Samedi 14 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Audio

Médicaments cancérigènes au Sénégal : Le Directeur de la Pharmacie dément Prometa International

Single Post
Médicaments cancérigènes au Sénégal : Le Directeur de la Pharmacie dément Prometa International

Scandale sanitaire en vue au Sénégal ? Selon le président de Prometra International, Eric Gbodoussou,  « plus de 400 médicaments interdits de vente en Europe et aux Usa et contenant des parabènes (substances cancérigènes) sont en vente dans nos pharmacies». 

Une déclaration que les autorités sanitaires rejettent en bloc.

« Impossible ! Car, le Sénégal dispose d’un système pharmacovigilance», s’exclame le Directeur de la pharmacie et du médicament, Pr Amadou Mokhtar Dièye, interrogé par la Rfm. Qui demande à Eric Gbodoussou d’apporter les preuves de ce qu’il avance.


Article_similaires

12 Commentaires

  1. Auteur

    Un Pharmacien

    En Juin, 2018 (14:27 PM)
    Si la réponse du directeur de la pharmacie se limite à la pharmacovigilance alors je lui conseille de retourner à la fac.

    La pharmacovigilance n'est rien d'autre qu'une sécurité supplémentaire suite à la mise sur le marché d'un médicament afin d’identifier les effets indésirables non détectés lors des essais cliniques.

    la question qui se pose actuellement est de savoir si notre laboratoire de contrôle des médicaments fait son job.
  2. Auteur

    Radar 2

    En Juin, 2018 (15:46 PM)
    Effets indésirables?

    Nous en souffrons tous les jours. Nous ne le disons à personne . Parfois au médecin qui a prescrit le médicament et qui dit : "dans ce cas arrêtez de le prendre".

    ça m'est arrivé il y'a quelques années. Heureusement que le médecin est un voisin. On s'est croisé à la Mosquée du quartier, il m'a dit d'arrêter le traitement.

    On est au Sénégal. Les gens sont fatalistes. Ndoggalou Yalla.

    Des médicaments envoient des gens à l'hôpital sans suite.



    Vous venez de nous apprendre un mot : pharmacovigilance.

    ... il y'a du vrai dans ce que le Docteur et Professeur Éric GBDOSSOU a dit.
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (15:55 PM)
    C'est simple il faut juste sortir la liste de ces médicaments et on fait une confrontation avec celle des pays où sont fabriqués ces médicaments. C'est aussi simple que ça
    Auteur

    Autorité

    En Juin, 2018 (16:16 PM)
    Rien n'est vrai dans ce que le Dr Eric Gbodossou a dit.



    Il n'existe pas de médicaments cancérigènes interdits en Europe et vendu dans les pharmacies du Sénégal.



    Vous vous rendez compte qu'on puisse imaginer 400 médicaments qui sont cancérigènes et qui vendus dans nos pharmacies?



    Ce Dr doit revoir sa copie.

    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2018 (16:33 PM)
      Éric n'est pas médecin. il est plutôt charlatan qui exerce chez les xoy de malango. il avait déjà dit qu'il a trouvé le remède contre le sida... bien avant yahya jammeh
    • Auteur

      Radar 2

      En Juin, 2018 (17:08 PM)
      le docteur Éric gbdossou est très connu au sénégal pour la médecine scolaire dans les années 80'.
      il a consulté des milliers d'élèves.
      a l'époque prometra n'était pas connu.
      je pense qu'il est un vrai médecin diplômé de la fac
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (16:37 PM)
    En tout cas il ya une recrudescence du cancer au sengal, c'est indegnable
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (16:38 PM)
    Je suis désolée mais cela existe vraiment . Il y’a des sociétés pharmaceutiques qui sont prêtes à falsifier des données de contrôle qualité pour écouler un stock où le pourcentage d impuretés est bien supérieur à la normale. Je conseille à notre gouvernement de faire des contrôles au hasard sur le stock des médicaments et de comparer les résultats avec la normalité. On serait bien surpris de voir certaines choses... le taux de cancer est plus qu inquiétant.... ceci explique cela .....et je parle en connaissance de cause
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (17:09 PM)
    Le docteur Éric est un gros menteur
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (17:27 PM)
    400 medicaments cancerigenes. C"est enorme. C'est a comme si tous les medicaments en vente dans nos pharmacies sont interdits. Eric, toi aussi !
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2018 (17:53 PM)
      un documentaire diffusé par tv5 durant le mois de juin montre que des produits laitiers comme nan contiennent des substances dérivées de l huile de palme et nocives à la santé des nourrissons.
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (18:42 PM)
    D'abord pour répondre à un post M Gbodossou est bel est bien médecin diplomé de la faculté de médecine comme tous les médecins de la place .

    Ses dires sont vrais ou pas je ne sais pas ce qui est su^r c'est que dans nos pays d'Afrique les médicaments qui sont vendus ne sont pas tous controlés et je sais de quoi je parle ; nous voulons que du pas cher et comme disent les ivoiriens pas cher pas bon

    Le deuxième problème c'est que les médecins prescrivent trop de produits dans une ordonnance ; les AINS sont prescrits à tour de bras sans controler le coeur ,le rein et surtout l'estomac -trop de prescription inutile

    il existe aujourd'hui des produits naturels ou avec moins d'effets secondaires qui peuvent soigner sans forcément entrainer d'autres problèmes. Dans nos pays les gens sont trop fatalistes et tout est reporté à Dieu comme si nous étions les seuls croyants ; beaucoup de gens ne font pas leur boulot et passent leur temps à tout critiquer . Notre developpement passera par un sérieux et une assiduité dans notre travail

    Auteur

    Firgui

    En Juin, 2018 (09:46 AM)
    Je ne sais pas qui est ce personnage mais le ministère de la santé devrait porter plainte pour diffamation et colportage de fausses nouvelles succeptibles d'affoler la population.

    Je suis docteur en Pharmacie et j'ai été directeur d'une société de répartition pharmaceutique au Sénégal. Les médicaments dans les rayons des Pharmacies en France ou d'autres pays développés sont les mêmes qu'on trouve dans les pharmacies au Sénégal. La seule différence c'est que c'est trop cher par rapport au niveau de vie au Sénégal. Les specialites qui n'ont pas fait leur preuve ou qui n'ont pas d'autorisation de mise sur le marché dans des pays de référence ne pourront pas avoir cet AMM au Sénégal.

    A mon avis cet individu a une dent contre le directeur de la pharmacie et cherche à le déstabiliser pour une raison que j'ignore.

    PS : les médicaments dangereux existent bel et bien au Sénégal vendus au vu et su de tout le monde au marché et dans la rue
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2018 (09:56 AM)
      keur serigne bi la pharmacie du baol aussi est à prendre en compte parck beaucoup de senegalais s approvisionnent labas. a ne pas negliger!
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2018 (11:30 AM)
      c est faux ce que vous dites , moi aussi j ai constate et meme fait la reflexion à un officine des almadies que certains packging de medicaments ou certaines presentations de medicaments francais sont fifferents au senegal et sous le meme nom et que certains produits interdits en france sont toujours commercialises au senegal. un ami m 'a dit que meme pour le doliprane seneggalais , il peut prendre la boite sans attenuer sa douleur alors que pour le doliprane francais 1 ou 2 comprimes le soulagenti
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (15:44 PM)
    Je pense qu'il faut éviter de jeter le discrédit sur des gens que vous ne connaissez pas. Cela n'est pas bénéfique pour la nation si ces personnes sont bien.



    Essayez de vous informer sur les personnes qui gèrent les médicaments par rapport à leurs morales, leurs éthiques, leurs CV avant de parler d'eux.



    Quel est le grand scandale survenu sur les médicaments au Sénégal depuis les indépendances par rapport aux autres pays, y compris les pays développés?



    Savez -vous le nombre de dossiers de demandes d'autorisations de mise sur la marché rejetées au Sénégal?



    Parlons de choses que nous connaissons.
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (17:03 PM)
    Salam

    Dans les années 80 ce Monsieur Bodoussou était au centre médico scolaire à colobane. Il se plaisait à caresser les filles et à raconter des chimères.

    Il n'est pas digne de confiance.



    Soyez prudent avec ce type là!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email