Samedi 22 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Procès faux médicaments : "Un véritable échec de l'institution judiciaire"

Single Post
Procès faux médicaments : "Un véritable échec de l'institution judiciaire"

Le conseil de l'ordre des pharmaciens du Sénégal, Me Abdoulaye Babou, n'est pas satisfait du déroulement de l'instruction dans l'affaire de la saisie des médicaments illicites d'un montant estimé à plus d'un milliard et 700 millions FCFA.

Après le renvoi du procès, ce mardi, au 5 juin prochain par le tribunal de grande instance de Diourbel, à la demande de Me Massokhna Kane, l'avocat du syndicat national des pharmaciens du Sénégal, Me Abdoulaye Babou a fait face aux journalistes.

"Même si on juge cette affaire en l'état, le résultat restera le même. Ce sont deux lampistes qui vont comparaître devant le tribunal pour s'expliquer alors que les vrais commanditaires ne seront pas présents. Et encore une fois, c'est un véritable échec de l'institution judiciaire", dit-il.

"Les deux individus que les gendarmes ont déféré depuis plus de quatre mois, ont eux-mêmes reconnu qu'ils ne sont pas les véritables patrons. Et pour une affaire qui concerne plus d'1,7 milliards de francs Cfa en faux médicaments, diligentée depuis la Guinée Bissau jusqu'à Touba, à bord de deux camions, tout le monde sait que beaucoup de personnes sont impliquées. De gros bonnets se sont cotisés pour mettre en place ce budget", souligne Me Babou.

Pour l'avocat, "Ce genre de pratique n'est pas nouveau car à Touba il existe plus de huit cent dépôts de médicaments illicites contrôlés par des commerçants qui n'ont aucune connaissance de la médecine, ni de la pharmacie. Et ces gens-là tuent énormément de sénégalais chaque jour et personne ne dit rien. Seulement, quarante officines de pharmacie existent à Touba. Quand s'arrêtera cette tuerie des populations de Touba".

Ensuite, Me Abdoulaye Babou de déplorer "Ce qui est triste, c'est le fait que l'instruction qui a duré plus de quatre mois, n'a pas dépassé le constat fait par la gendarmerie. Ce dossier a stagné et les vrais commanditaires courent toujours. La justice n'a pas les moyens de mettre la main sur tous ces tueurs en série établis à Touba. Ce n'est pas cela la vocation de Touba, que Serigne Touba a fondé pour l'adoration d'Allah. Et beaucoup de gens à Touba vont à l'encontre de ces recommandations de Serigne Touba".


liiiiiiiaffaire_de_malade

5 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2018 (14:12 PM)
     :taala_sylla: 
  2. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2018 (14:13 PM)
    touba

    une ville hors la loi...

    mesdames messieurs les pharmaciens quittaient cette cité!

     :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2: 
    Auteur

    Khatior-bi

    En Mai, 2018 (16:05 PM)
    Si un opposant etait derriere les choses seraient bien differentes.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2018 (21:46 PM)
    L AFFAIRE met à nu la dépendance de l institution judiciaire. C est clair qu il y a de pseudo marabouts dans cette magouille. Mais la justice n est impitoyable qu à l encontre des opposants.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2018 (15:24 PM)

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email