Mercredi 21 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

Mali: rencontre importante entre le gouvernement malien et les forces vives de la nation

Single Post
Rencontre entre le gouvernement et les forces vives au Mali
Rencontre importante, lundi 15 mars, entre le Premier ministre malien Moctar Ouane et les forces vives de la nation composées notamment de représentants des partis politiques, de la société civile, des groupes armés impliqués dans le processus de paix, pour évoquer dans les détails, les réformes politiques et institutionnelles à engager avant les élections prévues en mars 2021.

C’est une première réunion du genre depuis le coup d’État du 18 août dernier. Le chef du gouvernement a tendu la main au forces vives de la nation qui ont répondu favorablement afin de définir ensemble les priorités des réformes institutionnelles et politiques. Le point de vue de Mme Dembélé Oulématou Sow, présidente de la Coordination des associations et organisation féminines du Mali (Cafo) : « L’important, c’est l’inclusivité. Mettre l’accord en phase avec la Constitution et puis, tous les piliers pour faire de bonnes élections ».

Une« réunion capitale »
Pour Haballa Ag Amzat, porte-parole d’un collectif de groupes armés du nord du Mali impliqué dans le processus de paix, il faut aller à l’essentiel : « C’est une réunion capitale. Ce qui est important, ce que les participants ont dit au Premier ministre, c’est vraiment de voir ce qui peut être fait pendant cette transition, vu le temps qui est imparti à cette transition ».

Deux fois par mois
Approuvé par pour tous pour avoir pris l’initiative de la rencontre, le Premier ministre malien a annoncé, au bout de cinq heures d’échanges, la création d’un Comité stratégique sur les réformes politiques et institutionnelles (COS), cadre pour toutes les parties. Et Moctar Ouane veut aller vite : « Dans les tous prochains jours, je formaliserai tout cela de manière à ce que nous puissions accélérer la cadence ». Le COS créé, qui servira de cadre de concertation, se réunira au moins deux fois par mois.


2 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    il y a 3 semaines (17:56 PM)
    un digne petit fils de alpha oumar thierno bayla wane originaire du senegal.

    chef d'etat major de oumar foutiyou tall.

    durant la conquete islamiqueils sont resté apres le jihad au mali dans le massina.
  2. Auteur

    Correction

    il y a 3 semaines (17:11 PM)
    mais quelle conquête islamique au Mali? puisque le pelerinage de Kankou Moussa, neveu de Soundiata Keïta fût couronné par la construction de la Mosquée de Sankoré au Mali en 1325.

    Le fondateur du 1er empire coranique Peul d'Afrique, le Macina, était Sekou Amadou en 1818 du clan des Barry auquel succèdèrent son fils Amadou Sekou et son petit fils Amadou Amadou. El Hadj Omar Tall n'est arrivé au Mali qu'en 1868 bien après pour tout autre chose, mais pas pour amener l'Islam au Mali, puisque la religion y était déjà depuis longtemps, et les erudits du Monde Islamique venaient tous à Toumbouctou qui abritait la première université islamique, coranique tout ce qu'on voudra
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email