leur objectif ; piller , voler et s'enrichir vitesse grand V !



    Lorsque vous les écoutez lors de leurs campagnes, il semblerait qu'ils vont chacun révolutionner le pays et lui permettre de devenir émergent , sans assistances financières internationales ni ONG .



    pas un seul ne se démarque quant à la vraisemblance de leurs promesses.









    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2020 (16:32 PM)
      ici au sénégal, pas un n'est présidentiable , tellement imbus de leur personne
    Auteur

    En Septembre, 2020 (17:06 PM)
    CE régime est rattrapé par ces mensonges sur les inondations, Il n'a presque rien foutu dans ce secteur depuis 2012, ce qui s’est passé c'est que les pluies ont fortement diminué ces dernières années de 2012 à maintenant ce qui a fait que les inondations ne se sentaient plus comme dans les années 2000. En plus de bcp réalisations de Wade qu'ils ont trouvé sur place comme les bassins de retentions et les stations de pompages, plan diakhaye etc... Personne ne peut affirmer avec preuves à l'appui les seules réalisations concrètes de ce régime pour lutter contre les inondations malgré& les mensonges sur les 750 milliards, ça n'existe presque pas à ce que je sache. Le plan décennal c'est du faux de l’intox seulement. Je défie quiconque, de nous dire les réalisations concrètes de ce régime pour lutter contre les inondations depuis qu’il est là comme par exemple un bassin de rétention ou une station de pompage. Certaines même sont tombées en panne et sont à l’arrêt depuis belles lurette. Quand vous leurs interpeller sur les inondations, ils ne vous parlent que des généralités sans rien de concret. "on a fait élaborer un plan décennal on a mis tant de milliards etc... Rien que des mensonges" Avec ce gvnmt on a atteint le summum de la gouvernance par le mensonge mais les mensonges finiront tjrs par vous rattraper. C'est la même chose aussi au niveau de l'électricité, au niveau du transport où il n'y a presque plus de bus dem dik etc...
    Auteur

    En Septembre, 2020 (17:53 PM)
    Ne vous inquiétez pas tout sera reluisant inchalah.

    Rome ne s'est pas faite en un jour.



    Il a fait de merveilleuses choses. DIAMNIADIO est visible le TER est là, le BRT est là.

    Les coupures de l’électricité ont cessé. Les investissements dans l'agriculture donnent satisfaction.

    vouloir s'opposer pour s'opposer à tout, n'est pas s'opposer.



    L'inondation est un fait divin. Vouloir remettre en cause cette volonté divine jusqu'à l'imputer au Président, serait une erreur.

    Qui avait pensé à cette épidémie de Corona. Seul Dieu est maître en tout.

    Vous ne savez pas ce qu'un autre va apporter avec son étoile.





    Auteur

    Nkhson

    En Septembre, 2020 (17:55 PM)
    Il faudrait que Macky et ses collaborateurs arrêtent de se jouer des sénégalais qui n’en peuvent plus, excédés par les nombreuses promesses non tenues. En faite nos politicards sont des champions en discours, de pires théoriciens, mais dans la pratique c’est tout autre chose. Ils aiment bien jouer avec les mots, jongler avec les termes, ce sont des experts tout désignés de la parole non tenue, « wax rek, dieuf nada »

    La plupart d’entre eux sont des parvenus, des arrivistes, qui mettent toujours en avant leurs rentes, leur promotion personnel. Ce sont des affabulateurs, des escrocs, des manipulateurs, des imposteurs et souvent des larbins très doués dans l’art de la flagornerie et de la tromperie. Avec de tels tarés comme dirigeants, présentant un vice de taille qui les incite à considérer la chose publique comme leur propriété privée, ce pays risque de ne jamais émerger.

    Il nous faudrait travailler à l’éveil des consciences citoyennes aboutissant à un patriotisme modèle, accompli , afin de barrer la route à ces fossoyeurs de la république aux desseins des plus sinistres.

    Auteur

    Comme En Septembre 2019

    En Septembre, 2020 (17:55 PM)


    septembre 10, 2019







    Dakar sous l'eau après les pluies de septembre

    A Dakar Banlieue, les maisons sont envahies par les eaux, le 9 septembre 2019. (VOA/Seydina Aba Gueye)

    A Dakar Banlieue, les maisons sont envahies par les eaux, le 9 septembre 2019. (VOA/Seydina Aba Gueye)



    À Dakar, les fortes pluies du mois de septembre ont provoqué des inondations. Plusieurs quartiers sont envahis par les eaux après chaque pluie. Une situation qui dure depuis plusieurs années causant de nombreux désagréments aux habitants.



    Dakar : les grosses pluies de septembre provoquent des inondations

    Télécharger





    A Dakar, les rues et les habitations sont souvent envahies par les eaux. Dans la banlieue dakaroise, c'est une situation qui dure depuis plusieurs années. Et pour les habitants comme Ndongo Dia, ce n'est plus de l'eau de pluie mais "une grand marre d'eau".



    Il juge cela très dangereux à cause des moustiques, vecteurs du paludisme mais aussi pour les enfants qui peuvent s'y noyer.



    Il confie d'ailleurs une anecdote : "ce matin, en allant au travail, j'ai trouvé une calèche avec le cheval coincé au milieu des eaux". Il se dit sidéré par ce problème qui existe depuis le régime du Président Abdou Diouf et qui persiste depuis plus de 50 ans. Il regrette le laxisme des autorités, "malheureusement quand il y a une catastrophe on dit que c'est un accident ou c'est la volonté divine alors qu'on doit voir comment régler ce problème définitivement."

    A Dakar Banlieue, les maisons sont envahies par les eaux, le 9 septembre 2019. (VOA/Seydina Aba Gueye)

    A Dakar Banlieue, les maisons sont envahies par les eaux, le 9 septembre 2019. (VOA/Seydina Aba Gueye)



    Certains chefs de famille voient les eaux envahir leurs domiciles et y causer d'énormes dégâts. Abdoulaye confie qu'il a failli perdre la vie à cause d'une défaillance électrique. "L'eau est entrée quand nous avons ouvert la porte de la maison. Il y en avait partout et le compteur électrique de la maison a pris feu et j'ai même était blessé par les flammes. C'est très dangereux."



    Le manque d'aménagement et d'assainissement est la principale cause des inondations dans Dakar et sa banlieue. Une situation qui est due aux constructions anarchiques de certaines zones comme l'affirme Oumar Cissé, ingénieur civil et environnementaliste.



    Pour M. Cissé, la construction urbaine "a été populaire et informelle avec un cycle de sécheresse et des cycles de retours". Et selon l'environnementaliste "les populations qui se trouvent dans des dépressions humides deviennent forcément inondées."

    Djiba Ba charge 15 jerrycans d'eau sur une charrette tirée par un âne pour la ramener dans sa famille et ses animaux, dans le village de Mbelone dans la région de Matam au nord-est du Sénégal, le 1er mai 2012

    Lire aussi :

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email