Jeudi 22 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

ACQUISITION DE PERMANENCES DE PARTIS AU SENEGAL : Entre transparence et nébulosité

Single Post
ACQUISITION DE PERMANENCES DE PARTIS AU SENEGAL : Entre transparence et nébulosité
Au Sénégal, les partis politiques se confondent à leurs leaders. Ces derniers sont à la fois les dirigeants et les principaux bailleurs. Le Parti socialiste (Ps) et l’Alliance pour la République (Apr), qui ont accédé au pouvoir de manière démocratique, à l’instar du Parti démocratique sénégalais (Pds), ont accepté de s’expliquer sur les conditions d’acquisition de leur permanence nationale.

Le Ps et l’Apr s’expliquent…

Le Ps a acquis sa permanence par crédit bancaire, vente de cartes et manifestations lucratives
Interpellé sur les conditions d’acquisition de la Maison Léopold Sédar Senghor du Ps, sise à Colobane, Cheikh Sèye, Secrétaire permanent dudit parti, explique : «Au moment où le Président Senghor et ses compagnons à l’époque pensaient construire cette Maison, ils avaient commencé eux-mêmes par donner leur contribution et engager les structures du parti à organiser des manifestations lucratives qui ont permis de rassembler les premiers montants avec lesquels on a commencé les travaux de la Maison du parti». Le socialiste de poursuivre : «Quand il a fallu achever la salle du Congrès, le parti a pris un crédit auprès d’une banque d’une quarantaine de millions qui ont été remboursés bien avant terme. D’ailleurs, ça coïncidait avec la vente des cartes, et les versements qui ont été obtenus, les produits de cette vente des cartes, ont permis d’éponger carrément la dette avant même le terme échu».

Poursuivant sa narration, le Secrétaire permanent de la Maison Léopold Sédar Senghor révèle : «La Maison du parti a été construite en 1967, et à partir de ce moment, il était devenu la permanence. Depuis lors, toutes les activités du parti s’y tiennent, principalement les Congrès, les réunions du Comité central et les réunions du Bureau politique».

La permanence du camp présidentiel en état de projet

Du côté de l’Alliance pour la république (Apr), le sujet est abordé avec toute la précaution qui sied. A en croire l’administrateur dudit, Pape Maël Thiam, contrairement au Ps et au Pds, l’Apr n’a pas encore construit de permanence. «Le parti n’a pas construit de permanence. Le siège du parti est une permanence provisoire. Nous n’avons pas encore acquis une permanence en tant que telle».

Toutefois, Pape Maël Thiam rassure que l’Apr aura une permanence digne de ce nom.
D’après des sources concordantes, le camp présidentiel travaille sur le projet. D’ailleurs, nous souffle-t-on, la construction de la permanence est pour bientôt.

Dans la même dynamique, Pape Maël Thiam renseigne qu’hormis la Convergence des cadres républicains qui tient ses activités au Point E, toutes les activités du parti se tiennent au siège provisoire qui se trouve sur la Vdn, près du cimetière Saint Lazare de Béthanie, si elles ne sont pas décentralisées.

…Le Pds fuit le débat

Toutes nos tentatives d’entrer en contact avec les responsables du Pds pour savoir les conditions dans lesquelles la permanence Oumar Lamine Badji a été construite sont restées vaines. Abdoulaye Faye, Administrateur général dudit parti, après moult sollicitations, a préféré fuir le débat. Sans doute à cause de la traque des biens mal acquis, où sont visés plusieurs responsables libéraux.

Mais, des sources et des recherches, nous ont permis de connaître comment les libéraux ont acquis leur permanence, en février 2007.

C’est en 2004, lors d’une réunion du Comité directeur du Pds que l’idée de lancer une campagne de souscription pour la construction d'une permanence nationale a été émise par le «pape du sopi». C’est ainsi que toutes les fédérations, sections et autres personnes de bonne volonté ont été mises à contribution.

Un compte bancaire avait été même ouvert à l’époque pour recueillir et gérer l’argent devant construire la nouvelle permanence.

En février 2007, l’édifice ultramoderne a été inauguré par Me Wade qui l’a baptisé «Permanence El Hadji Oumar Lamine Badji», en hommage au responsable libéral, froidement abattu par des personnes armées, dans sa maison de Sindian, dans le Bignona. Pour le financement, la contribution de l’ex-président de la République reste inconnue.

Devant les militants, Me Wade avait conseillé à la jeunesse libérale de prendre grand soin de ce legs.

Après l’acquisition de la permanence El Hadji Oumar Lamine Badji, les libéraux se sont lancés dans la construction du Palais de Congrès, d’un coût évalué à près d’un milliard de Cfa. Mais, depuis la chute de Me Wade, le 25 mars 2012, les travaux de finition de cette infrastructure sont aux arrêts.

… «Les présidents puisent des fonds secrets pour construire leur permanence», selon Pr Babacar Guèye

Le constitutionnaliste Babacar Guèye ne s’étonne pas que le Parti socialiste (Ps) et le Parti démocratique sénégalais (Pds) soient les seules formations politiques au Sénégal à disposer de permanence digne de ce nom. Parce que, soutient-il, ils ont eu à gérer respectivement le pays pendant des années.

Selon lui, Léopold Sédar Senghor et Abdoulaye Wade auraient profité de leurs fonds secrets pour construire leur permanence. «Les leaders de ces partis ont été présidents de la République. Et le président, il a des fonds secrets, et donc, il peut puiser dans ces fonds secrets pour construire une Maison du parti. C’est parfaitement possible», souligne le Pr Babacar Guèye. Non sans préciser qu’en Afrique, plus particulièrement au Sénégal, «on ne s’est pas encore complètement départi de la conception Etat-parti». 



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email