Dimanche 15 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Togo: Faure Gnassingbé affirme son attachement à la Constitution

Single Post
Togo: Faure Gnassingbé affirme son attachement à la Constitution

Lors d’une visite au Ghana, le président togolais Faure Gnassingbé a annoncé à la presse que la Constitution en vigueur dans son pays serait « rigoureusement respectée ». Des propos qui risquent d’alimenter la polémique, alors que l'opposition appelle le chef de l'Etat à modifier les textes, notamment pour limiter le nombre de mandats avant la présidentielle de 2015.

Voilà quelques petites phrases qui vont provoquer de longs commentaires à Lomé. À la suite de sa rencontre avec le président ghanéen John Mahama, Faure Gnassingbé a répondu aux questions de la presse. Et il a indiqué, concernant son pays, que « la Constitution en vigueur sera(it) rigoureusement respectée ».

« Naturellement, a-t-il déclaré, l’opposition, les partis politiques peuvent avoir une opinion sur telle ou telle chose, mais je crois que ce vers quoi nous devons tous tendre, c’est la stabilité et surtout le respect des dispositions constitutionnelles. » Concernant son éventuelle candidature à l’élection présidentielle de 2015, Faure Gnassingbé a déclaré qu'il voulait « réserver la primeur » de la nouvelle à ses compatriotes si son parti lui faisait confiance.

Opposition choquée
 
Faut-il déduire de ces propos que le président togolais ferme la porte à une réforme de la Constitution ? L’opposition se dit plutôt choquée par la façon dont le chef de l’Etat se présente comme le défenseur du texte fondateur.

 
« Cette Constitution dont il se prévaut n’est pas celle pour laquelle le peuple a voté à plus de 99% en 1992 » a déclaré à RFI l'opposante Brigitte Adjamagbo, la secrétaire générale de la CDPA (la Convention démocratique des peuples africains) «  Ce que la Constitution prévoyait dans son article 59, c’était que plus aucun Togolais ne soit en mesure de diriger le Togo pendant plus de dix ans. Cette disposition a été purement et simplement supprimée de la Constitution en 2002 sans qu’il n’y ait de discussion au sein de la classe politique, et sans même qu’il n’y ait eu un referendum. »
 
Nombre de mandats illimité
 
Pour l’opposante, « c’est trop facile, après avoir bafoué, tripatouillé cette Constitution, d’en demander le strict respect. » Le nombre de mandats du président n’est à l’heure actuelle pas limité par la Constitution togolaise, ce qui peut permettre à Faure Gnassingbé de briguer un troisième quinquennat en 2015. L’opposition, réunie au sein de la Cap 2015, demande que le texte soit revu. Elle demande également une révision du mode de scrutin.
 
Après avoir rencontré samedi 22 novembre le président Faure Gnassingbé à Lomé, le chef de file de l’opposition Jean-Pierre Fabre a déclaré que la présidentielle de 2015 n’aurait « aucun sens sans ces réformes. »


Article_similaires

9 Commentaires

  1. Auteur

    Pere Ouza

    En Novembre, 2014 (06:12 AM)
    Faure, Yaya Jammeh et Abdoul Aziz doivent partir. Ils sont tous arrive par la petite porte et doivent partir pour ne pas entacher la CDEAO des democrates. :tala-sylla:  :down: 
    • Auteur

      N'importe Quoi !

      En Novembre, 2014 (08:03 AM)
      togolais la peur est un sentiment que l'on peut choisir d'ignorer.

      faites des pétitions, des campagnes sur les réseaux sociaux, des marches.

      porter plainte sur la base que la nouvelle constitution ne respect pas l'esprit de la loi fondamentale.

      la manière dont la nouvelle constitution a été adoptée est illégale, portez plainte sur ce point aussi.

      la grève générale est possible faites des réserves avant d'en lancer.

      la désobéissance civile est aussi une possibilité.

      après il sera toujours temps d'aviser....

      c'est l'homme qui a peur sinon il n'y a rien.
  2. Auteur

    Long-sighted

    En Novembre, 2014 (07:03 AM)
    CELUI-LA MEME SON NOM EXHALE LES PUANTEURS DE LA FRANCAFRIQUE:EDGARD FAURE, CA EVOQUE BEAUCOUP DE COUPS TORDUS ,CELUI QUI DOMESTIQUA ETIENNE NYASSINGBE...
    Auteur

    Thosa

    En Novembre, 2014 (07:14 AM)
    Togolaises, Togolais,

    Faites comme au Burkina et vous résoudrez vos problèmes. Les révolutions de salons ne peuvent rien résoudre.
    Auteur

    Jambardawoul

    En Novembre, 2014 (07:21 AM)
    Il etait aller pour assurer ses arrières au cas où?

    En plus ce: ..... si mon parti me fait confiance...

    Càd je serais candidat.

    Je connais ce beau pays mais c dommage car cette famille du soldat 1ère classe les a maintenus expres des decennies durant dans une ignorance indecente.

    • Auteur

      Kol

      En Novembre, 2014 (09:36 AM)
      qui est ignorant dans ce pays plus que toi dans ton pays? enlève la paille dans ton oeuil avant de....
    Auteur

    Zigui

    En Novembre, 2014 (08:34 AM)
    Il faut dire Faure Gnassingbe s'attache à sa Constitution, puisque c'est lui qui a modifié la précédente. Tant que ça arrange, sinon il l'aurait modifié sans qu'on lui demande. Pauvre Afrique de ses dirigeants.
    Auteur

    Vu...

    En Novembre, 2014 (12:13 PM)
    .... MIEUX POUR TOI.....



    .... :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :down: 
    Auteur

    Francité

    En Novembre, 2014 (15:27 PM)
    A Jean François Amegah





    La voix du peuple c'est bien la voix de Dieu. Quand c'est un groupe d'aigris ce n'est plus le peuple et donc ce n'est plus la voix de Dieu d'où ce qu'on sait. Dieu est de l'autre côté, que cela plaise ou pas!
    Auteur

    De

    En Novembre, 2014 (15:58 PM)
    SASSOU, KABILA, OBIANG GUEMA, DOS SANTOS
    Auteur

    De

    En Novembre, 2014 (16:00 PM)
    PAUL BILLA

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email