Vendredi 19 Août, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Chronique

À rebrousse-poil : 8 mars 2021, jour fatidique pour Macky Sall (Par Adama NDIAYE)

Single Post
À rebrousse-poil : 8 mars 2021, jour fatidique pour Macky Sall (Par Adama NDIAYE)
8 mars 2021. Le Sénégal sort de cinq jours de troubles sanglants (14 morts) déclenchés par l’arrestation du Député de l’opposition, Ousmane Sonko, accusé de viols multiples par Adji Sarr, une masseuse employée au Salon Sweet Beauté. Durant ces cinq jours de fièvre, marqués, au-delà des pertes humaines, par des destructions de biens considérables et une tension à son paroxysme, un homme a brillé par son silence : Macky Sall, Président de la République du Sénégal. Le 8 mars à 20h, il  sort enfin du mutisme.

Mais celui que les Sénégalais découvrent à l’écran est un homme vaincu, qui prononce un discours monocorde, sans force, ni conviction.

La mine est contrainte, comme si le Président était forcé de lire un discours qui n’était pas le sien. Le commandant en chef battait en retraite. “ Taisons nos rancœurs et évitons la logique de l'affrontement qui mène au pire”, lâche-t-il, avant d’annoncer une série de capitulations notamment sur les mesures d’endiguement de l’épidémie de covid-19.

Quel contraste avec l’image renvoyée un peu plus tôt lors de cette même journée du 8 mars par Ousmane Sonko. Lors de sa première prise parole, après sa libération, l’ex Inspecteur des Impôts arbore la mine pleine d’assurance du vainqueur.

Il prononce à l’occasion l’un des ses rares discours d’homme d’État, dénués de démagogie, de complotisme subliminal, ou de radicalité puérile. Comble d’ironie, il se montre même magnanime contre le vaincu : “Nous ne demandons pas au peuple d'aller déloger Macky Sall, même s'il est illégitime. Nous ne voulons pas prendre la responsabilité de saper notre démocratie puisqu'elle est légale. Mais entendons-nous bien, la révolution est en marche vers 2024”.

Cette inversion du rapport de forces  entre les deux hommes n’a cessé de se confirmer au fil des mois. Ousmane Sonko est devenu le maître d’oeuvre de l’agenda, c’est lui qui fixe les termes du débat, et ses adversaires, pas que le camp présidentiel d’ailleurs, s’ajustent ou s’indignent souvent par rapport à ses sorties.

Pour en revenir au Président, certes il était dos au mur, et la situation presque hors de contrôle, mais les années précédentes, l’homme était connu pour son caractère inébranlable et intransigeant notamment sur les dossiers politico-judiciaires. C’est sous son régime que Karim Wade a été arrêté et envoyé en prison par le moyen d’une juridiction d’exception contestable et sous les récriminations de plusieurs Cours de justice internationale. Rebelote avec Khalifa Sall, tout puissant maire de Dakar, et rival sérieux pour la course à la présidentielle, arrêté lui aussi et condamné pour détournement de deniers publics. Là-encore, le Président Macky Sall est resté sourd aux manifestations sporadiques et aux condamnations, notamment de l’internationale socialiste.

Avec Sonko, la résistance a duré 5 jours, mais le pire c’est que la gestion de la crise et la communication gouvernementale, tout au long de la séquence, furent désastreuses.

Le “Je vous ai compris” lancé par le Président à la jeunesse n’a pas imprégné les esprits chez cette frange de la population. Et ses tentatives de se rabibocher avec elle par des initiatives telles que Xeyu Ndaw Yi et Jokko Ak Macky n’ont pas généré les dividendes escomptés. La jeunesse ne semble plus jurer que par PROS.

Par ailleurs, Macky Sall, intéressant et courageux  quelques fois lors des sommets internationaux, est comme ankylosé sur le plan intérieur, depuis cette date fatidique multipliant les erreurs stratégiques, violant la morale politique (transhumance, clientélisme), et voyant, désormais, son poids électoral fondre comme neige au soleil.

 Les locales furent un coup de semonce, les législatives, où au mieux il aura une majorité très rikiki, sonnent comme le début de la fin . La politique nous offre, certes, des retournements de situation spectaculaires, l’homme a également une aura bien supérieure à celle de ses camarades de parti, dénués de charisme, mais la mélodie qui sort du Macky a des airs  de chant du cygne.


28 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 2 semaines (09:39 AM)
    Nice good fine
    Top Banner
    • Auteur

      Xalassati

      il y a 2 semaines (10:50 AM)
      Sonko est plus populaire que Macky Sall,c'est une certitude certaine, c''est une revolution dans le paysage politique senegalais. Il y'a des choses inedites qui se sont passees durant la campagne, un vrai declic. Macky il faut decrypter le message, il ne faut surtout pas ecouter les faucons qui t'enfoncent vers le bas.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (11:23 AM)
      Au sein de la coalition présidentielle, il est temps également de faire le ménage. La réalité issue des élections de dimanche s'explique également par les consignes de votes sanctions données par  ceux nourrissent le désir secret de prendre la suite du président et cherchent à l'obliger de se prononcer clairement sur ses intentions par rapport à 2024 du fait de la désaffection progressive de l'électorat à son endroit. En fait leur agenda personnel a primé sur l'impératif de faire gagner leur propre coalition. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Maquis Sale

      il y a 2 semaines (12:10 PM)
      Il faut nettoyer le Maquis, c'est plein de malfaiteurs trafiquants de faux billets, de passeports diplomatiques, violeurs, detourneurs de deniers publics, buveurs de pétrole et de gaz ...
      Il faut un grand coup de balai dans ce maquis.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (12:24 PM)
      Scandale á podor, un département de 90000 habitants se retrouvent avec 220000 élécteurs!!;!!!!!!, comment est ce possible????!! Il ya une farce dans ce pays 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (13:38 PM)
      Le 8 Mars fut effectivement la date du début de la fin d'un homme qui avait oublié  ce qui l'avait placé haut perché parmi nous tous.Un homme à qui tout un peuple avait confié momentanément les destinées d'une nation et qui voulait nous prendre pour ses sujets et le pays pour son héritage. Il a eu le toupet de vendre tout ce qui pouvait l'être dans notre pays en compagnie de son frère,sa belle famille,ses amis et associés. Que sait le peuple des contrats pétroliers,gaziers miniers,de pêche ?Rien.Arrogant à l'extrême il est allé jusqu'à se croire muni de quitus pour livrer nos biens aux autres:"Si vous ne voulez pas de ces vaccins,je les donne aux pays voisins..."!.Plus grave,ingrat qu'il est,hautain,suffisant,il se glorifia du masque de nianghal qu'il porte devant son peuple:"Moi,nianghal Sall...."alors que devant les tiubabs,c'est un sourire se thiaga-fass(cheval)....
      Oui ,le 8v Mars fut une date importante pour l'indépendance des Senegalais qui se rendaient compte que son président ne mérite pas une si pacifique population.
      Merci Sonko d'avoir sonné la révolte 
       
    {comment_ads}
  2. Auteur

    il y a 2 semaines (09:59 AM)
    le gars s'est fait hara kiri depuis longtemps avec ses tergiversations concernant le 3e mandat. dire que l'on ne prononce pas sur ce sujet a été une erreur fatale. ceux qui l'encouragent à le faire beaucoup ont pourtant lutté pour que wade ne se représente pas pour 1 troiziéme mandat qui compris lui méme. qu'est ce qui a changé au point qu'il se renie à ce point? 
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (09:59 AM)
    seneweb vous voulez dire "qui a tué tuera"
    {comment_ads}
    Auteur

    Foulbes!!!

    il y a 2 semaines (10:05 AM)
    Qui est Adama Ndiaye? Il crache ses crachats à partir d'où? Qu'il se présente donc à ses semblables et autres parrains. Après NOUS le ferons savoir qui est vraiment lui vraiment.

    FOULBES!!!
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (10:11 AM)
      adama ndiaye vient de te dire une vérité CERTAINE que tout individu doté d'un esprit honnéte va admettre. il serait temps que tu arrétes ton incertainisme sous-débile. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (12:26 PM)
      Ce qui est grave dans ce pays est que c'est sous ce regime que le communautarisme a été mis à l'avant. Pour être franc, nous sommes en train de reculer au Mathusalem.
      Pourvu que Macky parte en paix.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (12:47 PM)
      Adama est certainement- certaines certainisé fort-es fortement raison raisonnisé raisonnablement raisonnable 
    Top Banner {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Likiloli

    il y a 2 semaines (10:05 AM)
    Article très bien rédigé, facile à lire, car très bien résumé. Mes félicitations !
    Top Banner
    Auteur

    il y a 2 semaines (10:20 AM)
    Bel article, un plaisir de le lire dans la forme. Dans le fond aussi que des vérités.
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (10:21 AM)
    Pas mal comme billet!

    Sur Macky Sall, je pense que c'est quelqu'un qui n'en a strictement rien à faire de la légalité. La Constitution, les lois etc, doivent lui servir à dérouler ses plans et pas à le contraindre. C'est ce qui explique qu'il se permet entre autres de mettre le coude sur les dossiers crapuleux de son entourage nous prouvant, s'il en était besoin, que les juges ne se préoccupent pas d'appliquer la justice mais plutôt de se soumettre à ses injonctions. Ce mépris de la légalité se conjugue chez lui au mépris de ce qui relève pour la majorité d'entre nous d'une certaine décence: débauchages d'opposants allant jusqu'à cautionner publiquement la traitrise politique (réception au palais de ce sombre gus du Fouta qui a lâché Pastef en rase campagne,...). Que vise-t-il en agissant de la sorte? Lui seul le sait. Il est en tout cas difficle de comprendre que Macky Sall puisse penser que nous puissions lui passer ses constantes incartades et le fait qu'il privatise ce pays et ses institutions à son profit et à celui de son clan. Si une cohabitation devient effective, je ne serais pas étonné qu'il nous sorte une combine validée par les magistrats aux ordres qui lui permettrait de court-circuiter voire même de dissoudre l'assemblée nationale. Pour ceux qui pensent que c'est impossible, je leur demanderais s'il pensait possible, il y a 3 mois, qu'on puisse accepter une liste de candidats suppléants sans accepter les titulaires.
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (10:31 AM)
    tu as vus juste, c est ce jour que maky a perdu le pouvoir, on ne touche pas impunément à sonko
    {comment_ads}
    Auteur

    Neddokobandum

    il y a 2 semaines (10:36 AM)
    Cet article n’est qu’un vœu pieux Une énième analyse partisane répétée depuis des années mais qui ne résiste pas à la réalité dure du terrain. En 2019 déjà, ils annonçaient dans les média et réseaux sociaux partisans qu’ils ont gagné. Patatra. Lors des locales bis répitata et ça fera patatra.

    On ne meurt jamais en politique. Sachez-le. Le seul mort en politique c’est celui qui lâche tout et ne se bat plus. L’opposition sénégalaise est médiocre et composée de nullards et de magouilleurs jusqu’à la moelle. Son seul programme c’est : pas de 3 eme mandat. Je ne vois pas son programme économique et social. Vous imaginez Bara DOLLI ministre ?Pitié pour notre pays.

    Par ailleurs la stratégie de BENNO est la bonne : Nous ne gagnerons pas le centre et le sud du pays peuplés d’aigris et de jaloux. Mais nous marqueront à la culotte le premier.si dans ces régions, nous recueillons entre 25 et 40 % des suffrages, il nous reste juste à engranger plus de 70% dans le reste du pays pour plier l’affaire.

    Billaahi il suffit à Macky de réoccuper la moindre parcelle du pays et de labourer le territoire d’Est en Ouest, du Nord au Sud pour gagner son 3eme mandant haut la main. D’autant plus qu’à l’issue de ces législatives SONKO est sorti plus affaibli alors que WALLOU est le grand gagnant.
    Top Banner
    Auteur

    Art

    il y a 2 semaines (10:48 AM)
    Pour la forme, beau travail, texte bien rédigé.

    Tout autant que l'analyse du fond du document, vous avez tapé dans le mille.

    Good job!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Yeurmeude

    il y a 2 semaines (12:04 PM)
    BONJOUR PRESIDENT WALAHI JE VOUS  L AVAIT DIS . ELU COMME PRESIDENT VOUS NOMMEZ DES GENS POUR UNE BONNE AMELIORATION DE LA VIE DES SENEGALAIS ILS CHERCHENT  A AVOIR DES MILLIARDS ILS VOUS TRAHISSENT ET DEMAIN ILS VOUS LAISSERONT SEULREGARDE MAITRE WADE UN EXEMPLE CE QUI S EST PASSE A L ARM LE DG LICENCIE DES PERES DE FAMILLE MEME SI LE TRIBUNAL L ORDONNE DE LES PAYER IL REFUSE AU NOM DE QUOI  C EST CES GENRES DE SITUATION QUI ONT FACHE LES SENEGALAIS A BON ENTENDEUR.......
    {comment_ads}
    • Auteur

      il y a 2 semaines (12:07 PM)
      c est vrai ils sont des senegalais au lieu de faire des augmentations de salaire payez ses gens qui vivent la misere
    {comment_ads}
    Auteur

    Sunufrica

    il y a 2 semaines (12:04 PM)
    Les gens sont fatigues d"etre la risee partout dans le monde. les noirs sont sont meprises partout dans le monde et on veut du changement car c"est le temps  et le bon momement .

    Un vent nouveau souffle sur l"afrique et on ne veut plus de president complexe devant un europeens c"est eux qui doivent etre complexes devant l"homme noir car ils sont en realite les vrai pauvres. Dieu a maudit les terres de ceux qui mis en esclavages nos ancetres. Les europeens  (400 ans d"esclavage brutal) et les arabes (1300 ans d"esclavage barbare et sanguinaire). Les premiers ont des terres de glaces et les autrers ont le desert et les temperatures extremes. C"est seule en Afrique ou l"on trouve la terre promise et le vrai peuple elu de Dieu .

    Mais l"histoire a ete falsifiee contre l"homme Noir mais la Nature ne ment et ne peut etre falsifiee. La Nature rend temoignage du peuple de Dieu, le soleil qui est l"energie qui donne la Vie aux plantes par la photosynthese  ne reconnait que la couleur Noire toutes les autres races exceptes que le Noir (melanine) rejettent les rayons du soleil alors que le Noir absorbe 100% toutes les couleurs provenant du soleil comme les plantes avec la photosynthese.

    Le Divin ne sait pas trompe s"il nous a cree Noir ( Le continent le plus riche: en valeurs huamines, en ressources naturelles ). L"Afrique ne peut pas etre le berceau de l"hamanite , la terre promise et le pleuple le peuple elu  plus huamin de la terre et sans avoir de prophete Noir. Ces religions etrangers exclavagistes nous ont eloignes du vrai Dieu nous devons porter nos noms vrais noms Africains parler et enseigner nos vraies langues Africaines et surtout retourner a notre vrai spiritualite Africaine si onne veut pas disparaitre de la terre comme les indiens ont disparu de leur propres continent en amerique du nord. La Femme africaine doit etre mis avant comme au temps d"antan contrairement aux religions  importees qui les releguent au second plan si on veut que l"afrique redevienne puissante.

    Les noirs qui travaillent pour les occidentaux doivent disparaitre ( Maky sall, ouatara, Biya, Bassoum, Compaore...etc)
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (12:17 PM)
    article intéressant Macky a perdu ses pouvoirs depuis mars 2021. Voila un homme que le sénégal a tout donné mais il se sert du pouvoir pour éliminer ses potentiels adversaires croyant ainsi que tous les sénégalais sont "achétables" et il faut attendre la veille des éléctions pour leur distribuer de l'argent.

    Radier un père de famille (Sonko) parcequ'il a sorti des dossiers

    Emprisonner un maire d'une capitale (Khalifa SALL) et lui arracher sa fonction élective parcequ'il avait des ambitions présidentielles

    Choisir Karime Wade pour l'emprisonner et le sortir du pays et donner des postes ministériels à des personnes à qui on reprochait les memes faits.

    Les détournements de ses proches, la justice, la corruption, le chomage des jeunes...

    Il devrait avoir l'humilité et la grandeur de décortiquer le troisième message qu'une bonne partie du peuple a envoyé dimanche dernier.

    Après mars 2021, Janvier et Juillet 2022. Toute tentative de troisième mandat lui sera fatale
    Top Banner
    Auteur

    Striga

    il y a 2 semaines (12:19 PM)
    Pourquoi ce mutisme, une communication de crise ça existe ...
    {comment_ads}
    Auteur

    Malick

    il y a 2 semaines (12:20 PM)
    Très beau texte écrit le  03/08 pour relater les faits du 08/03 .....Le début de la fin de reigne pour Macky SALL.
    {comment_ads}
    Auteur

    Bayo

    il y a 2 semaines (12:29 PM)
    la déchéance du camp de Maky c'est le résultat des comportements arrogants et discourtois de son entourage et de lui meme. ils ne répondent pas au téléphone ni au courrier qu'on leur adresse. Voila ce qui arrive aux bandes de parvenus incompétent et mechant arrivé au pouvoir alors qu'ils n'y croyaient pas. le peuple vous surveille et ne vous quitte pas des yeux...😉
    {comment_ads}
    Auteur

    Ngoryoff

    il y a 2 semaines (12:57 PM)
    tes chroniques bidons ont conduit à la déconfiture de Benno avec modestie respect pour le peuple Sénégalais tu es trop ignorant.
    Top Banner
    Auteur

    Makhtar Diane

    il y a 2 semaines (13:00 PM)
    Les sénégalais ont choisis le président Ousmane Sonko.
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (13:49 PM)
    "Quel contraste avec l’image renvoyée un peu plus tôt lors de cette même journée du 8 mars par Ousmane Sonko. Lors de sa première prise parole, après sa libération, l’ex Inspecteur des Impôts arbore la mine pleine d’assurance du vainqueur."

    Lol l'auteur a la memoire selective. 

    Sonko  était-il plein d'assurance quand il nous parlait de son oustaze qui l'a autorisé à aller se faire masser la nuit par des jeunes filles de 20 ans. 

    Lol

    On était là hein !
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (14:48 PM)
    sonko est un os, demandez le à maky
    {comment_ads}
    Auteur

    Paco

    il y a 2 semaines (14:51 PM)
    Les Sénégalais de bonne foi et dieu tout puissant ont choisis Macky Sall l honnête le sérieux et le le célèbre violeur des salons de massage érotiques jaccuzi sonko
    Top Banner
    Auteur

    il y a 2 semaines (15:28 PM)
    Dés l’accession de Macky au pouvoir, la mafia sénégalaise constituée du reliquat du PDS,  du clergé mouride, du MFDC, des » ethnicistes » Wolof  et Diola a mis en place une stratégie pour lui mettre les bâtons dans les roues et le faire partir le plus tôt possible.

    La stratégie s’appuyait sur les grands axes suivants :

    1.       faire croire au peuple que Macky est élu par défaut et qu’il ne peut pas diriger ce pays car nul est incompétent. ;

    2.       faire croire au peuple que Macky est en combine avec les compagnies pétrolières dans le cadre de l’exploitation des ressources d’hydrocarbures découvertes dès son accession au pouvoir ;

    3.       créer un front social incandescent avec des grèves sauvages visant à saper les bases de l’économie au travers des revendications maximalistes ;

    4.       mettre en place des campagnes de manipulation pour intoxiquer le peuple à coup de rumeurs et de fausses informations en profitant de la liberté de presse et des moyens des TV privées  (cas du TER) ;

    5.       Peindre Macky en ethniciste qui ne favorise que sa propre communauté en mettant en exergue les nominations de certains  Hal Pular (Peuls) à des postes de responsabilité

    6.       Rendre Macky responsable des insuffisances du système sanitaire et éducatif héritées depuis l’indépendance du pays par une campagne insipide visant à faire croire que ces secteurs vitaux ne figurent pas dans ses priorités et par la même occasion  le mettre en face des soignants et des enseignants ;

    7.       Faire croire au commun des mortels que Macky est le «  préfet de France » qui travaille pour les intérêts français et qu’il a bradé les ressources naturelles du pays à la France ;

    8.       Faire le vide autour du président en faisant  croire au commun des mortels que les dirigeants de ce pays sous Macky détournent des  milliards et sont protégés par Macky qui met le coude sur leurs dossiers en s’appuyant sur des responsables d’organes de contrôle politisés ( cas de Nafi Ngom) ;

    9.       Opposer Macky aux guides religieux en leur faisant de croire que Macky les considère «  comme des simples citoyens » .

    10.   Faire croire au peuple que Macky élimine ses éventuels concurrents dans des procès politiques (Karim et Khalifa) ;

    Voilà les grands traits de la stratégie qui visait à empêcher Macky d’avoir un second mandant et n’être qu’un « feu follet » ou «  une étoile filante » dans le ciel politique sénégalais . Dans ce cadre, la découverte des hydrocarbures (gaz et pétrole) a été du pain béni pour ses ennemis. En effet, la Mafia Sénégalaise connaissant l’ignorance du citoyen de la recherche et l’exploitation pétrolière a concocté et mis en œuvre une campagne machiavélique de manipulation contre Macky truffée de mensonges grossiers sur les contrats, l’implication de sa famille dans l’exploitation du pétrole et ses accointances avec Franck Timis.

    Cette campagne s’est accompagnée d’une autre aussi virulente apparue au moment du referendum constitutionnel, celui sur l’homosexualité. Profitant de l’introduction des «  termes nouveaux droits »  dans la nouvelle constitution, la Mafia qui s’est renforcée pour voter cette constitution a fait de ce thème un argument de campagne pour l’emporter.

    De leur échec dans la campagne d’intoxication sur le pétrole et l’homosexualité jusqu’à l’élection pour le second mandat, la Mafia n’a pas croisé le bras. Bien au contraire , elle s’est renforcée avec l’arrivée de nouveaux venus constitués essentiellement par des compagnons de Macky limogés pour incompétence et autres malversations ( Abdoul Mbaye, Thierno Alassane Sall ) pour animer une campagne contre le parrainage citoyen des candidats à la présidentielle au cours de laquelle la sempiternelle accusation contre Macky d’éliminer des concurrents a été mise en avant.

    Après leur échec retentissant à la présidentielle de 2019, la Mafia a repris de fort belle sa campagne de manipulation et d’intoxication avec la même hargne et s’est surtout appuyée sur l’affaire Adji Sarr pour déstabiliser le pays et pousser l’armée à prendre le pouvoir  après des journées d’émeutes sanglantes organisées par elle avec en avant son poulain sorti de nulle part qu’elle prétend porter au pouvoir en 2024 . Mais c’était sans compter avec Macky qui a compris leur manège et a refusé de le suivre dans l’escalade de la violence, préférant attendre que l’orage passe pour réorganiser ses forces de défense et de sécurité et par la même occasion détruire le MFDC, élément essentiel de cette Mafia. Au passage, il convient de mentionner que Macky a fait partir l’un de leur soutien inconditionnel en la personne pittoresque et grotesque , l’assassin et dictateur Jameh et a également réussi à placer «  son frère et ami » à la tète de la Guinée Bissau .

    Se voyant cernée de partout, il ne restait plus à la Mafia que se lancer sur le thème du troisième mandat pour rendre le pays ingouvernable. Pour cela , elle va s’appuyer sur le petit inspecteur des impôts qu’elle a mis en avant à coup de propagande intensive pour créer de nouvelles émeutes ou à défaut gagner les locales et les législatives « pour mettre fin à la dictature de Macky et au pillage des ressources naturelles au profit de la France ». Ayant lamentablement échoué aux municipales, elle a jeté ses dernières forces dans les législatives qui devaient aboutir à « une cohabitation » laissant à Macky le soin d’aller inaugurer les chrysanthèmes. Mais c’était sans compter sur le courage de cet homme et ses capacités tactiques qui vient de leur donner le dernier coup de pied au postérieur.

    En conclusion :

    1.       Macky a gagné le référendum sur le troisième mandat que lui a imposé la Mafia ;

    2.       les législatives ont remis en selle le PDS qui avait disparu de la scène politique et qui risque de s’allier avec Macky car ayant sa force tactique et stratégique ;

    3.       les partis dans l’inter-coalition ( ?) connaissent tous aujourd’hui leur poids politique réel et les appétits pour la prochaine présidentielle vont bientôt surgir  

    4.       en réalité la majorité silencieuse du pays reconnait aujourd’hui que Macky est le seul capable de conduire à l’heure actuelle  les destinées du pays

    5.       les affaires juridiques mise en suspend durant la campagne électorale vont reprendre et SONKO risque d’avoir des surprises car il sera lâché par ses alliés qui ont chacun un agenda caché (Khalifa, Barth, Dethié, les Wade) pour être le dindon de la farce qui a été en réalité manipulée par des forces occultes

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Senegal Rek

    il y a 2 semaines (18:43 PM)
    Entre Macky et SONKO il ya aucun éléments de comparaison. Macky est toujours constant dans fermeté et son abnégation à faire émerger le Sénégal. Quant à SONKO son manque de probité morale le caractérise. A cause de l'histoire de son massage par Adji SARR, 14 jeunes sont morts. On aurait pu éviter d'en arriver là. Il aurait du porter immédiatement plainte contre Adji SARR si l'accusation était fausse ou accepter d'aller librement répondre à sa convocation. Au lieu de tout ça, il crie au complot en invitant des jeunes à venir le soutenir pour une cause purement personnelle. Depuis son massage le Sénégal est secoué avec la mort de ces âuvres jeunes. SONKO jusqu'à quand il va contnuer à manipuler nos enfants, intimider les porteurs de voix de ce pays. 
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (19:46 PM)
    allez gorgui il faut montrer a pastef que la famille libèrale est unie

    vous n'avez rien compris gorgui dina diakhasser carte bi

     
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (20:09 PM)
    BBY: 82 sièges, YAW: 56 sièges, WALLU: 24 sièges

    AAR, MPR et BGG: 3 sièges.
    Top Banner {comment_ads}
    Auteur

    Yero Sow

    il y a 2 semaines (20:53 PM)
    Bon article. Bravo !
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (14:30 PM)
    A Tamba SINA CISSOKHO encien président du conseil départemental a saboter la liste BBY au profit de AAR SENEGAL il a trahi le président Macky Sall qui avait fait de lui pdt du conseil départemental et HCCT.
    {comment_ads}
    Auteur

    Beau

    il y a 2 semaines (15:11 PM)
    beau texte !

    En définitive, le président n'a de caractère qu'à travers la force publique et judiciaire dont il "dispose" et abuse allègrement
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email