Mercredi 17 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Entretien

Serigne Mboup : “L’appel au dialogue de Macky Sall n’est rien d’autre qu’un piège”

Single Post
Serigne Mboup : “L’appel au dialogue de Macky Sall n’est rien d’autre qu’un piège”
Dans un entretien, Serigne Mboup, candidat à l’élection présidentielle,  donne sa lecture de l’actualité nationale marquée par les soubresauts du report de la Présidentielle.

Le Sénégal a renoué avec des tensions et des violences. Depuis vendredi et samedi dernier, on a commencé à vivre des moments difficiles dus au report de la Présidentielle du 25 février 2024 qui a déjà fait trois (3) morts et des dégâts matériels importants. Est-ce qu’il n’est pas temps d’avoir peur pour le pays ?

Tout le monde est inquiet. Tout le monde a peur aujourd’hui pour l’avenir du Sénégal. Je pense que l’Etat doit laisser les populations s’exprimer librement. La première chose à régler est que le Président Macky Sall et l’Administration (les Gouverneurs, Préfets, Sous-préfet et forces de défense et de sécurité) appliquent strictement ce que dit la Constitution. C’est la seule solution pour nous éviter des morts et la destruction des biens. Si on ne le fait pas, cela va continuer à produire ce qu’il a déjà produit. Le Sénégal ne mérite pas ce qui se passe actuellement. Depuis 2020, on est en train de vivre des situations difficiles. C’est comme si on a banalisé aujourd’hui la mort au Sénégal. Entre vendredi et samedi dernier, 3 personnes sont mortes et cela va envenimer la situation politico-sociale. C’est comme si ce n’est pas grave. C’est comme si on attendait qu’il y ait 20, 30 et plus de morts pour que la communauté internationale puisse réagir sur ce qui se passe au Sénégal. C’est inadmissible.

En tant que candidat à la Présidentielle de 2024, est-ce que la décision du Président Macky Sall vous a surpris, ou bien vous avez vu les choses venir ?

Bien sûr j’ai été extrêmement surpris et meurtri pour notre belle démocratie. C’est une décision que personne n’attendait pas. En son temps, je m'attendais plus à ce que le Président Macky Sall dise qu'il va se présenter pour un troisième mandat. Mais dès qu’il a renoncé à son projet du 3ème mandat, je ne m’attendais pas à un report de la Présidentielle de 2024.  Je m’attendais plus qu’il aille rendre visite aux chefs religieux, qu’il réconcilie les Sénégalais, libère les prisonniers politiques et ouvre une vraie discussion avec les acteurs politiques. Macky devait chercher à être ami avec tout le monde et organiser des élections libres et transparentes pour son intérêt. Il devait pacifier le Sénégal avant de partir. Macky ne doit pas laisser son successeur avec des problèmes, qu’il soit de son propre parti ou de l’opposition.

Le Président Macky Sall a déclaré sur l’agence de presse américaine ‘’Associated Press(AP)’’  que si les politiques ne sont pas en mesure de se retrouver autour de l’essentiel, d’autres forces organisées le feront à leur place.  Est-ce que ce n’est pas une façon de mettre le couteau sur la gorge des opposants, un piège tendu à l’opposition ?

Mais Macky a organisé un dialogue, il y a un an. Il n’a qu’à appliquer les résultats et recommandations de ce dialogue. L’application de tout cela, c’est d’aller aux élections à date échue. Je ne vois pas l’intérêt d’un nouveau dialogue. On va dialoguer pour aboutir à quoi ? Est-ce que l’objectif c’est d’aboutir à un changement de la Constitution, un changement des lois ? Je veux savoir comment on va dialoguer pour quelle finalité. Cet appel au  dialogue de Macky Sall n’est rien d’autre qu’un piège. Si c’est pour aller dialoguer et enlever ce qui existe déjà dans notre Constitution, nous aussi (les candidats validés par le Conseil constitutionnel), on a le droit de faire ce que Karim Wade et son camp, le Parti démocratique sénégalais (Pds), ont fait.

C’est-à-dire ?

On peut aussi, comme Karim Wade, accuser certains membres du Conseil constitutionnel de corruption. Là, est-ce qu’on ne va pas revenir en arrière ? Nous devons un respect à nos institutions et mettre tout en œuvre pour le respect de la date des élections présidentielles, mais nous n’accepterons pas que quelqu’un conduise à la ruine de notre pays. On doit appliquer ce qui est dans la Constitution.

Comment voyez-vous aujourd’hui l’image du Président Macky qui a posé des actes forts au plan national avec des réalisations importantes et a bien défendu l’Afrique à l’international ?

D’abord, l’image que Macky Sall avait au Sénégal a été très dégradée. Pourquoi ? Le président de la République a affaibli l’administration, la justice, la liberté des personnes, le secteur privé… Le seul domaine qu’il a renforcé, ce sont les services de sécurité. C’est vrai qu’il a fait des réalisations, mais c’est avec l’argent du peuple. On ne doit pas lui dire merci. C’est à lui de dire merci au peuple, parce qu’il a été bien payé pour faire le travail. Le peuple sénégalais a tout donné à Macky Sall. Les différentes fonctions qu’il a obtenues ont été exercées pour servir la nation par conséquent C’est à lui d’avoir une reconnaissance éternelle pour ce pays qui lui a tout donné.

Vous pensez qu’accepter le dialogue, c’est accepter le report de la Présidentielle au 15 décembre 2024 ?

Vous savez, je n’ai jamais participé à des dialogues. Nous, on a des antécédents avec les Chambres de commerce. Depuis 14 ans, on nous parle de réformes des Chambres de commerce, des dialogues des Chambres de commerce et rien n’a été fait. Depuis 2010, je me suis engagé pour le secteur privé. Je pouvais rester dans mon entreprise, développer mes activités, gagner mes marchés et être tranquille. Mais compte tenu de ce que la religion nous a enseigné, on doit être utile pour les autres. C’est pour cela que je me suis engagé pour les Chambres de commerce. Pour moi, les élections définies par la loi, c’est des élections à respecter. Que ce soient les élections des Chambres de commerce, les élections locales ou législatives, l’élection Présidentielle, tout ça c’est des élections qui permettent aux populations de faire leur choix. Il ne faut pas leur priver cela. Pour respecter la volonté des Sénégalais, le plus important c’est d’aller aux élections et après on va régler nos problèmes.  Ce qui est arrivé aux Etats Unis était beaucoup plus grave. Donald Trump, on l’a gagné et il a dit non. Mais, qu’est-ce qui a sauvé les Etats-Unis ? Ce sont des institutions fortes. Si c’était des institutions soumises comme les nôtres qui sont d’accord avec tout ce que dit le Président, donc Trump n’allait pas quitter le pouvoir.   

Vous attendez donc quoi aujourd’hui du Conseil constitutionnel ?

Nous attendons que le Conseil constitutionnel dise le droit, qu’il applique la loi. Il ne doit pas accepter que le Président Macky Sall l'entraîne dans son jeu politique. Le peuple reste suspendu à la décision du conseil constitutionnel qui doit sortir notre pays de cette situation. Le droit va être dit et je reste convaincu qu’à travers cette décision du conseil constitutionnel pour le respect des élections à la date du 25 février 2024 nous allons prouver que nos institutions restent fortes.

Est-ce qu’à l’heure actuelle il est possible que le Président Macky Sall revienne sur sa décision de reporter la Présidentielle ?

Il faut lui poser la question. Pour moi, il doit reculer. Si Macky Sall refuse aujourd’hui de reculer, c’est parce qu’il a les forces de sécurité à ses côtés. Ce sont les forces de défense et de sécurité qui lui donnent cette force actuelle. Il n’est jamais tard. Un président de la République doit pouvoir sentir les aspirations de son peuple sinon il met une barrière avec son peuple et c'est la désunion.

Que doivent faire les guides religieux dans ce contexte actuel pour que le pays puisse éviter le chaos?

Tout le monde a parlé. Les guides religieux ont déjà parlé, mais Macky Sall ne les a pas écoutés. Pourquoi ils vont encore reparler. J’en suis sûr qu’ils continuent à parler, dans la discrétion, avec le Président Macky Sall pour l’intérêt de la Nation. Ils ne le font pas de façon publique. Macky Sall gagnerait énormément à écouter les chefs religieux.

Quel est le schéma que vous proposez personnellement pour une sortie de crise ?

C’est l’application de la Constitution. On ne l’interprète pas, on l’applique. On a convoqué le corps électoral, on doit aller aux élections. Même si on doit faire une campagne électorale de 5 jours, qu’on respecte la date du 25 février 2024 retenue pour l’élection Présidentielle. On ne doit pas toucher à cette date.  

Une autre manifestation est prévue demain mardi, avec comme ordre du jour des «villes mortes, l’arrêt des activités sur toute l’étendue du territoire national. Est-ce qu’on ne doit pas craindre le pire cette fois-ci ? Qu’est-ce qu’il faut faire pour ne pas en arriver là ?

Si l’administration territoriale et les services de sécurité autorisent la marche, il n’y aura rien. Il n’y aura aucun dégât, j’en suis sûr. S’ils ne l’autorisent pas, ça se passera ce qui va se passer. Il ne faut pas s’attaquer à l’honneur des populations.

L’on dit que le Président Macky n’était pas dans cette dynamique de report de la Présidentielle, son frère Aliou Sall l’avait même confirmé dans une de ses sorties, mais que ce sont ses plus proches qui l’ont poussé à prendre cette décision. Ça vous dit quoi ?

Les premières faiblesses d’un leader, c’est de se laisser manipuler par son entourage. Un leader doit savoir décider. Il doit se concerter mais après décider. Les affaires privées d’un chef d’Etat, ce sont ses affaires. Ce serait un manque de respect pour un président de la République si on dit qu’il a pris une décision parce que son entourage lui a demandé cela. C’est lui que le peuple a confié la signature et le décret et pas quelqu'un d’autre. Donc, il doit agir pour l’intérêt du peuple et pas pour les quelques individus à ses côtés. C’est lui seul qui répondra demain de ses actes.

Avec tout ce qu’il a fait, est-ce que le Président Macky mérite demain de sortir par la petite porte ?

Une personne a toujours ce qu’elle mérite. C’est ce que Dieu a dit. On ne récolte que ce qu’on a semé. Si demain Macky mérite de sortir par la grande porte, ça sera ainsi. S’il mérite de sortir par la petite porte, il sortira par la petite porte. Mais, on ne lui souhaite pas qu’il sorte par la petite porte. Un ancien Président, c’est une institution. On aimerait bien demain qu’après le pouvoir, Macky Sall puisse donner des leçons de démocratie en Afrique et partout dans le monde. Il peut le faire et gagner plus, non seulement financièrement mais en termes de personnalité. Aujourd’hui, l’Afrique n’a plus une personnalité qui peut donner des leçons de démocratie, de transparence…


4 Commentaires

  1. Auteur

    En Février, 2024 (15:25 PM)
    Le Ndongo daara est au moins intelligent 🧠 c'est bien Sergine Mboup il faut pas avoir par quelqu'un qui n'est pas sincère et qui n'a pas de parole !
    Top Banner
  2. Auteur

    En Février, 2024 (18:32 PM)
    15h31...

    Tu es l'exemple type du complexé..... 

    A contrario, est ce que tu peux réciter le coran en entier sans le regarder ? Ou plus simplement, est tu capable de lire le coran ?

    Non

    Est ce que tu es capable de gérer une entreprise aussi grande que Ccbm ?

    Non

    Serigne Mboup d'où sa morom, j'en suis sûr ! 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (18:33 PM)
    Trump peut être président des USA sans trop de conséquences fâcheuses pour cette démocratie ancienne. Au Senegal la candidature à la présidentielle ne doit pas être ouverte à des ignorants ou des gens de peu d'instruction et s'il y a dialogue il faudra définir des critères de pré qualification avant le passage au CC. Ainsi on pourra toujours choisir parmi des gens compétents pour occuper le poste le plus important de la République qui est loin d'être une sinécure. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Movez Foy

    En Février, 2024 (14:40 PM)
    Mboup éternel arriviste...

    Faire de la politique en espérant uniquement se remplir les poches... Malheureusement pas le seul notre pays
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email