Jeudi 27 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Crei : Karim lâché par ses co-prévenus

Single Post
Crei : Karim lâché par ses co-prévenus

Tous les avocats de la défense avaient suivi les conseils de Karim Wade dans leur boycott du procès qui se déroule présentement devant la Cour de répression de l'enrichissement illicite. Ils étaient même absents lors des auditions des derniers témoins. 

Mais à la demande de leurs clients, ils sont revenus à la barre pour plaider, suite au réquisitoire du Procureur spécial, Cheikh Tidiane Mara, qui a demandé des peines allant de 4 à 10 ans.

Hier, les avocats de Mbaye Ndiaye, Pierre Agboba et Alioune Diassé qui se sont succédé à la barre pour nier tout lien entre Karim Wade et leurs clients. 

Ils estiment donc qu'ils ne sauraient être poursuivis pour complicité d'enrichissement illicite puisqu'ils ne sont pas des complices de l'ancien ministre d'Etat. Ils ont, en conséquence, plaidé la relaxe pure et simple de leurs clients.


liiiiiiiaffaire_de_malade

48 Commentaires

  1. Auteur

    Hh

    En Février, 2015 (07:15 AM)
    si on enferme karim une guerre civil va eclater
    • Auteur

      Piis

      En Février, 2015 (08:16 AM)
      oh mon gars doucement là .....
      les senegalais n'ont pas le temps pour la guerre....

      positivement.
    • Auteur

      Essamai

      En Février, 2015 (08:53 AM)
      c'est faux
      il ne va rien se passer .
      vous revez et ce petit voleur ne mérite que la potence .
    • Auteur

      Le Vrai

      En Février, 2015 (09:33 AM)
      beaucoup de gens se demandent pourquoi karim wade uniquement. la réponse se trouve dans la proposition de la médiation pénale. bon nombre fossoyeurs des sacrifices des sénégalais de tout bord; riches ou pauvres; vilains ou beaux, vilaines ou laides, atteints ou atteintes d'un handicap, travailleurs ou chômeurs, immigrés ou non, ont préféré rembourser pour éviter que leurs noms soient publics. cette intelligence, ils l'ont eu et cela a évité qu'ils aient honte de devoir répondre devant la justice.


      le vrai.
    • Auteur

      Lmd

      En Février, 2015 (09:55 AM)
      et pour quelle raison une guerre civile est ce que meissa wade daffa gueune tous les autres détenus emprisonnés tee ken wakhoul
      c'est qui meissa wade pour ne pas etre juger et enfermer si vous avez quoi allez plutot vous plaindre a son pere puisqu'il l'avait nommer super ministre sans toi le sunugal n'avancera pas car pamis 13millions de sénégalais c'est lui le plus instruit le plus intelligent le plus brave
      guerre civile na yam si yaw deee
    • Auteur

      Loooooooooooooool

      En Février, 2015 (10:30 AM)
      mooooooooo .... ahahahahahaha !!!! enfermer karim ne va rien changer dans la vie quotidienne des gens ... !!!
    • Auteur

      Dio

      En Février, 2015 (10:32 AM)
      entre voleurs il y a toujours des coups bas. mais l'essentiel pour le pleuple sénégalais c'est que la justice fasse jaillir le lumière.
    • Auteur

      Fill

      En Février, 2015 (10:39 AM)
      ki va diriger la guerre les poltrons de la republique omar sarr decroit diagne fada mais kiii le vieux de 90ans
    • Auteur

      Doul Nga

      En Février, 2015 (18:12 PM)
      ya meuna doul! c'est ki karim pour mettre le pays en guerre civile? il faut reflechir avant d'ouvre ta salle gueulle!
  2. Auteur

    @hh

    En Février, 2015 (07:18 AM)
    Eh bien allons y. Si a cause de voleur vs etes pret a mourir. Eh bien allons y. bande de nazes.
    • Auteur

      Mdr

      En Février, 2015 (07:21 AM)
      il ya vraiment des gens assez cons pour faire une marche pour ce karim qui a souvent méprisé les sénégalais c'est vraiment triste.
    Auteur

    Paix

    En Février, 2015 (07:18 AM)
    M. Le président Macky sall va quitter le pouvoir bientôt . Et moustapha niass va prendre le pouvoir et organiser des élections anticipées.
    • Auteur

      Wakhaty Ndeug

      En Février, 2015 (07:41 AM)
      que dieu le tout puissant nous épargne de la gouvernance de moustapha niasse qui est impulsif, méchant vaindicatif et rancunier. il ment aussi comme il respire.
    • Auteur

      Scat7171

      En Février, 2015 (09:10 AM)
      menteur tu ne sais meme pas si tu te réveilleras demain pour prétendre savoir ce qui va se passer quand a ce pays personne ne pourra plus le mettre a feu et a sang vous ne feriez rien du tout si vous pensez qu un groupuscule de voleurs peuvent semer le trouble dans ce pays vous vous trompez sur toute la ligne l état resteras fort devant tous ses voyous et pilleurs de la nation
    • Auteur

      Mof Euvy

      En Février, 2015 (12:22 PM)
      tu rêves ou quoi ? niasse est fini, il ne fait que remplir ses poches au sein de l' assemblée nationale
    Auteur

    Diop

    En Février, 2015 (07:20 AM)
    Il faut l'envoyer à Kédougou.  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    • Auteur

      V

      En Février, 2015 (07:32 AM)
      des que vous parlez on sait que vous etes apr macky peut jurer quil na jamais volè les senegalais
    Auteur

    Zembla1

    En Février, 2015 (07:22 AM)
    C'est injuste et inacceptable . Pourquoi Karim seul? Et Awa koudou? Et Ousmane Ngom cartes numerises ? Et farbacsenghor milliwrdaire? Et et Fayw garde de corps milliardaires? Et Iba Gueye qui a basarde la Sunuorbau franc symbolique de cinq milliards de now pauvres CFA? Non Messieurs les magistrats vous n'avez pas Le droit d'gnoree les cas evidents et Vous a charmer sur des cas peu evidents parceque simplement les premiers ont change de camps Ou sont repertories dans la saint Louis connection. Wasalam
    • Auteur

      Bqbs

      En Février, 2015 (09:22 AM)
      n'oublie pas que y'a qui négocient pouruoi karime n'a pas accepté de négocier en nous faisant croire qu'il n'a rien fait.essayons qu'à meme de reffléchir
    Auteur

    15%

    En Février, 2015 (07:25 AM)
    C'est cas même un peu con pour Monsieur 15% :haha:  :haha:  :haha:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :up:  :up:  :up: 
    Auteur

    Fou

    En Février, 2015 (07:25 AM)
    C'est une situation de sauve qui peut. Ces gens sont condamnés avant même d'être jugés. Quel pays!
    Auteur

    Karim

    En Février, 2015 (07:30 AM)
    UNE FOIS QUE LE GRAND SUPER MINISTRE TOMBE VOUS ALLEZ VOIR ,TOUS LES CADRES QUI SONT SUR LA LISTE DE LA JUSTICE VONT DEMANDER MEDIATION PENALE CAR ILS COMPRENDRONT QUE LA OU KARIM TOMBE ,LEUR FAIRE TOMBE EST FACIL.DEJA ILS ONT COMMENCE A DEMANDER MEDIATION PENAL SACHANT QUE CETTE JUSTICE DE BLAGUE PAS CAR QUI AURAIT PENSER QUE KARIM SERA DANS CETTE SITUATION ,DONC VOUS PENSEZ QUE LA OU LE PROCES DE KARIM PASSE LES AUTRES SERAIENT DIFFICILS NON.ALLER REMBOURSER C MIEUX SINON AHHHHHHH BAHHNAAAA
    Auteur

    Topic

    En Février, 2015 (07:50 AM)
    Sois fort petit continues tes prières et ton sport dans la cellule de Reubeuss. De toute façon les hommes avertits savent que tout cela constitue de la manipulation politique. J'ai vraiment apprécié ton comportement tout le long du procés. Tu t'es montré fidéle à ta logique. Ne réponds pas à cette cour de Macky. Je salue ta grandeur et ton attitude. Sept ans n'est rien et les années passent vite. Je suis sûr que ta sortie de prison en 2020 sera certainement auréolée de gloire. Qui veut aller loin ménage sa monture. Du courage nous resterons toujours des Karimistes.
    Auteur

    Guert

    En Février, 2015 (07:56 AM)
    Je me demande comment un Sénégalais un vrai peut supporter ce voleur de karim wade dont on se souvient du mépris qu'il avait pour ce peuple allant même jusqu'à demander de façon maladroite l'intervention des militaires pour venir l'exfiltrer du Sénégal et passant mater nos pauvres parents.

    Si c'est pour cet homme qui ne nous voue aucun respect que certaines personnes crétinisées ( deux pelés et trois tondus heureusement...) veulent hé bien moi je n'y comprends plus rien.
    Auteur

    Cj

    En Février, 2015 (08:07 AM)
    mourir pour karim wade et aller en enfer lui au paradis le senegalais est tres gentil
    Auteur

    Tawaqal

    En Février, 2015 (08:18 AM)
    Au debut de tout ce cirque , cette parodie de justice , je me souviens avoir recommande a Karim Wade ,

    de mettre toute sa confiance en ALLAH soubhana hou wa ta' la.., et uniquement a ...LUI..!!!

    Pour tous ceux qui connaissent bien le contenu du message divin , tous les prophetes , et saints ,

    ont certes ete teste , par leur Supreme , Unique , Secoureur, Protecteur ..,..JUSTE... et...Guide ,

    comme mentionne dans le saint Coran..:

    .....WA TAWAQAL...AL ' ALLAH..., ..WA KAFAA 'A ...BILLAHI...WAKILLA..!

    Qui ne se rappelle pas de l 'histoire de...Seydina...YUSSUF..., de....Issa ibn..Marieme..., ..de...Job ,

    et a tous...alayhi...wa salam..!..A tous ceux qui sont testes , qu'ils placent TOUTE leur confiance,

    au Seul Digne de confiance..ALLAH...azawajal..!...Karim WADE.., places ta confiance en l' UNIQUE,

    le JUSTE..., et tu seras certes bien protege , secouru , et assiste ..., insh' ALLAHA..! :sad: 

    Les avocats vereux, faux amis , faux partisans , execrables et minables senegalais pleins de haine,

    de mechancete , dans leurs ames pourries et depourvues du sens de la justice, de l 'equite ,

    de la presomption d 'innocence ,se fiant a des preuves sures , exhibees et montrees a tous ,

    tous ceux la , auront a repondre de leur haine , injustice, insulte , calomnie et trahison , a l 'endroit

    d ' un de leur frere musulman.., le Jour de la Redition , et du Jugement dernier..! :sad: 

    WASSALAM...a tous les sinceres , et vrais croyants.., Mu'min..,..de la part de.....Sangomarien...!
    • Auteur

      Momo

      En Février, 2015 (08:35 AM)
      grand yaw dal da ngay nélaw, faut comparer ce qui est comparable. tu veux comparer un voleur aux elus de dieu
    • Auteur

      @ Momo

      En Février, 2015 (09:07 AM)
      es tu bien sur que karim wade a vole ???
      t ' a il vole quelque chose , personnellement ..???
      si tu te fies aux mensonges, manipulations judiciares , et magouilles
      de ce vrai voleur declare ..qu 'est macky sall , tu te trompes bien !
      reflechis...bon sang...., et a tete reposee , en ame et conscience..!!!
      des preuves visibles , montrees et demontrees , c 'est de cela que l 'on parle...!
    Auteur

    Louisi

    En Février, 2015 (08:37 AM)
    Ceci est encore une prevue de l'arrogance de Mr Karim Wade. Il meprise tous les Senegalais y compris ceux qui siegent au temple de Themis. Il est dommage que ses avocats acceptant sur sa demande, de ne plus le representer. La verite, c'est que c'est bien Karim qui le leur a demande, sinon exige. Ce sont des gens de talent, mais eux memes vont souffrir de cela pour ce qui concerne leur publicite. En tout cas , chapeau a tous les techniciens qui ont pu demeler cette nebuleuse de toiles financieres mafieuses. C'est vraiment la fin de l'impunite au niveau strategique. Je suis pour le maintien de cette jurisdiction special: elle est redoubtable pour les delinquants a col blanc.
    • Auteur

      Pepes

      En Février, 2015 (00:58 AM)
      le probleme c'est de nebulence il n'y en a pas eu dans ce cas.....aucune preuve n'a ete etablie sur la base du droit et des lois en vigeur.karim n'est ni proprietaire ni actionaire ni beneficiaire economique des entreprises citeesdes comptes fictifs ont ete cites,des mouvements de comptes cumules dont aucun ne concerne l'inculpe ont ete cite comme partie du patrimoine.la manipulation de biens immobiliers des wade est un veritable scandale judiciaire....ce n'est pas de l'arrogance que de refuser de participer a son propre assassinat judiciaire!!!
    Auteur

    @ Momo

    En Février, 2015 (08:55 AM)
    Relis s 'il te plait ce que Sangomarien a ecrit !

    Si tu reflechis sur le sens des..signes. ..i-e...Ayats...,venant de ALLAH azawajal.., tu comprendras surement !

    Merci de ta politesse , et de ton attention .., car cela aussi est un signe d egrandeur de ta part !  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  

    Le Saint Coran montre , et donne des exemples a mediter , a suivre et a copier des ..Ibadalahis..muhlassin..,

    c 'est a dire des esclaves elus de ALLAH..!  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  ..C 'est a partir de ces rappels divins que levrai musulman ,

    sincere et rigoureux , devrait prendre sa source , sa patience , et son inspiration quotidienne !

    De la part de...votre frere ..., ...Sangomarien..!
    Auteur

    Jo

    En Février, 2015 (08:56 AM)
    Dans une émision diné ak jamono un invité qui travail à l'extérieur avait dit que M. Karim wade était appelé M. 15 %.
    Auteur

    M

    En Février, 2015 (08:58 AM)
    Apres RimKa, tous les anciens voleurs vont tomber. Ce sera un job plus facile pour la CREI de poursuivre les anciens voleurs. Ablaye Wade et MAcky seront, je crois qu'ils seront proteges par leur statut d'anciens chefs d'etat, mais tous les autres vont rembourser ou aller en prison.

    Au moins, il faut reconnaitre a Macky, cette avancee dans notre democratie et surtout que quiconque qui occupe des poste a responsabilites doit repondre un jour a la justice de notre pays.



    Vive le Senegal
    Auteur

    Gouney Leumpeugne

    En Février, 2015 (09:07 AM)
    C'est bete de croire que Karim ne doit pas beneficier des largesses de son pere la ou Macky Sall et les autres en ont beneficie c'est la realite. A mon avis le Senegal doit rompre avec les fonds politiques le palais ne doit pas disposer de caisses noires, le ministere du budget ou bien d'autres instances peuvent prendre a charge ces fonds politiques.

    Macky n'a rien fait pour le Senegal pourquoi lui verser 10 milliards par an c'est pas normal.

    Il faut etre aveugle, sourd pour ne pas discerner ce qui est vrai et ce qui est faux dans ce proces. C'est un proces completement politique. Les senegalais dans leur majorite n'accepteront pas que Karim et ses co-detenus soient condamnes sans preuves concretes car ce que nous pouvons constater en tant qu'observateur c'est que jusqu'a present y a aucune preuve sur les milliards supposes detournes par Karim et ses amis.

    y aurait pas de problemes si la CREI cette juridiction tant contestee montre les preuves nous seront d'accord. Les senegalais ne veulent l'injustice nous voulons que tout soit tire au clair.

    Auteur

    Vieillard Abdoulaye Wade

    En Février, 2015 (09:24 AM)
    Ils commencent à se rendre compte que les choses deviennent sérieuses et que ce voleur les a entrainé dans un trou très profond, mieux vaut lâcher Karim et essayer de survivre, il ne le mérite pas et il est finit pour de bon
    Auteur

    Le Vrai

    En Février, 2015 (09:32 AM)
    Beaucoup de gens se demandent pourquoi Karim Wade uniquement. La réponse se trouve dans la proposition de la médiation pénale. Bon nombre fossoyeurs des sacrifices des sénégalais de tout bord; riches ou pauvres; vilains ou beaux, vilaines ou laides, atteints ou atteintes d'un handicap, travailleurs ou chômeurs, immigrés ou non, ont préféré rembourser pour éviter que leurs noms soient publics. Cette intelligence, ils l'ont eu et cela a évité qu'ils aient honte de devoir répondre devant la justice.





    Le vrai.
    Auteur

    Ben

    En Février, 2015 (09:38 AM)
    henriette, macky antoine, mara et sidiki mouront un jour et seront jugés par Dieu pour leurs actes.Ils ont déjà vécus pus de la moitié de leur existence et se rapprochent de leur fin
    • Auteur

      @ben

      En Février, 2015 (10:59 AM)
      ils mourront, toi aussi tu mourras ! alors où est ton problème avec la mort des autres par la main de dieu qui nous fera tous mourir un jour ou l'autre
    Auteur

    Urgent

    En Février, 2015 (09:40 AM)
    Les trois ministres qui négocient leurs libertés sont : O N, H S, et A D

    à suivre

    Auteur

    Volai414

    En Février, 2015 (09:54 AM)
    UN COMBAT NE SE GAGNE PAS AU PREMIER ROUND

    J'ai une sainte horreur de tout ce qui rappelle Wade (Abdoulaye) et je ne l'avouerai jamais assez. Je ne crois pas qu'un autre sénégalais que lui sera un jour capable de faire autant de mal à notre pays. J'ai d'ailleurs fait partie de ceux qui ont réclamé, au lendemain de son départ, la poursuite des voyous qui ont pillé le pays pendant ses deux mandats en pensant, bien évidemment, à Wade lui-même mais également à sa progéniture. Sans préjuger du verdict qui sanctionnera le procès de Karim Wade, j'ai eu au moins l'impression que la justice sénégalaise, sur ce coup, s'est montrée indépendante malgré tout ce qu'ont pu en dire les sbires du PDS. J'espère que cette indépendance n'est pas qu'imaginaire et que les mêmes juges vertueux s'échineront à punir tous ceux qui, comme Karim Wade, auront mis les mains dans le pot de confiture au détriment du peuple sénégalais. Un premier round vient d'être livré et le combat est loin d'être fini car nombreux sont les coupables qui hument encore l'air frais de la liberté après avoir planté un gros canif dans le dos de la nation. Seront-ils poursuivis avec autant de vigueur ou un ralliement à l'appareil dirigeant (retournement de veste comme dirait l'autre!) ou à une confrérie religieuse influente leur sauvera-t-il la peau?
    Auteur

    Volai414

    En Février, 2015 (09:55 AM)
    UN COMBAT NE SE GAGNE PAS AU PREMIER ROUND (suite et fin)

    Je ne pleurerai certainement pas si Karim Wade doit payer pour les crimes familiaux commis au nom d'une république, orquestrés par la mégalomanie d'un père à l'égo surdimensionné. Mais qu'est ce que j'aurais honte si le seul coupable devait n'être que Karim Wade, victime de ses deux parents qui ont voulu l'élever au rang de demi-dieu devant tous les autres enfants sénégalais et sous les applaudissement de nombreux compatriotes. Rappelez-vous encore ce que disait Serigne M'backé N'diaye et vous verrez que Karim n'est en fait qu'un gros symbole, un arbre qui ne doit pas cacher la forêt. Le Sénégal doit avoir le courage et l'honnêteté de tuer tous ses démons pour renaître de ses cendres sous un meilleur jour et dans une meilleure espèce.

    Auteur

    Jo

    En Février, 2015 (10:10 AM)
    Les avocats de Karim n'ont qu'à se taire, ils ont fui. Ils ont jeté l'éponge, il ne faut pas qu'ils nous tympanisent. Ils avaient l'occasion de BIEN défendre leur client. Mais faute d'éléments solides, ils ont préféré raser les murs. Je comprend pourquoi Karim suppléait ses avocats "NE ME TRAHISSEZ PAS".
    Auteur

    Jo

    En Février, 2015 (10:12 AM)
    "suppliait"
    Auteur

    B

    En Février, 2015 (10:22 AM)
    ce sont eux qui dirigeaient les societes siils ne sont pas complices de karim. donc karim na rien a voir avec ces societes. cest une maniere indirecte pour dire que ces societes nappartiennet pas a karim . LA Crei ment. ils ont balanchi karim. cest la presse qui essaye de vous manipuler et xeme essaie de vous faire comprendre. il nont jamais recu des instructions de karim et nont jamais vire de largent a karim.
    Auteur

    Fulbbe

    En Février, 2015 (10:23 AM)
    De toute façon, il faut que les hommes politiques comprennent k l'argent des sénégalais ne leur appertient pas et kil ne pourrait en aucun cas en jouir à volonté. S'il faut les enfermer tous et les faire payer à prix d'or leur mauvaise conduite, il faut le faire. Il n'est pas admissible k des salariés deviennent milliardaires en un temps record alors kil ya encore des sénégalais ki n'ont pas accés à l'eau potable, à l'assainissement , ne se soignent pas kan il le faut parce que pas de structures sanitaires, ne vont pas à l'école parce que pas d'écoles, ne se déplacent pas parce que pas de routes etc... Kil croupissent tous au fond de leur cellule en prison et ce pour le reste de leur existence. Méchants, cupides, malhonnêtes, ignorants, insipides,..
    Auteur

    @ Voila 1414

    En Février, 2015 (10:39 AM)
     :hun: …Misérable individu , ta haine insensée , deguelasse , inhumaine , méchante et bien crasseuse ,

    te poursuivra certes , dans ta funeste tombe ! :?: …Bon dieu…, es-tu vraiment un pur sénégalais..???!!! :dedet: 

    J ' en doute fort bien , vu ton échelle de valeurs , complètement opposée aux vraies valeurs

    et pensées nobles qui nous caractérisent , …nous…purs sénégalais !…DEMAE…TCHA…HATCHE..!

    Pauvre et misérable type , vas ! :down: …Tu mourras comme un rat d 'égout , très surement !

    Hair a ce point quelque 'un qui ne t 'a rien fait , relève de la démence d 'un vrai kufard de merde ,

    méritant de pourrir en enfer !….TCHIIIMMMM….WAYYE…!…Tu nous emmerde sale con , avec tes posts

    remplis de vomissures bien infectes !….BASTA…. animal de pâture..nauséabonde !
    • Auteur

      Volai414

      En Février, 2015 (10:52 AM)
      une seule de vos questions mérite réponse: je suis tout ce qu'il y a de sénégalais. a savoir si j'en ai la mentalité, je réserve ma réponse. pour le reste, les insultes et autres, vous semblez être plus sénégalais que moi. vous n'êtes pas un animal mais votre comportement n'est pas non plus celui d'un être doué d'une intelligence humaine.
    Auteur

    Katakyni

    En Février, 2015 (10:46 AM)
    quand je vois des gens montrer de la solidarité envers karim wade j'ai vraiment envie de les tuer.et certains crétins parlent de guerre civile juste a cause d'un petit bonobo qui s'agite tout seul dans sa cage pour retourner dans le champ qu'il avait auparavant saccager.non franchement pendez ce petit singe regardez sa tête de voleur il ne peut être que fils de wade.et vous pensez que ce bandit de grand chemin serait président laisser moi rire
    Auteur

    Lu

    En Février, 2015 (10:59 AM)
    Après la plaidoirie de ses conseillers, Me Michel Simel Basse et Me Borso Pouye, et à la demande du juge de la Crei, le co- inculpé de Wade fils, Mr M'baye N'diaye est intervenu pour apporter des précisions ce mercredi en fin de matinée.

    Il soulignera : «Pour Mr Pape Diéry Sène que j’avais recruté, quand le ministère de tutelle m’a demandé de le relever, j’ai attendu une semaine, le temps qu’il revienne de Paris. J’étais administrateur délégué et je dépendais de la Direction générale de l’Asecna».

    Il relèvera : «Je n’ai jamais bradé l’économie du Sénégal et je n’ai jamais bouffé de l’argent qui ne m’appartient pas. J’ai réussi à élever le budget des ADS de 7 à 35 milliards. Karim Wade a l’âge de mon fils; il y a eu des réunions qui ont été tenues, mais on ne m’y a pas convié»
    Auteur

    Rimkfe

    En Février, 2015 (11:19 AM)
    [Opinion] Procès Karim Wade ou la dangereuse chronique d’une forfaiture annoncée. Par Malick SY Journaliste

    mmes au 10 ème jour du procès de Karim Wade. Se tournant vers le principal prévenu, le Président de la Cour l’apostrophe en ces termes : «…Toi et tes complices…»Quatre mots décochés en pleine audience, qui vont pulvériser le sacro saint principe de la présomption d’innocence. Sidération dans le public et indignation tonitruante des avocats de la défense. La séance est suspendue. C’est le énième épisode d’une télé réalité politico judiciaire qui se joue depuis plusieurs mois dans la salle 4 du Palais de Justice de Dakar.Un prévenu décrété coupable avant même d’être jugé. Un spectacle que même le plus tortueux des scénaristes n’aurait osé écrire et dont le premier clap a été donné le 15 avril 2013, jour de l’arrestation de Karim Wade.



    Une culpabilité érigée en «raison d’état»



    L’encre de l’acte d’inculpation de Karim Wade n’avait pas encore séché que déjà, le Procureur spécial près la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), en direct devant des dizaines de journalistes de la presse nationale et internationale, l’accuse de disposer d’une fortune évaluée à plus de 600 milliards de francs. Un patrimoine qui représentele volume global de l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD) au Sénégal en 40 ans de coopération ou encore, l’équivalent du milliard d’euros que la Commission Européenne va débloquercette année pour aider descentaines de milliers de jeunesà accéder à l’emploi. C’est dire la gravité des charges qui pèsent sur le prévenu. Des centaines de médias a travers le monde, relayent l’accusation. Karim Wade devient la cible d’un véritable autodafé politique, médiatique et judiciaire.Exposé à la vindicte populaire et publiquementdésigné coupable,son arrestation est présentée par le pouvoir comme une «demande sociale»,sa responsabilité est érigée en nécessité politique, son invraisemblable innocence, décrétée raison d’état.Il n’y a plus de place pour les principes et les doutes. Le processus de broyage de Karim Wade dans le mixeur politico judiciaire de la CREI est enclenché.Tout l’appareil d’état sénégalais, épaulé par des cabinets privés nationaux et internationauxest mobilisé pour diligenter une instruction uniquement à charge contre l’ancien ministre d’Etat. Une puissante armada de policiers, gendarmes, juges, notaires, avocats, banquiers, enquêteurs nationaux et internationaux, ministres, députés, groupes de presse et journalistes, vadéferler sur l’ancien ministre d’Etat pour échafauder,à tout prix et à tous les prix, le processus de sa culpabilisation. Plusieurs milliards sont mobilisés pour financer,à l’échelle de la planète,une campagne d’investigations tous azimuts.C’est le début de «l’affaire Karim Wade.»



    «Karim», une passion bien sénégalaise



    L’homme est devenu au fil des années et à son corps défendant, l’épicentre de la vie politique et médiatique sénégalaise.La seule évocation de son patronymesuffit à cristalliser toutes sortes d’obsessions. Depuis plus de cinq ans, ce n’est pasmoins d’une dizaine d’articles quilui est quotidiennement consacré. Malgré cette médiatisation outrancière, Karim Wade s’est toujours emmuré dans un quasi mutisme, ne distillant sa parole qu’à dose homéopathique. Une clandestinitémédiatiquequi ne freinera en rien, les ardeurs de ses nombreux contempteurs de l’époque, qui l’accusent alors de tous les maux du Sénégal. A coup d’intoxication et de manipulation et avec une redoutable furie, l’ancien ministre d’Etat sera sans cesse noirci aux yeux de l’opinion, poussant les sénégalais à n’avoir guère le choix que de le stigmatiser, avec tout ce qu’ils lisent ou entendent chaque jour dans les médias. Une campagne de«stigmatisation» qui atteindra son paroxysme lors des élections locales de mars 2009 où il sera sévèrement battu, jusque dans son propre bureau de vote.



    Du coup politique au fiasco judiciaire



    Quatre années plus tard, presque jour pour jour. Nous sommes en Mars 2013. Macky Sall vient de boucler sa première année de mandat. Son premier anniversaire à la tête du pays est pollué par le débat sur la prétendue insuffisance de sa stature présidentielle. Pour de nombreux observateurs, il flotte sur le Palaiscomme un air d’impréparation à l’exercice du pouvoir, tant il est vrai que le Président peine à tenir ses engagements. De sa promesse d’une gouvernance maîtrisée, il ne reste qu’une présidence zigzaguée.Sans cap ni direction. Personne ne peut dire où va Macky Sall. Mais tout le monde sait où il n’ira pas.L’exaspération monte dans l’opinion, la défiance des sénégalais aussi.Personne n’avait fait pire avant lui. Jamais un président n’aura cristallisé autant de déceptions au bout d’une année de mandat. Le chef de l’Etat se doit de réagir, sans délai, pourtenter de reprendre en main une mandature dont l’échec paraît programmé. Il actionne «son»programme de traque des biens présumés mal acquis. Les Sénégalais applaudissent et soutiennent sa politique de reddition des comptes. Du répit pour le Président qui espèrealors un regain de faveur de la part d’une opinion qui ne cesse de lui montrer sa désaffection,12 moisseulement après l’avoir plébiscité.



    C’est dans ce contexte qu’intervient l’arrestation de Karim Wade.A la surprise presquegénérale. C’est le premier acte politique fort de Macky Sall. L’incarcération de l’ancien ministre d’Etat retentit comme un énorme coup de tonnerre. L’onde de choc judiciaro-politico-médiatique qu’elle va propager est sans précédentau Sénégal.Jamais dans notre histoire, un homme n’allait à ce point, être confronté à un aussi violent déchainement d’accusations et à un tel spectacle de destruction. Personne ne se retient. Tout le monde ou presque s’en donne à cœur joie. Certains proches du Président accusent Karim Wade d’avoir gagnéjusqu’à 50 millions de francs par jour pendant au moins cinq bonnes années.D’autresévaluent sa fortune à quelques 4000 milliards de francs et le soupçonnent même d’être le propriétaire d’un luxueux jet privé. Des accusations aussi grotesques que farfelues qui serontabondamment répercutées vers les médias qui eux même, vont les divulguer sans vérification ni prudence aucune. L’objectif affiché du pouvoir est clair : ancrer dans les esprits sénégalais, avec la suspecte bienveillance de certains journalistes, que Karim Wade serait le seul responsable des difficultés que traverse le Sénégal.



    Mais seulement voilà, près de 24 mois plus tard, toutes ces accusations se sont dégonflées. Les sénégalais se sont rendus compte qu’ils ont été bernés par le pouvoir avec la complicité d’une partie de la presse. «L’affaire Karim Wade»va se transformer en fiasco politique et personnel pour Macky Sall. Son incontestable et indiscutable implicationdans la gestion de ce dossier en en fera le plus gros désastre de l’histoire judiciaire du Sénégal. La conséquence sera l’accélération du retour en grâce de Karim Wade, que tout le monde présente déjà à tort ou à raison, comme son plus redoutable adversaire pour la présidentielle de 2017.



    La CREI, cet instrument de purification politique



    Au périgée de sa popularité au moment de son arrestation, celui que ses partisans et ses souteneurs considèrent avec beaucoup d’exagération comme «un otage politique»est aujourd’hui au maximum de son capital d’attraction. Le slogan « Karim Vème Président » n’en finit plus de largement et vertigineusement infuser dans les esprits sénégalais.Cette une lame de fond d’une ampleur presque inédite qui est entrain de traverser tout le Sénégaldes villes et des campagnes.Le scénario catastrophe tant redouté par Macky Sall est entrain de se produire. Le pouvoir va tout mettre en œuvre pour enrayer l’irrésistible dynamique Karim. L’alerte rouge est déclenchéeau sommet de l’Etat. La culpabilité de Karim Meissa Wade est érigée en impératif politique catégorique. Et comment ne pas rappeler des mots de Maurras qui a propos de l’affaire Dreyfus disait «qu’importe qu’il soit coupable ou innocent ? L’intérêt de la de la Nation commande qu’il soit condamné.» Il n’est point question de faire un parallèle entre ces deux affaires, maispour Dreyfus comme pour Wade, ce n’est plus la quête d’une vérité judiciaire qui importe, mais la traque d’un homme que l’intérêt d’un président de la République, candidat déjà déclaré à sa propre succession, commande qu’il soit condamné et déchu de ces droits civiques.Karim Wade ne sera dès lors plus jamais confronté à ces actes, mais à un systèmequi déroule imperturbablement son opération de «purification politique», en vue de l’élection présidentielle de 2017. La manière dont l’instruction de son dossier aété menéeest d’une gravité sans précédent dans l’histoire judiciaire sénégalaise. Son procès est exemplaire de toutes les balafres qu’un pouvoir peut infliger à une justice aux ordres pour crucifier un adversaire.



    Les élucubrations manipulées et bidon d’Alboury NDao



    Dans l’affaire Karim Wade, la CREI et son président Henri Grégoire Diop ont agit comme s’ils devaient irréversiblement, inexorablementet nécessairement condamner le prévenu.



    Des témoins à charges, rémunérés pour «enfoncer» Karim Wade, sont crus sur simple parole. Le cas le plus abracadabrantesque est celui d’Alboury Ndao, «l’expertqui a vendu» à la CREI, l’existence du fameux compte fantôme de Singapour, attribué à Karim Wade et crédité de 47 milliards. Mais ce témoins phare de la partie civile n’aurajusqu’à la fin du procès, puapporter la moindre once de preuvede ses accusations qu’il dit tenir de «potes sapiteurs», oubliant que «tout ce qui est affirmé sans preuve, peut aussi être nié sans preuve.»La crédibilisation dutémoignage de cet expert fantasque, l’inexplicable violence exercée sur le prévenu Wade et l’expulsion brutale de Me Amadou Sall, avocat de la défense, furent la manifestation paroxystique du parti pris flagrant de la Cour et des errements de son Président.



    Du limogeage en plein procès et par décretprésidentiel d’un procureur devenu « incontrôlable » selon les mots du Garde de Sceaux et la fracassante démission d’un assesseur pour incompatibilité d’éthique et de déontologie avec le président de la Cour, le procès Karim Wade a été entaché par des dérives dont la gravité et la récurrence ont fragilisé l’ensemble de la procédure. Résultat : aux yeux de l’immense majorité des sénégalais, la CREI ne serait qu’une police politique chargée de liquider les adversaires politiques du Président Macky Sall.



    L’ambition présidentielle présumée de Karim Wade ne relève pas de la CREI



    Henri Grégoire Diop qui, pendant toute la durée du procès, s’est singularisé par son obsession à faire triompher la thèse de la culpabilité de Karim Wade aura t-il le courageau moment du verdict de le déclarer innocent lorsqu’on sait qu’une grande frange de l’opinion reste convaincue que les accusations de la CREI, purgées des biens revendiqués par Bibo Bourgi et des élucubrations manipulées et bidons d’Alboury Ndao au sujet des 47 milliards de Singapour, ne suffiront pas, dans un procès équitable, à prononcer une condamnation de Karim Wade. Il reste que sa vertigineuse popularité et son ambition présidentielle présumée relèvent jusqu’à preuve du contraire, des juridictions du suffrage universel et non pas de la CREI.



    Ce qui se joue au palais de Justice de Dakar dépasse la personne de Karim Wade. C’est le sort de notre Justice et la stabilité de notre pays qui sont en jeu.Il y a quelques semaines, pas si loin de chez nous, un président a tenté de falsifier le droit. On a vu où ça a mené le Burkina.



    Malick SY Journaliste
    Auteur

    P. I. Lô

    En Février, 2015 (11:36 AM)
    Si Karim est voleur, Qui n'est pas voleur dans ce pays? Les propriétaires de 8 milliards? Pour ne citer que lui...Que vous êtes sales! A. WADE avait raison de dire que Macky Sall a "marabouté" certains sénégalais. C'est vraiment comme tout ou tout comme. Et les comptes de Macky SALL urbo et orbi ? Il n'en existe pas ? De combien ? De combien ? Héla, hélas...On vous encule, oui!...
    Auteur

    Sene

    En Février, 2015 (11:43 AM)
    SI IL ES COUPABLE IL IRA AU PRISON ET VS SAVAIT RIEN FAIRE DU TOUT VS VERAI IL YA DES PLUS FOUS PLUS MECHANT QUE VS QUI MENACE LE MOMENT VENIR VS VERAI
    Auteur

    Les Ptriotè

    En Février, 2015 (11:54 AM)
    il douvoi etre pèndu a la mors karim et ce complices diamm ma rek mo y moudiou vive la juistis senegalaise
    Auteur

    Malick

    En Février, 2015 (12:05 PM)
    Le pouvoir va tout mettre en œuvre pour enrayer l’irrésistible dynamique Karim. L’alerte rouge est déclenchéeau sommet de l’Etat. La culpabilité de Karim Meissa Wade est érigée en impératif politique catégorique. Et comment ne pas rappeler des mots de Maurras qui a propos de l’affaire Dreyfus disait «qu’importe qu’il soit coupable ou innocent ? L’intérêt de la de la Nation commande qu’il soit condamné.» Il n’est point question de faire un parallèle entre ces deux affaires, maispour Dreyfus comme pour Wade, ce n’est plus la quête d’une vérité judiciaire qui importe, mais la traque d’un homme que l’intérêt d’un président de la République, candidat déjà déclaré à sa propre succession, commande qu’il soit condamné et déchu de ces droits civiques.Karim Wade ne sera dès lors plus jamais confronté à ces actes, mais à un systèmequi déroule imperturbablement son opération de «purification politique», en vue de l’élection présidentielle de 2017. La manière dont l’instruction de son dossier aété menéeest d’une gravité sans précédent dans l’histoire judiciaire sénégalaise. Son procès est exemplaire de toutes les balafres qu’un pouvoir peut infliger à une justice aux ordres pour crucifier un adversaire.



    Les élucubrations manipulées et bidon d’Alboury NDao



    Dans l’affaire Karim Wade, la CREI et son président Henri Grégoire Diop ont agit comme s’ils devaient irréversiblement, inexorablementet nécessairement condamner le prévenu.



    Des témoins à charges, rémunérés pour «enfoncer» Karim Wade, sont crus sur simple parole. Le cas le plus abracadabrantesque est celui d’Alboury Ndao, «l’expertqui a vendu» à la CREI, l’existence du fameux compte fantôme de Singapour, attribué à Karim Wade et crédité de 47 milliards. Mais ce témoins phare de la partie civile n’aurajusqu’à la fin du procès, puapporter la moindre once de preuvede ses accusations qu’il dit tenir de «potes sapiteurs», oubliant que «tout ce qui est affirmé sans preuve, peut aussi être nié sans preuve.»La crédibilisation dutémoignage de cet expert fantasque, l’inexplicable violence exercée sur le prévenu Wade et l’expulsion brutale de Me Amadou Sall, avocat de la défense, furent la manifestation paroxystique du parti pris flagrant de la Cour et des errements de son Président.
    Auteur

    Suite

    En Février, 2015 (12:07 PM)
    Les élucubrations manipulées et bidon d’Alboury NDao



    Dans l’affaire Karim Wade, la CREI et son président Henri Grégoire Diop ont agit comme s’ils devaient irréversiblement, inexorablementet nécessairement condamner le prévenu.



    Des témoins à charges, rémunérés pour «enfoncer» Karim Wade, sont crus sur simple parole. Le cas le plus abracadabrantesque est celui d’Alboury Ndao, «l’expertqui a vendu» à la CREI, l’existence du fameux compte fantôme de Singapour, attribué à Karim Wade et crédité de 47 milliards. Mais ce témoins phare de la partie civile n’aurajusqu’à la fin du procès, puapporter la moindre once de preuvede ses accusations qu’il dit tenir de «potes sapiteurs», oubliant que «tout ce qui est affirmé sans preuve, peut aussi être nié sans preuve.»La crédibilisation dutémoignage de cet expert fantasque, l’inexplicable violence exercée sur le prévenu Wade et l’expulsion brutale de Me Amadou Sall, avocat de la défense, furent la manifestation paroxystique du parti pris flagrant de la Cour et des errements de son Président.



    Du limogeage en plein procès et par décretprésidentiel d’un procureur devenu « incontrôlable » selon les mots du Garde de Sceaux et la fracassante démission d’un assesseur pour incompatibilité d’éthique et de déontologie avec le président de la Cour, le procès Karim Wade a été entaché par des dérives dont la gravité et la récurrence ont fragilisé l’ensemble de la procédure. Résultat : aux yeux de l’immense majorité des sénégalais, la CREI ne serait qu’une police politique chargée de liquider les adversaires politiques du Président Macky Sall.



    L’ambition présidentielle présumée de Karim Wade ne relève pas de la CREI



    Henri Grégoire Diop qui, pendant toute la durée du procès, s’est singularisé par son obsession à faire triompher la thèse de la culpabilité de Karim Wade aura t-il le courageau moment du verdict de le déclarer innocent lorsqu’on sait qu’une grande frange de l’opinion reste convaincue que les accusations de la CREI, purgées des biens revendiqués par Bibo Bourgi et des élucubrations manipulées et bidons d’Alboury Ndao au sujet des 47 milliards de Singapour, ne suffiront pas, dans un procès équitable, à prononcer une condamnation de Karim Wade. Il reste que sa vertigineuse popularité et son ambition présidentielle présumée relèvent jusqu’à preuve du contraire, des juridictions du suffrage universel et non pas de la CREI.
    Auteur

    Suite

    En Février, 2015 (12:09 PM)
    Du limogeage en plein procès et par décretprésidentiel d’un procureur devenu « incontrôlable » selon les mots du Garde de Sceaux et la fracassante démission d’un assesseur pour incompatibilité d’éthique et de déontologie avec le président de la Cour, le procès Karim Wade a été entaché par des dérives dont la gravité et la récurrence ont fragilisé l’ensemble de la procédure. Résultat : aux yeux de l’immense majorité des sénégalais, la CREI ne serait qu’une police politique chargée de liquider les adversaires politiques du Président Macky Sall.



    L’ambition présidentielle présumée de Karim Wade ne relève pas de la CREI



    Henri Grégoire Diop qui, pendant toute la durée du procès, s’est singularisé par son obsession à faire triompher la thèse de la culpabilité de Karim Wade aura t-il le courageau moment du verdict de le déclarer innocent lorsqu’on sait qu’une grande frange de l’opinion reste convaincue que les accusations de la CREI, purgées des biens revendiqués par Bibo Bourgi et des élucubrations manipulées et bidons d’Alboury Ndao au sujet des 47 milliards de Singapour, ne suffiront pas, dans un procès équitable, à prononcer une condamnation de Karim Wade. Il reste que sa vertigineuse popularité et son ambition présidentielle présumée relèvent jusqu’à preuve du contraire, des juridictions du suffrage universel et non pas de la CREI.



    Ce qui se joue au palais de Justice de Dakar dépasse la personne de Karim Wade. C’est le sort de notre Justice et la stabilité de notre pays qui sont en jeu.Il y a quelques semaines, pas si loin de chez nous, un président a tenté de falsifier le droit. On a vu où ça a mené le Burkina.



    Malick SY Journaliste
    Auteur

    Kamissah

    En Février, 2015 (12:35 PM)
    karim est simple citoyen comme tout le monde aucune guerre n' eclatera. s'il est coupable il va croupir c'est simple comme bonjour. et d'ailleurs meme son papa doit payer. collez nous la paix avec vos histoire pessimistes.
    Auteur

    Lu

    En Février, 2015 (13:01 PM)
    Procès Karim Wade: Bibo Bourgi charge les mépris du Parquet et de la CI et se démarque de la complicité



    Ibrahima Aboukhalil dit Bibo s’est présenté ce matin devant la barre de la Cour de répression de l’enrichissement illicite. Considéré comme l’homme de main de Karim Wade et le maître d’œuvre des sociétés qu’on lui reproche, le parquet spécial a requis 6 ans de prison et une amende de 250 milliards de Fcfa d’amende.



    Le co-prévenu de Wade-Fils s’est, d’emblée, lancé sur le statut des sociétés épinglées par la Ci- Crei dans de dossier d’enrichissement illicite. « Karim Wade ne détient aucune action des sociétés dont les actionnaires sont Karim Aboukhalil, Pape Mamadou Pouye et moi-même (Bibo). Force est de constater que l’information judiciaire n’a pas démontré l’existence d’une quelconque preuve de la participation de Karim Wade dans ces sociétés » résume Bibo Bourgi.



    Selon lui, les résultats des commissions rogatoires ont anéanti les théories invraisemblables de la défense attribuant ces sociétés à l’ancien ministre sous le régime de son père. « Les enquêtes ont permis de montrer qu’aucun des comptes bancaires au nom de Karim Aboukhalil, Mamadou Pouye, Bibo et les sociétés n’ont connu de flux financier vers où venant de Karim Meissa Wade. Karim Wade est ni de près ni de loin actionnaires de ces sociétés et n’a jamais reçu une quelconque rémunération venant de celles-ci » plaide Ibrahim Aboukhalil Bourgi.



    « Dans un mépris total, le parquet spécial a inclus les sociétés DAPORT, DAHLIA, AHS etc, dans le patrimoine de Karim Wade » renseigne Bibo qui rajoute que, la somme dans leurs comptes et ceux des sociétés visées n’atteint pas les 99 milliards annoncés, mais plutôt 5 milliards ».



    D’après Bibo, la Commission s’est basé un les simples témoignages de Me Patricia Lake Diop et Éli Manel Diop. « Leurs déclarations dépourvues d’objectivité ne sont étayées d’aucune preuve matérielles » informe Bibo avant de s’offusquer de la mémoire sélective de Me Patricia et des contradictions dans le discours d’Éli Manel Diop.



    Avant de conclure, il a cité un passage du Saint Coran qui dit, «prenez garde de l’injustice. L’injustice vous mèneras aux ténèbres au jour du jugement dernier ». Il conclut en lançant à la Cour : « Rendez- moi aux miens, rendez-moi à ma famille. C’est une relaxe que je vous demande, Monsieur le Président… ».



    Pressafrik
    Auteur

    Lu

    En Février, 2015 (13:03 PM)


    D’après Bibo, la Commission s’est basé un les simples témoignages de Me Patricia Lake Diop et Éli Manel Diop. « Leurs déclarations dépourvues d’objectivité ne sont étayées d’aucune preuve matérielles » informe Bibo avant de s’offusquer de la mémoire sélective de Me Patricia et des contradictions dans le discours d’Éli Manel Diop.



    Avant de conclure, il a cité un passage du Saint Coran qui dit, «prenez garde de l’injustice. L’injustice vous mèneras aux ténèbres au jour du jugement dernier ». Il conclut en lançant à la Cour : « Rendez- moi aux miens, rendez-moi à ma famille. C’est une relaxe que je vous demande, Monsieur le Président… ».



    Pressafrik
    • Auteur

      Ggghh

      En Février, 2015 (13:43 PM)
      dangeni doul rek maky ken manalouko yalla rek tu dit guerre civil sa bay amoul depase pour souba amena niouye wakh rek nagou wanete amena niou nopi di khar ba dieuf diote dinguen khameni nagou bakhoul fi ken ragaloufi ken kudul yalla karime voleur de merd
    Auteur

    Hgg

    En Février, 2015 (13:44 PM)
    Karim voleur
    Auteur

    Oooohhoo

    En Février, 2015 (13:45 PM)
    khana RIM-K dou nitt!!! réw,arogan, meuna randal!!!! kom tu refuz de rendr notr niama,acroupi laba,dara yagoul!!!! :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha: 
    Auteur

    Ali Ndiouthie-ndiathie

    En Février, 2015 (13:58 PM)
    ba kéneu toudeumafi rék... ma OUY! :haha: 
    Auteur

    Lop

    En Février, 2015 (15:01 PM)
    constat; ts les intellectuels sont avec karim doyna war bn mais les moutons de l apr sont tjrs la et ils meritent vraiement leurs salaires.car ils diabolisent bien la famille wade et chantent les louanges de macky boma ken saga nguir yalla ce n est k un constat
    Auteur

    Tanoor

    En Février, 2015 (15:45 PM)
    Ce qui est bizarre avec cette CREI, en absence de toutes preuves écrites elle croit aux personnes qui affirment que karim est le propriétaire de certaines entreprises et refuse de croire d'autres qui affirme que karim n'est pas propriétaire de certaines entreprises. quand cheikh diallo parle la CREI le croit; et quand BIBO parle, la CREI dit que c'est faux. sur quelle base on doit croire les uns et non les autres.  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :dedet:  :down:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Kanysaf

    En Février, 2015 (17:38 PM)
    Sathiééé woup



    kar len ko bou mou réthie
    Auteur

    Boulma Provoké Sinnoo!!!!

    En Février, 2015 (18:20 PM)
    Vs gueelez tro vraimt wait and see la suite!! Hier vs disiez kon doi fermer krim oujourdhuo l contraire prkoi vs etes bete a ce point. Prenez l tps d bien etudier les situations avan d gueuler sur ce site com des mmmerdess!!
    Auteur

    Tony

    En Février, 2015 (18:35 PM)
    karim est vendu par ses avocats maitre amadou sall le traitre

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email