Mercredi 29 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

« Mackyllage » des chiffres sur l’endettement : Comment l’Etat s’est joué du Fmi et de la BM

Single Post
« Mackyllage » des chiffres sur l’endettement : Comment l’Etat s’est joué du Fmi et de la BM

Le changement des paramètres de la dette du Sénégal, opéré ce vendredi par le Fmi, a fait passer le pays du statut de pays à risque de surendettement à faible à modéré. En d'autres termes, l'endettement du Sénégal, jusqu’à une période récente, se calculait uniquement à travers la structure centrale de l’Etat, alors qu’étaient passées sous silence les structures autonomes comme les sociétés nationales et parapubliques, lesquelles empruntaient de l'argent auprès des institutions financières mais toujours avec la garantie de l’Etat. Un « mackyllage » des chiffres de la dette, éventé par le Fmi qui a dégradé le Sénégal passé de pays à risque de surendettement faible à celui de pays d’endettement modéré, note dans ses page Le Témoin qui évoque une « tricherie » et y voit une sanction.

« L’Etat a presque atteint le plafond des 70% »

La situation est expliquée par l’économiste Cheikh Ahmadou Bamba Diagne de l’UCAD, qui y voit le risque pour le Sénégal d'atteindre rapidement le plafond communautaire de l’Uemoa. « L’Etat, dit-il, a un sérieux problème de liquidités. Nous nous situons à un taux d'endettement de 64,5% du PIB alors que la limite communautaire se situe à 70%. Or, pendant longtemps, les pouvoirs publics ont trompé leurs partenaires de la Banque mondiale et du Fmi dans les chiffres d’endettement parce qu’ils ne communiquaient que sur l'endettement de l’Etat central en laissant de côté celui de ses démembrements comme les agences et les directions générales des sociétés nationales. Le taux de 65% vient de la Banque mondiale. Il prend en compte autant l'endettement du pouvoir central que celui de ses démembrements. Donc, on n'est pas loin de la barre fatidique des 70%. L’Etat a presque atteint le plafond des 70% », alerte-t-il dans les colonnes du journal.

Quid de l’endettement des agences et autres démembrements de l’Etat ? « L'endettement de l’Ageroute, c’est l’Etat. C’est le cas du PUMA, du PUDC et de nombreuses agences budgétivores. L'Etat sait très bien ce qu’il faisait. Seulement voilà, les bailleurs de fonds n’avaient jamais une idée globale du niveau d'endettement de l’Etat. Ce qui pouvait impacter sur la confiance de nos partenaires à nous prêter de l’argent. Tant que ces emprunts n’étaient pas comptabilisés dans l’endettement public, le Sénégal présentait des niveaux faibles de stock de dettes. Le changement de statut d’endettement faible à modéré induit le risque de voir notre pays crever rapidement le plafond puisqu’on est à 64,5% du PIB par rapport aux critères de convergence de l’Uemoa arrêtés à 70% du PIB. On va crever le plafond sous peu. A partir de 70%, on ne peut plus emprunter », signale Diagne.

Le Sénégal, met encore en garde l’économiste et chercheur, « risque alors de tomber dans les fonds bras des vautours. Ce sont des fonds spéculatifs qui vont acheter à bas prix le crédit du Sénégal pour le revendre à un taux d'intérêt plus élevé. L'Etat est très conscient de cette situation. Il est en train de serrer la ceinture et de rétablir la vérité des prix, éliminer les subventions tout en augmentant les prix de certaines denrées alimentaires et hydrocarbures ».

Et du fait de cette situation, « même si les organisations syndicales vont en grève, l’Etat ne peut pas satisfaire leurs revendications du fait qu’il n’a qu’une seule préoccupation, c’est de payer sa dette ».

En revanche pour Moustapha Ba, directeur des finances et du budget, il n’y a pas lieu de s'alarmer car le Sénégal ne crèvera pas le plafond et il n’y a aucune inquiétude à se faire puisque tous les projets du Plan d'actions prioritaires (Pap)2 (2019-2023) du Pse, sont déjà dans le cadrage.

Article_similaires

13 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 2 semaines (11:34 AM)
    Toujours anti Etat votre haine du président vous pousse à mentir et comploter contre votre propre pays Shame on yo
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (13:13 PM)
      mais vous êtes surpris par ces mensonges?
      en président qui ment froidement à son peuple est capable de tout.
    • Auteur

      Sakko-loum, Vous êtes Où ?

      il y a 2 semaines (14:05 PM)
      bravo en triche. nos hauts fonctionnaires au ministère des finances ont toujours été très bons, mieux que les argentiers du fmi ou bm. bravo d'avoir assuré la relève, les jeunots. même si c'est dommageable pour notre État politicien et vos ministres devenus grands politiciens marrons beige. mais à force de tricher , on se fait toujours prendre. donc messieurs les hauts cadres, changeons de méthodes de gouvernance en mettant tout ce capital d'intelligence économique au service du développement eclusif du pays, version célèbres mots de kennedy.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (16:52 PM)
      tu veux trouver sur une fille pour une nuit? venez sur --- s­e­x­c­o­n­t­.­c­o­m
  2. Auteur

    Abdoulaye Diallo

    il y a 2 semaines (11:50 AM)
    En lisant les argumentaires de cet économiste nous avons l'impression que même les experts du FMI et du Sénégal ont été trompés par les politiciens. De grâce qu'on ne nous prenne pas pour des ignares. Parmi tous ces économistes qui nous sortent des analyses souvent contradictoires, qui est celui qui est connu en dehors de son université ?
    Auteur

    Yero

    il y a 2 semaines (11:59 AM)
    Pauvres africains, la baque mondiale et le FMI l'instrument des occidentaux pour nous appauvrir et être dépendants d'eux nous aussi on doit trouver toutes les voies et tous les moyens pour déjouer leur plan.Depuis le temps de l'esclavage de la colonisation jusqu’à nos jours ils nous ont roulé dans la farine en fixant les prix de nos matières premières à londres à New york à paris .Ce n'est pas triché ça il est grand temps qu' on se réveille. ces gens là ils n ont jamais joué franc jeux avec les africains.
    Auteur

    Madou

    il y a 2 semaines (12:06 PM)
    Je me pose des questions sur le niveau de nos chers professeurs d'université. Comment quelqu'un qui prétend être une sommité en Economie ne comprend pas que les entités comme PUDC, PUMA et autres disposent de leurs budgets par des transferts courants et en capital effectués par l'Etat central. Leur endettement est déjà compris dans celui de l'Etat. Il faut arrêter de faire croire au sénégalais qu'il est possible de développer ce pays sans endettement. L'essentiel est que cet endettement serve à financer des investissements structurants susceptibles de booster la croissance.
    Auteur

    Bosseyajo

    il y a 2 semaines (12:15 PM)
    Analyse vraiment superficielles pour un économiste averti. Les démembrement de l État ne peuvent s'endetter que via le ministère des finances. Par conséquent toutes les dettes contractées par ce ministère sont connues par nos partenaires que sont le FMI et la BM. Arrêtons donc ces analyses politiciennes.
    Auteur

    il y a 2 semaines (12:19 PM)
    Des menteurs d économistes des lobbyistes de merde
    Auteur

    il y a 2 semaines (12:20 PM)


    L'endettement n'est pas un problème pour un état souverain.

    Revoyez votre copies, économistes de pacotille.

    Auteur

    Mara

    il y a 2 semaines (12:25 PM)
    Macky s'est bien qu'il a échoué dans sa gouvernance. Il ne lui qu'à faire du Maquillage
    Auteur

    il y a 2 semaines (12:52 PM)
    Thiey Sénégal!!! Un professeur d'université qui n'a pas à son actif une seule publication sérieuse qui prétend en connaitre plus que tous les experts sénégalais et ceux de la banque mondiale et du FMI.
    Auteur

    il y a 2 semaines (13:10 PM)
    Merci professeur d avoir éclairé notre lanterne sur ces mensonges de l état les sénégalais souffrent les chiffres que donnent ces pourris du pouvoir sont généralement trafiqués et ne reflètent pas la misère du peuple
    Auteur

    il y a 2 semaines (14:56 PM)
    Le président peut mentir aux Sénégalais. Mais mentir aux toubabs c'est difficile même impossible
    Auteur

    Autre

    il y a 2 semaines (15:22 PM)
    Seule une lutte efficace contre la corruption peut nous sortir de cette situation. On s'endette pour investir, pour trouver de l'emplois aux populations, mais ici on s'endette pour utiliser les fonds à d'autres activités.
    Auteur

    Cabale Contre L'etat

    il y a 2 semaines (16:10 PM)
    CETTE DÉMARCHE EST TOUT SIMPLEMENT HONTEUSE. LA CABALE CONTRE L'ETAT DU SÉNÉGAL PREND UNE AUTRE TOURNURE. CES PAUVRES POLITICARDS NE COMPRENNENT RIEN CAR SI L'ETAT TOMBE VOUS TOMBEZ AVEC LUI OU MÊME AVANT LUI. CES SONKOISTES ÉCERVELÉS N'ONT RIEN COMPRIS, Y COMPRIS LEUR LEADER. DES MENSONGES NE PEUVENT CONSTITUER UNE LIGNE DE COMBAT.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email