Vendredi 18 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Facebook va bientôt cacher le nombre de « j’aime » sur les publications

Single Post
Facebook va bientôt cacher le nombre de « j’aime » sur les publications

Les likes, les réactions et les comptes de vidéos sur Facebook seront désormais masqués en Australie, mais sera étendu dans les autres pays. La société de médias sociaux dissimulera ces statistiques dans le cadre d’un nouveau test visant à améliorer le ressenti des utilisateurs lors de l’utilisation de la plate-forme. 

 On ne sait pas combien de temps durera le test, mais un porte-parole a déclaré que l’Australie avait été choisie comme premier pays cobaye en raison de son “public averti du numérique”. Les Australiens qui ont parcourent Facebook trouveront quelque chose qui leur manque : le nombre de fois que le bouton “J’aime” a été tapé sur un message. 

Mia Garlick, directrice des politiques de Facebook en Australie, a déclaré à ABC que la société cherchait à améliorer l’expérience utilisateur en supprimant le nombre visible. 

 “Est-ce que cela aide les gens à se concentrer davantage sur la qualité des interactions qu’ils ont avec nos services plutôt que de devenir obsédé par la quantité de” comme “compte” elle a suggéré. 

Les titulaires de comptes, qu’ils soient des particuliers ou des entreprises, pourront toujours visualiser le succès de leur propre contenu en tapant sur la liste des sites similaires – les statistiques ne sont cachées au regard du public ou des amis. 

 L’essai de Facebook fait suite à une expérience similaire sur Instagram, qui a également supprimé les “likes” visibles en Australie, ainsi qu’au Canada, au Brésil, en Nouvelle-Zélande, au Japon, en Italie et en Irlande plus tôt cette année. 

 Le changement sur Instagram et maintenant sur Facebook indique la pression à laquelle le géant des médias sociaux fait face sur l’impact possible de sa technologie sur la santé mentale, et en particulier sur les enfants. 

Facebook, ainsi que d’autres plateformes de médias sociaux, ont été accusés de faire de l’interaction sociale en ligne une activité dommageable et compétitive en mesurant le nombre de likes, de clics et de vues.

Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR