Mercredi 25 Novembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

Présidentielle en Guinée : Bilan de la journée de vote

Single Post
Présidentielle en Guinée : Bilan de la journée de vote
En Guinée, les bureaux de vote pour la présidentielle ont fermé ce dimanche 18 octobre à 18h heure locale. Le président sortant Alpha Condé, 82 ans, brigue un troisième mandat après l'adoption controversée d'une nouvelle Constitution.

Au total, près de 5,5 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes pour choisir parmi les douze candidats en lice.

Dans un bureau de vote de Coléah, dans la proche banlieue de la Conakry, le dépouillement a commencé après la fin officielle du scrutin, à 18h heure locale, constate notre correspondant dans la capitale guinéenne, Carol Valade. Les scellés de l'urne ont été rompus. Les bulletins vont désormais être sortis un à un, un trait écrit à la craie sur le grand tableau noir en face du nom du parti qui correspond. Ensuite, l'urne sera envoyée pour centralisation.

À partir de la réception du tout dernier procès-verbal du pays, la Céni, la Commission électorale, disposera de 72 heures pour proclamer les résultats provisoires. Les lampes-torches ont été sorties car le dépouillement devrait se poursuivre tard dans la soirée. On ne signale en tout cas pas d'incident majeur à Conakry. Le ministre de la Sécurité, Albert Damantang Camara, l'a confirmé en milieu d'après-midi.

Le président Alpha Condé et son principal adversaire, Celou Dalein Diallo, ont appelé au calme après avoir voté. Dans la plupart des quartiers, les rues étaient envahies en fin d'après-midi par les matches de football, un peu comme tous les dimanches. La seule crainte désormais est que l'opposition proclame ses propres résultats malgré l'interdiction gouvernementale.

Les candidats appellent au calme

À Kankan, fief du chef de l'État guinéen, Alpha Condé, le dépouillement a également démarré environ un quart d'heure après la fermeture officielle des bureaux de vote, dans l'école primaire du quartier Bordo, rapporte notre envoyée spéciale sur place, Bineta Diagne.

Le président du bureau de vote a ouvert l'urne, qui était scellée, sous le regard attentif des membres de son bureau. Autour de lui se trouvaient six représentants de partis politiques, tous munis d'une feuille et prêts à noter en détail le décompte des voix de ce bureau. Le processus est très lent. Les membres du bureau de vote recomptent les enveloppes pour être sûrs d'avoir le bon nombre de votants, le tout à la lumière de lampes-torches.

Pour le reste, à Kankan, aucun incident majeur n'a été signalé par les observateurs. Près de 600 membres de la société civile ont été répartis dans la Haute-Guinée. À cela s'ajoutent 12 observateurs de la Cédéao, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest. Ils sont tous unanimes sur un point : les électeurs ont voté dans le calme.

Une fois le dépouillement achevé, les regards seront ensuite rivés vers la Commission électorale communale, chargée de centraliser les procès-verbaux issus de tous les bureaux de vote de la commune de Kankan.

Seule ombre au tableau : le PADES [Parti des démocrates pour l'espoir], le parti du candidat Ousmane Kaba, a dénoncé ce matin quelques anomalies. Il y aurait notamment eux des bureaux de vote fictifs dans un quartier de Kankan. Ces informations ont été démenties par Mohamed Lamine Traoré, le président de la CECI (Commission électorale communale indépendante) de Kankan. Ce dernier appelle à la sérénité en moment crucial du processus électoral.

Incidents isolés

Si le vote s'est bien déroulé jusqu'en début d'après-midi, les choses se sont parfois compliquées par endroits, rapporte notre correspondant, Mokhtar Bah. C'est notamment le cas à Yomou, dans l'extrême sud du pays où des représentants de l'opposition dans des bureaux de vote ont été expulsés et un responsable local de l'alliance qui soutient l'opposant Celou Dalein Diallo a été arrêté et jeté en prison. Selon nos informations, ce responsable de l'opposition se serait opposé au bourrage d'urnes orchestré par des inconnus.

À Kissidougou, l'une des plus grosses agglomérations de la région forestière, le même constat a été enregistré : expulsion de délégués de partis politiques et vote de mineurs dans les localités de Massadou et Bendou. À Siguiri, dans le nord-est, un responsable du principal parti d'opposition, l'UFDG [Union des forces démocratiques de Guinée], a été arrêté sans qu'on en connaisse le motif. Un de ses camarades a été passé à tabac par un des partisans du parti au pouvoir, le RPG [Rassemblement du peuple de Guinée].

Pour sa part, le QG de campagne du RPG s'est félicité du déroulement du scrutin sur toute l'étendue du territoire national mais dénonce des irrégularités dans le nord du pays favorable à l'opposition. En Basse-Guinée, aucun problème n'a été signalé jusqu'à la clôture du vote.

Procès-verbal manquant

À Labé, en Moyenne-Guinée, le dépouillement a également commencé à l'école primaire du quartier Tata-1, rapporte notre envoyée spéciale sur place, Charlotte Idrac. Les habitants se sont rassemblés dans la cour dans la lumière déclinante du soir pour attendre l'affichage des procès-verbaux.

Le président de la Commission électorale de la préfecture parle d'un bon climat pour cette journée de vote. Même chose du côté de l'Organisation guinéenne des droits de l'homme (OGDH) qui saluent "l'engouement et la sérénité des électeurs". Dans les bureaux de vote, ce 18 octobre, les électeurs étaient effectivement au rendez-vous. Ils étaient très nombreux, ce matin, à l'ouverture des bureaux de vote, vers 7h, et l'affluence a diminué ensuite au fur et à mesure de la journée.

Le vote s'est donc déroulé dans le calme. Un problème est cependant à noter dans le quartier de Daka-1 : dans un bureau de vote, le président s'est rendu compte ce matin que l'enveloppe promise par la Commission électorale ne contenait pas de procès-verbal, seul document autorisé pour comptabiliser les résultats.

La question se pose de ce qu'il va se passer pour ces votes sachant que ce bureau compte 556 électeurs inscrits. De son côté, le président de la Commission électorale explique qu'il n'y a qu'un seul procès-verbal par bureau de vote, pas un peu de plus. On ne peut donc le remplacer. Des discussions sont en cours pour tenter de trouver une solution.

De son côté, le RPG [Rassemblement du peuple de Guinée] arc-en-ciel du président sortant Alpha Condé affirme que certains de ses délégués ont été empêchés d'accéder à des bureaux de vote de Labé. Les responsables de bureaux de vote ont expliqué que seul un représentant par parti était accepté dans chaque bureau. Ils ont donc demandé aux autres délégués de partir.


9 Commentaires

  1. Auteur

    Défenseur

    En Octobre, 2020 (20:03 PM)
    C'est bien
  2. Auteur

    En Octobre, 2020 (20:27 PM)
    Les européens vont quitter la Guinée dans les 72 heures.
    Auteur

    En Octobre, 2020 (21:26 PM)
    Et les 1eres tendances?
    Auteur

    En Octobre, 2020 (21:30 PM)
    Incapable d'envoyer des "reporters" dans un bled frontalier et ça veut gérer son gaz ou son pétrole....
    Auteur

    Samba

    En Octobre, 2020 (21:36 PM)
    Tendance favorable a Célin félin Diallo selon une source

    Auteur

    Chérif Le Sénégalo-guinéen

    En Octobre, 2020 (21:54 PM)
    Salam mes parents sénégalais !

    Depuis un certain temps que Seneweb nous inonde d'articles tendancieux sur la Guinée; j'interviens pour éclairer mes parents sénégalais.

    Et j'ai dit depuis lors qu'il ne se passera rien du tout. Tout se passera bien.

    Je suis fils d'immigré guinéen et appartient à la 3 eme génération de la diaspora guinéenne à Dakar. Et j'ai grandi entre le Plateau et Tilène donc au milieu des peuleufoutas. Nous vivons en parfaite harmonie depuis du temps de mon grand-père tirailleur sénégalais puis fonctionnaire AOF qui , en 1958; a décidé de rester au Sénégal au lieu de rentrer . Donc je connais bien les 2 pays. Le Peuleufouta n'est pas belliqueux mais aime menacer . Il passe jamais à l'acte sauf si sa femme lui dit " wanna gorko!" ....C'est ça que Mme Cellou Dalein dit à son mari et ce dernier prend des airs de guerrier....mais daffaye soap

    Ici à Dakar, on aurait souhaiter voir Alpha se reposer mais bon puisqu'il a décider de se représenter; nous l'avons soutenu en espérant qu'il gagane

    Salam
    Auteur

    En Octobre, 2020 (21:55 PM)
    de toute fa_on qu'il y'ai la paix
    Auteur

    En Octobre, 2020 (03:48 AM)
    les gens sont capables de voter en responsable,

    5000 + 1 Tshirt................
    Auteur

    Diams Noir

    En Octobre, 2020 (11:52 AM)
    Toi de la 3éme génération des peuleufoutas, tu es insouciant parce que tu vis au Sénégal dans le pays de la téranga. Tu ignores les souffrances des guinéens. Alpha Condé est un assoiffé de pouvoir. En tout cas si la Guinée bascule dans la violence, se sont des gens comme vous et Condé qui en seront responsables. D'ailleurs Cellou Dallin Diallo va remporter ce scrutin, les tendences sont nettes.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email