Mardi 07 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



International

Épidémie de Covid-19 : Premières villes mises en quarantaine en Italie

Single Post
Une femme quitte l
Face au développement du virus SARS-CoV-2 sur son territoire, l'Italie a interdit l'entrée et la sortie de 11 villes particulièrement touchées. Le foyer se trouve à Codogno, près de Milan. L'épidémie de Covid-19 est par ailleurs toujours en progression en Corée du Sud. L'OMS s'inquiète de cette expansion hors de Chine.
L'Italie est le premier pays d'Europe à instaurer des mises en quarantaine de villes en isolant 11 communes pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. Dans le nord de l'Italie, environ 52 000 personnes se réveillent, dimanche 23 février, dans des zones où "ni l'entrée ni la sortie ne sera autorisée sauf dérogation particulière", comme l'a annoncé quelques heures plus tôt le Premier ministre italien, Giuseppe Conte.

Fermeture des entreprises et des établissements scolaires et universitaires, annulation d'évènements culturels et sportif, report de trois matches de foot initialement prévus dimanche (Inter-Sampdoria, Atalanta-Sassuolo et Hellas Vérone-Cagliari) : le gouvernement tente de mettre sous cloche une partie de la Lombardie et la Vénétie et de freiner l'épidémie comme la peur. Le foyer se trouve à Codogno, près de Milan.

Giuseppe Conte a prévenu qu'il pourrait éventuellement recourir à l'armée pour surveiller les points de contrôle. Le décret-loi pris samedi prévoit des sanctions pouvant aller jusqu'à trois mois de réclusion pour les contrevenants.

En Italie, pays européen le plus touché, il y a un total de 79 malades à ce jour, parmi lesquels trois cas de contaminations connus depuis des semaines, contractées hors d'Italie. Deux septuagénaires ont succombé à la maladie ces derniers jours.
La France se prépare


La France aussi se prépare à une possible "épidémie" de Covid-19, selon le nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran, qui se dit "attentif à la situation en Italie". Dans un entretien au journal Le Parisien, il estime "très probable" la possibilité de nouveaux cas en France.

En Corée du Sud, deux nouveaux décès liés à l'épidémie ont été répertoriés, ce qui porte à quatre le nombre de morts, a annoncé dimanche matin le Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies (KCDC). Il y a 123 nouveaux malades, pour un total de 556. L'épidémie est entrée dans une "phase grave et le gouvernement fait tout pour prévenir la propagation", a déclaré le Premier ministre Chung Sye-kyun dans une allocution samedi soir.

En Chine, le bilan a atteint dimanche 2 442 morts après l'annonce de 97 décès supplémentaires, tous sauf un dans la province centrale du Hubei, berceau du nouveau coronavirus. La grande majorité des nouveaux décès ont été enregistrés à Wuhan, capitale du Hubei. La commission nationale (ministère) de la Santé a aussi fait état de 648 nouveaux cas confirmés de contamination dans tout le pays, ce qui porte à près de 77 000 le total des contaminations en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao).

L'expansion hors de Chine inquiète l'OMS

C'est l'expansion en dehors de la Chine qui avive les inquiétudes. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) redoute ainsi "le potentiel de dissémination du Covid-19 dans les pays dont les systèmes de santé sont plus précaires", a averti son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

C'est le cas de nombreux pays africains dont les infrastructures sanitaires et le personnel médical sont mal préparés pour affronter l'épidémie. Pour l'instant, sur le continent, seule l'Égypte a enregistré un cas confirmé de contamination.

Une étude publiée vendredi par le centre des maladies infectieuses de l'Imperial College de Londres "estime qu'environ les deux tiers des cas de Covid-19 sortis de Chine sont restés indétectés au niveau mondial, avec pour résultat potentiel des chaînes multiples non détectées de transmission humaine hors de Chine".

Et les précautions manquent parfois : le Japon a reconnu samedi que 23 passagers du Diamond Princess avaient pu quitter ce navire de croisière, mis en quarantaine à Yokohama, sans passer tous les contrôles médicaux requis.

liiiiiiiaffaire_de_malade

8 Commentaires

  1. Auteur

    En Février, 2020 (12:47 PM)
    il faut que nous prenions des mesures pour nous protéger contre ceux qui quittent ces villes d'italie vers notre pays
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (12:58 PM)
      pas seulement de ces villes mise en quarantaines mais il faut fermer nos frontières à tts ceux ki viennent de l italie. on a ni les moyens logistiques, hygièniques oubien sanitaires pour faire face à une pandémie. la preuve les locaux pour la quarantaine des maladies infectieuse grave de nos hopitaux st dans des états pitoyables. au dentec ya même pas d'eau la bas. fermez les frontières au citoyens des pays à risque. wasalam
  2. Auteur

    En Février, 2020 (12:52 PM)
    Ceux qui nous tympanisaient avec le rapatriement des Sénégalais de Huwan doivent demander maintenant ceux d'Italie. Face à une pandémie, il n'ya pas de place à l'émotion mais à la raison. Dans ce genre de situation, il faut réfléchir aux mesures pour éviter la propagation de la maladie. Tout ne doit pas être exploité politiquement.
    Auteur

    Ndiol

    En Février, 2020 (12:59 PM)
    Il faut rapatrier les Sénégalais qui sont dans ces villes italiennes le plus rapidement possible. Le président Macky Sall est interpellé. S il ne le fait pas fait pas, il faut que l opposition, sous l égide de Malick Gackou, s organise pour le faire.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (13:02 PM)
      non mais ça va chez toi. tu est bête oubien ignorant. j'espère ke kan on les rapatriera tu les prendra en quarantaine chez toi. l'ignorance tue. ferme la si tu n'as pas mieux à dire
    Auteur

    Mooo

    En Février, 2020 (13:15 PM)
    Mieux vaux choper le corona ici en Italie qu'au Djolof.

    Ici au moins tu mourriras assisté et propre.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (13:41 PM)
      idiot!
      alors quand tu "mourriras" en italie, il ne faudra pas qu'on nous tympanise pour rapatrier ta carcasse, faudra l'envoyer au crématorium ous l'incinérateur!
    Auteur

    Mara

    En Février, 2020 (13:39 PM)
    ne vous en faites pas...selon vous nous laissons l italie pour venir au senegal que vous n avez meme pas l eau pour laver vos culs....vous n etes k de grand imbeciles...quand vous avez vendu tout aux chinois.senegalais...bla bla bla
    Auteur

    En Février, 2020 (18:48 PM)
    je vous jure que j habite a 10 klm de ces villes.meme dans ma villes,les rues sont desertes aujourd hui et beaucoup de ceux qui sont sortis sont en masque
    Auteur

    En Février, 2020 (19:19 PM)
    en tout cas cette region de lombardie et ces villes de lodi,codogno etc..abritent beaucoup de senegalais,le plus grand nombre de senegalais en italie je crois.j ai entendu aussi qu il y a deux cas a torino,une ville qui abrite beaucoup de senegalais
    Auteur

    En Février, 2020 (20:10 PM)
    L'Etat est inerte face à cette situation effroyable. Des particuliers quittent la Chine pour regagner notre pays sans mise en quarantaine, la population (médias, sénégalais lambdas, oustaz, politiciens opposants...) met la pression à l'Etat pour ramener des gens de la Chine, les Modou Modou vont bientôt commencer à s'échapper pour venir.

    Avec les normes d'hygiène peu respectées au Senegal, j'ai vraiment peur.

    Qu'Allah nous protège contre ce mal.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email