Lundi 30 Janvier, 2023 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
International

Financement de l'EI: Lafarge inculpé pour "complicité de crimes contre l'humanité"

Single Post
Lafarge inculpé pour Crime contre l'humanité

Le cimentier franco-suisse Lafarge a été inculpé jeudi, notamment pour "complicité de crimes contre l'humanité", après avoir été accusé d'avoir financé des groupes djihadistes dont l'organisation Etat islamique en Syrie, a-t-on appris de source judiciaire. Entendu jeudi par les trois juges chargés de cette enquête hors normes, Lafarge SA, holding actionnaire majoritaire de la filiale syrienne Lafarge Cement Syria mise en cause, est également poursuivi pour "financement d'une entreprise terroriste" et "mise en danger de la vie" des anciens salariés de l'usine de Jalabiya, dans le nord de la série.

Cette décision est "conforme" aux réquisitions du parquet de Paris, a précisé la source judiciaire. Lafarge SA est soumis à un contrôle judiciaire comprenant une caution de 30 millions d'euros. Après huit inculpations ces derniers mois de cadres et dirigeants - dont l'ancien PDG de Lafarge de 2007 à 2015, Bruno Lafont - pour financement d'une entreprise terroriste et/ou mise en danger de la vie d'autrui, c'était au tour de Lafarge SA de s'expliquer devant les deux juges financiers Charlotte Bilger et Renaud Van Ruymbeke, cosaisis du dossier avec un juge antiterroriste David de Pas.

Initialement programmée le 5 juin, cette audition avait été reportée in extremis à la demande de Lafarge SA, faute de pouvoir y envoyer son ancien PDG Saad Sebbar, nommé en 2017, qui avait démissionné depuis, peu après avoir reçu la convocation. Un nouveau représentant a depuis été désigné pour assister l'entreprise jeudi au côté des avocats de LSA, Christophe Ingrain et Antonin Lévy.

Soupçons sur la possible vente de ciment à Daech Le groupe, qui a fusionné en 2015 avec le Suisse Holcim, est soupçonné d'avoir versé au total via sa filiale LCS près de 13 millions d'euros entre 2011 et 2015 pour maintenir son usine de Jalabiya alors que le pays s'enfonçait dans la guerre. Ces sommes, qui ont bénéficié en partie à des groupes armés dont l'organisation djihadiste Etat islamique,

correspondaient au versement d'"une taxe" pour la libre circulation des salariés et des marchandises, et à des achats de matières premières dont du pétrole à des fournisseurs proches de l'EI, d'après l'enquête. A ces canaux de financement, s'ajoutent désormais des soupçons sur la possible vente de ciment au groupe EI, mis en lumière dans de récentes investigations, selon une source proche du dossier.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email