Dimanche 08 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

La Russie dément son implication dans les raids sur la Ghouta orientale

Single Post
La Russie dément son implication dans les raids sur la Ghouta orientale

Le Kremlin a démenti mercredi l'implication de la Russie dans les bombardements sur la Ghouta orientale, qui ont fait 296 morts depuis dimanche dans cette enclave rebelle en Syrie d'après l'Observatoire syrien des Droits de l'Homme (OSDH). "Ce sont des accusations sans fondement", a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, alors que la diplomatie américaine a accusé la Russie mardi de faire partie des "responsables" de ces attaques.

"Nous ne sommes pas d'accord" avec ces accusations, a souligné M. Peskov, ajoutant que leurs "fondements ne sont pas clairs". Les avions du régime syrien ont largué des bombes mercredi pour la quatrième journée consécutive sur le fief rebelle de la Ghouta orientale. Depuis le lancement dimanche d'une nouvelle campagne aérienne contre cette enclave où sont assiégés depuis 2013 quelque 400.000 habitants, 296 civils, dont 71 enfants et 42 femmes, ont péri dans les bombardements, et 1.400 ont été blessés, selon l'OSDH.

L'Observatoire a également accusé la Russie, alliée du régime de Bachar al-Assad, d'avoir bombardé mardi la Ghouta orientale pour la première fois depuis trois mois. L'OSDH n'a pas précisé si elle avait mené des raids mercredi. Washington "extrêmement préoccupé" La porte-parole de la diplomatie américaine, Heather Nauert, a exigé mardi "la fin de la violence", en soulignant que Washington est "extrêmement préoccupé" par ces bombardements "très inquiétants".

"La Russie doit mettre fin à son soutien au régime d'Assad et à ses alliés. Ils sont responsables de ces attaques, de la situation humanitaire terrifiante dans la Ghouta orientale et de l'horrible bilan des morts parmi les civils" dans cette enclave assiégée à l'est de Damas, a ajouté la porte-parole américaine. Le pouvoir du président Bachar al-Assad cherche à reprendre la Ghouta orientale, d'où les rebelles tirent des obus parfois meurtriers sur la capitale. Cette région est le dernier bastion contrôlé par les rebelles près de Damas.


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email