Samedi 14 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Editorial

Rien à cirer ! (Par Momar Mbaye)

Single Post
Rien à cirer ! (Par Momar Mbaye)

C’est parti pour des semaines de procès, des mois de tapage médiatique autour de la personne de Karim Wade, et des biens supposés mal acquis. Une "théâtralisation" à outrance d’un dossier judiciaire dans lequel, instrumentalisation, victimisation, impertinence et sensationnel rivalisent d’ardeur, dans une pollution sonore et visuelle.

On se demande combien de temps va durer ce cirque gigantesque auquel l’opinion va devoir assister, contrainte. Entre temps, impossible de parler d’autre chose, des sujets de société brûlants : tout organe de presse pris dans le piège du pouvoir essaiera de vous convaincre, que la priorité du moment reste et demeure le procès du fils de l’ancien chef de l’Etat.

Celui que cette même presse, qui l’avait déjà voué aux gémonies, dépeint aujourd’hui, dans une analyse simpliste, comme un futur président de la République. Son mérite ? D’avoir effectué la case «Prison», l’étape qui devrait le mener vers les marches du «Palais», aussi farfelue que puisse paraître l’idée.

Mais pour le moment, c’est le Palais de justice qui en fait la vedette, donnant le la aux organes de presse, dans un agenda mûrement réfléchi et dont l’issue repose sur une volonté manifeste de monopoliser le débat politique ; un monopole qui exclut et occulte toutes voix discordantes de celles définies par le pouvoir et ses adversaires de façade...

Dans leurs manœuvres de diversion et de manipulation de l’opinion, nos gouvernants, leurs soutiens ou leurs détracteurs dans une certaine mesure, tentent de convaincre les Sénégalais, que Wade-fils est et reste le problème du Sénégal, la préoccupation majeure qui vaille l’ouverture des JT et JP, la Une des quotidiens du jour et le sujet des palabres. Que, durant tout le procès, le pays devrait retenir son souffle. Machine à propagande enclenchée : comme si, du maintien de Karim en prison et non de sa libération éventuelle, devrait dépendre l’avenir ‘radieux’ que le chef de l’Etat et son équipe promettent à nos finances publiques, qui hument, déjà, la brise de l’émergence...

Oui, la priorité est ailleurs et il faut refuser, que ce procès occulte les préoccupations sérieuses d’un pays toujours plongé dans l’immobilisme, et dont l’économie peine à décoller depuis deux ans, du fait d’une absence de leadership assumé à la tête de l’Etat, et d’une feuille de route claire dans l’esprit de ceux qui ont en charge la destinée des populations.

Alors qu’on parle de Karim Wade et de son procès, on ne parle pas des problèmes du Sénégal, on les occulte à dessein, dans un clin d’œil à une opinion internationale qu’il faut convaincre, que sous nos tropiques, les criminels économiques connus et tus, au pouvoir comme dans l’opposition, appartiennent tous au même camp, au même bloc, au même orchestre quoiqu’ils n’en aient pas l’apparence. Ils se parlent, se rencontrent et accordent leur violon, leur arrive-t-il aussi de chanter faux, en public…

Quid de ces millions de francs engloutis dans des honoraires d’avocats, dans des voyages à l’étranger au profit de commissions rogatoires multiples et aux résultats décevants ?

Placer le procès Karim Wade au cœur des débats revient à divertir l’opinion, à occulter les carences manifestes d’un pouvoir qui assoiffe des populations ou «usagés» auxquels on peine, grandement, à assurer une fourniture correcte et régulière de l’eau et de l’électricité. Parler du procès Karim Wade, c’est aussi nier la faille de l’école sénégalaise, de tout son système éducatif, de ses formateurs pas à la hauteur, de cette université qui ne forme plus, en passe de devenir un mouroir pour étudiants en détresse.

Enfin, ce n’est pas parce que Karim Wade sera jugé, condamné ou même pendu à un croc de boucher que le Trésor public et ses caisses se porteront mieux, que l'économie sénégalaise décollera, que les Sénégalais connaîtront l’émergence tant chantonnée par l’orchestre gouvernemental.

Que Karim Wade soit déclaré innocent ou coupable, condamné ou blanchi, en fin de compte, on n’en a rien à cirer ! La priorité, à nous tous, devrait être ailleurs !


Momar Mbaye


Article_similaires

21 Commentaires

  1. Auteur

    Seydina

    En Août, 2014 (19:46 PM)


    Mr Mbaye vous etes jaloux du succès de Karim ou quoi? Tu ne peux absolument rien si ce procès passionne les sénégalais. Ca te fait mal qu'on crie Karim Président, contrairement à ton avis qui ne regarde que toi, cette idée n'est pas farfelue. Karim est présidentiable, parce qu'il a fait ses preuves, et a bien réussi les missions que son père lui avait confiées. Voici quelqu'un qui est privé des ses droit depuis un an, sans aucun dossier d'accusation sérieux. Non nous on s'en fout pas, on va le libérer notre prochain 5e Président Karim Meissa Wade.



    Après que Maty Sall Faye soit incapable, c'est un autre débat.
    • Auteur

      Du Canada

      En Août, 2014 (20:47 PM)
      allez tous vous faire voir avec votre karim président. mr mbaye a parfaitement raison, de plus je dirais que ce pays a un manque chronique d'ambition si on se focalise sur ce petit vaurien mégalomane. le monde bouge, c'est le moment précis pour tout état sous développé de faire ces marques et de ce lancer dans de véritables réformes structurelles, le sénégal traîne pour assurer une relève intellectuelle pour la sauvegarde de sa république et ces valeurs. le réveil sera dur lui
    • Auteur

      Lamsale

      En Août, 2014 (09:28 AM)
      hee seydina arrete toi osi kelk 1 ki peut meme pas gagner dans son fief tu nous parles de karim president.regarde les election locales son pere a ete batu malgres cette atmosphere de foule kil avais cree donc arrete tes reves .donc laissons les juges faire leur travail s'il est coupable on le condamne s'il est innocent on le laisse
  2. Auteur

    Diop

    En Août, 2014 (19:47 PM)
    Vous avez raison. Nous ferions mieux de parler du manque de rigueur et d'organisation dans ce pays et des freins culturels au développement plutôt que de s'éterniser sur le cas de ce type.
    Auteur

    Xeme

    En Août, 2014 (19:55 PM)
    Il suffit de peu pour que Momar arrive à ma conclusion: Macky travaille pour Karim. Seulement cette vérité ne peut être admise par les fanatisés.
    Auteur

    B-t

    En Août, 2014 (20:07 PM)
    Allons Mr MBaye, un peu de sérieux.

    ce n’est certes pas parce que Karim Wade sera jugé, condamné ou même libéré que nous atteindrons l'émergence mais, nous auront au moins démontré au peuple et ä nos soutiens financiers que, le retour aux bonnes valeurs voulu par les sénégalais n'est pas une comédie. Je me souviens de vos articles, lorsque votre ami Idy a ouvert le bal, bien que ce n'était pas avec du MBalax mais, avec un Tango bien orchestré. Vous êtes un thérapeute , alors jouez franc pour votre pays, vous le lui devez.
    Auteur

    Djourhi

    En Août, 2014 (21:17 PM)
    Il a tout à fait raison. Je ne dirais pas qu'on en a rien à cirer, mais le bruit médiatique qui veut que ce procès soit celui du siècle est lamentable et loin des préoccupations sénégalaises.

    Ce procès a un intérêt c'est de servir de jurisprudence et de leçon pour tous les futurs dirigeants qui seraient tentés de détourner des fonds publics. On espère que le procès va consacrer un grand succès à la CREI qu'il faut pérenniser. On
    Auteur

    44

    En Août, 2014 (21:34 PM)
    rien a branler de ce cirque, si ca continu,je debranch ma cable d chaines nationales a la con
    Auteur

    Lustig

    En Août, 2014 (22:58 PM)
    Le sénégal a assez de ressources humaines de qualité présidentiables. Si vous pensez qu'un nullard comme ce gosse de karim sera président dans ce pays vous vous trompez. C'est vraiment insulter les sénégalais que de dire que ce type puisse nous gouverner demain. Si son père n'a pas été président ce gosse n'aurait meme eu le courage de déposer ses dossiers pour prétendre etre un planton dans un ministere quelconque.

    Seuls les incapables pensent que karim sera président. Ce sont ceux là meme qui le plongent dans cette illusion présidentielle.
    Auteur

    Nev

    En Août, 2014 (23:50 PM)
    QUOI, KARIM QUOI ? PRESIDENT? VRAIMENT IL YA DANS CE PAYS DES GENS QUI NE SE RESPECTENT MEME PAS. DE TOUTE FACON C L'INTERNET ET C TOTALEMENT "FREE". ET SENEWEB EST UN GRAND JARDIN D'ENFANTS RAISON POUR LAQUELLE CERTAINS AFFIRMATIONS NE VALENT PAS LA PEINE D'ETRE DEBATTUES. TOUTES LES CLASSES D'AGE SONT ICI. EVERYONE IS ENTITLED TO THEIR OWN OPINION.

    LA FAMILLE WADE S'EST MISE LE DOIGT DANS L'OEIL. CE PROCES VA LUI COUTER GROS. LES FAITS QUI LUI SONT REPROCHES SONT SI SIMPLES. LES SENEGALAIS NE SONT NES DE LA DERNIERE PLUIE. DIINA SAF SAPPEU.
    Auteur

    Atypico

    En Août, 2014 (00:40 AM)
    C'est vrai que tout centrer sur le procès de Karim c'est vouloir faire oublier la gestion calamiteuse de l'équipe de Macky, totalement préoccupé de politique politicienne et de recherche des crédit pour assurer une fonctionnement minimal de l'état et plus particulièrement le financement des positions privilégiées accordées à sa famille, ses amis et ses "ralliés". C'est vrai aussi que la question de la protection contre l'épidémie du virus ébola a une autre importance que le résultat d'un procès d'un Karim Wade élu avant la chute légitime de son père, "prince des voleurs, mais mis au cachot pour tenter de faire croire aux populations à la Rupture promise et à l'innocence de nombreux autres "voleurs supposés" , dont Macky , Idy et consorts et qui est devenu de part cet emprisonnement sans preuve, une figure sympathique pour tout une partie de la population, rapidement déçue de voir le système népotiste renforcé, le chômage augmenter, et la justice s'appliquer politiquement et à la tête du client . Mais ce procès, sans doute déjà truqué par un nouveau marché entre Wade père (chef de bande) et Macky ( sous chef de bande) r est important ej ce qu'il risque de donner à voir à tout le monde, l'état de délabrement, de délitement institutionnel et moral de notre république dite laïque mais co -gangrenée de fait, depuis 2000, par les marabouts et d'abord par ceux de Touba, ce qui nous donne une classe politico - religieuse plus ou moins mafieuse, tout au moins complice pour f&ire en sorte que rien de républicain et de laïque ne s'applique, condition pour que les membres de cette classe de parasites continuent leur affairisme à courte vue, en endormant les citoyens à grand renfort de beaux discours, de belles et multiples fêtes religieuses et séance de prière, qui finissent par convaincre tout un chacun qu'Allah le stout puissant est le seul responsable du fait que nos misères continuent ou s'arrêtent ! Un comble !
    Auteur

    Ndell

    En Août, 2014 (04:54 AM)
    Merci Momar

    Vous avez vraiment raison!

    Voilà le seul article intéressant dans toute cette histoire: ON N'EN A RIEN A CIRER....
    Auteur

    Cj

    En Août, 2014 (08:43 AM)
    j ai pitie des senegalais KARIM ne represente rien dans un pays comme le senegal si son pere n etait president il n aurait pas eu un bon poste au senegal parmis tous les enfants METIS que j ai connu au senegal karim wade est le moins signifiant sur le plan des etudes superieures d ailleurs ils le respectent pas a cause de ses combinaisons poue voler les maigres ressources du senegalais il est deteste vive le senegal des senegalais
    Auteur

    Ibn

    En Août, 2014 (10:20 AM)
    karim vous a dit 0+0= 0 donc arretez de nous emmerder ,il n a rien volé ,maky n a qu a s attaquer a son pere c est lui qui lui a donné le pouvoir, il a peur de lui ou quoi

    Auteur

    Manu Chao

    En Août, 2014 (11:10 AM)
    Momar, Comment! Rien à cirer? Domou Ali Baba!

    Bayam né gnoune gneupp, ginaaw moom ci boppam, ndeyou karim ak rakku karim, karim a ci gueune ba tax mu dieul allaalu rewmi yeup tek ci loxom. Momm mi gnou beugoon jaay dom ji! Nganaan Rien à cirer!

    Il faut vraiment être "sous influence" pour soutenir cet homme.
    Auteur

    Kamalndiaye

    En Août, 2014 (12:06 PM)
    Mr Mbaye vous avez parfaitement raison; rien à cirer de tout celà. Les problemes des sénégalais sont autres et ailleurs.

    Auteur

    Buur Basen

    En Août, 2014 (12:57 PM)
    Mr Mbaye votre titre devrait plutôt être "rien a cirer-vive l impunité".L intérêt des sénégalais est selon toi de parler du sexe des anges parce que plus conforme a leurs aspirations ????
    Auteur

    Lam

    En Août, 2014 (13:45 PM)
    Dire que nous avons rien a cirer de ce procés c'est insulter,et donner une claque au peuple,c'est vous la presse qui avait médiatisé ce procés en le titrant de tous les adjectifs possibles,des gars soupconnés d'avoir détourné des deniers publics et vous osez écrire que vous n'avez rien a cirer,monsieur Mbaye la priorité elle est partout et je dirais meme que la priorité c'est de lutter contre la corruption.les détournements des deniers public,sans cela on ne peut parle d'économie saine et propére,de developpement durable et d'investissements,aller faire une enquete c'est votre job en tant que journaliste pour savoir combien de fonds ont été détourné de 2000 a 2012,combien de politiciens se sont enrichis durant cette période,vous en tant que journaliste vous ne faites que palabrer et vous ne contribuer d'aucune facon pour éclairer les citoyens,ni jouer votre role
    Auteur

    Gw

    En Août, 2014 (16:30 PM)
    Momar, sans même aborder les innombrables contradictions de fond et les impasses intellectuelles auxquelles il conduit, ton article est un pur nonsense dans la mesure où non seulement tu viens de consacrer 654 mots à un sujet dont tu déclares que ni toi ni les Sénégalais devraient n'avoir rien à cirer, mais (pire) par les commentaires qu'il ne manquera pas de susciter, tu participes à entretenir le tapage que tu dénonces et auquel tu voulais que l'on mette fin.



    dumbass!

    Auteur

    Naby

    En Août, 2014 (20:23 PM)
    ce monsieur a tout à fait raison !!!!! Seulement qu'il devrait pas s'en foutre parceque ce sont nos sous, issus du contribuable des dignes citoyens qui sont en question. Bien qu'il nous interresse, on s'en fout du bruit quíl suscite.Au senegal tout est rendu EVENEMENT !!!! faute de journalistes nuls et en panne d'inspiration, le peuple terrorisé et facile à manipulé ne fait que suivre comme un troupeau de mouton...Le sénégal ne connaitra jamais des jours meilleurs tant que le peuple ne se tape un lavage de cerveau et se débarasser de cette créme politique et ces journalistes nuls et corrompus...C'EST POUR QUAND LA PRISE DE CONSCIENCE, MERDE????????????
    Auteur

    A Nd

    En Août, 2014 (10:46 AM)
     :tala-sylla: 
    Auteur

    Baba

    En Août, 2014 (15:20 PM)
    ouai ,moi n ont plus . rien a FOUTRE de ce proces
    Auteur

    Boy Virginia

    En Août, 2014 (21:43 PM)
    Ce Mbaye la n ecrit que des stupids torchons,

    Changes de metier, dumbass ,

    Macky et son gouvernement sont nuls et Karim et son pere et les gens de l alternance voleurs de la republique doivent croupir en prison.



Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email