Samedi 03 Décembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
International

Un couple accueille des jumeaux issus d'embryons congelés il y a près de 30 ans

Single Post
Un couple accueille des jumeaux issus d'embryons congelés
En 1992, la guerre des Balkans éclatait en ex-Yougoslavie, Queen dominait le Top 50, Canal+ lançait son premier bouquet de chaînes... et les bébés de Rachel et Philip Ridgeway n’étaient encore que des embryons congelés.
Nés le 31 octobre dernier à Portland, aux États-Unis, Lydia et Timothy Ridgeway sont issus de ce qui pourrait être les embryons congelés les plus anciens à avoir donné naissance à un enfant, selon le National Embryo Donation Center.

“Il y a quelque chose d’époustouflant là-dedans”, a déclaré le père des bébés, Philip Ridgeway, dans les colonnes de CNN. “J’avais 5 ans lorsque Dieu a donné la vie à Lydia et Timothy et il a préservé cette vie depuis.”

“Dans un sens, ils sont nos plus vieux enfants, même s’ils sont nos deux petits derniers”, a-t-il ajouté. Les Ridgeway ont quatre autres enfants âgés de 8, 6, 3 et presque 2 ans - tous ayant été conçus naturellement.

Les embryons utilisés avaient été congelés le 22 avril 1992 pour un couple marié anonyme ayant recours à la fécondation in vitro (FIV). Le mari était âgé d’une cinquantaine d’années et lui et son épouse ont eu recours à une donneuse d’ovules de 34 ans. Les embryons ont été conservés dans un laboratoire de fertilité de la côte ouest américaine jusqu’en 2007, date à laquelle le couple qui les avait créés en a fait don au National Embryo Donation Center de Knoxville, dans le Tennessee, dans l’espoir qu’un autre couple puisse les utiliser.

Lorsqu’une personne subit une FIV, elle peut produire plus d’embryons qu’elle n’en utilise. Ces derniers peuvent être cryoconservés pour une utilisation future, offerts à la recherche pour faire progresser la médecine reproductive ou encore donnés à des personnes qui souhaitent avoir des enfants.

“Ceux qui avaient attendu le plus longtemps”

“Nous n’avons jamais eu dans notre esprit un nombre déterminé d’enfants que nous aimerions avoir”, a déclaré Philip. “Nous avons toujours pensé que nous aurions autant d’enfants que Dieu veut nous en donner. Quand nous avons entendu parler de l’adoption d’embryons, nous nous sommes dit que c’était quelque chose que nous aimerions faire.”

“Nous ne cherchions pas à obtenir les embryons qui ont été congelés le plus longtemps au monde”, a ajouté le père de famille. “Nous voulions simplement ceux qui avaient attendu le plus longtemps”.

Les Ridgeway ont spécifiquement demandé à “adopter" des embryons d’une catégorie appelée “considération spéciale” - ce qui signifie qu’il est difficile de leur trouver des receveurs. Pour les choisir, ils ont consulté une base de données qui n’indiquait pas la durée de congélation des embryons, mais les caractéristiques des donneurs telles que l’origine ethnique, l’âge, la taille, le poids, les antécédents génétiques et médicaux, l’éducation, la profession ou encore... les films préférés. Dans certains dossiers, il y a des photos des parents et de leurs enfants s’ils en ont.

Les Ridgeway ont supposé que ceux qui figuraient dans la liste avec des numéros de donneurs antérieurs étaient au centre depuis le plus longtemps et ont essayé de limiter leur choix à ces profils.

Une question d’âge

Les trois embryons ont été transférés dans l’utérus de Rachel le 2 mars, 29 ans et 10 mois après avoir été congelés. Deux des transferts ont réussi. Des études ont montré que 25 à 40 % des transferts d’embryons congelés aboutissent à une naissance vivante.

Selon les experts, les embryons peuvent être congelés pratiquement indéfiniment. “S’ils sont congelés à près de 200 degrés en dessous de zéro, les processus biologiques sont presque à l’arrêt. La différence entre une congélation d’une semaine, d’un mois, d’un an, d’une décennie ou de deux décennies n’a donc pas vraiment d’importance”, a déclaré James Gordon, le médecin de la famille Ridgeway.

Et cette durée n’affecte pas la santé de l’enfant. Ce qui importe davantage, c’est l’âge de la femme qui a donné l’ovule qui a servi à fabriquer l’embryon. “Si cette patiente avait 25 ans, oui, ses embryons survivront très probablement”, a déclaré le Dr Zaher Merhi, expert en fertilité au Rejuvenating Fertility Center de New York.


2 Commentaires

  1. Auteur

    Thiey

    il y a 2 semaines (08:38 AM)
    Fa tabarakAllahou akhsanoul khaliqina !
    Top Banner {comment_ads} {comment_ads}
  2. Auteur

    Hé!

    il y a 1 semaine (22:55 PM)
    Ce qui est particulièrement utile chez les Occidentaux, c'est que quand ils ont un problème, ils font de leur mieux pour trouver une solution. Vive La Science !
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email